- Prière -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________

Ne priez pas pour le réveil!

Nager à contre-courant...

Il est un mot que l'on entend souvent dans la bouche des chrétiens dès qu'ils se rencontrent, c'est bien celui de réveil. Dans la prédication, les chants, comme dans la prière, nous rappelons constamment au Seigneur et à nous-mêmes que ce qu'il nous faut pour régler tous nos problèmes spirituels, c'est un «bon vieux réveil, comme dans le temps». La presse religieuse évangélique a aussi beaucoup insisté sur la nécessité urgente d'un réveil; en fait, quiconque est capable d'écrire quelque chose parlant du réveil est sûr de trouver un éditeur pour le publier. Le vent souffle tellement en faveur du réveil, qu'il semble que personne n'ait le discernement ou le courage de réagir et de nager à contre-courant, même si la vérité semble l'imposer. La religion a ses modes, comme la philosophie, la politique et la mode pour dames. Historiquement, il est un fait que les grandes religions du monde ont connu leurs périodes de déclin et de redressement; certains historiens s'empressent d'appeler ces redressements des réveils.

N'oublions pas toutefois que dans certains pays, l'Islam connaît actuellement un réveil, et que le shintoïsme, après une brève éclipse suite à la Deuxième Guerre mondiale, est en pleine expansion au Japon. Dans d'autres pays, c'est le catholicisme romain ou encore le protestantisme libéral qui gagnent du terrain au point que le mot «réveil» semble être le seul qui puisse décrire le phénomène. Tout cela n'est cependant pas accompagné d'un redressement perceptible des normes morales dans la vie des adeptes.

Une religion, et même le christianisme populaire, peut très bien connaître une croissance spectaculaire sans qu'il y ait la puissance transformatrice du Saint-Esprit, laissant ainsi l'Eglise de la génération suivante dans une condition pire que si cette croissance n'avait jamais eu lieu. Je crois que le besoin impérieux de notre temps n'est pas seulement celui d'un réveil, mais d'une transformation radicale qui aille à la racine de nos maladies morales et spirituelles, traitant les causes plutôt que les conséquences, le mal plutôt que les symptômes.

Tout bien réfléchi, je pense que, dans les circonstances actuelles, ce n'est pas du tout d'un réveil que nous avons besoin. Un réveil de grande envergure du christianisme tel que nous le connaissons actuellement en Amérique pourrait s'avérer être une tragédie morale dont il nous faudrait un siècle pour nous relever.

Voici mes raisons. II y a une génération de cela, en réaction à la haute critique et au modernisme qu'elle engendra, un puissant mouvement se leva du protestantisme pour la défense de la foi chrétienne historique.

Pour des raisons évidentes, ce mouvement fut appelé le fondamentalisme. Ce mouvement fut plus ou moins spontané, sans trop d'organisation, mais son but était partout le même: enrayer la «marée montante de négation» dans la théologie chrétienne, reformuler et défendre les doctrines fondamentales du christianisme néo-testamentaire. Cela fait partie de l'histoire.

Un mouvement victime de ses qualités

Cependant, on oublie souvent qu'en se propageant parmi les diverses dénominations et autres groupes indépendants, le fondamentalisme est devenu la victime de ses propres qualités. La Parole mourut dans les mains même de ses amis. L'inspiration verbale, par exemple (doctrine à laquelle j'ai toujours cru jusqu'à ce jour), a été frappée de rigor mortis. La voix du prophète a été réduite au silence alors que le scribe captivait les esprits des fidèles. Dans de nombreux domaines, l'imagination religieuse fut étouffée. Une hiérarchie non-officielle décida ce que les chrétiens devraient croire. La foi du chrétien n'allait plus être fondée sur l'Ecriture, mais sur ce que le scribe pensait que l'Ecriture affirmait. De nombreux séminaires, instituts, écoles bibliques, des prédicateurs et enseignants éminents s'unirent pour promouvoir le culte du textualisme. Le système de dispensationnalisme extrême qui fut élaboré fit passer au second plan la repentance, l'obéissance et la place de la croix dans la vie du chrétien, ne leur laissant plus qu'une dimension théorique. Des portions entières du Nouveau Testament furent quasiment écartées de la vie de l'église afin de «dispenser la parole de la vérité» selon un système rigide.

