iv>
 
   
 
Sur quoi votre Église est-elle axée?

John MacArthur (photo) a produit une série de vidéos intitulée « Does the Truth Matter Anymore? » où il analyse la tendance croissante à utiliser des approches non bibliques pour stimuler la croissance de l’Église. Selon lui, l’Église a besoin plus que jamais d’être attentive à l’exhortation de l’apôtre Paul : « Prêche la Parole! » (2Tm 4:2). Voici un extrait de sa lettre de nouvelles Grace to You de janvier 2003.

On a beaucoup entendu parler de « seeker-friendly » ou « seeker-sensitive », qu’on pourrait traduire par cultes « axés sur les non croyants ». En quelques mots, c’est la tendance dans plusieurs Églises à rendre les cultes d’adoration plus « pertinents » et plus attrayants pour le monde. C’est la grande motivation derrière les stratégies de marketing et gadgets de haute technologie que certaines Églises utilisent pour divertir les gens et promouvoir la croissance.

En lisant ceci, vous vous demandez peut-être : « Qu’y a-t-il de dangereux à essayer d’attirer les non-croyants à l’église? » Ça semble inoffensif et même anodin. Après tout, qu’y a-t-il de mal à rendre l’Église plus attrayante et invitante aux non-croyants? Quel danger y a-t-il à mettre un peu de piquant dans les cultes d’adoration afin de garder l’intérêt des gens et de les inciter à revenir?

En fait, cette tentative n’a rien d’inoffensif. Ce peut être mortel pour une Église qui tombe sous son influence. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Selon la Parole de Dieu, 
lorsque son peuple se rassemble, 
ce doit être pour adorer Dieu, 
écouter sa parole et 
s’encourager les uns les autres.
 

Une des caractéristiques les plus communes – et parfois des plus alarmantes – de ce genre d’Église est la façon dont elle minimise l’enseignement de la parole de Dieu. Dans ces Églises axées sur les non-croyants, où l’objectif est d’attirer et de garder les gens, l’enseignement biblique est raccourci, ou encore pire, supprimé complètement. Pourquoi? Parce que les promoteurs de ce mouvement croient que les gens sont trop occupés aujourd’hui pour s’asseoir et entendre de longues prédications qui exposent la parole de Dieu. Leur capacité d’attention est trop courte pour les intéresser à un sermon sans les ennuyer.

Tristement, le contenu du message est également minimisé. En visitant une église axée sur les non-croyants, vous n’entendrez pas beaucoup parler de péché, ni de jugement. Vous apprendrez peu au sujet de la sainteté de Dieu ou de l’importance de l’obéissance. Il est plus probable que vous entendrez un sermon au sujet des relations humaines, le succès dans les affaires ou comment obtenir une vie plus satisfaisante dans ce monde. Si l’accent premier d’une Église est d’encourager les non-croyants à venir, elle devra invariablement affaiblir la vérité pour la rendre plus facile à avaler. Elle évitera malheureusement les doctrines dures de l’Écriture au sujet de la repentance et du prix à payer pour devenir un disciple.



John MacArthur 
est pasteur  de 
Grace Community 
Church 
en Californie. 

Un autre domaine est également négligé lorsqu’une église adopte une telle approche : c’est le ton du service d’adoration. Afin d’attirer de plus grandes foules, plusieurs Églises s’inspirent des stratégies du monde : films, sketches, comédie, pyrotechnique, spectacles de lumières, ainsi que musique sans modération ne sont que quelques unes des enjolivures de ce genre d’Églises. Dieu n’est plus au cœur de l’adoration – ce sont plutôt le divertissement, les « besoins ressentis » et les désirs charnels qui règnent de manière suprême.

Leur méthodologie a des effets tragiques car elle éloigne l’Église de sa raison d’être dans la vie des croyants. Selon la parole de Dieu, lorsque son peuple se rassemble, ce doit être pour adorer Dieu, écouter sa parole et s’encourager les uns les autres (voir Actes 2.42). Dimanche après dimanche, le rassemblement de l’Église est le contexte dans lequel le péché est exposé et où l’on trouve le pardon. C’est là où le croyant s’engage dans un ministère biblique et exerce ses dons spirituels, là où les chrétiens créent des relations et s’exhortent les uns les autres à devenir semblables à Christ.

« Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, 
dans la communion fraternelle, 
dans la fraction du pain, 
et dans les prières. »
(Actes 2:42)

- source: http://www.enaction.net/2003-06/eajuin2003a.htm





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 21 novembre 2017