Comment enseigner l'école du dimanche aux enfants


Premièrement, je veux t'encourager dans ton but d'enseigner les enfants la Parole de Dieu. La bonne graine a un grand avantage lorsqu'elle est semée dans le coeur des petits.

Avant de te donner des orientations sur ce beau travail, je veux que nous réfléchissions ensemble sur l'importance de cultiver intégralement notre vie chrétienne. Cela est valable pour les enfants et aussi pour les adultes. Il est nécessaire pour la vie chrétienne de connaître la Bible, enseigner la façon de trouver un texte, apprendre à la lire, l'étudier sera donc essentiel. Mais nous savons que ce n'est pas tout dans notre foi, car combien de pharisiens connaissaient les textes mais avaient leurs coeurs loin de l'amour de Dieu. Donc, pour l'enseignement des enfants dans l'école du dimanche le but unique ne sera pas seulement l'apprentissage de la Bible, il faut aussi chercher à quelle soit mise en pratique. On peut et on doit transmettre aux enfants l'amour pour notre Dieu. Dans la langue française, il est facile d'écouter le verbe adorer, il faut enseigner que notre seule adoration doit être Notre Père Éternel; on peut apprendre aux enfants à adorer le Seigneur à travers la louange; louer le Seigneur librement, en prenant quelques minutes pour leur faire apprendre un chant. Les enfants aussi peuvent apprendre à prier et il faut prendre aussi quelques minutes pour le faire; et ils peuvent aussi apprendre à donner des offrandes.

Pour en revenir à la pratique, il faudra s'assurer que l'enseignement de la Parole aux enfants ne soit pas une théorie mais quelque chose qui peut et doit être vécu au quotidien. Et c'est pour cela que les exemples et les questions devront être préparés pour faciliter cet aboutissement.

Tu dois prendre en compte plusieurs aspects:

* L'objectif général de l'école du dimanche,
l'objectif particulier de chaque leçon.

*Pour arriver à l'objectif, il te faut choisir un sujet et sélectionner un texte biblique central qui soutient ton sujet. (Le sujet peut être un personnage de la Bible, un événement, une vertu, une valeur)

*Ensuite, il faut avoir une méthode et des pas à suivre. Déterminer plusieurs sessions qui aboutissent vers l'apprentissage recherché.

*Ensuite, il faut que tu trouves le matériel adéquat.

*Pour terminer, il faut aussi que tu puisses évaluer les résultats petit à petit.

Je peux te proposer un exemple.

*L'objectif général étant d'apprendre à aimer et connaître le Seigneur.

L'objectif particulier de le reconnaître comme Créateur.

*Je choisis alors de faire une série de 4 sessions avec le sujet "Dieu Créateur". Je choisis les versets plus importants et je construis 4 leçons:

1) Dieu le Créateur de l'univers, de la terre, de la mer, des cieux...

2) Dieu le Créateur de l'herbe, de la semence, des arbres, des fruits, des animaux.

3) Dieu le Créateur de l'homme et de la femme

4) Analyser notre travail sur la terre, ce que Dieu attend de nous. Il nous a crées à son image et ressemblance, il nous a crées pour avoir une relation personnelle avec Lui, il nous a crées en nous donnant la responsabilité d'"administrer" sa Création.

* Pour choisir la méthode et les pas à suivre, cela dépendra aussi des moyens que j'ai.
Je peux commencer en les invitant à chanter une louange dont les paroles vont dans le sens des merveilles que Dieu a créées.

Après on commence la leçon en partant par exemple d'une question qui réveille leur intérêt.
Comme nous voulons qu'ils apprécient la Création, nous transmettrons les merveilles et la grandeur du firmament, les étoiles, les galaxies, etc.

Nous pouvons aussi avoir du matériel audiovisuel biblique sur le sujet que l'on a choisi, alors on donnera une petite introduction et l'on présente le film pour enchaîner avec les échanges verbaux du groupe (en faisant attention de garder toujours de l'ordre dans les participations).

Ensuite, on peut leur dire de réaliser un dessin qui représente la Création (pour chaque session on spécifie une partie)

Si nous avons des dessins qui représentent notre sujet, alors on peut leur distribuer les feuilles pour réaliser un coloriage.

Les questions à poser, les exemples donnés, seront de différents niveaux pour permettre aux petits et aux plus grands d'apprendre et garder leur attention et intérêt.

À la fin, il faut leur demander qu'est ce qu'ils ont appris, où poser une question pour constater qu'ils ont suivit la classe.

Avant le dessin ou bien à la fin, il faut leur demander de faire une prière pour appliquer ce que nous avons appris du Seigneur ce jour-là.

On peut leur laisser un devoir très clair à faire en relation au sujet. (Contempler le ciel).

Dans le cas d'autres sujets comme la générosité, par exemple, ils devront chercher l'occasion de l'appliquer dans la semaine. En rentrant à la classe du dimanche suivant, on leur demandera s'ils ont cherché l'occasion d'appliquer l'enseignement antérieur et comment ils l'ont appliqué.

Pour arriver à intéresser les grands et les petits, il faut préparer en avance des questions et des exemples à différents niveaux. Le même sujet sera intéressant et applicable à tout âge. L'essentiel est de le rendre "accessible" à tous.

Un autre petit truc, c'est agréable de donner à la fin de la leçon des biscuits aux enfants. Cela nous permet de partager et ils apprécient beaucoup.

