iv>
 
   
 


La loi de Moïse et le disciple de Jésus


Juifs baptistes messianiques

Luc 16:29 Ils ont Moïse et les prophètes ; qu’ils les écoutent.

Voilà ce que Jésus faire dire à Abraham au mauvais riche qui souffre dans le séjour des morts pour ne pas que ses frères viennent l'y rejoindre (lire le contexte ici). C'était tout à fait naturel pour un juif, après sa conversion à Jésus, de continuer à aller au temple pour adorer, louer le Seigneur Ac.2:46, 3:1, 5:42, et observer la loi de Moïse scrupuleusement, cf Ac.21:20-25. Cette parabole percutante de Jésus circulait parmi les disciples et ceux-ci ne voulaient certainement pas aller rejoindre le mauvais riche !

Au début de l'Église, le juif qui se convertissait à Jésus continuait autant à se considérer juif, il appelait encore les juifs demeurés incrédules ses «frères», Ro.9:1-5 même s'il reconnaissait maintenant une dimension plus profonde à la fraternité Ro.9:6-8. Cela fait écho à Jésus quand il avait rétorqué:

Mt.12:48 Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait: Qui est ma mère, et qui sont mes frères?
49 Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit: Voici ma mère et mes frères.
50 Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère.

Au temps de l'apôtre Paul, plusieurs milliers de juifs avaient placé leur foi en Jésus suite au témoignage des 120 à la Pentecôte, ils s'appliquaient à observer la loi de Moïse dans ses moindres détails. Le roi David a exprimé d'une manière éloquente ce que représentait la loi de Moïse pour les Juifs qui prenaient la peine de l'apprendre par coeur !

Psaume 19:7 La loi de l’Eternel est parfaite, elle restaure l’âme ; le témoignage de l’Eternel est véritable, il rend sage l’ignorant.
8 Les ordonnances de l’Eternel sont droites, elles réjouissent le cœur ; les commandements de l’Eternel sont purs, ils éclairent les yeux.

Il y avait 613 commandements dans la loi de Moïse. Les juifs prenaient cela très au sérieux, Jésus le fait remarquer et l'approuve dans Mt.23:23.

Matthieu 23:23 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses.

De plus, leurs ancêtres avaient développé un paquet de règles supplémentaires - le Talmud - pour encadrer ces 613 commandements, c'est ce à quoi Jésus se référait quand il reprochait aux juifs de remplacer les commandements de Dieu par leur tradition:

Matthieu 15:1 Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem auprès de Jésus, et dirent:
2 Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas.
3 Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ?
4 Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.
5 Mais vous, vous dites : Celui qui dira à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est une offrande à Dieu,
6 n’est pas tenu d’honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition.
7 Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit:
8 Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi.
9 C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes.

Paul reconnaissait cet attachement des juifs à la loi de Moïse et s'en accommodait car son but c'était de les amener à s'attacher à Jésus-Christ alors quand il était avec ce type de juifs, il observait la loi de Moïse comme eux.

1Co.9:19 Car, bien que je sois libre à l'égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre,
20 Avec les Juifs, j'ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi quoique je ne sois pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi;
21 avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ, afin de gagner ceux qui sont sans loi.
22 J'ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver de toute manière quelques-uns.
23 Je fais tout à cause de l'Evangile, afin d'y avoir part.

Les milliers de chrétiens juifs de l'Église de Jérusalem ont été très durs à convaincre de ne pas imposer la loi de Moïse aux païens qui se convertissaient, lire Ac.15. Après le concile de Jérusalem, cela n'a rien changé, ils ont continué par la suite à observer avec zèle la loi de Moïse, cf. Ac.21:17-25. C'est pour cela que Paul a suivi les conseils des chrétiens juifs de Jérusalem et s'est fait raser la tête en faisant un voeu :

Ac.21:17 Lorsque nous arrivâmes à Jérusalem, les frères nous reçurent avec joie.
18 Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s'y réunirent. 19 Après les avoir salués, il raconta en détail ce que Dieu avait fait au milieu des païens par son ministère.
20 Quand ils l'eurent entendu, ils glorifièrent Dieu. Puis ils lui dirent: Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour la loi.
21 Or, ils ont appris que tu enseignes à tous les Juifs qui sont parmi les païens à renoncer à Moïse, leur disant de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes.
22 Que faire donc? Sans aucun doute la multitude se rassemblera, car on saura que tu es venu.
23 C'est pourquoi fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un voeu;
24 prends-les avec toi, purifie-toi avec eux, et pourvois à leur dépense, afin qu'ils se rasent la tête. Et ainsi tous sauront que ce qu'ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de la loi.
25 A l'égard des païens qui ont cru, nous avons décidé et nous leur avons écrit qu'ils eussent à s'abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité.

