Se joindre à une église locale


C'est Jésus lui-même qui renouvelle notre intelligence et met en nous par le Saint-Esprit le désir de s'associer à une église locale pour y grandir aux pieds du Seigneur dans le service des frères:

Ac.2:46 Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, 47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Eglise ceux qui étaient sauvés.

1Pi.2:4 Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu; 5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ.

Ep.4:11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, 12 pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, 13 jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, 14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, 15 mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Ro.12:1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.


Lors donc, est-ce possible d'être un bon chrétien mature et grandir sans appartenir à une église puisque le Saint-Esprit en lui l'encourage dans cette direction?

Qu'est-ce qui serait impossible pour Dieu? Le saddhou Sundar Singh, comme d'autres missionnaires, semblent entrer dans cette catégorie. Quelqu'un peut aussi désirer très fort d'assister au culte le plus souvent possible et en être empêché par le mari ou la femme ou les parents ou les autorités. Ce n'est certainement pas le plan de Dieu pour la grande majorité de ses enfants car le rôle de l'église est justement de faire maturer le chrétien et l'aider à grandir, et un chrétien mature cherchera une église où il pourra servir le Seigneur, mais si ce chrétien mature vit dans un environnement où il n'y a que des églises ayant des divergences doctrinales majeures, que fera-t-il? Par exemple, un baptiste irait-il s'impliquer dans une église catholique? Le Saint-Esprit le guidera bien à faire ce qui est juste.

C'est possible aussi d'appartenir à une église et être un bébé spirituel immature, cf. 1Co.3:1-3 !

Pour moi, frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme?

Mais comme dans l'exemple de l'église de Corinthe, l'église ne remplit pas toujours son mandat. Pour ce qui est de Hé.10:25 

«N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour.»

Le contexte raconte que pour échapper à la persécution, certains juifs étaient tentés de renier Jésus-Christ et retourner à la synagogue et ses pratiques. Ça ne s'applique pas à ceux qui quitteraient une assemblée légaliste gardant ses membres dans l'immaturité spirituelle. On peut concevoir que ça prenne un certain temps à ceux-ci de se replacer dans une autre église. Chez ceux-ci il peut arriver de sentir en eux-même une autre influence qui désire les garder éloignés de l'église, les rappelant peut-être des mauvaises expériences passées, j'encourage à prendre position contre cette influence infernale comme Jésus l'a fait : "Arrière de moi, Satan, tu n'as que des pensées humaines selon le siècle présent, tu ne veux pas que j'accomplisse le plan de Dieu pour ma vie, que je m'offre comme un sacrifice de bonne odeur à Dieu pour nourrir son corps ecclésial et que je reçoive aussi l'édification dans mon être intérieur». 

L'expérience de vie, la maturité spirituelle et la direction du Saint-Esprit seront de précieux atouts pour ne pas retomber dans le même style d'église. Plusieurs ainsi ont réussi à passer par-dessus cette expérience pénible pour servir à nouveau dans le corps ecclésial de Christ. Par contre ceux qui ont trouvé une occasion de chute dans une église pour persister indéfiniment dans la solitude spirituelle illustrent la réflexion de Salomon dans Pr.18:1-2: 

Celui qui se tient à l'écart cherche ce qui lui plaît, il s'irrite contre tout ce qui est sage.  Ce n'est pas à l'intelligence que l'insensé prend plaisir, c'est à la manifestation de ses pensées.

Celui qui se tient à l'écart ne recherche que son désir,  Il se déchaîne contre toute raison.  - Colombe

Qui vit à l'écart suit son bon plaisir, contre tout conseil il s'emporte.  - Jérusalem

L'égoïste ne suit que ses désirs, il s'exaspère contre tout conseil. - TOB

Celui qui ne cherche que son intérêt s'isole des autres, il s'irrite quand on lui propose de l'aide.  - Français Courant

Que le Seigneur donne à tous cette maturité qui saura éviter le piège de te jeter à la merci des hommes tout en étant réceptif à ce que le Saint-Esprit communiquera par les leaders de l'église locale. La maturité c'est cette capacité à discerner le bien du mal, cf. Hé.5:14, et l'église locale est là pour nous aider à grandir encore plus en maturité, à l'état d'homme fait, à l'image de Jésus.

