- Commentaire sur le livre de Job -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________

Introduction au livre de Job


Pour bien comprendre et interpréter le livre de Job, on doit approcher ce livre comme n'importe quel autre dans la Bible avec le bon paradigme base qui va comme suit :

- Dieu et le diable ne changent jamais depuis que ce dernier a choisi de se rebeller contre Dieu. Dieu est bon et désire bénir les hommes tandis que le diable est mauvais et veut les faire détourner de Dieu et les faire mourir. Voici les passages à ce sujet que vous pouvez consulter dans vos Bibles : Matthieu 7:11, 19:17, Jacques 1:17, Jean 10:10, Apocalypse 12. Je vous cite ci-dessous un de mes passages favoris.

Psaumes 86:5 Oui, tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, tu es plein d’amour pour tous ceux qui font appel à toi.

Après la Chute, c'est comme si le diable était disparu de la circulation, on ne fait pas allusion à lui dans le reste du Pentateuque (les 5 premiers livres de la Bible écrit par Moïse, bien après le passage de Job sur terre). On mentionne le nom de Satan une seule fois dans l’Ancien Testament (1Chroniques 21:1). Alors pour Job et ses amis qui étaient des descendants d'Esaü, fils d’Isaac et petit fils d’Abraham et qui n’avaient évidemment pas lu l’introduction du livre de Job, Satan n'était pas quelqu'un à qui on prêtait attention. Dans le livre de Job, les interlocuteurs connaissent l’existence des anges et ils reconnaissent qu’ils ne sont pas tous des « anges », déclarant que Dieu a décelé de la folie chez eux et ne leur fait pas confiance (Job 4:18), mais ils n'évoquent jamais la possibilité que ce soit un de ces anges les plus fous qui soit à l’auteur de toutes ces épreuves vécues par Job. Il y avait bien des cultes idolâtres autour d'eux mais Job et ses amis ne s'y associaient pas et ne leur accordaient donc pas d'impact dans leur vie.

A l'époque de Job, on attribuait à Dieu la paternité de tout ce qui arrivait, bon comme mauvais. On suivait la ligne de pensée exprimée plus tard par Moïse dans Deutéronome 28 que le bon Dieu va nécessairement bénir celui qui se comporte bien et maudire celui qui se comporte mal.

Dans ce contexte, Job se demandait bien pourquoi - un homme qui se comportait aussi bien que lui - en servant un aussi bon Dieu que l’Éternel - puisse vivre d’aussi grandes épreuves ! C'est parce qu'il ne savait pas que - quelqu’un d’aussi rusé et méchant que le diable ait placé Dieu - dans une position aussi difficile qu’il n’avait pas d’autre choix - que de prendre une décision aussi déchirante - qui était de permette à Satan d’attaquer aussi durement - quelqu'un d'aussi intègre et droit que Job !

L'homme n'est pas le centre de l'univers, même s'il est le plus important de son époque, comme Job. On peut le traiter comme un roi en présence des hommes (Job 29:25) mais en présence de Dieu, il ne fait vraiment pas le poids (Job 42:1-6). Si l'homme ne prend pas en considération qu'il y a un combat spirituel intense qui se passe dans les cieux, bien des choses qui se passent sur terre n'auront pas de sens à ses yeux et c'est ce qui s'est produit pour Job et ses amis. Comme les anglais disent : There is more than what meets the eyes (il y a plus que ce qu'on est en mesure de percevoir avec nos sens).

Ecclésiaste 1:8 Toutes choses sont en travail au delà de ce qu’on peut dire; l’oeil ne se rassasie pas de voir, et l’oreille ne se lasse pas d’entendre.

Et Salomon parlait juste d'un point de vue terrestre, imaginez maintenant tout ce qui peut se passer dans les lieux célestes invisibles ! Je vous offre pour terminer cette introduction un survol du livre de Job.

Survol du livre de Job

On emploie « Elohim » et ses variantes comme « Eloha » 138 fois mais une seule fois Job emploie le titre « Adonai » Seigneur (Job 28:28) dans tout le livre et le titre de « Yahweh » Éternel revient une seule fois alors que Job discute avec ses amis (Job 12:9). Le nom en hébreu est un indice de la personnalité et du caractère. Cela nous indique que Dieu était principalement perçu comme LE JUGE comme le signifie son nom en hébreu, celui qui traite avec justice les hommes selon leurs oeuvres. Alors à la vue de toutes les épreuves vécues par Job, il était clair aux yeux de tous que Job avait dû faire des choses terribles pour mériter un tel traitement de la part de Elohim, le juste juge qui rend à chacun selon ses oeuvres, ce que Job s'en défendait vertement.

Job avait la même théologie que ses amis, alors ce qui lui arrivait ne faisait aucun sens à ses propres yeux et il aspirait à pouvoir se défendre devant Dieu (Job 16:20-21). Tous les échanges entre eux tournent autour des attaques et défenses autour de ce thème dans lequel on pourrait établir une gradation atteignant son paroxysme en SEPT TEMPS.