C'était très grave pour ces chrétiens juifs d'entendre parler que Paul enseignait à des chrétiens juifs de ne plus suivre la loi de Moïse. L'apôtre Matthieu faisait certainement partie de ce groupe de zélé pour la loi car tous les apôtres demeuraient à Jérusalem à l'époque. Matthieu est le seul des quatre auteurs des évangiles a rapporté les paroles de Jésus suivantes dans son évangile qu'il avait écrit originalement en araméen à l'intention des juifs habitant en Israël. L'apôtre Matthieu ne laisse planer aucun doute sur l'importance qu'il attache à l'observation de la loi de Moïse, voici comment cela nous est parvenu en français (version Segond) via la traduction grecque :

Mt.5:17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.
18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.
19 Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.
20 Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux.

On y apprend que Jésus n'est pas venu abolir la loi de Moïse et que pas un seul iota ne disparaîtra jusqu'à ce que tout soit arrivé. Si comme certains pensent, Matthieu faisait là allusion à la loi quand Jésus s'est écrié "Tout est accompli" alors pourquoi les apôtres et TOUS les juifs à Jérusalem ont-il continué à observer minutieusement la loi de Moïse pendant des dizaines d'années ? La réponse est probablement que l'apôtre Paul fut le seul apôtre qui a compris que toute la loi avait été accompli à la croix, il fait référence à quelques reprises à la révélation du mystère de Christ que lui seul avait reçu, cf. Ep.3:1-9. Il dit ailleurs qu'il n'anéantit pas la loi par la foi mais la confirme plutôt, cf. Ro.3:31 (lire le contexte ici)

Les autres chrétiens juifs en Israël ne voyaient manifestement pas les choses sous cet angle. Ils étaient choqués d'entendre Paul enseigner que «Christ est la fin de la loi» (Ro.10:4), peut-être est-ce même eux qui lui avait donné son surnom «Paul» qui signifie «petit» et il est fort possible que cela soit en référence à Mt.5:19. Les apôtres qui voulaient savoir qui était le plus grand (Mt.18:1) avec Pierre, Jean et Jacques en compétition (Mt.20:20-24) n'étaient pas pour faire le contraire de ce que Matthieu avait rapporté dans son évangile en citant Jésus ! En enseignant les chrétiens à ne plus obéir à la loi de Moïse, ils pensaient qu'ils seraient devenus les plus petits dans le royaume de cieux ! À peine, l'apôtre Paul a-t-il pu leur soutirer de laisser les païens tranquilles et ne pas leur imposer ce fardeau. Paul a dû se défendre vertement contre ces chrétiens juifs qui tenaient à la loi de Moïse, surtout quand ils tenaient à judaïser les chrétiens d'origine païenne, alors là, ils en taxent même de faux frères !:

Ga.2:3 Mais Tite, qui était avec moi, et qui était Grec, ne fut pas même contraint de se faire circoncire.
4 Et cela, à cause des faux frères qui s'étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Jésus-Christ, avec l'intention de nous asservir.
5 Nous ne leur cédâmes pas un instant et nous résistâmes à leurs exigences, afin que la vérité de l'Evangile fût maintenue parmi vous.
6 Ceux qui sont les plus considérés-quels qu'ils aient été jadis, cela ne m'importe pas: Dieu ne fait point acception de personnes, -ceux qui sont les plus considérés ne m'imposèrent rien.
7 Au contraire, voyant que l'Evangile m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis,
- 8 car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des païens,
- 9 et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis.
10 Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu soin de faire.

