État de l'Église occidentale moderne
L'apparent chaos ecclésiastique de notre époque signifie-t-il le râle de mort de l'Eglise, ou plutôt le temps où Dieu dévoile son plan directeur pour le Corps de Christ? Il y a quelques années, alors que j'étais pasteur d'une église, le Seigneur m'a appelé à un ministère différent. Quand j'ai informé l'assemblée de ma décision, la réponse immédiate fut: "Oh, ne faites pas cela! Si vous partez, toute l'oeuvre ici va s'écrouler. "Eh bien" leur ai-je dit, "si tout ce que je suis en train de faire ici, consiste à bâtir quelque chose qui va s'effondrer, le plus tôt je partirai et, le plus tôt tout s'effondrera, et le mieux ce sera!" Je suis parti, et par la grâce de Dieu, cela ne s'est pas effondré.
Derek Prince

Toutefois, cette réponse concernant le ministère, représente malheureusement l'attitude de la majorité de ceux qui se déclarent chrétiens. Le drame, c'est que la plupart des gens ne réalisent pas que cette façon d'opérer n'a jamais été celle que le Seigneur Jésus-Christ avait en vue pour Son Eglise. Cela dit, nous allons entamer une étude des cinq principaux ministères que le Seigneur Jésus-Christ a établis pour l'édification du Corps du Christ. Ceux-ci sont énumérés dans Ephésiens 4:11 en tant que:

apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs (que je préfère appeler bergers), et docteurs de la Parole. La base de notre étude se trouve dans Ephésiens 4:1-16.

Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience. Supportez-vous les uns les autres avec amour, en vous efforçant de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix. Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance, celle de votre vocation; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, parmi tous et en tous. Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ. C'est pourquoi il est dit: "il est monté dans les hauteurs, Il a emmené des captifs, et Il a fait des dons aux hommes. Or, que signifie: Il est monté, sinon qu'Il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre? Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses. C'est lui qui a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints. Cela en vue de l'oeuvre du service et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ. Ainsi, nous ne serons plus des enfants, flottants et entraînés à tout vent de doctrine, joués par les hommes avec leur fourberie et leurs manoeuvres séductrices, mais en disant la vérité avec amour, nous croîtrons à tous égards en celui qui est le chef, Christ. De lui, le corps tout entier bien ordonné et cohérent, grâce à toutes les jointures qui le soutiennent fortement, tire son accroissement dans la mesure qui convient à chaque partie, et s'édifie lui-même dans l'amour.

La nécessité d'un caractère de base.

En considérant ce passage des Ecritures, examinons-le pour voir ce que Dieu pourrait nous dire au sujet de l'Eglise d'aujourd'hui. Paul, qui est l'auteur de l'épître aux Ephésiens, commence ce chapitre en parlant du caractère du chrétien avec un accent particulier qui est mis sur l'humilité. Il dit: "Donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur..."En accentuant ainsi sur l'humilité, il le fait d'une position bien appropriée à son thème... Il écrit de l'intérieur d'une prison. Remarquez le langage qu'il utilise: "Je...vous exhorte ..."Il n'est pas en train de donner des ordres comme un dictateur spirituel, il est en train de supplier ses compagnons de foi à marcher dans l'amour pour leur propre bien et pour la gloire de Dieu. Qu'est-ce qu'il leur demande? "...de marcher d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée." Cette vocation est celle à laquelle tout chrétien est appelé, et non pas un ministère "spécial". Ensuite, il annonce la façon selon laquelle nous devons marcher: "En toute humilité et douceur, avec patience. Supportez-vous les uns les autres avec amour." Voilà les exigences du caractère: l'humilité, la douceur, la patience, la tolérance et l'amour. Sans ces qualités de base dans la vie d'un chrétien, l'Eglise ne sera jamais édifiée. Il y a plusieurs années, j'ai fait des recherches pour essayer de découvrir le schéma directeur biblique concernant l'organisation de l'Eglise. Après avoir trouvé ce que je pensais être le modèle biblique de la vie de l'Eglise, mon désir fut de transcrire ce modèle en expérience pratique dans la vie des croyants. Mais je me heurtai immédiatement à un problème. Quelle que puisse être la qualité de modèle, ou l'intelligence de l'architecte qui l'avait conçu, l'édifice ne pouvait pas être correctement construit sans les matériaux appropriés pour lesquels il avait été conçu.