Il résulta de tout cela une hostilité religieuse à la véritable foi en Christ. Une sorte de brouillard froid était descendu sur le fondamentalisme. Certes, le terrain était bien délimité; il s'agissait bien du christianisme du Nouveau Testament. Les doctrines fondamentales de la Bible étaient bien là, mais le climat n'était certainement pas favorable aux doux fruits de l'Esprit.

L'état d'esprit général était bien différent de ce qu'il était du temps de l'Eglise primitive et des âmes nobles qui souffrirent tout en glorifiant Dieu dans les siècles passés. La doctrine était saine, mais il manquait quelque chose de vital. L'arbre de la bonne doctrine ne parvenait pas à porter son fruit. La voix de la tourterelle, de la colombe, se faisait rare. Au lieu de cela, c'est le perroquet, sur son perchoir artificiel, qui répétait consciencieusement tout ce qu'on lui avait enseigné - tout cela sur un ton grave et ennuyeux.

La foi, qui avait été une doctrine puissante et dynamique dans la bouche des apôtres, n'était plus que l'ombre d'elle-même et dénuée de toute puissance dans la bouche du scribe. Tandis que la lettre triomphait~ l'Esprit se retirait, laissant le textualisme régner sans réserve. Ce fut le temps de la captivité babylonienne du croyant.

Il faut toutefois ajouter qu'il y eût des exceptions à cette règle. Même dans ces temps difficiles, certains dont le coeur soupirait après Dieu furent de meilleurs théologiens que ceux qui les enseignaient. Ils allèrent jusqu'à vivre une plénitude et une puissance qui était inconnues des autres. Mais ils étaient peu nombreux et leur influence fut limitée. Ils ne parvenaient pas à dissiper le brouillard qui couvrait tout le pays.

L'erreur du textualisme n'est pas doctrinale. Elle est bien plus subtile que cela, et bien plus difficile à repérer; mais ses effets n'en sont pas moins mortels. Ce ne sont pas ses affirmations théologiques qui sont en cause, mais ses suppositions.

Le textualisme sous-entend, par exemple, qu'avoir une parole correspondant à telle ou telle chose revient à avoir la chose elle-même. Si une chose donnée est dans la Bible, alors elle est aussi en nous. Si nous avons la doctrine, nous avons aussi l'expérience. Si ceci ou cela était vrai de Paul, ça l'est forcément de nous puisque nous acceptons ses épîtres comme divinement inspirées. La Bible nous dit comment être sauvés, mais le textualisme va jusqu'à lui faire dire que nous sommes sauvés, ce qu'il n'a, par nature, aucun pouvoir de faire. L'assurance du salut de l'individu est ainsi réduite à une conclusion logique à partir d'affirmations doctrinales, avec pour résultat une expérience strictement mentale.

La révolte contre la tyrannie mentale

Puis la révolte arriva. L'esprit humain ne peut supporter le textualisme que jusqu'à un certain point avant de chercher à lui échapper. C'est ainsi que, discrètement, et sans que quiconque ne se doute de cette révolte, les masses de chrétiens fondamentalistes réagirent, non par rapport à l'enseignement biblique, mais par rapport à la tyrannie mentale exercée par les scribes. Tels des hommes en train de se noyer, ils luttèrent avec acharnement pour trouver de l'air, se débattant aveuglément afin de pouvoir penser plus librement et exprimer leurs sentiments comme l'exigeait leur nature et comme leur interdisaient ceux qui les enseignaient.

II s'ensuivit au moins vingt années de débauche reli­gieuse sans égale depuis qu'Israël adora le veau d'or. C'est ainsi qu'il peut être dit avec vérité de nous, chrétiens évangéliques: «Le peuple s'assit pour manger et pour boire; puis ils se levèrent pour se divertir» (1 Corinthiens 10:7). Le moins que l'on puisse dire, c'est que la ligne de séparation entre l'Eglise et le monde a été passablement effacée.

