Section XI 693-722 - Les prophéties
Pascal, Blaise, 693

En voyant l'aveuglement et la misère de l'homme, en regardant l'univers muet et l'homme sans lumière, abandonné à lui-même, et comme égaré dans ce recoin de l'univers, sans savoir qui l'y a mis, ce qu'il y est venu faire, ce qu'il deviendra en mourant, incapable de toute connaissance, j'entre en effroi comme un homme qu'on aurait porté endormi dans une île déserte et effroyable, et qui s'éveillerait sans connaître où il est, et sans moyen d'en sortir. Et sur cela j'admire comment on n'entre point en désespoir d'un si misérable état. Je vois d'autres personnes auprès de moi, d'une semblable nature: je leur demande s'ils sont mieux instruits que moi, ils me disent que non; et sur cela, ces misérables égarés, ayant regardé autour d'eux, et ayant vu quelques objets plaisants, s'y sont donnés et s'y sont attachés. Pour moi, je n'ai pu y prendre d'attache, et considérant combien il y a plus d'apparence qu'il y a autre chose que ce que je vois, j'ai recherché si ce Dieu n'aurait point laissé quelque marque de soi.

Je vois plusieurs religions contraires, et partant toutes fausses, excepté une. chacune veut être crue par sa propre autorité et menace les incrédules. Je ne les crois donc pas là-dessus. Chacun peut dire cela, chacun peut se dire prophète. Mais je vois la chrétienne où je trouve des prophéties, et c'est ce que chacun ne peut pas faire.

Brunschvicg: Le silence de l'univers est pour Pascal une cause d'effroi: «Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie»

Pascal, Blaise, 694

Et ce qui couronne tout cela est la prédiction, afin qu'on ne dit point que c'est le hasard qui l'a faite.

Quiconque n'ayant plus que huit jours à vivre ne trouvera pas que le parti est de croire que tout cela n'est pas un coup de hasard...

Or si les passions ne nous tenaient pas, huit jours et cent ans sont une même chose.

Pascal, Blaise, 697

Prodita lege. - Impleta cerne. - Implenda collige. «Lis ce qui a été annoncé. Vois ce qui a été accompli. Recueille ce qui est à accomplir.»

Pascal, Blaise, 698

Les pénitences extérieures disposent à l'intérieur comme les humiliations à l'humilité.

Pascal, Blaise, 703

Tandis que les prophètes ont été pour maintenir la loi, le peuple a été négligent; mais depuis qu'il n'y a pas eu de prophètes, le zèle a succédé.

Pascal, Blaise, 706

La plus grande des preuves de Jésus-Christ sont les prophéties. Aussi Dieu a suscité des prophètes pendant 1600 ans. Voilà quelle a été la préparation à la naissance de Jésus-Christ.

Pascal, Blaise, 710

Quand un seul homme aurait fait un livre des prédictions de Jésus-Christ, pour le temps et pour la manière, et que Jésus-Christ serait venu conformément à ces prophéties, ce serait une force infinie.

Mais il y a bien plus ici, c'est une suite d'hommes, durant 4000 ans, qui, constamment et sans variation, viennent, l'un ensuite de l'autre, prédire ce même événement. C'est un peuple tout entier qui l'annonce, et qui subsiste depuis 4000 ans, pour rendre témoignage des assurances qu'ils en ont, et dont ils ne peuvent être divertis par quelques menaces et persécutions qu'on leur fasse: ceci est autrement considérable.

Pascal, Blaise, 722

Da.9 «Sachez donc et entendez. Depuis que la parole sortira pour rétablir et réédifiez Jérusalem, jusqu'au prince Messie, il y aura 7 semaines et 62 semaines». (Les Hébreux ont accoutumé de diviser des nombres et de mettre le petit le premier; ces 7 et 62 font donc 69: de ces 70 il en restera donc la 70ème, c.à.d. les 7 dernières années, dont il parlera ensuite. «Après que la place et les murs seront édifiés dans un temps de trouble et d'affliction, et après ces 62 semaines (qui auront suivi les 7 premières. Le Christ sera donc tué après les 69 semaines, c.à.d. en la dernière semaine), le Christ sera tué, et un peuple viendra avec son peuple, qui détruira la ville et le sanctuaire, et inondera tout; et la fin de cette guerre consommera la désolation».

«Or une semaine (qui est la 70ème qui reste) établira l'alliance avec plusieurs; et même la moitié de la semaine (c.à.d. les derniers 3 ans et demi) abolira le sacrifice et l'hostie, et rendra étonnante l'abomination, qui se répandra et durera sur eux-mêmes qui s'en étonneront jusqu'à la consommation.»

Da.11 «L'ange dit à Daniel: Il y aura (après Cyrus, sous lequel ceci est), encore 3 rois de Perse (Cambyse, Smerdis, Darius), et le quatrième qui viendra ensuite (Xercès) sera plus puissant en richesses et en forces, et élèvera tous ses peuples contre les Grecs.

«Mais il s'élèvera un puissant roi (Alexandre), dont l'empire aura une étendue extrême, et qui réussira en toutes ses entreprises selon son désir. Mais, quand sa monarchie sera établie, elle périra et sera divisée en quatre parties vers les quatre vents du ciel, mais non pas à des personnes de sa race, et ses successeurs n'égaleront point sa puissance, car même son royaume sera dispersé à d'autres outre ceux-ci (ces 4 principaux successeurs).

«Et celui de ses successeurs qui règnera vers le midi (Égypte, Ptolémée, fils de Lagus) deviendra puissant: mais un autre le surmontera et son État sera un grand État (Séleucus, roi de Syrie. Appianus dit que c'est le plus puissant des successeurs d'Alexandre.)

«Et dans la suite des années, ils s'allieront; et la fille du roi du Midi (Bérénice, fille de Ptolémée Philadelphe, fils de l'autre Ptolémée) viendra au roi d'Aquilon (à Antiochus Deus, roi de Syrie et d'Asie, neveu de Séleucus Lagidas), pour établir la paix entre ces princes.

«Mais ni elle ne ses descendants n'auront pas une longue autorité; car elle et ceux qui l'avaient envoyée, et ses enfants, et ses amis, seront livrés à la mort (Bérénice et son fils furent tués par Séleucus Callinicus).






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 19 Octobre 2017