- Joie dans le Seigneur -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________

Toujours se réjouir dans le Seigneur


Philippiens 4:4 Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur

Quand on se réjouit dans le Seigneur, on va trouver à le faire parfois suite aux circonstances et parfois en dépit des circonstances. Ce qui est important pour pouvoir toujours se réjouir c’est qu’avant toute chose, que notre réjouissance soit dans le Seigneur. Cette expression « dans le Seigneur » revient souvent chez Paul, en voici quelques exemples rapidement.
  • On se glorifie dans le Seigneur 1Corinthiens 1:31
  • On est appelé dans le Seigneur 1Corinthiens 7:22
  • On se marie dans le Seigneur 1Corinthiens 7:39
  • L’homme va avec la femme dans le Seigneur 1Corinthiens 11:11
  • Le travail n’est pas vain dans le Seigneur 1Corinthiens 15:58
  • On se fortifie dans le Seigneur Éphésiens 6:10
  • Les pasteurs nous dirigent dans le Seigneur 1Thessaloniciens 5:12
Se réjouir dans le Seigneur, ça veut dire ici de se réjouir dans ce qui plaît à Dieu et non de se réjouir dans les plaisirs du monde entachés par le péché.

Les circonstances changent mais pas Dieu ni Jésus, ce qui leur plaisait il y a 2000 ans, leur plaît encore aujourd’hui, le Père et son Fils ne sont pas à la mode !

Le bon côté pour nous, c’est que Jésus reste toujours le même Seigneur doux et humble de coeur, ému de compassion et rempli d’amour à notre égard, peu importe ce qui nous arrive de bon ou mauvais.

SE RÉJOUIR QUAND ÇA VA BIEN

On commence par la partie facile ! Quand un événement heureux se produisait, Paul s’en réjouissait, il ne restait pas stoïque, sans réaction, ce n’est pas cela être spirituel ! Il y en a qui confondent spiritualité et austérité, face de carême !

Paul dit quelques versets plus loin à propos des dons qu’il avait reçu de la part des Philippiens, dons qui étaient une manifestation concrète et tangible de l’affection sincère qu’ils avaient pour Paul :

Philippiens 4:10 J’ai éprouvé une grande joie dans le Seigneur de ce que vous avez pu enfin renouveler l’expression de vos sentiments pour moi; vous y pensiez bien, mais l’occasion vous manquait.

C’est une bonne chose de se réjouir quand des événements heureux se produisent, j’espère bien que vous avez été heureux le jour de votre mariage … eaDieu n’est évidemment pas contre cela, il se réjouit avec ceux qui se réjouissent. Dieu est content quand ça va bien notre affaire, il nous aime ! - mais quand notre source de joie, c’est seulement les circonstances, notre joie sera inévitablement temporaire, parce que les circonstances changent parfois pour le mieux et parfois pour le pire.

Dans quelles circonstances, Paul avait écrit cela aux Philippiens ?
  • - Étail-il en visite dans une Église qu’il avait fondée ?
  • - Était-il retourné servir à l’Église d’Antioche ?
  • - Était-il allé visiter les apôtres à Jérusalem ?
  • - Était-il en train de fabriquer des tentes ?
  • - Était-il sur le bord de la plage sous un parasol ?
  • - Était-il enchaîné dans une prison ?

SE RÉJOUIR MÊME QUAND ÇA VA MAL

La réponse est dans Philippiens 1:13-14 En effet, dans tout le prétoire et partout ailleurs, personne n’ignore que c’est pour Christ que je suis en prison. Et la plupart des frères et soeurs, encouragés dans le Seigneur par mes chaînes, ont plus d’assurance pour annoncer sans crainte la parole.(Segond21).

Donc, quand Paul dit de toujours se réjouir dans le Seigneur, c’est qu’il le faisait lui-même. Il écrit cela depuis une prison romaine, dans la partie intérieure la plus sécurisée où il est enchaîné, ce qui n’est pas exactement la définition d’un hôtel 5 étoiles …

Emprisonné et enchaîné, Paul était dans le confinement, limité dans ce qu’il pouvait faire. Il ne pouvait plus accomplir sa mission qui était d’aller évangéliser, guérir les malades, délivrés les possédés, établir des églises, fortifier les frères avec ses enseignements, établir des anciens dans les églises. Il ne pouvait plus rien faire, dans le confinement total et il trouvait le moyen de se réjouir dans le Seigneur !

Est-ce que notre situation est pire ou meilleure que la sienne ? Présentement, on ne peut plus se rencontrer à l’église et pour plusieurs, les occasions de servir sont limitées ou inexistantes, on commence juste à pouvoir se voir à l’extérieur en gardant nos distances. Donc, notre situation est bien meilleure que celle de Paul.