A part quelques-uns des péchés les plus grossiers, les péchés du monde irrégénéré sont à présent approuvés par un nombre effarant de chrétiens soi-disant «nés de nouveau» et imités sans hésitation. Les jeunes chrétiens prennent pour modèles des gens des plus mondains, cherchant à leur ressembler le plus possible. Les responsables religieux ont adopté les techniques des publicitaires. Il devient courant et normal dans les activités de l'église d'avoir recours à une exagération honteuse, ainsi qu'à la manipulation et à la vantardise. Le climat moral n'est pas celui du Nouveau Testament, mais plutôt celui de Hollywood ou de Broadway.

La plupart des évangéliques ne prennent plus l'initiative mais se contentent d'imiter le monde, le prenant ainsi pour modèle. La sainte foi de nos pères a souvent été réduite à une forme de distraction, et, plus choquant encore, tout cela est le fait des responsables spirituels.

Ce courant de protestation qui avait pris naissance dans le Nouveau Testament et s'était toujours fait entendre avec force quand l'Eglise était puissante a été réduit au silence. L'élément radical du témoignage et de la vie qui firent haïr les chrétiens par le monde a disparu du mouvement évangélique actuel. Les chrétiens furent, pendant un temps, des révolutionnaires - sur le plan moral et non pas politique - mais nous avons perdu ce caractère révolutionnaire. Il n'est désormais ni dangereux ni coûteux d'être chrétien. La grâce est non pas gratuite, mais bon marché. Nous sommes aujourd'hui affairés à prouver au monde qu'ils peuvent avoir tous les avantages de l'évangile sans aucun de ses inconvénients susceptibles de déranger leur mode de vie habituel. Nous leur disons: «Vous pouvez tout avoir, avec le ciel en prime!»

Cette description du christianisme moderne n'est certes pas universelle, mais elle reflète ce que vit l'immense majorité des chrétiens d'aujourd'hui. C'est pour cette raison qu'il est inutile que de nombreux chrétiens passent de longues heures à supplier Dieu d'envoyer le réveil. Si nous n'avons pas l'intention de changer, autant ne pas prier. Si ceux qui prient ne sont pas prêts à se laisser éclairer et à avoir assez de foi pour corriger toute leur façon de vivre et la rendre conforme au modèle du Nouveau Testament, il n!y aura pas de véritable réveil.

Quand prier est un tort

Prier est parfois non seulement inutile, mais également coupable. Voici un exemple: Israël avait été vaincu à Aï et il nous est dit «Josué déchira ses vêtements et tomba la face contre terre devant l'arche de l'Eternel, jusqu'au soir, ainsi que les anciens d'Israël. Ils se jetèrent de la poussière sur la tête» (Josué 7:6).

Selon notre compréhension moderne du réveil, c'était bien la chose à faire; et en insistant ainsi suffisamment longtemps, Dieu aurait bien dû se laisser convaincre d'envoyer la bénédiction. Mais il est écrit «L'Eternel dit à Josué: lève-toi, qu'est-ce donc? Tu tombes la face contre terre! Israël a péché; ainsi, ils ont enfreint l'alliance que je leur avais prescrite... Lève-toi, sanctifie le peuple. Tu diras: Sanctifies-vous pour demain, car ainsi parle l'Eternel, le Dieu d'Israël: L'interdit est au milieu de toi, Israël, tu ne pourras pas tenir devant tes ennemis, tant que vous n'aurez pas écarté l'interdit du milieu de vous» (Josué 7:10-11, 13).

II nous faut un profond changement au sein de l'Eglise. Supplier Dieu de répandre sa bénédiction sur une Eglise rétrograde et désobéissante est une perte de temps et d'effort. Une nouvelle vague d'intérêt religieux ne pourra qu'ajouter des membres à des églises qui n'ont pas l'intention de plier sous l'autorité du Seigneur Jésus-Christ ni d'obéir à Ses commandements. Dieu ne s'intéresse à la croissance des auditoires que dans la mesure où ceux qui les composent changent leurs voies et commencent à mener une vie de sainteté.