Hébreux 5:14 Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.

Basile le Grand nous explique les dangers de la solitude: 

"Nul ne peut se suffire à lui-même, même pour les besoins du corps et nous avons tous besoin les une des autres pour les nécessités de la vie. Dieu qui nous a créés a voulu que nous eussions besoin les uns des autres, afin que nous restions mutuellement attachés. De plus l'amour du Christ ne permet pas qu'un homme ne pense qu'à lui-même (Pr.18:1). 

Le solitaire ne reconnaîtra pas facilement ses défauts, n'ayant personne pour l'en avertir et lui faire une correction fraternelle. La réprimande, en effet, même venant d'un ennemi, fait naître chez l'homme généreux le désir de s'amender et un ami sincère reprend hardiment les fautes qu'il voit chez son ami. Or, dans la solitude absolue, on n'a pas un tel ami... 

C'est pourquoi il est dit: Malheur à celui qui vit seul car s'il tombe il n'a personne pour le relever". 

Il y a beaucoup de contenu dans ces paroles de Basile. Celui qui est seul, quand il est découragé est un candidat au suicide, pensons à Judas, isolé par son péché de cupidité. Quand l'épreuve est arrivé, il a flanché. 

Pensons-y un peu, quand est-ce qu'une personne est le plus vulnérable à la tentation? - Quand elle est toute seule. 

Satan a attendu que Jésus soit tout seul dans le désert pour aller le tenter. Lu.4:13  Après l'avoir tenté de toutes ces manières, le diable s'éloigna de lui jusqu'à un moment favorable. Quand est-ce que ce moment favorable est survenu? - Dans le jardin de Gethsémané où Jésus, tout seul parce que ses amis s'étaient endormis, a été tenté 3 fois de s'esquiver du plan de Dieu afin d'éviter la souffrance. Jésus a donc été tenté 3 fois au début de son ministère, seul dans le désert et 3 fois à la fin de son ministère, seul dans le jardin.  Le moment favorable pour être tenté c'est quand on est tout seul. Quand on est seul on est plus vulnérable et l'ennemi le sait, il peut nous suggérer toutes sortes d'arguments pour justifier la conduite pécheresse qu'il nous propose. 

Pouvez-vous m'en donner des exemples: 

Par exemple; personne ne le saura jamais, donc ça ne fera pas de mal à personne: Comment répondriez-vous à cette raison?  Ce n'est pas vrai que cela ne fera pas de mal à personne, ça va me faire mal à moi, et je suis une personne, ça va faire mal à Dieu aussi, la communion va être brisée avec lui. Ça va faire mal aussi à mon prochain indirectement parce que je ne serai plus rempli de l'Esprit pour l'aimer comme je lui dois.

Autre exemple; Ça c'est la plus vieille, celle dans laquelle Adam et Eve se sont faits avoir: Dieu est injuste de te priver de ce qui est bon pour toi, donc vas-y et prend le toi-même! C'est très facile de se laisser avoir par ce raisonnement, les inégalités se manifestent à tous les niveaux de la vie, le célibataire envie les privilèges de la personne mariée et celle-ci envie la liberté du célibataire.   

Autre exemple; celle-ci est subtile et elle est parfois très dure à résister car elle n'appelle pas à une rébellion ouverte contre Dieu: Vas-y soulage-toi, après tu n'auras qu'à demander pardon à Dieu et tout sera comme s'il ne se sera rien passer, tu n'y penseras plus et Dieu non plus.  Comment répondriez-vous à cette raison?  Même si Dieu pardonne, le péché laisse des traces, des cicatrices profondes dans notre âme, car c'est un feu qui brûle, qui rend infirme. 