Notre problème, alors, n'est pas seulement de connaître le modèle, mais encore de produire les matériaux corrects - les croyants de qualité que Jésus avait en vue quand Il a conçu l'Eglise. Pour faire valoir cela, Paul a inséré les versets 9 et 10 pour montrer comment Jésus a accompli le modèle de l'humilité. Il est descendu avant de monter. Le modèle de l'humilité est que vous descendiez avant de monter. Il vous faut devenir le serviteur avant de pouvoir devenir le leader.

En poursuivant cette idée, Philippiens 2:5 nous dit qu'il nous faut : "avoir en nous la pensée qui était en Christ-Jésus"; en d'autres termes, penser comme Jésus a pensé. Il est dit: "qu'Il n'a pas estimé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu" - ou une traduction secondaire : "Il n'a pas estimé qu'Il devait chercher à se faire de force l'égal de Dieu". Il n'avait pas à user de force car Il était Lui-même Dieu. Satan s'étant élevé pour être égal à Dieu, a chuté, est tombé et il est resté à terre.

Les versets qui suivent nous donnent un bel aperçu de l'humiliation et de l'exaltation du Seigneur Jésus. Il y a sept pas descendants et sept ascendants. Les versets 7 et 8, concernent son humiliation. Le verset 9 montre Jésus qui est exalté - non parce qu'Il était Dieu, mais parce qu'Il en avait rempli les conditions et qu'Il l'avait mérité. Il s'est humilié Lui-même jusqu'à l'extrême et Il a été exalté jusqu'à l'extrême. Ce principe universel est affirmé dans Luc 14:11. "En effet, quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé." A nouveau, Proverbes 15:33 nous dit: "L'humilité précède la gloire." C'est là notre modèle de vie, et il nous faut le garder à l'esprit tout au long de cette étude. Si nous nous en éloignons, notre compréhension restera théologique et ne se concrétisera jamais.

Une application de cette humilité dans le Corps de Christ se trouve dans Ephésiens 5:21 : "Soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Christ." Revenons à Ephésiens 5:18 et remarquons que cela fait partie de ce que signifie être rempli du Saint-Esprit. C'est facile de se soumettre à Dieu en théorie; mais quand il s'agit de se soumettre les uns aux autres, c'est là qu'il y a la mise en application du test. C'est là où l'on entre dans tout le thème de Paul. Pendant des années, dans le mouvement charismatique, les gens se sont montrés individualistes et se sont mis à dire : "Je suis libre... Je peux faire tout ce que je veux!" Cela n'est que la moitié de la vérité. En réalité, nous ne sommes libres que dans la mesure où nous sommes soumis à Dieu. Et notre soumission à Dieu se révèle dans notre soumission les uns aux autres dans le Corps de Christ.

L'UNITE DU SAINT-ESPRIT

Au verset 3 d'Ephésiens 4, Paul nous dit: "En vous efforçant de conserver l'unité de l'Esprit..." Ceci devrait être notre motivation. Dans tout ce que nous faisons et disons, notre but devrait être de nous garder de briser la précieuse unité du Saint-Esprit. Dieu donne l'unité. Mais c'est notre responsabilité de maintenir l'unité que Dieu nous donne.

Paul est maintenant prêt à poser la fondation des sept unités de base sur lesquelles cette unité du Saint-Esprit est fondée.

Les voici: un Corps - l'Eglise de Jésus-Christ; un Esprit - le Saint-Esprit; une espérance - l'espérance de l'avenir, qui est le ciel; un Seigneur - le Seigneur Jésus; une foi - l'Evangile ou la Bible; un baptême ... et c'est le plus épineux!

