Marcello Tunasi
Le Révérend Marcello Jérémie TUNASI est le leader de la communauté Centre de Réveil, d'Evangélisation, de Formation et de Mission soit C.R.E.F.M. En plus de sa fonction pastorale, il est auteur/compositeur, promoteur de jeunes prédicateurs, compositeurs et leaders politique chrétiens, metteur en scène, écrivain et auteur du livre « Découvre et Expérimente sa présence ». Marié à Blanche Kandoli TUNASI, il est père de trois enfants nommés Shiphra, Oracle et Shukrani. D’une nature assez discrète, l’homme de Dieu ne donnera que deux indices pour connaitre son âge : il est né un vingt sept janvier et aurait moins de quarante ans.

Il est l’ainé d’une famille de sept enfants, trois garçons et quatre filles dont deux sont, eux aussi, pasteurs. Sa peau claire, comme il aime le dire, serait le résultat du mélange de ses arrières grands-parents Allemands. Originaire du Village de Kabaré au Kivu, une province de la République Démocratique du Congo, Marcello fut élevé par ses parents dont un père ancien professeur devenu préfet du Kivu où il fit son école primaire avant de déménager à Kinshasa.

Première expérience avec le monde spirituel

A tout juste 10 ans, il reçut la visite d’une dizaine de sorcières venues pour le « manger ». Elles dansaient et chantaient en Swahili : « Marcello est à moi, je vais manger Marcello ». Totalement paralysé sur son lit, il vit son esprit entrer dans la casserole qu’elles transportèrent. En bon catholique, dit-il, il pria « Je vous salue Marie » espérant qu’elle intervienne en sa faveur, mais sans succès. Il utilisa sa seconde arme, la prière du « Notre Père ». Citant « Que ton règne vienne », la puissance de Dieu aurait rempli sa chambre et y chassa les sorcières. Mais cette expérience ne l’a pourtant pas conduit à Dieu.

Pour le protéger, son entourage décide de pratiquer un rituel de sorcellerie qui consiste à le tatouer et le poudrer sur plusieurs parties de son corps dans le but de contrer les plans d’une éventuelle visite intrusive. En résulte une grande incrédulité dans son cœur. En grandissant, il ne supportait plus d’entendre parler de Jésus et combattait une église près de chez lui, en mettant des musiques profanes durant la prédication.

Un jeune oint fuyant son appel

Jeune adolescent, fan de musique, de danse et de mode, multipliant les copines, grand menteur ayant un orgueil démesuré, menant sa vie comme bon lui semblait, abonné chez le féticheur, il raconte que sa conversion eut lieu chez un de ses oncles, un homme riche, chrétien, qui recevait sa famille, ses cousins au Bas Congo à Inga pour des vacances. Celui-ci avait invité des pasteurs dans sa maison, prêchant la Parole de Dieu. Réfractaire et rebelle à toute forme d’enseignement biblique, Marcello ouvrit contre toute attente son cœur au Seigneur grâce à l’exhortation d’un d’entre eux : « Si tu fais un pas vers le Seigneur, il fera neuf pas pour toi ».

A cette époque, âgé de 15 ans, il vit Jésus. Pendant que la lumière éblouissait et remplissait la salle de bain, lieu de la rencontre, il entendit : Marcello! Convertis- toi ! Le tout jeune appelé de Dieu, partagé entre la peur et l’émerveillement rétorqua aussitôt : « On se convertit comment ? »

« Souviens-toi des paroles de mon serviteur Jean », lui répondit le Seigneur, parlant ici du pasteur à l’exhortation poignante.

Il décide alors de s’y plier.

Le soir suivant, c’est endormi qu’il vit des milliers d’êtres d’une hauteur de trente centimètres, très sombres, venir lui reprocher sa conversion et tenter de le tuer.

A nouveau paralysé, il déclare: « J’ai vu mon esprit sortir, comme ci c’était un flocon de neige qui s’élevait, sortir par la fenêtre (...) Je m’en allais et je me voyais... ». Criant Jésus !, ces démons finirent par fuir. Mais cette nouvelle expérience ne suffit pas au jeune Marcello pour entamer pieusement une nouvelle marche avec Christ.

De retour à Kinshasa, le péché abonda avec force. Iniquité, pornographie, et autres insalubrités le détournèrent complètement de Dieu, qui finit tout de même par le rattraper, par le biais d’un inconnu qui stoppa sa route lui déclarant : « Marcello, tu connais la vérité, pourquoi tu n’obéis pas à la vérité ? ». Lui qui voyait sa vie se désintégrer, s’engouffrant dans un chaos total, eut un déclic bouleversant.

Le retour de l’enfant prodigue

Cet épisode le ramena à l’église. « Que sert-il à un homme de gagner le monde s’il perd son âme ? Une parole annoncée lors d’un culte, qui secoua terriblement son être. De là débuta une conversation entre le tout jeune converti et son Créateur lui demandant de revenir à Lui. Une émouvante conversation soldée par le début d’une transformation radicale du jeune frère.

Transformer pour le ministère

Le chemin vers la conversion fut difficile. Devenu la risée de ses amis ne croyant pas à la solidité de sa foi, le Seigneur l’envoya dans l’église qu’il persécutait jadis, dirigée par le pasteur Vicky, composée d’une vingtaine de personnes, toutes extrêmement pauvres, pour y apprendre l’humilité et la repentance. Sentant un appel de plus en plus fort, celui de servir le Seigneur, Dieu l’emmena continuer sa transformation auprès du pasteur Daniel KAPEPULA. Il sera formé durant quatre ans. En 1996, il reçut la confirmation d’exercer son ministère pastoral par l’imposition des mains de son mentor. Deux ans plus tard, après des jeûnes et prières, le Seigneur lui révéla le message à transmettre au monde : « Prêche la sanctification à mon peuple ». Et nous connaissons la suite...

Grâce à ce parcours exceptionnel, son témoignage puissant et ses messages percutants diffusés et écoutés de par le monde, il est un excellent prédicateur pour les uns, une référence et un exemple pour des millions d’autres.

source : http://www.artistespress.fr/Reverend-Marcello-TUNASI-un-long-chemin-vers-la-conversion.php





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 19 Octobre 2017