Le baptême selon Jésus

Avant de monter au ciel, Jésus a donné ses derniers commandements à ses disciples dans les 3 évangiles synoptiques, Matthieu, Marc et Luc.

Il est rapporté dans Lu.24:45 qu'«il leur ouvrit l'esprit, afin qu'ils comprissent les Ecritures». Qu'Il fasse de même avec nous. Dans Mt.28:19, Jésus a ordonné :

Mt.28:19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Au temps de Jésus, quand on voulait devenir disciple de quelqu'un, on se faisait baptiser par lui ou par ses disciples en son nom. Ça fait plus de 30 ans que j'étudie la Bible et c'est juste ces dernières semaines que je l'ai réalisé. Alors si vous ne l'aviez pas remarqué non plus, ne vous en faites pas ! Cela ne fait tout simplement pas partir de notre culture américaine du 21e siècle, cela nous a fait perdre de vue que c'était la manière habituelle de faire au temps de Jésus ; quand on voulait devenir disciple de quelqu'un, on se faisait baptiser par lui ou par ses disciples en son nom (Jn.4:1).

Jn.4:1 Le Seigneur sut que les pharisiens avaient appris qu'il faisait et baptisait plus de disciples que Jean. 2 Toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c'étaient ses disciples. 3 Alors il quitta la Judée, et retourna en Galilée.

Arrivé à Ephèse, Paul rencontre des disciples de Jean-Baptiste. Pourquoi était-ce des disciples de Jean-Baptiste ? Ac.19:3 Parce qu'ils avaient reçu le baptême de repentance de Jean-Baptiste.

Ça marchait de même pour Jean, pour Jésus et pour je ne sais qui d'autres. D'après Alfred Edersheim, les prosélytes qui désiraient devenir des juifs se faisaient non seulement circoncire mais aussi baptiser, comme moyen de purification. Alors que seuls les hommes étaient circoncis, hommes et femmes recevaient le baptême.

Il y a 2000 ans, on devenait des disciples de Jésus par le baptême, après ça, comme de bons disciples, on s'appliquait à observer tout le reste de ce qu'il avait commandé, comme s'aimer les uns les autres.

Hé.13:8 Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement.

Puisque Jésus ne change pas, Jésus nous commande aussi, au 21e siècle, de se faire baptiser pour devenir ses disciples («commande» c'est le sens grec du mot traduit par «prescrit» dans Mt.28:20). Je n'aime pas le mot «prescrit», ça fait penser à une prescription de docteur qu'on prend si ça nous tente. C'est le même verbe en grec qui est employé dans Jn.15:14 et 17

Jean 15:14 Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.
Jean 15:17 Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres.

Vous ne serez pas les amis de Jésus si vous faites seulement ce qui vous tente et que vous ne voulez pas vous faire soumettre à la loi de Christ en recevant le baptême en son nom.
«Si vous voulez continuer à votre vie comme vous l'entendez, vous ne devriez pas être baptisé. C'est votre sentence de mort, c'est aussi votre résurrection. Votre vie ne vous appartient plus. Vous comprenez ? Cela vous engage à être un disciple,

Si vous ne voulez pas être un disciple, vous n'avez aucun droit de passer par les eaux du baptême. Le baptême est un engagement à vie d'être un disciple. Il ne passait pas beaucoup de temps à les enseigner avant de les baptiser. Mais une fois pris cet engagement, à ce moment là, il les enseignait. Voyez-vous cela est logique. Pourquoi perdre du temps à enseigner des gens qui ne sont pas prêts à s'engager en tant que disciples. Qu'ils prouvent leur engagement, alors enseignez-leur ce qu'ils doivent savoir.»
- Derek Prince

Vous trouvez cela trop drastique comme enseignement ? Mais c'est comme cela dans toutes les sphères d'autorité ! Allez dire à votre patron qu'à partir de maintenant vous allez suivre ses ordres selon si cela vous le dit, vous pourrez compter les secondes qu'il vous reste à travailler dans sa compagnie ! Allez dire à votre entraîneur de soccer que sa stratégie n'est pas bonne et que vous allez vous positionner sur le terrain à votre guise ; vous ne le reverrez plus le terrain, il va vous chasser au vestiaire et votre carrière sera terminée avec cette équipe! Et vous, vous pensez que tenir tête au SEIGNEUR des seigneurs en refusant d'observer le commandement même qui fait de vous un de ses disciples, ne sera pas sans conséquences ???

Le baptême n'est pas un rite magique qui fait de nous des disciples, ça prend plus que de l'eau pour devenir un disciple, ça prend la foi en Jésus. Je vous rappelle que c'est le même mot grec pour «foi» et «fidélité». Affirmer avoir la foi en Jésus sans s'appliquer à être fidèle à ce que Jésus ordonne est un non sens. Jésus nous ordonne, ce n'est pas moi ni une église, c'est le Seigneur Jésus qui commande qu'on devienne son disciple en passant par le baptême.