Je ne pense pas que vous puissiez dissocier ce baptême de celui mentionné ci-dessus, un Seigneur et une foi. C'est le baptême sur la base de la foi dans le Seigneur Jésus-Christ. Vous croyez, et puis vous êtes baptisé. Vous allez me demander: "Frère Prince, quelle est la formule correcte?" Je vous répondrai de cette façon: "Quel est le résultat correct ?" C'est l'ensevelissement et la résurrection en Jésus-Christ. Si cela s'est produit, vous n'avez pas à vous préoccuper de la formule utilisée.

Enfin, la septième grande unité est un seul Père - lequel donne la paternité de Dieu à tous ses enfants.

LES DIFFERENTS MINISTERES

A partir de cette unité de base, est maintenant exposée la diversité des ministères. Nous lisons au verset 7 : "Mais à chacun de nous, la grâce a été donnée..." En français courant, nous pouvons lire : "Cependant, chacun de nous a reçu un don particulier, conformément à ce que le Christ a donné." Remarquez qu'au verset 8, il est dit : "Quand Il est monté sur les hauteurs... Il a fait des dons aux hommes." Ce n'est qu'une fois que Christ fut remonté au ciel, qu'Il nous a donné ces dons du ministère. Ces nominations n'ont pas été faites durant Son ministère terrestre, mais après son ascension. (Cet élément de temps sera important plus tard, alors qu'on verra que Christ fait toujours ces nominations aujourd'hui.)

En omettant la parenthèse des versets 9 et 10, nous allons continuer au verset 11 et lire : "C'est lui qui a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs". Cinq ministères différents découlent de l'unité du Corps et de l'Esprit. Remarquez, s'il vous plaît, que chacun de ces ministères est donné selon la mesure du don de Christ (verset 7). Ce qui veut dire que, selon la mesure où Christ pourra manifester Son ministère à travers elle, une personne pourra opérer dans un don du ministère. Christ est le modèle parfait de tous les cinq ministères, et Il continue ces ministères à travers Son corps, l'Eglise. Si un homme a le ministère de berger, étant donné que ce ministère vient de Christ, on peut dire que Christ prolonge Son ministère de berger à travers cet homme.

Si tous ces cinq ministères fonctionnent comme ils le doivent dans le Corps du Christ, alors, collectivement, le Corps de Christ pourra poursuivre le ministère de Jésus comme Celui-ci l'a exercé Lui-même pendant qu'Il était sur la terre. C'est là le but des ministères. Nous n'avons pas besoin d'améliorer le ministère de Christ, nous devons le poursuivre. Regardons chacun de ces ministères pour les définir brièvement.

Apôtre vient du verbe grec "apostello" qui signifie: "être envoyé". On peut alors comprendre qu'un apôtre, est quelqu'un qui est envoyé pour une tâche particulière. Le mot-clé pour l'apôtre, c'est la tâche.

Un prophète est quelqu'un qui "déclare" un message reçu directement de Dieu. Le mot clé pour le prophète, c'est le message.

Evangéliste vient du mot grec, qui veut dire: "bonne nouvelle". Un évangéliste annonce la bonne nouvelle qu'est l'Evangile.

Un pasteur est un berger. Ephésiens 4:11 est le seul endroit dans la version Anglaise King James (aussi bien que dans la version Segond) où ce mot est traduit par "pasteur"; partout ailleurs, le mot "berger" est utilisé. La notion générale d'un pasteur aujourd'hui, c'est celle d'un homme, en costume noir, qui se tient sur une estrade le dimanche. Mais un berger, tout simplement, prend soin du troupeau.

Le ministère du docteur, c'est d'interpréter les Ecritures. Il n'enseigne pas une science religieuse ou une philosophie, mais la Bible. Ces hommes ont été établis dans l'Eglise pour interpréter les grands thèmes et les doctrines de la Bible et montrer leurs rapports les uns avec les autres.

LA FONCTION DES MINISTERES

Au verset 12, nous voyons les fonctions principales de ces ministères. Dans la version Segond, nous lisons : "Pour le perfectionnement des saints. Cela en vue de l'oeuvre du service..." Toutefois, dans le texte original, il n'y avait pas de ponctuation de ce genre, et l'utilisation de la ponctuation reste la seule responsabilité du traducteur. Je pense, tout comme les traducteurs des versions modernes, que le point entre les mots "saints" et "cela" ne devrait pas exister.