On va aller voir comment Paul s’est pris pour se réjouir dans le Seigneur quand il est emprisonné. Tournez avec moi dans Actes 16:22-25 (Segond21).

Actes 16:22-25 La foule s’est aussi soulevée contre eux, et les juges ont fait arracher leurs vêtements et ordonné qu’on les batte à coups de fouet. Après les avoir roués de coups, ils les ont jetés en prison en recommandant au gardien de la prison de les surveiller de près. Face à une telle consigne, le gardien les a jetés dans la prison intérieure et a emprisonné leurs pieds dans des entraves. Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les écoutaient.

Maintenant la question qui nous intéresse, c’est comment ont-il pu trouver de la motivation pour se mettre à chanter quand ça fait très mal. Prier, on peut comprendre, quoique ça risquerait d’être plus des lamentations, mais chanter !?

ANECDOTE : Je me rappelle quand le dos m’avait barré en 2017 et qu’on me massait pour essayer de détendre mes muscles, je poussais de cris qui commençaient par « Aaaaaaa » et je les terminais par « léluia !!! » Ma femme trouvait cela bien drôle, elle est tellement remplie de compassion… J’avais trouvé une manière de louer le Seigneur dans la douleur. Quand on cherche, on trouve, dit Jésus ! 

Pour avoir le goût de chanter, il faut se trouver des raisons pour se réjouir. L’apôtre Jacques développe un peu plus la raison pour laquelle on peut se réjouir dans le Seigneur pendant les épreuves.

Jacques 1:2 Mes frères et soeurs, considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,

Si Jacques s’arrêtait là, on pourrait dire qu’il a perdu la tête, la tendance naturelle c’est de regarder les diverses épreuves conne un sujet de tristesse, de frustration, de colère et d’amertume !

Jacques 1:3 sachant que la mise à l’épreuve de votre foi produit la persévérance.

Jacques donne la clé, c’est une question de connaissance, « sachant », une connaissance qui doit dépasser plus le niveau intellectuel pour devenir une connaissance spirituelle, un rhema, une parole révélée qui nous procure une sagesse. Cette sagesse nous fait comprendre le but de l’épreuve de notre foi : c’est la persévérance qui nous amène à la perfection.

Jacques 1:4 Mais il faut que la persévérance accomplisse parfaitement sa tâche afin que vous soyez parfaitement qualifiés, sans défaut, et qu’il ne vous manque rien.

Comme Jésus aussi qui avait été amené à la perfection par les choses qu’il avait souffertes.

Hébreux 5:8 Ainsi, bien qu’étant Fils, il a appris l’obéissance par ce qu’il a souffert. 9 Et parfaitement qualifié, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel,

Et si on manque de sagesse en n’arrivant pas à comprendre encore pourquoi on devrait se réjouir dans l’épreuve de notre foi, Dieu est prêt à nous en donner plus, on a juste à le lui demander. C’est sa volonté et sa promesse !

Jacques 1:5 Si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée. 6 Mais qu’il la demande avec foi, sans douter, car celui qui doute ressemble aux vagues de la mer que le vent soulève et agite de tous côtés. 7 Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur: 8 c’est un homme partagé, instable dans toute sa conduite.

Jacques ne parle pas juste d’une acceptation résignée mais d’éprouver une joie complète, totale, maximale. Il n’y a pas d’exception, pas de tri à faire, TOUTES NOS épreuves sont à considérez comme un sujet de joie. Jacques a compris quelque chose que seule la sagesse du Saint-Esprit peut enseigner. Le Saint-Esprit ne veut pas nous enseigner à être masochiste ou sadique et plus ça fait mal, plus on aime cela ! Rappelons-nous, comme le pasteur Joël nous l’a enseigné avec justesse et pertinence, que c’est l’épreuve de notre foi qui doit être considérée comme un sujet de joie et non l’épreuve en tant que telle.

J’insiste sur le fait que Jacques parle de nos épreuves personnelles au verset 2, il ne dit pas d’aller voir quelqu’un qui est éprouvé pour aller se réjouir avec lui. La Parole de Dieu dit de pleurer avec ceux qui pleurent, pas de leur dire : «hey, tu n’as pas d’affaire à pleurer, il faut se réjouir dans le Seigneur ! »

Ce n’est pas tout le monde qui est rendu au niveau de pouvoir se réjouir dans les épreuves, cela prend un niveau de sagesse particulier qu’on doit demander à Dieu pour l’expérimenter, comme Jacques le mentionne tout de suite après, sachant bien que les gens seront bien perplexes en le lisant.

La plupart n’ont pas atteint reçu la sagesse nécessaire pour être en mesure de se réjouir dans le Seigneur au milieu de leurs épreuves, ces personnes ont alors besoin de notre compassion et non de nos exhortations d’être plus spirituelles !