Mt.28:19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

L'enseignement vient après le baptême dans le passage et dans la réalité aussi. Ce n'est pas avant de monter au ciel après des années de disciplat que Jésus a fait baptiser ses disciples, c'est au début de son ministère, Jn.4:1. Les rabbins demandaient des disciples engagés qui renonçaient à tout le reste pour être avec eux constamment, il n'avaient pas de temps à perdre avec ceux qui tergiversaient :

Lu:9:59 Il dit à un autre: Suis-moi. Et il répondit: Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père. 60 Mais Jésus lui dit: Laisse les morts ensevelir leurs morts; et toi, va annoncer le royaume de Dieu. 61 Un autre dit: Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi d'aller d'abord prendre congé de ceux de ma maison. 62 Jésus lui répondit: Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n'est pas propre au royaume de Dieu.

Lu.14:33 Ainsi donc, quiconque d'entre vous ne renonce pas à tout ce qu'il possède ne peut être mon disciple.

Jésus ordonne à ses disciples dans les passages parallèles à Mt.28:19 :

Mc.16:15 Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. 16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

Pour être un candidat au baptême, Jésus dit qu'il faut croire tout d'abord à la bonne nouvelle Il a dit: Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé Il n'a pas dit : Celui qui sera baptisé et qui croira ensuite sera sauvé, le baptême ce n'est pas pour les bébés, le baptême c'est pour ceux qui croient cf. Philippe avec l'eunuque

Ac.8:35 Alors Philippe, ouvrant la bouche et commençant par ce passage, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus. 36 Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l'eau. Et l'eunuque dit: Voici de l'eau; qu'est-ce qui empêche que je sois baptisé? 37 Philippe dit: Si tu crois de tout ton coeur, cela est possible. L'eunuque répondit: Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. 38 Il fit arrêter le char; Philippe et l'eunuque descendirent tous deux dans l'eau, et Philippe baptisa l'eunuque. 39 Quand ils furent sortis de l'eau, l'Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l'eunuque ne le vit plus. Tandis que, joyeux, il poursuivait sa route

Croire, c'est la foi dans la Bonne Nouvelle que Jésus-Christ est mort sur la croix pour nos péchés. Paul résume la Bonne Nouvelle, l'évangile en ces termes aux chrétiens baptisés de l'Église de Corinthe:

1Co.15:1 Je vous rappelle, frères, l'Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, 2 et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain. 3 Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; 4 qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures; 5 et qu'il est apparu à Céphas, puis aux douze.

Vous croyez que Jésus est mort pour vos péchés, qu'il a été enseveli et qu'il est ressuscité 3 jours après ? Alors vous pouvez être baptisés. La foi doit précéder le baptême, alors seulement vous pourrez être baptisés et sauvés comme Jésus le dit.

Le baptême suit la foi, la foi conduit au baptême.
Celui qui dit avoir la foi mais qui ne veut pas se faire baptiser, après avoir pris connaissance du commandement de Jésus à cet effet, n'est pas dans la foi mais dans la désobéissance. La foi et l'obéissance à ce que Jésus a commandé vont de pair, car avoir la foi c'est croire à la Bonne Nouvelle et c'est aussi être fidèle, c'est le même mot en grec. Par exemple, l'expression «obéissance de la foi» dans Ro.1:5 souligne l'aspect fidélité.

Ro.1:5 par qui nous avons reçu la grâce et l'apostolat, pour amener en son nom à l'obéissance de la foi tous les païens,

Une fois qu'on a cru à la Bonne Nouvelle, le baptême est la première chose qui doit être enseignée et pratiquée avant tout le reste. Je vous donne une illustration de Mt.28:19: croire à la Bonne Nouvelle, c'est le pré-requis et le baptême, c'est l'autorisation accordée qui nous permet d'aller étudier à l'université du Seigneur.

Mt.28:19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit.

Mais ce n'est pas tout ce que Jésus a dit avant de monter au ciel.

Dans Lu.24:46 Et il leur dit: Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu'il ressusciterait des morts le troisième jour, 47 et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.

Jésus rajoute ici la repentance. C'est reconnaître publiquement qu'on a offensé Dieu par nos péchés et qu'on prend la décision de les abandonner. Il n'y a pas de repentance si on ne cesse pas de suivre les mauvais penchants de notre coeur.

Et sans repentance, il n'y a pas de pardon des péchés.

Donc si on rassemble ce que Jésus a dit avant de monter au ciel, on obtient ceci:

Pour devenir un disciple de Jésus,
  1. Il faut d'abord passer par la repentance en se détournant nos péchés Lu.24:47 (cf. Ac.3:26. Mt.1:21, Ap.1:5)
  2. Il faut ensuite croire dans la Bonne Nouvelle que Jésus a souffert pour nos péchés et qu'il est ressuscité Lu.24:46 (cf. 1Co.15:1-5)
  3. Il faut ensuite passer par le baptême d'eau. D'abord on confesse publiquement qu'on a péché et ensuite on demande à Jésus de nous pardonner nos péchés Mt.28:19 et Mc.16:16. Alors nos péchés sont pardonnés.
C'est ainsi que les premiers disciples ont compris le baptême et l'ont pratiqué. Ils prenaient leur baptême très au sérieux, avant de se faire baptiser, ils jeûnaient comme Paul l'avait fait pour sonder leur coeur, cf. Ac.9:9. Paul a été baptisé en invoquant le nom de Jésus pour le pardon de ses péchés et il a été lavé de ses péchés. Ac.22:16.