Voyez-vous comme cela en change le sens? Le but principal des ministères n'est pas de produire des saints parfaits, mais de les équiper pour le travail du ministère. Retranscrivons ce verset pour y lire: "Pour équiper les croyants à faire leur travail." En d'autres termes, les cinq ministères ne font pas tout le travail, mais ils équipent les croyants à faire l'oeuvre du ministère. C'est assez différent de l'idée répandue du ministère professionnel payé qui fait tout le travail dans l'Eglise. Les vrais ministères qui marchent sont ceux qui peuvent se retirer et laisser les croyants continuer eux-mêmes le ministère.

Malheureusement aujourd'hui, surtout en Amérique, la plupart des croyants sont dépendants d'un ministère humain. Un homme prêche, organise, sert, pendant que les membres de l'assemblée jouent plutôt un rôle de spectateurs passifs, jamais enseignés ni motivés à développer leurs propres ministères.

Souvent, aussi, cette même erreur a été retransmise de l'Eglise "mère" au champ missionnaire "étranger". Les autochtones sont enseignés à dépendre des missionnaires. Si le missionnaire quitte le champ, alors le travail se perd parce que les croyants n'ont jamais été enseignés à continuer l'oeuvre eux-mêmes.

Le deuxième but des ministères est mentionné dans la deuxième partie du verset..." et de l'édification (la construction) du Corps du Christ."

LES BUTS ULTIMES DE L'EGLISE

L'Eglise de Jésus-Christ n'est pas dans une condition statique. Elle est en marche vers trois buts spécifiques. Le verset 13 commence avec :"Jusqu'à ce que..." Cela indique qu'il y a quelque chose à atteindre dans l'avenir. "Jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi". Cela devrait plutôt être :"dans l'unité de la foi". La version Segond est une mauvaise traduction. Au verset 3, nous voyons que nous sommes dans l'unité de l'Esprit, mais nous ne sommes pas encore dans l'unité de la foi, nous y marchons. L'Eglise est encore loin de l'unité de la foi; chaque prédicateur et chaque dénomination a sa propre version de la vérité.

"Entrer dans l'unité de la foi" est notre premier but. Notre unité doit être centrée sur quelque chose; et la phrase suivante, c'est: "la connaissance du Fils de Dieu". C'est en reconnaissant Jésus-Christ que nous parvenons à l'unité. Le salut dépend de notre reconnaissance de Jésus en tant que Sauveur; notre guérison dépend de notre reconnaissance de Jésus en tant que Médecin ainsi de suite. Alors que nous reconnaissons Jésus dans chaque aspect de Sa personne et de Son ministère, Il devient le centre de notre unité.

Esaïe 52:8 nous donne une belle image de la restauration de cette unité : "C'est la voix de tes sentinelles! Elles élèvent la voix, elles poussent ensemble des cris de triomphe; car de leurs propres yeux elles voient l'Eternel revenir à Sion." Le retour à Sion est le temps de la restauration du peuple de Dieu, temps dans lequel nous vivons. Les sentinelles sont ceux qui sont ouverts au Saint-Esprit et à ce que Dieu est en train de faire.

Remarquez qu'elles vont ensemble élever leurs voix et avoir des visions. Chanter ensemble, c'est être en harmonie et voir de leurs propres yeux, c'est avoir une même vision.

Il y a dix ans, je n'aurais pas pu servir à côté de beaucoup de frères de différentes branches de l'Eglise - tels les Catholiques et les Protestants - comme je le fais aujourd'hui.

Dans le passé, il y aurait eu beaucoup trop de lignes de démarcation doctrinales et dénominationnelles qui nous auraient séparés; mais aujourd'hui, nous parvenons à être d'accord sur la base parce que nous avons la même vision. Dieu est en train de ramener Sion de la captivité. C'est Son oeuvre et nous devons dire que c'est une merveille à nos yeux.

Alors que nous parvenons à cette unité, nous commençons à entrer dans le deuxième but de l'Eglise : "poursuivre à l'état d'homme fait". Je préfère "d'homme mûr" qui est une meilleure traduction que "d'homme fait". Cela signifie que nous ne sommes plus des enfants. Il nous faut grandir spirituellement. Cela est vrai, non seulement individuellement, mais aussi collectivement en tant que Corps.