Le Seigneur a dit un jour une parole par le prophète Esaïe qui devrait régler cette question à jamais: «Qu'ai-je à faire de la multitude de vos sacrifices? dit l'Eternel. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux; je ne prends pas plaisir au sang des taureaux, des agneaux et des boucs. Quand vous venez vous présenter devant moi, qui vous demande de fouler mes parvis? Cessez d'apporter de vaines offrandes: l'encens me fait horreur quant aux nouvelles lunes, aux sabbats et aux assemblées, je ne puis voir le crime avec les solennités... Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de ma vue la méchanceté de vos actions, cessez de faire le mal. Apprenez à faire le bien, recherchez le droit, ramenez l'oppresseur dans le bon chemin, faites droit à l'orphelin, défendez la veuve... Si vous vous décidez pour l'obéissance, vous mangerez les meilleures productions du pays» (Esaie 1:11-13,16-17,19).

La prière pour le réveil sera exaucée quand elle sera accompagnée d'un changement radical de vie, et pas avant! Même des nuits de prière qui ne sont pas précédées de repentance pratique peuvent en fait déplaire à Dieu. «L'obéissance vaut mieux que les sacrifices».

Il nous faut revenir à un christianisme néo-testamentaire, non seulement sur le plan doctrinal, mais aussi dans toute notre façon de vivre. La séparation, l'obéissance, l'humilité, la simplicité, le sérieux, la maîtrise de soi, la décence, savoir porter sa croix sont autant de valeurs qui doivent de nouveau faire partie intégrante de notre compréhension globale du christianisme et être vécues au quotidien. II nous faut purifier le temple de tous ses marchands et changeurs de monnaie et nous placer tout à nouveau sous l'entière autorité de notre Seigneur ressuscité. Et cela s'applique autant à l'auteur de ces lignes qu'à quiconque confesse le nom de Jésus. Nous pourrons alors prier avec assurance et nous attendre à ce qu'un réveil s'ensuive.

- A.W. Tozer





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes dimanche 21 juillet 2024



À partir de la dernière publication

Courtes vidéos d'enseignement de moins d'une minute

Méditations et enseignements écrits



  1. Pour quelle raison viendrais-tu voir Jésus ?

  2. Le baptême vu par les auteurs du Nouveau Testament et les Pères de l'Église qui leur ont succédés

  3. Comment recevoir le pardon de nos péchés

  4. L'absolution - La vérité absout, c'est la vérité absolue

  5. Les conséquences du péché : Goûter à sa médecine

  6. À qui Dieu a-t-il donné son Fils unique ?

  7. Les perdus verront-ils Dieu au jugement dernier avant de recevoir leur condamnation ?

  8. Message pour les couples en difficulté

  9. Le glorieux plan de Dieu pour l’humanité

  10. Satan s'était grandement limité dans son activité quand il était entré en Juda

  11. Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu

  12. Le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu

  13. Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi

  14. Honorer son père et son mère, c'est différent de ce qu'on pense habituellement

  15. Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux

  16. Vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous

  17. Cette femme a fait ce qu'elle pouvait

  18. La première parole prononcée par Jésus après son incarnation

  19. Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue.