DANS UN PREMIER TEMPS, les amis de Job étaient arrivés d'abord dans un esprit de compassion.

Job 2:12-13 Ils l’aperçurent de loin, mais ils ne le reconnurent pas. Ils se mirent alors à pleurer tout haut, déchirèrent leurs manteaux et jetèrent de la poussière en l’air au-dessus de leur tête. Pendant 7 jours et 7 nuits, ils restèrent assis par terre à côté de lui, sans lui dire un mot, car ils voyaient à quel point sa douleur était grande. (Segond21)

DANS UN DEUXIÈME TEMPS, avec une certaine condescendance qui outrait Job, oubliant qu’ils parlaient au plus haut juge du pays, ils ont exposé à plusieurs reprises et de diverses manières leur théologie du Dieu qui récompense le juste et punit le pécheur. Si quelqu'un connaissait comme théologie et l'appliquait, c'était bien Job qui exerçait la justice depuis des années dans toute la région, ce qui était d'autant plus frustrant pour lui de se faire reprendre comme un petit enfant ignorant.

Job 12:3 J’ai tout aussi bien que vous de l’intelligence, moi, Je ne vous suis point inférieur; et qui ne sait les choses que vous dites?

DANS UN TROISIÈME TEMPS, Quand cela n'a pas suffi pour amener Job à la confession des fautes graves qu'il avait nécessairement commis, suivant leur compréhension théologique, sans que personne ne s'en rende compte sauf Dieu, ils se sont mis ensuite à l'accuser directement d'avoir commis des péchés graves pour expliquer qu'il n'avait ce qu'il mérite.

Job 22:5-10 N’as-tu pas fait beaucoup de mal? Tes fautes ne sont-elles pas sans limite? »En effet, sans raison tu réclamais des gages à tes frères, tu privais de leurs habits ceux qui étaient presque nus. Tu ne donnais pas d’eau à l’homme épuisé, tu refusais du pain à l’homme affamé. La terre appartenait au plus fort et c’était le favoritisme qui permettait de s’y installer. Tu renvoyais les veuves les mains vides, les bras des orphelins étaient brisés. Voilà pourquoi tu es entouré de pièges et la terreur s’est tout à coup emparée de toi.(Segond21)

DANS UN QUATRIÈME TEMPS, Ils ont ensuite encore aggravé leurs attaques envers Job en se moquant de lui qui voulait défendre sa cause en personne devant Dieu.

Job 17:2 Je suis environné de moqueurs, et mon oeil doit contempler leurs insultes.

Résignés, DANS UN CINQUIÈME TEMPS, ils se sont tus quand ils ont réalisé que cela ne servait à rien de continuer à discuter avec Job, rien n'allait réussir à le faire changer sa position.

Job 32:1 Ces trois hommes cessèrent de répondre à Job parce qu’il se regardait comme juste.

C'est alors que DANS UN SIXIÈME TEMPS, le jeune Élihu qui les avait écoutés par respect, a pris le flambeau et a tenté de sauver l'honneur de Dieu tout en parlait durement à Job.

Job 32:2-3 Alors Elihu, fils de Barakeel, originaire de Buz et membre du clan de Ram, se mit en colère. Il se mit en colère contre Job parce qu’il se prétendait juste devant Dieu, et il se mit en colère contre ses trois amis parce qu’ils ne trouvaient rien à répondre et condamnaient ainsi Dieu. (Segond21)

Enfin, DANS UN SEPTIÈME TEMPS, LE TEMPS DE DIEU, Dieu lui-même est intervenu dans sa grâce pour remettre Job, le juge de l’humanité, à sa place. Ce n’était pas à Job de se mettre à juger Dieu. En déployant sa sagesse et sa puissance, Dieu a fait réaliser à Job qu'il n'était vraiment pas en mesure de lui tenir tête et remettre en question sa manière d’agir envers lui.

Job 38:1-2 L’Eternel répondit à Job du milieu de la tempête. Il dit: «Qui est celui qui obscurcit mes plans par des discours dépourvus de savoir? (Segond21)

Dieu n’avait aucune intention de lui fournir d'explication sur les raisons qui avaient mené à ses terribles épreuves, raisons que nous savons en lisant les deux premiers chapitres du livre de Job. Job a alors pris conscience que les êtres humains créés n’étaient pas du même niveau que le Créateur et que lui-même n'était pas en position d'exiger des explications à Dieu. Beaucoup de gens n'ont pas compris cette leçon d'humilité et ils se mettent à chicaner Dieu pour ce qu'ils perçoivent être un manque de considération de sa part pour les difficultés qu'ils doivent vivre. Job est finalement revenu à ses sens et a repris une position d'humilité devant Dieu, il s'est alors repenti de son attitude frondeuse envers Dieu et Dieu l'a ensuite doublement béni alors qu'il avait déjà été auparavant l'homme le plus béni à l'est d'Israël.