Quand on est tout comme Jésus dans le désert pour répondre contre les raisonnements sataniques, nous avons besoin encore plus d'être fondés dans les Écritures pour rappeler, comme Jésus, les versets appropriés qui condamnent les pensées séductrices. Ici, la présence des frères est d'une grande utilité, ceux qui sont au courant de nos luttes peuvent nous aider dans l'encouragement, l'enseignement des principes bibliques et la prière.

On a des améliorations à faire à ce niveau, on a plus la tendance de dormir comme les disciples dans le jardin pendant que nos frères agonisent tout seul dans leur lutte avec la tentation. Ce n'est pas sans raison que l'Écriture nous dit que la corde à trois brins ne rompt pas facilement. Paul Tournier dit avec justesse:

"Nul ne peut évoluer à son aise en ce monde et s'y épanouir sans se sentir compris au moins par une personne. Incompris, l'homme perd confiance en lui-même, il perd confiance dans la vie, même en Dieu; il se bloque, il régresse. Nul ne se découvre lui-même en se penchant sur lui-même dans la solitude du Journal intime, mais bien dans le dialogue, dans la rencontre d'autrui; il ne prend vraiment conscience de ses propres convictions qu'en les exprimant à autrui. Qui veut voir clair en soi doit s'ouvrir à quelque confident librement choisi et digne de confiance."

Le Dr. Harry Gantham,  professeur de médecine à l'université Laval, chef du département de psychiatrie à l'Hôtel-Dieu de Québec nous explique pourquoi la corde à un brin casse, autrement dit pourquoi les gens optent pour le suicide:

"Une explication de la fréquence du suicide vient justement de la faillite de cette prétention qu'il est possible de se sentir bien seul, en soi, avec soi. C'est oublier que la vie d'un individu n'a pas son sens en elle-même mais d'abord et avant tout en relation aux autres. L'être humain est à la fois un être de désir et un être social."

Le péché s'il apporte des jouissances, nous isole aussi en même temps des frères et de Dieu, et quand le malheur arrive, et il finit toujours par arriver, le désespoir est grand. On l'a vu avec Judas. Pensons aussi à l'enfant prodigue. Basile continue en disant:

"D'autres inconvénients se rencontrent encore dans la vie solitaire, et le plus grand c'est que celui qui est seul, se complaît en lui-même. Personne n'étant présent pour juger de l'oeuvre qui s'accomplit en lui, il se croit arrivé à la perfection de tous les préceptes. Ne trouvant par ailleurs à quoi exercer sa vertu, puisqu'il a éloigné de lui la matière et l'occasion de tous les commandements de Dieu, il ne connaît ni ce qui lui manque encore ni les progrès qu'il a faits.   

Comment fera-t-il voir son humilité, celui qui ne trouve personne devant qui s'humilier? et quelle occasion aura d'être compatissant celui qui ne voit personne qui souffre? Comment s'exercera-t-il à la patience quand personne ne résiste à sa volonté?" 

Quand j'étais célibataire, je me trouvais très patient, j'avais pas à attendre après personne. Puis je me suis marié, là j'ai vu que j'avais de l'amélioration à faire côté patience. Depuis qu'on a les enfants, je réalise combien peu de patience j'avais en réalité quand je restais tout seul. Basile continue à développer sa pensée ainsi :

"Quand le Seigneur a voulu donner le modèle de la perfection, de l'amour et de l'humilité, il a ceint ses reins et lavé les pieds de ses disciples. Mais vous, solitaire, de qui laverez-vous les pieds et de qui vous ferez-vous serviteur? Comment feriez-vous pour être le dernier si vous êtes seul?" 

