Rendre grâces à Dieu pour toutes choses excellentes et parfaites


Ep.5:20 rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ,

C'est un commandement de rendre grâces pour toutes choses, cela démontre que nous sommes remplis du Saint-Esprit, (contexte Ep.5:17-21 cité plus bas).

Cela ne veut pas dire que nous devons rendre grâces pour toutes les choses qui se passent sur la terre, bonnes ou mauvaises. Il n'y a aucune action de grâces à faire pour des viols ou des meurtres, par exemple. Paul ne parle pas du tout de cela dans le contexte.

Le "toutes choses" doit concerner évidemment tout ce qui est bon, sinon pourquoi demanderions-nous à Dieu de nous guérir si nous venons de lui rendre grâces pour la maladie ? Nous ne pouvons pas lui demander d'enlever quelque chose pour lequel nous venons de le remercier en lui rendant grâces pour la présence de cette chose dans nos vies!

Ja.1:17 toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières

Tout ce que Satan nous lance de mauvais sur notre route - maladie, persécutions, haine, etc ne font pas partie de "toutes choses", ces choses ne sont ni excellentes, ni parfaites. Nous ne rendons pas grâces pour le péché et ses manifestations sous toutes ses formes, mais là où le péché abonde, la grâce surabonde et pour cela nous pouvons rendre grâces car nous en sortirons toujours vainqueurs par celui qui va toujours continuer à nous aimer quoi qu'il arrive, comme l'avait remarqué Joseph dans Ge.50:20.

Genèse 50:20 Vous aviez voulu me faire du mal, mais Dieu a voulu changer ce mal en bien, il a voulu sauver la vie d’un grand nombre de gens, comme vous le voyez aujourd’hui.

Romains 8:35 Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ? 36 selon qu’il est écrit : C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie. 37 Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.

Revenons aux "Toutes choses" dans ce passage d'Éphésiens 5:20, cela concerne toutes les choses que Paul vient d'énumérer dans ce même passage ; remplis du Saint-Esprit, nous allons rendre grâces pour les psaumes, les hymnes, les cantiques spirituels qui font monter des louanges bien méritées à Dieu et remplissent notre coeur de joie par la plénitude du saint-Esprit. Voilà ce qui est sujet d'actions de grâces !

Éphésiens 5:17 C'est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. 18 Ne vous enivrez pas de vin: c'est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit; 19 entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur; 20 rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, 21 vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.

Ici, Paul dit de rendre grâces POUR ("huper" en grec) toutes choses, c'est signe qu'il parle des choses qu'il vient de mentionner.

1Thessaloniciens 5:18 Rendez grâces en toutes choses, car c'est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.18 Rendez grâces en toutes choses, car c'est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

Dans 1Th.5:18, il dit de rendre grâces EN ("en" en grec) toutes choses, cela signifie que nos actions de grâces ne doivent pas dépendre des circonstances, elles découlent de notre relation avec Dieu dans la plénitude du Saint-Esprit. C'est pourquoi Paul et Silas pouvaient chanter les louanges du Seigneur avec le dos lacéré dans le fond d'une prison. Ils ne rendaient pas grâces à Dieu POUR la flagellation et l'emprisonnement mais DANS leur situation, ils pouvaient encore rendre grâces PARCE qu'ils étaient remplis du Saint-Esprit et expérimentaient le fruit du Saint-Esprit, qui est l'amour, la joie, la paix.

Actes 16:25 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient.

Ils pouvaient donc rendre grâces EN toutes choses, EN toutes circonstances, car c'était la volonté de Dieu en Jésus-Christ à leur égard et c'est sa volonté pour nous aussi. Regardons maintenant un autre passage souvent cité pour avancer qu'il faut rendre grâces pour toutes choses.

Je ne me vois pas remercier Dieu pour le mal perpétré dans le monde et inspiré par le diable et ses démons qui viennent pour "dérober, égorger et détruire" mais, par contre, je vais rendre grâces à Dieu pour le bon berger qui me donne "la vie en abondance" (Jean 10:10).

Le verbre "eucharistô" (rendre grâces) est utilisé 38 fois dans le Nouveau Testament et vous ne serez pas surpris d'aprrendre que jamais personne ne rend grâces pour un mal commis quelque part !

On lit aussi ailleurs que toutes choses concourent au bien de tous qui aiment Dieu (Ro.8:28), et encore une fois, il faut voir dans le contexte ce que Paul entendait par "toutes choses". Le verset qui suit ne laisse aucun doute à ce sujet puisqu'il commence par un "CAR" explicatif :

Lisons bien le passage et tu verras ce que signifient ces "choses" répétées aux versets 31 et 32.

Ro.8:29 CAR ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. 30 Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. 31 Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? 32 Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ?



Uune remarque pour terminer concernant le passage d'Amos maintenant :

Amos 3:6 Sonne-t-on de la trompette dans une ville, Sans que le peuple soit dans l’épouvante ? Arrive-t-il un malheur dans une ville, Sans que l’Eternel en soit l’auteur ?

Le malheur est envoyé par Dieu comme punition sur les rebelles, cela ne peut nous concerner, nous chrétiens, puisque Jésus a pris sur lui à la croix tout ce qu'il y avait de mauvais. Il n'y a maintenant aucune condamnation pour les chrétiens (Ro.8:1). Par contre, il est clair aussi que nous nous comportons mal, il y aura des conséquences naturelles qui nous le rappeleront amèrement ; par l'exemple, l'impudicité peut mener à élever des enfants seuls ou à être pris avec des maladies vénériennes.

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 19 Octobre 2017