iv>
 
   
 
.: Les sentiments de Jésus :.


La maîtrise de soi
Comme la joie et la paix, la maîtrise de soi est aussi un fruit de l'Esprit, cf. Ga.5:22, et comme Jésus était toujours rempli du Saint-Esprit, sa maîtrise de soi était parfaite et il en a eu bien besoin dans deux occasions en particulier ; au début et à la fin de son ministère. Après 40 jours de jeûne, il eut faim et il a dû contenir son envie de manger alors qu'il aurait pu changer les pierres en pain.

Mattiheu 4:2 Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim.
3 Le tentateur, s’étant approché, lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.
4 Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Un jour, Jésus a encore eu faim, il avait envoyé ses disciples au village pour chercher de la nourriture. Puis vint une femme dont il a reconnu le besoin spirituel. Nous connaissons tous l'histoire de la samaritaine. Lisons seulement Jean 4:31-34.

Jean 4:31 Pendant ce temps, les disciples le pressaient de manger, disant : Rabbi, mange. 32 Mais il leur dit : J’ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. 33 Les disciples se disaient donc les uns aux autres : Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger ? 34 Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre.

Ensuite, dans le jardin de Gethsémané, le test sublime de sa maîtrise de soi, car sa vie était en jeu, une journée de souffrance et de mort l'attendait. Allait-il pouvoir surmonter son instinct humain de survie à tout prix ? Rempli du Saint-Esprit et de maîtrise de soi, il allait relever le défi.

Matthieu 26:52 Alors Jésus lui dit : Remets ton épée à sa place ; car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée. 53 Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me donnerait à l’instant plus de douze légions d’anges ? 54 Comment donc s’accompliraient les Ecritures, d’après lesquelles il doit en être ainsi ?

Jésus savait se maîtriser et se contenir quand il le fallait, Bien sûr qu'il aurait pu invoquer son Père pour qu'il envoie des anges le délivrer, mais le plan de Dieu était prévu depuis longtemps et il avait été annoncé par les prophètes des centaines d'années auparavant, par exemple dans Esaïe 53 et dans le Psaume 22.

La facilité c'est de laisser libre cours à nos impulsions, par exemple (la liste n'est pas exhaustive)
  • manger quand c'est le temps de jeûner,
  • exprimer sa colère en démolissant quand c'est plutôt le temps de chercher à rebâtir
  • crier quand c'est plutôt le temps de prier
Jésus nous entraîne sur le chemin étroit et difficile de la maîtrise de soi, sur un chemin qui mène à la gloire.





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 17 décembre 2017