La veuve de Sarepta avec le prophète Elie
Voici un exemple de dons faits à des hommes de Dieu qui ont provoqué des paroles de bénédiction ayant impacté la vie du donateur.

1Rois 17:8 Alors la parole de l’Eternel lui fut adressée en ces mots: 9 Lève-toi, va à Sarepta, qui appartient à Sidon, et demeure là. Voici, j’y ai ordonné à une femme veuve de te nourrir. 10 Il se leva, et il alla à Sarepta. Comme il arrivait à l’entrée de la ville, voici, il y avait là une femme veuve qui ramassait du bois. Il l’appela, et dit: Va me chercher, je te prie, un peu d’eau dans un vase, afin que je boive. 11 Et elle alla en chercher. Il l’appela de nouveau, et dit: Apporte-moi, je te prie, un morceau de pain dans ta main. 12 Et elle répondit: L’Eternel, ton Dieu, est vivant! je n’ai rien de cuit, je n’ai qu’une poignée de farine dans un pot et un peu d’huile dans une cruche. Et voici, je ramasse deux morceaux de bois, puis je rentrerai et je préparerai cela pour moi et pour mon fils; nous mangerons, après quoi nous mourrons. 13 Elie lui dit: Ne crains point, rentre, fais comme tu as dit. Seulement, prépare-moi d’abord avec cela un petit gâteau, et tu me l’apporteras; tu en feras ensuite pour toi et pour ton fils. 14 Car ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël: La farine qui est dans le pot ne manquera point et l’huile qui est dans la cruche ne diminuera point, jusqu’au jour où l’Eternel fera tomber de la pluie sur la face du sol. 15 Elle alla, et elle fit selon la parole d’Elie. Et pendant longtemps elle eut de quoi manger, elle et sa famille, aussi bien qu’Elie. 16 La farine qui était dans le pot ne manqua point, et l’huile qui était dans la cruche ne diminua point, selon la parole que l’Eternel avait prononcée par Elie.

Le texte est clair que c'est Dieu qui par son Esprit avait mis en cette femme le devoir de nourrir le prophète. Ce n'est pas le prophète qui est allé voir cette pauvre veuve en mettant sur elle une pression psychologique, en lui disant « Donne-moi ce qui te reste et Dieu va t'en donner bien plus encore ». De plus, Dieu n'avait pas promis à la veuve qu'elle n'aurait plus de problème d'approvisionnement. Au contraire, la veuve pensait mourir de faim après avoir nourri le prophète. C'est seulement après avoir accepté d'obéir à l'ordre de Dieu que le prophète a été inspiré de lui dire qu'elle aurait toujours de quoi se nourrir pendant la famine.

Il y a plusieurs témoignages qui circulent où les chrétiens partagent que Dieu les a inspirés à bénir des gens ou des ministères et qui ont été par la suite bénis bien plus qu'ils avaient béni les autres. C'est ce que Jésus a enseigné :

Lu 6:38 Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

Cela démontre que Dieu est motivé à bénir ceux qui bénissent les autres pour qu'ils aient encore plus les moyens de bénir et encourager les gens à découvrir qui est ce Dieu qui pourvoit généreusement à leurs besoins au travers de ses serviteurs.

Hébreux 6:10 Car Dieu n’est pas injuste, pour oublier votre travail et l’amour que vous avez montré pour son nom, ayant rendu et rendant encore des services aux saints. 11 Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu’à la fin une pleine espérance, 12 en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses.

Galates 6 :9 Ne négligeons pas de faire le bien, car nous moissonnerons au moment convenable, si nous ne nous relâchons pas. 10 Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous et en particulier envers nos proches dans la foi.

Si Jésus est notre Seigneur, il peut alors nous donner des ordres et nous sommes alors mieux de lui obéir pour garder le canal de bénédiction ouvert sur notre vie. Les ordres doivent venir cependant du Saint-Esprit et non des hommes qui se serviraient de l'histoire de la veuve pour manipuler les gens à leur donner des biens ou de l'argent.

L'homme de Dieu n'a rien à craindre, il ne manquera de rien, son Bon Berger y veillera (Ps.23:1), il peut bien sûr enseigner sur l'histoire de la veuve de Sarepta et laisser ensuite le Saint-Esprit appliquer dans leur vie ce qui est pertinent par rapport à ce qu'ils vivent et leurs besoins.

Il y a aussi d'autres exemples de dons faits à des hommes de Dieu qui ont provoqué des paroles de bénédiction ayant impacté la vie du donateur. Il me vient à la pensée les chrétiens de Philippes avec l'apôtre Paul qui les bénit en retour.

Philippiens 4:18 J’ai tout reçu et je suis dans l’abondance. J’ai été comblé en recevant d’Epaphrodite ce que vous m’avez envoyé comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte et qui lui est agréable. 19 Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins conformément à sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ.

Dans le cas d'Abraham qui donne la dîme à Melchisedek, le don de la dîme s'est plutôt produit APRÈS que Melchisédek ait béni Abraham avec le pain et le vin et avec des paroles de bénédiction.

Genèse 14:18 Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin: il était sacrificateur du Dieu Très-Haut. 19 Il bénit Abram, et dit: Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre! 20 Béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains! Et Abram lui donna la dîme de tout.



Compteur installé le 19 août 2017

Nombre de visites - 127





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 18 novembre 2017