Paul fait référence ici au concile de Jérusalem, cf, Ac.15 auquel j'ai fait allusion plus haut. Même malgré la décision des 12 apôtres de ne pas imposer la loi de Moïse aux païens après d'âpres discussions, l'apôtre Pierre était encore tiraillé des deux côtés. On remarque le zèle de l'apotre Pierre pour la loi car Jésus a dû lui envoyer un vision pour qu'il accepte d'aller voir le païen Corneille, cf. Ac.11:1-18 et il s'est fait chicaner pour cela (Ac.11:2)! L'apôtre Jacques était si zélé pour la loi de Moïse que l'apôtre Pierre en a eu peur et a cessé de se montrer avec des chrétiens d'origine païenne quand des envoyés de l'apôtre Jacques se sont pointés à l'église d'Antioche, Ga.2:11-13. Même après le concile d'Ac.15, Paul dénonce Pierre comme forçant encore les païens à judaïser !!! Ga.2:14. Mais Paul ne s'en laisse pas imposer et y va d'une tirade magistrale démontrant que nous sommes libres face à la loi par la foi en Jésus-Christ. Ga.2:16-21.

Ga.2:11 Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était répréhensible.
12 En effet, avant l’arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens ; et, quand elles furent venues, il s’esquiva et se tint à l’écart, par crainte des circoncis.
13 Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie.
14 Voyant qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Evangile, je dis à Céphas, en présence de tous : Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser ?
15 Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d’entre les païens.
16 Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi.
17 Mais, tandis que nous cherchons à être justifiés par Christ, si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, Christ serait-il un ministre du péché ? Loin de là !
18 Car, si je rebâtis les choses que j’ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur,
19 car c’est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu.
20 J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.
21 Je ne rejette pas la grâce de Dieu ; car si la justice s’obtient par la loi, Christ est donc mort en vain.

Paul a dit aussi ailleurs :

Galates 5:18 Si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi.

Romains 10:4 car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient.

Malgré un discours aussi éloquent dont ils avaient assurément pris connaissance, voici ce que pensaient Jacques et Jean de la loi encore bien des années plus tard :

1 Jean 3:4 Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi.

Jacques 2:10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous.

En lisant de telles paroles, on peut facilement penser que les apôtres Jean et Jacques, à tout le moins, ont observé la loi de Moïse jusqu'à leur dernier souffle, car ne pas observer la loi c'est péché et se rendre coupable. Heureusement, la révélation de Jésus-Christ à l'apôtre Paul a prévalu dans l'Église (Ga.1:12, Ep.3:3 et l'épître aux Hébreux a sûrement aidé aussi) : l'observance de la loi de Moïse n'était plus requise pour plaire à Dieu. En permettant la destruction du temple à Jérusalem en 70 qui rendait impossible les sacrifices, Dieu s'est chargé lui-même de montrer une autre fois aux Juifs chrétiens que la loi de Moïse n'avait plus cours dans la nouvelle alliance. Paul avait donc été véritablement un prophète et un précurseur par les révélations qu'il avait reçu du Seigneur Jésus-Christ. Heureusement, les Pères de l'Église ont continué dans la voie ouverte par l'apôtre Paul d'après les révélations du Seigneur Jésus-Christ :
Nous en devons plus regarder en arrière, c'est-à-dire retourner à l'ancienne Loi. Nous avons reçu le Seigneur de la Loi, le Fils de Dieu ; par la foi en lui, nous apprenons à aimer Dieu de tout notre coeur et le prochain comme nous-mêmes. Mais l'amour envers Dieu exclut tout péché, et l'amour envers le prochain défend de faire ce qui peut nuire au prochain.

- Irénée de Lyon, vers 175 ap. J.C.

Aujourd'hui, l'attachement des juifs à la loi de Moïse est toujours aussi impressionnant, les jeunes juifs apprennent encore par coeur l'Ancien Testament. Comme dans les premiers temps de l'église, il y a encore des juifs qui disent croire en Jésus tout en s'appliquant à observer la loi de Moïse, ils rejettent les écrits de Paul. J'en ai rencontré un il y a une dizaine d'années. On pourrait classifier les juifs en plusieurs catégories
  • Il y a des juifs descendants d'Abraham par la chair qui n'obéissent pas à la loi de Moïse et ne croient pas en Jésus (hérodiens, juifs séculiers)


  • Il y a des juifs descendants d'Abraham par la chair qui obéissent à la loi de Moïse et ne croient pas en Jésus (pharisiens, juifs orthodoxes)


  • Il y a des juifs descendants d'Abraham par la chair qui n'obéissent à la loi de Moïse et croient en Jésus (apôtre Paul, juifs messianiques)


  • Il y a des juifs descendants d'Abraham par la chair qui obéissent à la loi de Moïse et croient en Jésus (les 12 apôtres et l'église de Jérusalem à leur époque)


