L'imposition des mains dans les Écritures


Il y a imposition des mains quand une personne place sa main ou ses deux mains sur le corps d'une autre personne pour un but spirituel bien défini. Quand c'est fait sous l'inspiration du Saint-Esprit, il y a alors communication et réception d'une puissance communicant une grâce spirituelle, la main en soi étant un symbole de puissance, cf. 1Pi.5:6, Job 19:21, 1S.5:11, 2Ch.30:12. Normalement on prie pour la personne à qui on impose les mains ou on prophétise sur elle en même temps. On retrouve déjà cette pratique dans le livre de la Genèse.

La doctrine de l'imposition des mains faisait aussi partie de la base de la vie chrétienne au temps des apôtres.

Hé.6:1 C'est pourquoi, laissant l'enseignement élémentaire de la parole du Christ, tendons vers la perfection, sans poser de nouveau le fondement: repentance des oeuvres mortes, 2 foi en Dieu, doctrine des baptêmes, imposition des mains, résurrection des morts et jugement éternel.

L'enseignement élémentaire (littéralement en grec «tès archès» : «les débuts») sont les fondements de la vie chrétienne dont on ne peut se passer. Si on enlève un fondement, c'est tout l'édifice qui menace de s'écrouler rapidement.

Aux premiers temps de l'Église, l'imposition des mains était considérée aussi essentielle et fondamentale que la repentance, la foi en Dieu, les baptêmes, la résurrection des morts et le jugement éternel. Ce n'est pas rien !
  • Si on enlève la repentance, notre comportement sera le même que les païens, sans la sanctification, on ne pourra voir Dieu, cf. Hé.12:14.
  • Si on enlève la foi en Dieu, nous serons des athées incapables de plaire à Dieu, cf. Hé.11:6.
  • Si on enlève les baptêmes d'eau et d'Esprit, nous ne verrons pas le royaume de Dieu, cf. Jn.3:3.
  • Si les morts de ressuscitent pas, nous sommes les plus malheureux des hommes, cf. 1Co.15:19.
  • S'il n'y a pas de jugement éternel, alors il n'y a plus de justice sur cette terre, il 'y en aurait pas plus aprês, Hitler et Mère Teresa partageraient le même sort, 2Pi.3:4-7.
  • Mais si on enlève l'imposition des mains, que se passera-t-il d'aussi dommageable qu'avec les autres enseignements élémentaires fondamentaux ? Si cela n'a pas d'incidence, que fait l'imposition des mains dans cette liste ? Dans certaines églises, son absence ne changerait pratiquement rien du tout. Qu'est-ce que cela devrait nous indiquer au sujet de la solidité de leurs fondations ? Watchman Nee s'étend sur cet aspect dans son introduction.
Un peu d'historique...


La pratique d'imposer les mains gagne à être enseignée de nos jours parce qu'elle ne fait plus partie de la culture de notre société comme c'était le cas dans le monde biblique. Certaines dénominations lui attribuent des vertus presque magiques tandis que d'autres dénominations, en réaction à ces débordements relèguent l'imposition des mains au rang de symbole, de formalité quand elle n'est pas ignorée, par exemple, par Jean Calvin. À cause de cet héritage calviniste, l'imposition des mains fut mise aux oubliettes pendant des centaines d'années parmi les églises protestantes.

Wesley Ce n'est qu'au milieu du 19e siècle que le mouvement Holiness issu des milieux méthodistes et évangéliques avec figures de proue des hommes de Dieu tels John Wesley [portrait] et Charles Finney [photo] qu'on recommença à considérer l'imposition des mains d'un point de vue biblique. Les milieux charismatiques ont été en quelque sorte des pionniers qui ont étudié et pratiqué l'imposition des mains. Il n'est donc pas étonnant que les études bibliques les plus étoffées sur l'imposition des mains viennent principalement de ce milieu, alors que chez les évangéliques, c'est plutôt maigre, car on en a pas long à dire sur ce qu'on ne pratique pas ! Toutefois, des églises évangéliques délaissent les réticences calvinistes et s'ouvrent à nouveau à la pratique de l'imposition des mains. Aujourd'hui, il y a plusieurs églises de diverses dénominations qui s'efforcent de retrouver le sens et la pratique néotestamentaire de l'imposition des mains, retrouvant ainsi un canal privilégié de bénédiction spirituelle.
"L'imposition des mains est tellement fondamentale au christianisme qu'il est facile de reconnaître les églises avec une forme de piété mais qui en nie la force. Pour les églises qui possèdent la puissance effective du Saint-Esprit et peuvent transmettre cette puissance, cela ne peut être nié. Jésus a posé la question

«Quand le Fils de l'Homme viendra, trouvera-t-il de la foi sur la terre ?»

La réponse est «oui» pour certaines églises et «non» pour d'autres."
- Jay Atkinson

Malheureusement pour nous qui vivons au 21e siècle, les diverses fonctions de l'imposition des mains n'ont soulevé aucune controverse dans les Écritures alors que c'est le cas présentement. Les auteurs des épîtres n'ont pas ressenti non plus le besoin d'enseigner à ce sujet. Ce qu'on peut connaître sur l'imposition des mains se rapportent à des événements où elle a été pratiquée, sans plus.

L'ordre dans lequel l'auteur des hébreux mentionne l'imposition des mains mérite d'être noté. Tout d'abord dans l'économie du salut vient
  1. La repentance ; la personne reconnaît ses péchés, les délaisse
  2. La foi en Dieu ; elle croit que Dieu a envoyé Jésus pour son salut
  3. Les baptêmes d'eau et d'Esprit ; confirmation de l'entrée dans le royaume de Dieu, Jn.3:3
  4. L'imposition des mains ; source de bénédiction spirituelle à plusieurs niveaux : réception du Saint-Esprit, de dons spirituels, de bénédictions paternelles, guérison, transfert, ordination
  5. La résurrection des morts ; tous vont ressusciter, justes et injustes
  6. Le jugement dernier ; là où chacun recevra ce qui lui est dû
Première constatation, c'est la seule pratique mentionnée dans cette liste qui concerne la vie chrétienne entre la conversion et la résurrection. Pour en savoir plus sur les diverses fonctions de l'imposition des pains, consultez le menu de droite.


Versets cités plus haut

1 Pierre 5:6 Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève au temps convenable

1 Samuel 5:11 Et ils firent chercher et assemblèrent tous les princes des Philistins, et ils dirent: Renvoyez l'arche du Dieu d'Israël; qu'elle retourne en son lieu, et qu'elle ne nous fasse pas mourir, nous et notre peuple. Car il y avait dans toute la ville une terreur mortelle; la main de Dieu s'y appesantissait fortement.

2 Chroniques 30:12 Dans Juda aussi la main de Dieu se déploya pour leur donner un même coeur et leur faire exécuter l'ordre du roi et des chefs, selon la parole de l'Eternel.

Job 19:21 Ayez pitié, ayez pitié de moi, vous, mes amis! Car la main de Dieu m'a frappé.

Ecclésiaste 2:24 Il n'y a de bonheur pour l'homme qu'à manger et à boire, et à faire jouir son âme du bien-être, au milieu de son travail; mais j'ai vu que cela aussi vient de la main de Dieu.

Ecclésiaste 9:1 Oui, j'ai appliqué mon coeur à tout cela, j'ai fait de tout cela l'objet de mon examen, et j'ai vu que les justes et les sages, et leurs travaux, sont dans la main de Dieu, et l'amour aussi bien que la haine; les hommes ne savent rien: tout est devant eux.










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes le vendredi 29 août 2014