Ac.22:7 Je tombai par terre, et j'entendis une voix qui me disait: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? 8 Je répondis: Qui es-tu, Seigneur? Et il me dit: Je suis Jésus de Nazareth, que tu persécutes. 9 Ceux qui étaient avec moi virent bien la lumière, mais ils n'entendirent pas la voix de celui qui parlait. 10 Alors je dis: Que ferai-je, Seigneur? Et le Seigneur me dit: Lève-toi, va à Damas, et là on te dira tout ce que tu dois faire. 11 Comme je ne voyais rien, à cause de l'éclat de cette lumière, ceux qui étaient avec moi me prirent par la main, et j'arrivai à Damas. 12 Or, un nommé Ananias, homme pieux selon la loi, et de qui tous les Juifs demeurant à Damas rendaient un bon témoignage, 13 vint se présenter à moi, et me dit: Saul, mon frère, recouvre la vue. Au même instant, je recouvrai la vue et je le regardai. 14 Il dit: Le Dieu de nos pères t'a destiné à connaître sa volonté, à voir le Juste, et à entendre les paroles de sa bouche; 15 car tu lui serviras de témoin, auprès de tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues. 16 Et maintenant, que tardes-tu? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur.

Tout d'abord, Paul se repent d'avoir persécuté Jésus, il se convertit à Lui par ces paroles: «Que ferai-je, Seigneur?» Dorénavant, ce n'est plus sa volonté mais celle de son Seigneur.

Ensuite, il va se faire baptiser en invoquant le nom de Jésus et ses péchés sont lavés, il est délivré de ses péchés. Remarquez dans Ac.22:16 que c'est l'invocation du nom de Jésus qui fait que nos péchés sont lavés. Il y a deux impératifs «sois baptisé» et «sois lavé de tes péchés», ensuite il y a un participe qui indique comment cela deux impératifs doivent être observés «en invoquant le nom du Seigneur». Ananias a suivi l'enseignement de Jésus dans Lu.24:47.

Lu.24:47 la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations

Dans le cas de Paul, c'est à son baptême qu'il a invoqué le nom de Jésus.

Dans son premier sermon, Pierre a amené 3000 de ses auditeurs à se repentir, à croire en Jésus en étant baptisés en son nom, à recevoir le pardon des péchés et à recevoir le Saint-Esprit, dans cet ordre-là.

Ac.2:36 Que toute la maison d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. 37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous? 38 Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. 39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

C'est en invoquant le nom du Seigneur lors de leur baptême que leurs péchés étaient pardonnés. Le baptême d'eau n'est rien en lui-même, je le répète à maintes reprises sur la page «Le baptême d'eau associé au baptême de l'Esprit», sans l'action du Saint-Esprit qui se produit en invoquant le nom de Jésus, il ne se passe absolument rien sur le plan spirituel.

Si quelqu'un invoque le nom du Seigneur alors qu'il ne se fait pas baptiser, le Seigneur va lui pardonner ses péchés quand même. Si quelqu'un se fait baptiser sans invoquer le nom de Jésus, ses péchés ne seront pas pardonnés. Sans le baptême d'eau, nos péchés peuvent être pardonnés quand même ! Dans le temps des apôtres, c'est juste que l'invocation du nom du Seigneur se faisait lors du baptême d'eau d'après les rares exemples qu'on a.

Nous sommes pris avec un problème qui ne se présentait pas dans le Nouveau Testament ; le problème c'est que de nos jours, les gens entendent la Bonne Nouvelle, se repentent et y croient, ils invoquent le nom du Seigneur pour être sauvés, mais ne se font pas baptiser suivant leur profession de foi comme ça se faisait dans le Nouveau Testament. C'est pour cela que l'expérience de conversion ne correspond plus à ce que Pierre et Ananias disent dans les Actes, Ac.2:38, 22:16.

Il y a des raisons logiques de retarder le baptême et dans l'histoire de l'église, très rapidement, on a exigé un temps de formation s'étirant sur plusieurs mois avant d'accepter les candidats au baptême. On voulait s'assurer qu'ils avaient bien compris l'évangile. Cela se comprend logiquement, les juifs dont on rapporte la conversion dans les Actes avaient déjà une bonne base biblique tandis que les païens qui adoraient des idoles et croyaient à des mythes, partaient à zéro quand ils venaient au Seigneur.

Mais à la lumière de Mt.28:19, ce raisonnement logique encore en vigueur de nos jours ne tient pas la route car ce ne sont pas juste les juifs que Jésus a dit de baptiser avant de les enseigner mais toutes les nations ! La raison biblique est bien simple, c'était l'usage de l'époque de devenir disciple par le baptême. C'est ce qu'on a perdu de vue et que je me suis chargé de rappeler dans ce texte.

Pour continuer cette réflexion, lisez le texte sur le baptême d'eau associé au baptême de l'Esprit






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 18 novembre 2017