  20. Un temps est fixé par Dieu pour rétablir le royaume en Israel avec Jésus comme roi

  21. Quelques réflexions apportant des précisions sur l'apotolat, entre autres

  22. Le biais de confirmation peut nous causer de graves problèmes !

  23. Le lac de feu, allégorique ou réel ?

  24. Quelle est la plus grande manifestation de l’amour ?

  25. Le lac de feu, allégorique ou réel ?

  26. Il ne suffit pas d'appeler Jésus "Seigneur"

  27. 5 secrets des personnes qui font la différence

  28. Le Nouveau Testament ne débute pas où on le place dans la Bible

  29. La chute de l'apôtre Judas n'était pas irrémédiable

  30. De qui vient la maladie?

  31. Se réjouir du malheur des autres ne restera pas impuni

  32. La compassion pousse à l'action

  33. Tous les chrétiens qui se suicident vont-ils en enfer?

  34. Le jeûne est un temps de préparation et d'édification

  35. La nouvelle prêtrise

  36. Jésus donne le bon exemple de leadership

  37. Le pardon disponible pour TOUTES nos fautes

  38. Dieu ne change pas, la manière d'obtenir son pardon non plus

  39. L'omnipresence de Dieu

  40. L'omniscience de Dieu

  41. Crois que la grâce du pardon et du rétablissement est encore disponible pour toi

  42. Les lévites, application dans la nouvelle alliance

  43. La Bible enseigne-t-elle qu'on devrait être pardonné et guéri à notre conversion ?

  44. Dieu crée les humains entièrement dès leur conception

  45. Sermon apporté à des funérailles d'une personne chrétienne

  46. Possède des biens mais ne les laisse pas te posséder !

  47. Que faire quand ton enfant est victime d'intimidation à l'école ?

  48. Le pardon n'efface pas les conséquences des mauvais choix

  49. Pourquoi le Saint-Esprit devait descendre sur Jésus alors qu'il avait déjà le Saint-Esprit ?

  50. Le messager intercesseur qui interprète la parole de Dieu en faveur des hommes

  51. Dieu est sensible aux larmes de ses enfants qui crient à lui avec foi

  52. Que celui qui ne veut pas travailler qu'il ne mange pas !

  53. L'intercession dans la pensée grecque biblique

  54. Voir les choses du bon côté, c'est meilleur pour le moral !

  55. L'humilité impressionnante de Jésus

  56. Docile et béni !

  57. Qu'est-ce qui nous distingue des démons ?

  58. Les anges transportent les âmes vers leur destinée éternelle

  59. Est-ce que Jésus décrit la grande tribulation dans Matthieu 24 ?

  60. Persévérer dans la foi pour expérimenter des signes, des miracles et des prodiges

  61. Comment faire des exploits dans le repos et triompher durant toute l'année

  62. Le repos bien mérité après le travail efficace

  63. Dieu peut-il demander à quelqu'un qui est déjà en manque de donner ?

  64. Vous êtes le fournisseur de votre foi !

  65. Que signifie l'expression d'entrer pleinement dans le royaume de Dieu ?

  66. Voir la face de Dieu

  67. Si le parler en langue est disponible pour tous, qu'est-ce qui bloque chez ceux qui veulent le pratiquer ?

  68. Ton point fort n'est pas infaillible

  69. Parler en langue, c'est bénir Dieu !

  70. Comment Jean peut-il utiliser le serpent comme analogie en parlant de Jésus ?

  71. On peut avoir tort sur toute la ligne tout en ayant raison !

  72. Que signifie lier et délier dans le langage biblique ?

  73. La victoire sur le péché par la plénitude du Saint-Esprit

  74. Démétrius, le bon et la brute qui était méchante !

  75. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

  76. Que signifie porter du fruit pour le Seigneur ?

  77. Bénissez afin d’hériter de la bénédiction

  78. Que signifie «Sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur» ?

  79. Qu'est-ce qu'un marchepied et quels sont ses significations allégoriques ?

  80. Dieu a apprécié l’offrande de Abel, mais pas de Cain, pourquoi ?

  81. Est-ce la coupe de la colère de Dieu que Jésus était appelé à boire ?

  82. L’araméen est la langue originelle du peuple de Dieu et non l’hébreu

  83. La Réforme a commencé à la croix, bien avant Martin Luther

  84. Message à l’Afrique et aux pays émergents dans le monde

  85. Les plus braves peuvent avoir des peurs

  86. L'intelligence va te mener au succès

  87. Est-ce que Jésus a eu besoin d'être élevé jusqu'à la perfection ?

  88. Pourquoi Eve n’a-t-elle pas trouvé bizarre qu’un serpent discute avec elle ?

  89. La valeur précieuse accordée au travail bien fait

  90. Qu’est-ce qui donne de la valeur à une chose ?

  91. Un seul écart du roi David ?

  92. En quoi consiste le mystère de la piété ?

  93. Suis-moi et laisse à ceux qui sont morts le soin d'enterrer leurs morts - Une parole de Jésus perçue comme dure

  94. Dieu a promis une vie bénie, pas une vie facile !

  95. Le premier miracle de Jésus a été de rendre un pauvre riche !

  96. La façon que Dieu considère la mort elle est différente de la perception humaine

  97. La manifestation de la guérison

  98. Qu’est-ce que Jésus fait au ciel présentement?

  99. Pourquoi l'apôtre Paul parle de faire reproche devant tous à ceux qui pèchent dans (1Timothée 5:20) pendant que Jésus Lui-même dans (Matthieu 18:15-17) parle d'un processus qui doit commencer d'abord de un à un ?