Alors d’abord, c’est la compassion et la consolation que nous devons communiquer aux gens éprouvés, ENSUITE, quand cela a bien été transmis par le Saint-Esprit, on peut passer à l’étape d’enseignement. Quand les émotions se sont calmées, la raison peut être en mesure de recevoir l’instruction. Ne perdons pas notre temps à raisonner quelqu’un d’émotif, nous allons passer pour des sans-coeurs et causer plus de frustration que d’autres choses. C’est le piège dans lequel les amis de Job avaient tombé. Ils avaient bien commencé en gardant le silence pendant une semaine, mais ensuite, ils s’étaient mis en tête de lui faire la morale en l’accusant de choses qu’il n’avait pas commises pour justifier les épreuves qu’il traversait.

Ne faisons jamais cela, c’est au Saint-Esprit de mettre en lumière s’il y a un péché à confesser, ce n’est pas à nous de jouer aux enquêteurs et cuisiner les personnes éprouvées !

Lisons encore l’apôtre Jacques à ce sujet.

Jacques 5:13 Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance? Qu’il prie. Quelqu’un est-il dans la joie? Qu’il chante des cantiques.

Paul et Silas ont fait ces deux choses, ils souffraient et étaient dans la joie, alors ils ont prié, puis ensuite chanté des cantiques ! Remarquez que la prière précède le chant. C’est quand on a prié Dieu et qu’on a reçu la consolation du Saint-Esprit en exaucement qu’on arrive à expérimenter une joie surnaturelle qui fait monter des louanges et des cantiques de notre cœur à nos bouches. Les Psaumes de David sont souvent conçus ainsi. Ils commencent par des plaintes et finit par des cris de joie.

Jacques 5:14-16 Quelqu’un parmi vous est-il malade? Qu’il appelle les anciens de l’Eglise et que les anciens prient pour lui en lui appliquant de l’huile au nom du Seigneur. La prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera. S’il a commis des péchés, le pardon lui sera accordé. Avouez-vous donc vos fautes les uns aux autres et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La prière du juste agit avec une grande force.

S’il a commis des péchés, les épreuves comme la maladie chez un chrétien ne sont pas nécessairement la cause d’un péché en particulier, c’est une possibilité mais pas une obligation. Job avait été éprouvé par la maladie sans avoir péché, puisque Dieu lui-même le reconnaissait pour être intègre et droit. D’ailleurs, avant ce passage, Jacques venait justement de faire référence à Job comme exemple de patience quand l’exaucement de la prière qui agit avec une grande force tarde à se manifester.

Jacques 5:7 Soyez donc PATIENTS, frères et soeurs, jusqu’au retour du Seigneur. Voyez le cultivateur: il attend le précieux fruit de la terre en faisant preuve de PATIENCE envers lui jusqu’à ce qu’il ait reçu les premières et les dernières pluies. 8 Vous aussi, soyez PATIENTS, affermissez votre coeur, car le retour du Seigneur est proche. 9 Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères et soeurs, afin de ne pas être jugés. Voici que le juge se tient à la porte. 10 Mes frères et soeurs, prenez pour modèles de PATIENCE dans la souffrance les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur. 11 Nous disons heureux ceux qui PERSÉVÈRENT. Vous avez entendu parler de la PERSÉVÉRANCE de Job et vous avez vu la fin que le Seigneur lui a accordée, car le Seigneur est plein de tendresse et de compassion. Jacques revient sur la nécessité de persévérer dans la foi alors que l’épreuve perdure, il prend pour exemple la patience de Job qui a été éprouvé à l’extrême, comme Paul aussi qui avait été éprouvé à l’extrême. Avec ces personnages comme nuée de témoins qui nous entourent, l’exhortation adressées aux juifs chrétiens persécutés prend toute sa signification.

Hébreux 12:1-3 Nous donc aussi, puisque nous sommes entourés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance l’épreuve qui nous est proposée. Faisons-le en gardant les regards sur Jésus, qui fait naître la foi et la mène à la perfection. En échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix en méprisant la honte qui s’y attachait et il s’est assis à la droite du trône de Dieu. Pensez en effet à celui qui a supporté une telle opposition contre lui de la part des pécheurs, afin de ne pas vous laisser abattre par le découragement.

Voilà comment Paul se réjouissait toujours dans le Seigneur, même quand il rejetait le fardeau qu’il était blessé et emprisonné, même enchaîné cela ne l’empêchait pas de courir avec persévérance l’épreuve qui lui était infligée. Il pensait au Seigneur qui avait souffert aussi comme lui. Il entrevoyait la joie qui lui était réservée dans le ciel qu’il avait eu la grâce de visiter.