  • Il y a des juifs descendants d'Abraham par l'esprit qui obéissent à la loi de Moïse et croient en Jésus (Galates et chrétiens séduits par les juifs chrétiens judaïsants)


  • Il y a des juifs descendants d'Abraham par l'esprit qui n'obéissent à la loi de Moïse et croient en Jésus (majorité des chrétiens issus du paganisme)
Certains, parmi les groupes mentionnés au début, pensent que les autres ne sont plus juifs parce qu'ils n'obéissent plus à la loi de Moïse. Pour eux le terme juif est associé à la pratique du judaïsme tandis que pour d'autres, seule la descendance d'Abraham selon la chair suffit pour être juif. L'apôtre Paul pousse cela plus loin et affirme que le vrai juif c'est celui qui s'est converti à Jésus (Ro.2:28-29), ailleurs il déclare que pour Dieu, il n'y a plus de distinction sur le plan ethnique ou religieux, ce qui compte c'est de croire en Jésus, Ga.3:26-29.

De toute façon, nous qui avons accès aux révélations reçues par l'apôtre Paul, nous savons que Jésus a tout accompli sur la croix et que nous ne péchons pas en ne suivant pas la loi de Moïse du moment que nous mettons nos énergies à aimer Dieu et notre prochain car :

Galates 5:14 Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Pour poursuivre sur ce thème, cliquez ici

Pour continuer encore dans la même veine, je vous invite à lire la méditation : Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu

Sur ce, je vous laisse avec les autres références des versets cités auparavant, si vous ne les avez pas déjà consultées.

Ro.2:28 Le Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair.
29 Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement; et la circoncision, c'est celle du coeur, selon l'esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.

Ga.3:26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ;
27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.
28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ.
29 Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse.

Actes 15:1 Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.
2 Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion ; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question.
3 Après avoir été accompagnés par l’Eglise, ils poursuivirent leur route à travers la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causèrent une grande joie à tous les frères.
4 Arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l’Eglise, les apôtres et les anciens, et ils racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux.
5 Alors quelques-uns du parti des pharisiens, qui avaient cru, se levèrent, en disant qu’il fallait circoncire les païens et exiger l’observation de la loi de Moïse.
6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire.
7 Une grande discussion s’étant engagée, Pierre se leva, et leur dit : Hommes frères, vous savez que dès longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les païens entendissent la parole de l’Evangile et qu’ils crussent.
8 Et Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage, en leur donnant le Saint-Esprit comme à nous ;
9 il n’a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs cœurs par la foi.
10 Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n’avons pu porter ?
11 Mais c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, de la même manière qu’eux.
12 Toute l’assemblée garda le silence, et l’on écouta Barnabas et Paul, qui racontèrent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des païens.
13 Lorsqu’ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole, et dit : Hommes frères, écoutez-moi !
14 Simon a raconté comment Dieu a d’abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui portât son nom.
15 Et avec cela s’accordent les paroles des prophètes, selon qu’il est écrit:
16 Après cela, je reviendrai, et je relèverai de sa chute la tente de David, J’en réparerai les ruines, et je la redresserai,
17 Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, Ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, Dit le Seigneur, qui fait ces choses,
18 Et à qui elles sont connues de toute éternité.
19 C’est pourquoi je suis d’avis qu’on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu,
20 mais qu’on leur écrive de s’abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité, des animaux étouffés et du sang.
21 Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu’on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.
22 Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l’Eglise, de choisir parmi eux et d’envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés entre les frères.
23 Ils les chargèrent d’une lettre ainsi conçue : Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d’entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut !
24 Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n’avions donné aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlé vos âmes,
25 nous avons jugé à propos, après nous être réunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul,
26 ces hommes qui ont exposé leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus-Christ.
27 Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous annonceront de leur bouche les mêmes choses.
28 Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire,
29 savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.

Ep.3:1 A cause de cela, moi Paul, le prisonnier de Christ pour vous païens … 
2 si du moins vous avez appris quelle est la dispensation de la grâce de Dieu, qui m’a été donnée pour vous.
3 C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots.
4 En les lisant, vous pouvez vous représenter l’intelligence que j’ai du mystère de Christ.
5 Il n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ.
6 Ce mystère, c’est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus-Christ par l’Evangile,
7 dont j’ai été fait ministre selon le don de la grâce de Dieu, qui m’a été accordée par l’efficacité de sa puissance.
8 A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d’annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ,
9 et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses,
10 afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’Eglise la sagesse infiniment variée de Dieu,
11 selon le dessein éternel qu’il a mis à exécution par Jésus-Christ notre Seigneur,

Ga.1:12 car je ne l'ai ni reçu ni appris d'un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ.