Pour finir, même si c'est le début de toute activité: il faut prier, prier, et prier. Demander que l'Esprit Saint parle à chaque enfant. Prier pour chaque petit et ses besoins particuliers, prier avant de choisir le sujet, prier pendant la préparation de la classe. On peut aussi nous mettre comme exemple (les plus grands apprécient lorsque l'on parle de soi-même de façon sincère et simple).

Encore un autre petit truc:

Pour les tout-petits, tu peux utiliser des techniques pour illustrer la leçon. Par exemple, leur apporter du coton pour coller sur des petits moutons, (leçon sur notre Bon berger), des feuilles séchées pour coller sur l'illustration d'un arbre, et autres techniques que les institutrices de maternelle connaissent bien car les petits aiment bien toucher, coller, illuminer, etc.

Pour les moyens et les grands, tu peux trouver des labyrinthes, et d'autres activités. Bien préparer les questions pour les différents niveaux d'âge sera très important.

La réponse avec un séminaire c'est très bien car tu trouveras certainement du matériel déjà conçu pour arriver au but de l'enseignement.

----

Fiche d'aide pour la réalisation d'une leçon pour enfants:

PLANIFICATION

Date:_______________

Sujet:____________________________

Objectif (but): __________________________________________________

Versets: ____________________________

Introduction:
____________________________________________________

Développement:
____________________________________________________
____________________________________________________ ________________________________________________________

Application:
____________________________________________________

Conclusion:
___________________________________________________

Défi:
__________________________________________________

Nom et prénom de l'instructeur: _________________________________

Groupe: _____________________________




Fiche de leçon pour dimanche
PLANIFICATION

Date:_______________

Sujet: JÉSUS-CHRIST est la lumière

Objectif (but):
Avoir l'assurance qu'avec Jésus-Christ les ténèbres sont vaincues. Éliminer la peur qui existe lorsque nous n'avons pas de lumière qui éclaire notre chemin.

Versets: Jean 1:1-9 ; Jean 8:12.

Introduction:
As-tu expérimenté de marcher dans le noir ? Ou bien de devoir aller dans un lieu qui n'est pas éclairé ? Une chambre, une cave, un bois... ? Ou peut-être as-tu senti peur le soir lorsque toutes les lumières sont éteintes à l'heure de dormir ?

Développement:
Lire le récit suivant :

La maman de Koffi l'appela de son lit :
"Koffi", dit-elle, "vient auprès de moi."
Koffi cessa de jouer et alla au chevet de sa maman. Il était inquiet. C'est vrai que depuis ce matin, sa mère ne s'est pas levée. Une grosse toux la secoue souvent, et elle a une forte fièvre. Elle n'est pas souvent malade, maman et en plus papa est absent. Il est parti à la chasse depuis deux jours.
"Tu dois aller donner à manger aux animaux", lui dit-elle. "Ils n'ont pas mangé de la journée. Tu sais où se trouve le grain, l'eau et le mélange pour les porcs."
"Oui maman, j'y vais", réponds Koffi.
Mais il faisait nuit noire. Le chemin vers le poulailler n'est pas éclairé et il n'y avait pas de lune ce soir. Koffi sort de la maison et marche dans l'obscurité avec difficulté. Au loin on entend quelques aboiements de chiens. Les broussailles des alentours lui paraissent abriter soudain des bêtes sauvages. "Et si c'était un serpent qui se cache tout près ?..." se demande Koffi. Il sait qu'il y en a de si gros qu'ils peuvent avaler un bébé entier ! Il marche lentement et il entends des bruits : skratch, skratch !
Il sent son coeur battre à toute vitesse. Était-ce une bête qui venait voler les poules ? Et si c'était un de ces énormes serpents ?
Il fait un immense effort pour poursuivre son chemin, en essayant d'ouvrir grand les yeux afin de mieux distinguer la nature autour de lui. D'habitude il n'a pas peur dans le noir, mais ce soir ces bruits lui semblent soudain menaçants.
Le bruit confus qu'il entendait au début se révèle chaque fois plus nettement... Ce sont des pas et bientôt une lumière s'approche de lui.
"Bonsoir Koffi, qu'est-ce-que tu fais là ?
Koffi soupire avec soulagement. C'est son oncle Matthieu avec sa grosse torche électrique et sa voix rassurante !
"Maman est malade", dit-il. "Et elle m'a chargé de donner à manger aux animaux".
"Tu as du mal à le faire dans le noir, je t'accompagne² lui propose son oncle.
Ils allèrent ensemble chercher le grain pour les poules qui gloussent de plaisir lorsque Koffi le leur donne. Puis ce fut le tour des cochons qui reçurent aussi leur aliments. Ils remplissent également d'eau les abreuvoirs.
L'oncle Matthieu l'accompagne jusqu'à chez lui et lui dit en l'embrassant : "Bien, KoKo, je vais dire bonjour à ta mère et lui dire que tu as accompli le travail. Bonne nuit !"
Avant de grimper dans son lit pour dormir, Koffi ouvre la Bible et sourit en lisant le texte qu'il avait sous les yeux qui parlait de la lumière. Jésus y proclamait qu'il est la lumière du monde.
"Oui, c'est vrai que nous avons besoin de la lumière de Jésus" pensa Koffi. "Merci Jésus parce que tu

Application:
Qu'en est-il pour nous ? Que représente le soir, le noir, les ténèbres ? Lorsque une personne fait quelque chose de mal, il ne veut pas qu'on le voit. Avez-vous un exemple de cela ? Le mal, le péché nous entraîne vers le noir.









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes le samedi 26 juillet 2014