Cela nous ramène au verset 13 : "...à la mesure de la stature parfaite de Christ." Là est le troisième but du Corps. Le mot "parfait" indique un état complet. Dans ce sens, l'Eglise devrait être capable de représenter complètement Christ dans Sa personne et dans Son ministère.

L'ALTERNATIVE

C'est cela le plan de Dieu pour l'Eglise; mais il y a la proposition du diable contre laquelle nous sommes avertis au verset 14. D'abord, Paul dit: "...de ne plus être des enfants..." Il veut dire des bébés. Un bébé est mignon quand il a six mois; mais s'il réagit de la même façon à l'âge de six ans, c'est tragique. C'est être retardé. Nous pouvons soit grandir soit être retardé. Dans ce dernier cas, nous serons: "flottants et entraînés à tout vent de doctrine". Ceux qui sont spirituellement retardés sont aussi instables.

Cela nous amène à la deuxième proposition du diable: l'instabilité. Chaque fois qu'un vent souffle et amène une nouvelle doctrine quelconque, nous voyons qu'il entraîne les bébés spirituels avec lui: "Les Enfants de Dieu"... "Les Fils Manifestés"... Quel sera le prochain mouvement?

La troisième tragédie, c'est la séduction. "... flottants et entraînés ... joués par les hommes avec leur fourberie et leurs manoeuvres séductrices." Au moment où vous parvenez à une expérience spirituelle, que ce soit le salut ou le baptême du Saint-Esprit, il y a ceux qui vous attendent pour vous séduire. Avez-vous réalisé cela?

John Wesley a écrit dans son journal quelque chose qui m'a profondément touché: "Amener des gens à la conversion et ne pas les suivre pour les instruire revient à engendrer des enfants pour le meurtrier." Derrière ceux qui cherchent à vous séduire, il y a le "meurtrier" qui est occupé à séduire l'humanité depuis des années. Il sait comment s'y prendre!

La seule façon d'éviter le retardement spirituel, l'instabilité et la séduction, c'est d'avancer en reconnaissant Christ dans l'unité de la foi, dans la maturité et dans la plénitude. IL n'y a pas de troisième alternative!

L'apogée de tout le processus se trouve aux versets 15 et 16; et elle vient avec: "... la vérité avec amour". Le message de ce texte, c'est d'être honnêtes les uns avec les autres dans l'amour. La vérité sans amour n'est pas bonne; elle blesse et fait mal. Mais l'amour sans la vérité c'est de l'eau de rose, c'est sentimental et trompeur. "Les blessures d'un ami prouvent sa fidélité" dit la Bible," Mais les baisers d'un ennemi sont trompeurs." (Prov.27:6).

L'APOGEE

L'apogée glorieuse du processus de maturité se trouve au verset 16: "De lui (Jésus-Christ) le corps tout entier bien ordonné et cohérent, grâce à toutes les jointures qui le soutiennent fortement, tire son accroissement dans la mesure qui convient à chaque partie, et s'édifie lui-même dans l'amour." C'est une phrase longue et compliquée, et beaucoup de gens n'en comprennent pas vraiment le sens. Qu'est-ce qui édifie le Corps? Quel est le sujet de cette phrase? C'est le Corps! Regardez-y de plus près. C'est le Corps qui fait grandir le Corps. Ce n'est pas les ministères ... le Corps s'accroît de lui-même.

Vous pouvez résumer cette image en trois mots: état complet, unité et force. "Le corps tout entier", c'est l'état complet; "bien ordonné", c'est l'unité; et "cohérent", c'est la force. Le premier aspect de cette apogée, c'est l'état complet, l'unité et la force.

Deuxièmement, nous trouvons que cela implique chaque "jointure" et chaque partie. Chaque membre du Corps doit fonctionner efficacement en étant à sa place, avant que tout le Corps puisse présenter cette image.

Troisièmement, si ces conditions sont remplies, le Corps s'édifiera lui-même. Dans des conditions correctes, le Corps de Christ grandira naturellement.