Paradoxalement, le livre de Job parle presque exclusivement de la période que ses épreuves ont duré alors que celles-ci occupent moins de 1% de sa vie. Rappelons-nous en lisant le livre de Job que Job avait été béni plus longtemps que les patriarches Abraham (175 ans, Genèse 25:7) et Isaac (180 ans, Genèse 35:28) pendant la majeure partie de sa vie qui a duré environ 200 ans. De plus, il avait été béni sur le plan matériel d'une manière telle que possiblement seul Salomon avait pu surpasser durant sa vie qui s'était limitée à 70 ans. Donc au lieu de l’expression consacré « pauvre comme Job », ce serait bien plus approprié de la changer pour « riche comme Job » !

Examen attentif des paroles du livre de Job

On peut faire un parallèle entre le livre de Job et le livre de l'Ecclésiaste écrit par le roi Salomon vers la fin de sa vie. Salomon était l'homme LE PLUS SAGE. On pourrait être alors porté à penser que TOUT ce qu'il a écrit est parfaitement PERTINENT.

SI SALOMON ÉTAIT DEMEURÉ SAGE cela serait le cas que tout ce qu'il a écrit était pertinent pour nous, mais il a aussi exploré les confins de la FOLIE (Ecclésiaste 1:17, 2:3,12, 7:25). Pour lui tout est vanité, TOUT EST VAIN, mais Paul dit plutôt la vérité, CE QUE TU FAIS POUR DIEU N'EST PAS VAIN. Quand SALOMON écrit :

Ecclésiaste 1:14 J’ai vu tout ce qui se fait sous le soleil; et voici, tout est vanité et poursuite du vent.

C’est CONTRADICTOIRE avec PAUL:

1Corinthiens 15:58 C'est pourquoi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, abondant toujours dans l'œuvre du Seigneur, sachant que votre travail n'est pas vain dans le Seigneur.

LE LIVRE DE L'ECCLÉSIASTE EST COMME LE LIVRE DE JOB, IL Y A DE TRÈS BONNES RÉFLEXIONS DANS CES DEUX LIVRES, MAIS IL FAUT REGARDER CHAQUE PAROLE ET S'ASSURER QU'ELLE NE CONTREDISE PAS D'AUTRES PAROLES AILLEURS DANS LA BIBLE parce que ceux qui ont parlé l'ont fait d'un point de vue humain avec une sagesse humaine. ILS ONT VRAIMENT DIT CE QU'ILS ONT DIT MAIS TOUT CE QU'ILS ONT DIT NE REFLÉTAIT PAS NÉCESSAIREMENT LA VÉRITÉ DE DIEU.

Je n'imagine pas un seul chrétien qui va encourager à faire comme Salomon ci-dessous qui contredit Ephésiens 5.18 où il est écrit de ne pas s'enivrer de vin mais plutôt d'être rempli du Saint-Esprit.

Ecclésiaste 2:3 Je résolus en mon coeur de livrer ma chair au vin, tandis que mon coeur me conduirait avec sagesse, et de m’attacher à la folie jusqu’à ce que je visse ce qu’il est bon pour les fils de l’homme de faire sous les cieux pendant le nombre des jours de leur vie.

Donc la prudence est de mise, faisons comme les Juifs de Bérée quand on lit ces deux livres sapientaux (mot tiré du latin "sapiens", sagesse, pensons à homo sapiens : homme sage).

Actes 17:10 Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Dès leur arrivée, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. 11 Ces derniers avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique. Ils accueillirent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures pour voir si ce qu’on leur disait était exact. 12 Beaucoup d’entre eux crurent donc ainsi que, parmi les non-Juifs, un grand nombre de femmes en vue et d’hommes.

Je ne relèverai pas ici toutes les paroles de Job et de ses amis qu’on ne doit pas croire et répéter, je le ferai plutôt en commentant verset pas verset le livre de Job.



Compteur installé le 3 mai 2020

Nombre de visites - 104





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes lundi 06 juillet 2020



NOUVEAUTÉS de la semaine
  1. La dimension dans l'esprit en dehors de l'espace/temps

  2. Dieu a à coeur le bien-être des animaux

  3. Psaumes 37 Comment réagir face à l'injustice

  4. La RÉMISSION des péchés - c'est quoi au juste ???

  5. La contrainte de l'évangile ; le lavement des pieds

  6. Comment détruire les oeuvres du diable !

  7. Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger

  8. Concubinage ; comment se mettre en règle avec Dieu ?

  9. Le diable est-il désarmé présentement ?

  10. Distinction entre un père spirituel et un mentor

  11. Folie de Dieu ou folie des hommes ?

  12. Comment gérer sa colère

  13. Le rôle de Satan dans le plan de Dieu

Partage apporté un dimanche matin à l'Église de la Victoire

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.