Ac.11:1 Les apôtres et les frères qui étaient dans la Judée apprirent que les païens avaient aussi reçu la parole de Dieu.
2 Et lorsque Pierre fut monté à Jérusalem, les fidèles circoncis lui adressèrent des reproches,
3 en disant : Tu es entré chez des incirconcis, et tu as mangé avec eux.
4 Pierre se mit à leur exposer d’une manière suivie ce qui s’était passé. (11-5) Il dit:
5 J’étais dans la ville de Joppé, et, pendant que je priais, je tombai en extase et j’eus une vision : un objet, semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins, descendait du ciel et vint jusqu’à moi.
6 Les regards fixés sur cette nappe, j'examinai, et je vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles, et les oiseaux du ciel.
7 Et j'entendis une voix qui me disait: Lève-toi, Pierre, tue et mange.
8 Mais je dis: Non, Seigneur, car jamais rien de souillé ni d'impur n'est entré dans ma bouche.
9 Et pour la seconde fois la voix se fit entendre du ciel: Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé.
10 Cela arriva jusqu'à trois fois; puis tout fut retiré dans le ciel.
11 Et voici, aussitôt trois hommes envoyés de Césarée vers moi se présentèrent devant la porte de la maison où j’étais.
12 L’Esprit me dit de partir avec eux sans hésiter. Les six hommes que voici m’accompagnèrent, et nous entrâmes dans la maison de Corneille.
13 Cet homme nous raconta comment il avait vu dans sa maison l’ange se présentant à lui et disant: Envoie à Joppé, et fais venir Simon, surnommé Pierre,
14 qui te dira des choses par lesquelles tu seras sauvé, toi et toute ta maison.
15 Lorsque je me fus mis à parler, le Saint-Esprit descendit sur eux, comme sur nous au commencement.
16 Et je me souvins de cette parole du Seigneur : Jean a baptisé d’eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint-Esprit.
17 Or, puisque Dieu leur a accordé le même don qu’à nous qui avons cru au Seigneur Jésus-Christ, pouvais-je, moi, m’opposer à Dieu ?
18 Après avoir entendu cela, ils se calmèrent, et ils glorifièrent Dieu, en disant : Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu’ils aient la vie.

Ac.2:46 Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur,

Ac.3:1 Pierre et Jean montaient ensemble au temple, à l'heure de la prière: c'était la neuvième heure.

Actes 5:42 Et chaque jour, dans le temple et dans les maisons, ils ne cessaient d'enseigner, et d'annoncer la bonne nouvelle de Jésus-Christ.

Ro.9:1 Je dis la vérité en Christ, je ne mens point, ma conscience m'en rend témoignage par le Saint-Esprit:
2 J'éprouve une grande tristesse, et j'ai dans le coeur un chagrin continuel.
3 Car je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair,
4 qui sont Israélites, à qui appartiennent l'adoption, et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte, (9-5) et les promesses,
5 et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen!
6 Ce n'est point à dire que la parole de Dieu soit restée sans effet. Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël,
7 et, pour être la postérité d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité, 8 c'est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité.

Luc 16:19 Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.
20 Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères,
21 et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.
22 Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.
23 Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.
24 Il s’écria : Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme.
25 Abraham répondit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne ; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres.
26 D’ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire.
27 Le riche dit : Je te prie donc, père Abraham, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père ;
28 car j’ai cinq frères. C’est pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments.
29 Abraham répondit : Ils ont Moïse et les prophètes ; qu’ils les écoutent.
30 Et il dit : Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront. 31 Et Abraham lui dit : S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu’un des morts ressusciterait.

Romains 3:19 Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu.
20 Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.
21 Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes,
22 justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction.
23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ;
24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.
25 C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je,
26 de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.
27 Où donc est le sujet de se glorifier ? Il est exclu. Par quelle loi ? Par la loi des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi.
28 Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi.
29 Ou bien Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs ? Ne l’est-il pas aussi des païens ? Oui, il l’est aussi des païens,
30 puisqu’il y a un seul Dieu, qui justifiera par la foi les circoncis, et par la foi les incirconcis.
31 Anéantissons-nous donc la loi par la foi ? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi.



Lire aussi : La nouvelle aliiance





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 21 novembre 2017