Donc la solitude totale est un empêchement à la croissance spirituelle, celui qui n'a pas de compte à rendre à personne ne vient pas à la lumière, il peut se séduire lui-même en pensant être meilleur qu'il ne l'est en réalité. C'est donc à dire que l'homme ne peut se définir seulement en rapport avec son créateur, dans une relation verticale, spirituelle, même si c'est à la base de son identification.

Cette relation n'est pas suffisante pour qu'il apprenne à se connaître lui-même et à connaître Dieu. Celui qui dit ne pas avoir besoin des autres pour vivre sa relation avec Dieu se séduit lui-même. Dieu n'a donc pas voulu que l'homme soit solitaire et auto-suffisant, ce n'était pas bon pour lui.

Quand Jésus attire à lui ses brebis en les appelant par leur nom, il les attire pour bâtir son église (Jn.10). Comme on l'a lu précédemment, les brebis qui s'isolent ne cherchent pas les intérêts de Jésus mais leur propre intérêt. Le loup cherche d'abord à isoler une brebis du troupeau, elle devient ensuite une proie facile. La personne qui s'isole est déjà une proie du loup dès qu'elle a accepté ses mensonges qu'elle n'avait pas sa place dans l'église. Jésus est à la recherche de ses brebis isolées pour les ramener dans son église et nous sommes l'extension de ses bras et de son coeur pour les atteindre. (Luc 15:4-6)

Ac2:40 Et par beaucoup d’autres paroles, il rendait témoignage et les encourageait en disant: «Sauvez-vous de cette génération pervertie!»

DIEU ENCOURAGE LES GENS À SE SÉPARER DU MONDE MAUVAIS, PAS À SE SÉPARER DES ÉGLISES EN DIFFICULTÉ !

Même s'il y a des églises qui sont mal en point, comme Jésus le faisait remarquer dans l'Apocalypse, c'est irresponsable de la part d'un serviteur de Dieu d'affirmer que des chrétiens sont mieux dehors que dedans, vous êtes la lumière et le sel, alors vous pouvez influencer positivement l'église que vous fréquentez. Jésus n'a jamais encouragé des chrétiens à quitter leur église parce qu'elle était trop mauvaise :

Ap.3:1 Écris à l’ange de l’Église de Sardes: Voici ce que déclare celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles: Je connais ton activité; je sais que tu as la réputation d’être vivant, alors que tu es mort. 2 Réveille-toi, affermis ce que tu as encore, avant que cela ne vienne à mourir complètement. Car j’ai remarqué qu’aucune de tes actions n’est parfaite aux yeux de mon Dieu. 3 Rappelle-toi donc l’enseignement que tu as reçu et la façon dont tu l’as entendu; sois-lui fidèle et change de comportement. Si tu ne te réveilles pas, je viendrai te surprendre comme un voleur, sans que tu saches à quelle heure ce sera. 4 Cependant, quelques-uns des tiens, à Sardes même, n’ont pas souillé leurs vêtements. Ils m’accompagneront, vêtus de blanc, car ils en sont dignes.

Remarquez bien que Paul n'a pas dit aux chrétiens spirituels de Corinthe (comme ceux de l'entourage de Chloé 1Co.1:11) de quitter cette église charnelle, au contraire, ce sont plutôt les mauvais qu'il dit qu'il faut ôter de l'église s'ils persistent dans leur rébellion, Jésus veut que son église progresse et non qu'elle régresse parce que les obéissants la quittent au lieu des rebelles.

1Co.5:4 Pour moi, qui suis absent de corps, mais présent en pensée parmi vous, j’ai déjà, comme si j’étais présent, prononcé la sentence au nom du Seigneur Jésus contre celui qui a commis cette faute. Lorsque vous serez réunis, et que je serai présent parmi vous en pensée, appliquez cette sentence dans la puissance de notre Seigneur Jésus: 5 qu’un tel homme soit livré à Satan en vue de la destruction du mal qui est en lui afin qu’il soit sauvé au jour du Seigneur.








Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 18 novembre 2017