  100. La réussite du chrétien

  101. Un chrétien charnel peut-il hériter du royaume de Dieu ?

  102. Pourquoi appelle-t-on aussi frères ou soeurs les personnes qui vivent en concubinage?

  103. Dans l'Ancien Testament, le Saint-Esprit habitait-il dans tous les croyants qui vivaient à l'époque ou sur seulement quelques-uns ?

  104. Qu'est-ce qu'on mérite ?

  105. Comment se comporter avec un pasteur qui a commis l'adultère mais qui s'est repenti ensuite de son péché ?

  106. Comment définir l'héritage du royaume de Dieu ?

  107. La fausse science contredit la règle de la vérité

  108. L'effort béni

  109. Revêtir le Seigneur Jésus-Christ comme costume de super héros

  110. Pourquoi Dieu a-t-il permis le mal ?

  111. Comment reconnaître l'action du Saint-Esprit en nous? Comment savoir si nous sommes remplis du Saint-Esprit?

  112. Priscille, une enseignante qui collaborait avec Paul

  113. Choisir entre marcher par la vue ou marcher par la foi

  114. La VALEUR est déterminée par le prix payé

  115. Les anges ne sont pas omniscients ni omniprésents

  116. Pardon vis-à-vis Dieu et vis-à-vis les hommes

  117. Besoin de gens remplis de compassion

  118. Venez avec moi, dans un endroit isolé et vous prendrez un peu de repos

  119. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu

  120. 4 choses qui étouffent la parole de Dieu et l'empêchent de porter du fruit

  121. Distinction entre la louange et l'adoration

  122. Mourir à soi-même au quotidien ?

  123. Crime grave et pardonnable

  124. Le pouvoir transformateur du sel

  125. Sans résurrection, nous sommes les plus malheureux des hommes

  126. Jugement sévère pour ceux qui prennent le repas du Seigneur indignement

  127. L'interprétation des langues ne signifie pas nécessairement la traduction des langues

  128. Dieu et Mamon peuvent rendre prospères mais sont incompatibles

  129. Un chrétien peut-il s'armer pour se défendre en allant à l'église ?

  130. Le Seigneur Jésus est pour le corps

  131. Comment gérer nos fautes que nous rappelle notre conscience ?

  132. Le mal atteint-il le juste ou pas ?

  133. Progression grâce à la Parole et l'unité sous l'autorité établie par Dieu

  134. J'aime la définition théologique de Paul

  135. La mort c’est la séparation, la vie c’est la communion

  136. Nous sommes tous des influenceurs, on nous regarde !

  137. Peut-on expérimenter le surnaturel sans parler en langue ?

  138. Savais-tu que tu peux te sauver toi-même et les autres ?

  139. La foi du paresseux

  140. L'appel de Paul par Jésus pour le ministère apostolique

  141. Dans quel sens doit-on comprendre que Jésus est le Fils unique de Dieu ?

  142. Se marier ou pas avec un prétendant qui ne maîtrise pas sa colère ?

  143. Développement du don de guérison dans la vie de Pierre

  144. La direction donnée au leader

  145. Le séjour des morts en trois parties

  146. La vision donnée au leader, l'unité d'esprit aux collaborateurs

  147. Hommes de Dieu qui se mettent à genoux pour prier

  148. Dans sa souffrance, Job ne subissait pas la colère de Dieu, Jésus non plus

  149. Est-ce que Simon le magicien s'est repenti suite à la réprimande de l'apôtre Pierre ?

  150. Consécration d'Aaron à la prêtrise

  151. Un couple marié peut-il avoir des relations sexuelles pendant un temps de jeûne et prière ?

  152. La peine de mort exigée pour les kidnappeurs dans la loi de Moïse

  153. Une mort PRÉMÉDITÉE traitée différemment d’une mort ACCIDENTELLE selon la loi de Moïse

  154. Faux témoignage versus mensonge

  155. Parlez en bien et non en vain du nom de Dieu le Père

  156. Il n'y a pas de comptabilité dans l'amour

  157. La plus grave erreur de David déboucha sur la manifestation d'une grâce extrême

  158. Trois raisons de veiller et prier

  159. Vent contraire

Plus de 2000 autres textes sont disponibles en cliquant sur les thèmes dans la colonne à votre gauche vers le haut de cette page.

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.