iv>
 
   
 
Réponse extraordinaire à la prière

A Sao Paulo au Brésil en 1992 une femme faisait face à un dilemme. avec les 5 cruzeiros en sa possession ( = 1 franc ou 25¢) elle avait le choix, pour ses 4 enfants, entre acheter du lait mais ils n'auraient rien eu à manger ou acheter un pain et alors ils n'auraient rien eu à boire.

Elle se mit en instante prière pendant 2 heures. Puis elle eut la certitude dans son coeur que le Père lui avait parlé en lui disant d'aller à la plus grosse épicerie de la ville et d'amasser des provisions pour 3 mois dans 3 gros paniers, ensuite de passer à la caisse no.7.

La femme se rendit donc à l'épicerie avec ses 4 enfants et remplit d'une manière méthodique ses 3 gros paniers d'épicerie puis aller se présenter à la caisse no.7, or il y avait 124 caisses dans cette épicerie, c'était vraiment une immense épicerie.

Comme elle arrive à cette caisse, le caissier place sur le comptoir un écriteau pour indiquer que la caisse était fermé, il allait quitter pour son heure de dîner. Il a demandé à la femme de passer à une autre caisse. Celle-ci a répondu: «Non, mon père m'a dit de passer à la caisse no.7». L'employé l'a regardée d'un air bizarre puis est parti dîner en la laissant là.

La femme attendit avec ses 4 enfants et ses 3 gros paniers d'épicerie pendant une heure que le caissier revienne. Celui-ci fut très étonné de retrouver cette femme devant sa caisse à son retour. Alors la femme a commencé à placer sur le comptoir les victuailles.

A ce moment les haut-parleurs se sont faits entendre. Pour son 7ème anniversaire d'ouverture, l'épicerie offrait une commande gratuite à celle qui se trouvait à la caisse no.7 !

Cette histoire rappelle celle de la veuve au temps d'Élisée:

2R.4:1 Une femme d'entre les femmes des fils des prophètes cria à Elisée, en disant: Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l'Eternel; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves.
2 Elisée lui dit: Que puis-je faire pour toi? Dis-moi, qu'as-tu à la maison? Elle répondit: Ta servante n'a rien du tout à la maison qu'un vase d'huile.
3 Et il dit: Va demander au dehors des vases chez tous tes voisins, des vases vides, et n'en demande pas un petit nombre.
4 Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes enfants; tu verseras dans tous ces vases, et tu mettras de côté ceux qui seront pleins.
5 Alors elle le quitta. Elle ferma la porte sur elle et sur ses enfants; ils lui présentaient les vases, et elle versait.
6 Lorsque les vases furent pleins, elle dit à son fils: Présente-moi encore un vase. Mais il lui répondit: Il n'y a plus de vase. Et l'huile s'arrêta.
7 Elle alla le rapporter à l'homme de Dieu, et il dit: Va vendre l'huile, et paie ta dette; et tu vivras, toi et tes fils, de ce qui restera.

Comme cette brésilienne, cette veuve dut faire confiance contre toute attente à la réponse de Dieu après avoir prié avec instance d'avoir ses besoins rencontrés. Si par manque de foi elle n'avait rapporté que quelques cruches elle n'aurait pas pu payé ses dettes et ses enfants lui auraient été enlevés, de même si la brésilienne se serait contentée que de quelques victuailles elle n'aurait pas pu nourrir sa famille pendant des mois.

Voici une autre histoire d'épicerie gratuite






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 12 décembre 2017