Est-ce que Jésus connaît vraiment toutes choses ?


Dans Jean 16:30, les disciples avaient dit à Jésus :

"Maintenant nous savons que tu sais toutes choses"

Si on sort cette parole de son contexte, comme c'est tentant de le faire parfois quand on élabore une théologie systématique, on pourrait en conclure que rien n'échappait à la connaissance de Jésus, mais ce n'est pas ce qu'on remarque ailleurs dans les évangiles, comme je vais vous le démontrer. Il est préférable de rattacher cette affirmation des disciples à ce que Jésus venait de leur expliquer sans utiliser de paraboles concernant sa mort et sa résurrection.

Jean 16:28 Je suis venu du Père et je suis arrivé dans le monde. Maintenant je quitte le monde et je retourne auprès du Père. 29 Ses disciples lui dirent alors: Voilà, maintenant tu parles clairement, sans utiliser de paraboles. 30 Maintenant nous savons que tu connais tout et que tu n’as pas besoin d’attendre qu’on t’interroge. C’est pourquoi nous croyons que tu es venu de Dieu. 31 Jésus leur répondit: Vous croyez maintenant? 32 Eh bien, le moment vient, et il est déjà là, où vous serez tous dispersés, chacun retournera chez soi et vous me laisserez seul. Non, je ne suis pas vraiment seul, car le Père est avec moi.



Dans les faits, les disciples avaient assurément remarqué qu'Il y avait plusieurs choses que Jésus ne savait pas, alors c'est impensable qu'ils avaient parlé en termes absolus quand ils ont déclaré que Jésus connaissait tout, c'est bien plus crédible de rattacher cette phrase à son contexte. Les disciples venaient d'entendre ce même jour Jésus leur dire qu'il ne connaissait pas l'heure de son retour, mentionnée dans Matthieu 24:36. Voici deux autres exemples que ses disciples ont pu observer ; Jésus ne savait pas que le figuier n'avait pas de figues, c'est pourquoi il s'est emporté contre le figuier. Il ne connaissait pas le centenier, c'est pourquoi il a été étonné de voir la grandeur de sa foi.

Marc 11:13 Apercevant de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s’il y trouverait quelque chose; et, s’en étant approché, il ne trouva que des feuilles, car ce n’était pas la saison des figues.

Matthieu 8:10 Après l’avoir entendu, Jésus fut dans l’étonnement, et il dit à ceux qui le suivaient: Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.

En devenant homme, Jésus avait mis de côté les attributs de sa divinité, il a paru comme un simple homme qui a dû grandir en stature, en sagesse et en grâce (Luc 2:52, Philippiens 2:5-10) et c'est seulement par la révélation du Saint-Esprit en lui qu'il pouvait parfois percevoir des choses inaccessibles aux sens humains. C'est pourquoi il a dû attendre d'être baptisé du Saint-Esprit avant de pouvoir commencer son ministère miraculeux.

La question est de savoir si, une fois retourné au ciel dans la gloire qu'il avait avant son incarnation, Jésus dans sa divinité, connaît maintenant l'heure de son retour.

- Certains diront que oui, se basant sur leur compréhension de ce qu'est la divinité, pour eux, il est inconvenable d'être Dieu et ne pas savoir toutes choses, car ils considèrent l'omniscience comme une qualité obligatoire de la divinité.

- D'autres diront que non, on peut être divin sans tout savoir. Personnellement, je pencherais pour dire non, mais je n'en fais pas un cheval de bataille. Je n'ai pas de problème avec l'idée que Dieu le Père se soit réservé pour lui seul la connaissance de la date du retour de Jésus. D'autant plus que cela signifie que le Saint-Esprit - qui est une personne tout comme le Père et le Fils - non plus ne connaît pas la date puisque seul le Père la connaît. Et on ne peut quand même pas donner l'excuse de l'incarnation pour le Saint-Esprit !

Que Dieu le Père soit le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ (Éphésiens 1:17) n'enlève en rien la divinité à Jésus énoncée à plusieurs endroits dans la Bible (Jean 1:1, 20:28, Colossiens 2:9, Philippiens 2:6), cela manifeste seulement l'ordre divin illustré aussi par les termes Père et Fils, le bon ordre exige qu'un fils soit soumis à son père et non l'inverse (1Corinthiens 15:27-28). N'importe quel fils n'est pas moins humain que son père parce qu'il lui est soumis. De même, Jésus n'est pas moins divin parce qu'il est soumis à Dieu le Père.

Parce que seul Dieu le Père n'est pas soumis à personne et n'a personne au-dessus de lui, c'est dans ce sens qu'il est le seul vrai Dieu (Jean 17:3), et non dans le sens qu'il est le seul à posséder la divinité, sinon cela viendrait en contradiction avec les passages bibliques précités.



Compteur installé le 3 juin 2017

Nombre de visites - 249





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 21 novembre 2018