Remarquez que Paul parle des jointures. Je suggérerai que les jointures parlent des relations interpersonnelles. C'est exactement comme les jointures de mon corps. Je peux avoir une très bonne santé et des os solides, mais si ces derniers ne sont pas joints ensemble, ils ne peuvent pas fonctionner. Peu importe la force et la santé que nous pouvons avoir individuellement dans le Corps de Christ, si nous n'avons pas de bonnes et correctes relations les uns avec les autres, le Corps ne pourra pas fonctionner.

Un très proche parallèle de ce passage se trouve dans Colossiens 2:19, qui parle non seulement de jointures, mais aussi de "jointures et d'articulations". Je considérerai les articulations ou les liens comme des attitudes générales. Les Ecritures mentionnent deux grands liens: l'un est le lien de la paix, dans Ephésiens 4:3, et l'autre est celui de l'amour, dont parle Colossiens 3:14. Ce sont là les attitudes générales qui rendent possible l'unité du Corps.

Ezéchiel, au chapitre 37 nous donne une très belle image de ce que Dieu est en train de faire aujourd'hui dans l'Eglise. Rappelez-vous, cela se passe dans "la vallée des ossements desséchés". L'image représente le peuple de Dieu - dispersé, en exil, perdu, désespéré, malheureux et mort. Ezéchiel avait reçu une révélation de Dieu qu'il devait prophétiser sur ces os. Aussi, au verset 7, nous lisons : "Je prophétisai, selon l'ordre que j'avais reçu. Et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici qu'il y eut un frémissement, - et les os s'approchèrent les uns des autres."

C'est à peu près là où l'on en est dans le Mouvement charismatique aujourd'hui; il y a beaucoup de bruit - il y a un grand bruit de remuement - et chacun dit: "N'est-ce pas merveilleux! La vie revient dans l'Eglise!" Les gens se retrouvent partout à prophétiser et à parler en langues, à être délivrés et à aller aux réunions de prières. Mais c'est seulement le bruit et le remuement des étapes préliminaires.

Dans la prochaine étape, nous voyons les os se rapprocher les uns des autres. Les gens commencent à trouver leur place et leur fonction dans le Corps et à avoir de bonnes relations les uns avec les autres. La base de l'union sera la fonction, et non pas la dénomination ou la doctrine. Nous serons unis dans un but ou une vision commune. Cela n'a aucune importance si vos os proviennent d'un cimetière baptiste, d'un cimetière catholique ou d'un cimetière pentecôtiste. Quand les os seront unis, ce ne sera pas sur la base du cimetière d'où ils proviennent, ce sera sur la nature de leurs fonctions dans le Corps. C'est ce qui nous attend.

Ensuite, Ezéchiel prophétisa une fois encore - et les os furent recouverts de nerfs, de tendons, de chair et de peau; ils devinrent des corps, mais toujours sans vie. Il prophétisa encore et l'Esprit entra dans les corps; et ils se tinrent sur leurs pieds en une très grande armée. Voilà notre apogée et notre but. De nos jours, des croyants de chaque région se reconnaissent les uns les autres et prennent leur place dans des Eglises locales. Ces Eglises locales sont le Corps dans ces régions. Quand ces Eglises locales seront formées, alors - pour accomplir la phase finale de la vision d'Ezéchiel- le Saint-Esprit agira dans ces corps complets, et l'Eglise de Jésus-Christ se lèvera et sera révélée au monde -comme une très grande armée!

DEREK PRINCE

Traduit de l'Anglais par Laurence Jones

Ecrivez à notre adresse pour recevoir gratuitement un catalogue de tous les livres et de toutes les cassettes de Derek Prince, des lettres d'enseignement gratuites et pour être tenu au courant de toutes les nouvelles éditions, et toute autre nouvelle de:

DEREK PRINCE MINISTRIES FRANCE

Route d'Oupia, B.P. 31, 34210 Olonzac FRANCE

tél. (33) 04 68 91 38 72 fax (33) 04 68 91 38 63

E-mail 106317.3002@Compuserve.com






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 19 novembre 2017