Il priait et chantait des cantiques, même quand il était enchaîné dans une prison. Son dos ensanglanté l’empêchait de dormir, mais ne l’empêchait pas de chercher la présence de Dieu, au contraire. Les chrétiens de Philippes qui écoutaient sa lettre lue devant l’assemblée les encourageant à toujours se réjouir dans le Seigneur, savaient ce que c’était comme conditions de détention dans une prison romaine. La ville de Philippes était la colonie romaine la plus importante en Grèce, c’est là que cet épisode dans Actes 16 s’était déroulé et le geôlier devait être dans l’assistance avec toute sa famille ! 

Incapables de dormir à cause de leurs blessures, Paul et Silas ont décidé de se mettre à prier. Dans la faiblesse physique, ils sont allés puiser dans leur relation avec le Seigneur la puissance de Jésus. On lit ailleurs que Paul avait prié 3 fois d’éloigner de lui l’ange de Satan qui inspirait les gens à le persécuter. Alors qu’il était en prison, le corps affaibli par les 39 coups de fouet, c’est peut-être l’une de ces fois où il avait fait cette prière.

2Corinthiens 12:8-10 Trois fois j’ai supplié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit: «Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse.» Aussi, je me montrerai bien plus volontiers fier de mes faiblesses afin que la puissance de Christ repose sur moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les insultes, dans les détresses, dans les persécutions, dans les angoisses pour Christ, car quand je suis faible, c’est alors que je suis fort.

C’est ainsi que Paul et Silas ont été se fortifier spirituellement dans la prière, c’est la voie à suivre pour en venir à expérimenter la joie du Seigneur au milieu des épreuves.

Éphésiens 6:10,18 Enfin, mes frères et soeurs, fortifiez-vous dans le Seigneur et dans sa force toute-puissante. (…) Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance.

Quand dans notre faiblesse, nous faisons appel au Seigneur, sa puissance est libre de se manifester. La puissance du Saint-Esprit les a miraculeusement d’abord remplis de joie et ils se sont mis à chanter des cantiques. Ensuite la puissance de Christ s’est manifestée encore miraculeusement, cette fois par un puissant tremblement de terre qui a détruit les murs de la prison et brisé toutes les chaînes retenant les captifs. Quelle belle image de ce qui se produit dans nos coeurs quand on se met à louer le Seigneur au milieu des épreuves.

Sur le plan pratique quand nous sommes éprouvés

1° Particulièrement, si nous n’arrivons pas à nous réjouir sincèrement dans l’épreuve, prions d’abord – c’est un signe clair que nous avons besoin de prier pour demander de la sagesse si nous avons le goût de nous plaindre plutôt que de louer le Seigneur par des cantiques.

Demandons avec foi la sagesse divine pour bien se comporter dans cette épreuve de notre foi, nous avons besoin de la sagesse réaliser que l’épreuve de notre foi produit la persévérance qui perfectionne notre foi de tous ses défauts et ses carences.

La prière permet au Seigneur d’envoyer son Saint-Esprit consolateur pour nous remonter le moral et nous remplir de joie. C’est ce que l’église avait fait après avoir reçu le rapports de la maltraitance endurées par Pierre et Jean.

Actes 4:31 Quand ils eurent prié, l’endroit où ils étaient rassemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint-Esprit et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

2° Quand le Saint-Esprit vient nous remplir, ensuite il s’agit d’entretenir cette plénitude par les cantiques spirituels.

Éphésiens 5:15-21 Faites donc bien attention à la façon dont vous vous conduisez: ne vous comportez pas comme des fous, mais comme des sages, rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas stupides, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. Ne vous enivrez pas de vin: cela mène à la débauche. Soyez au contraire remplis de l’Esprit:dites-vous des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels; chantez et célébrez de tout votre coeur les louanges du Seigneur; remerciez constamment Dieu le Père pour tout, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ; soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Dieu.

C’est la recette éprouvée pour se réjouir toujours dans le Seigneur, il y a d’abondantes joies devant sa face, nous allons briller en toute circonstance !

Compteur installé le 30 mai 2020

Nombre de visites - 59





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes lundi 06 juillet 2020



NOUVEAUTÉS de la semaine
  1. La dimension dans l'esprit en dehors de l'espace/temps

  2. Dieu a à coeur le bien-être des animaux

  3. Psaumes 37 Comment réagir face à l'injustice

  4. La RÉMISSION des péchés - c'est quoi au juste ???

  5. La contrainte de l'évangile ; le lavement des pieds

  6. Comment détruire les oeuvres du diable !

  7. Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger

  8. Concubinage ; comment se mettre en règle avec Dieu ?

  9. Le diable est-il désarmé présentement ?

  10. Distinction entre un père spirituel et un mentor

  11. Folie de Dieu ou folie des hommes ?

  12. Comment gérer sa colère

  13. Le rôle de Satan dans le plan de Dieu

Partage apporté un dimanche matin à l'Église de la Victoire

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.