Protégée et guidée au milieu des difficultés
Je vous présente le parcours spirituel de la soeur V. A., une brillante jeune femme. Elle a fait preuve d'une grande détermination dans son désir d'approfondir sa relation avec Dieu. Voici un passage qui résume bien sa quête. Je lui laisse ensuite la parole.

Jérémie 29:11 En effet, moi, je connais les projets que je forme pour vous, déclare l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. 12 Alors vous m’appellerez et vous partirez, vous me prierez et je vous exaucerai. 13 Vous me chercherez et vous me trouverez, parce que vous me chercherez de tout votre coeur. 14 Je me laisserai trouver par vous, déclare l’Eternel,

Comme plusieurs dans mon pays, j'ai été élevée dans le catholicisme. En 2004, ma mère m'a invité dans son église d'une autre dénomination. Alors quand je suis allée, après le culte ce jour-là, j'ai eu cette conviction d'intégrer le groupe musical. À la fin je suis allée vers le responsable et c'est comme ça qu'il m'a demandé d'assister aux répétitions et tout ce que cela implique pour en faire partie.

Ce jour-là, je n'avais pas eu la conviction pour une conversion mais pour le groupe musical et c'est avec le responsable que je vais apprendre la parole de Dieu, les bases. Je me dis aujourd'hui que tout était dans le plan de Dieu.

Et donc, j'ai commencé à assister aux répétitions. Il faut dire que je n'avais jamais fait la musique auparavant, et lui, sachant que j'étais nouvelle dans l'église, a commencé par me parler de Dieu. On partageait plus la parole de Dieu que ce qui concernait la musique. Il m'a suivi pendant près de 3 ans. Il m'a poussé à me prendre une Bible, à la méditer tous les jours, à avoir une vie de prière. J'arrivais à le faire, tout doucement jusqu'à ce qu'il soit affecté ailleurs. Je lisais la Bible avec joie mais sans rien y comprendre. Par moment quand on partageait, je comprenais, mais pas profondément, comme dans Mathieu 13 (la parabole du Semeur où la semence tombe dans la terre peu profonde). C'était la bonne semence que je recevais avec joie mais.... elle ne prenait pas de racine. Alors quand il est parti, j'étais seule, laissée à moi-même. Et c'était compliqué, mais je gardais néanmoins ces choses essentielles qu'il m'avait communiqué.

Près d'un an plus tard, pour poursuivre mes études, j'ai dû quitter la région pour aller vivre chez mon oncle. Dans cette nouvelle ville, je ne trouvais pas d'assemblée dans les environs. Là-bas, j'ai connu pas mal de situations difficiles avec sa femme qui ne voulait pas de moi, donc elle me rendait la vie vraiment pénible et cette situation m'a enlevée mes petites habitudes de prière et de méditation.

À cause de la situation, j'ai eu une mauvaise année académique, c'était ma première année d'université. J'avais vécu tout le temps avec ma mère et pour la première fois que je la quitte, je tombe dans une famille où tout est différent, alors ce n'était déjà pas facile pour moi. Après 1 an, j'ai décidé de quitter la maison de mon oncle. En compagnie de ma soeur et une autre tante, nous avons pris un appartement. Nous sommes en fin 2008.

Alors ma tante nous a amenées dans sa communauté, où le pasteur était le mari de ma cousine. C'est là que le Seigneur va m'attirer encore à Lui et cette fois sans l'aide de personne parce que là même où j'étais, le véritable évangile n'était pas prêché. Comme ça, j'ai commencé à ressentir le besoin de connaître Dieu. Sur la base de ce que j'entendais dans cette communauté et avec le tout petit dépôt de la bonne semence que j'avais reçu des années auparavant qui me revenait à l'esprit, je me rendais compte ce qui était enseigné n'était pas conforme à la Parole de Dieu.

Alors j'allais seule dans mon petit coin, reprendre le chemin petit à petit. Ce n'était pas facile, mais le désir était là, ce qui fait que quand bien même je faiblissais, j'arrivais à reprendre la route. C'est dans ces moments-là que je suis née de nouveau, que mon coeur a été changé et du coup ; la mauvaise terre superficielle est devenue de la bonne terre où la Parole de Dieu pouvait s'enraciner profondément. Bébé spirituel que j'étais, je faisais seule mon chemin, me rappelant des conseils que j'avais reçu de mon responsable à la première église où ma mère m'avait amenée : vie de prière et méditation. Ce que je mettais en pratique, tout commençait à avoir un sens pour moi. J'étais toujours dans la même communauté. À la maison, j'évoluais seule, parce qu'en communauté, c'était tout le contraire de ce que je découvrais dans ma Bible. Que faire ? Par moment, j'essayais de demander à certaines personnes dans l'assemblée : « Dis-moi, telle chose est-elle biblique? C'est Dieu qui le demande ? ». On me répondait : « Dieu est avec son serviteur, alors s'il le fait, ça vient de Dieu. »

Hum. J'étais un bébé. Je n'étais pas satisfaite des réponses, mais je n'avais pas aussi les vraies réponses tout de même. Donc j'ai cheminé seule comme ça. À un moment, je cherchais des messages sur internet, enseignemoi.com et autres sites puisque dans ma communauté, ce que je recevais ne me faisait aucun bien. J'étais plus intéressée par des thèmes comme "L'intimité avec Dieu", "Marcher par l'Esprit", "Connaître Christ". Tout au fond, je savais que j'avais une nouvelle vie, mais comment la développer ?, c'est ce qu'il me fallait. Entre temps dans cette communauté, ce n'était que les miracles, des offrandes pour les miracles, « ton miracle, c'est aujourd'hui », quand bien même on ne le voyait jamais aujourd'hui. C'était toujours les mêmes personnes qui "tombent sous l'onction". Je savais que ce n'était pas normal ça. Mais les réponses, je ne les avais pas. Par crainte, je ne pouvais pas partir, quand j'en parlais à quelqu'un, on me disait que je ne dois pas toucher à l'oint de l'Eternel.

Tu vois, ce genre de message pour maintenir le peuple dans la crainte ! Ce n'était pas facile parce que faute de réponses, j'ai continué dans cette communauté. À la maison, seule, je cherchais le Seigneur. Cette solitude-là m'a beaucoup attristée. Dans la communauté, ceux qui disaient chercher le Seigneur comme moi, je ne trouvais personne parmi eux avec qui parler de Dieu. Par moment, je découvrais des choses formidables dans la Bible que je voulais partager mais personne avec qui le faire. À la rigueur, cela provoquait un débat avec ces personnes qui disent connaître Dieu.

Malheureusement, dans cette communauté, beaucoup disaient chercher le Seigneur mais peu le voulaient réellement. Dieu m'a permis de comprendre beaucoup de choses. J'avais tellement de questions, vu tout ce que je vivais dans ma communauté. Quand quelqu'un osait quitter l'assemblée, le pasteur le maudissait. Ohhhhh, combien j'étais meurtrie. Je souffrais en moi-même parce que je savais que ce n'était pas du Seigneur, mais j'avais encore beaucoup de choses à apprendre du Seigneur.

J'ai pris le risque de me confier à une soeur dans la chorale (avec qui je parlais beaucoup) que je ne me sens plus, que le Seigneur ne peut rien faire là où Il n'est pas invité. Elle tentait de me rassurant en disant que non, de ne pas me décourager et que si j'avais découvert ça, c'était pour aider les autres aussi. Bon.. sa réponse me paraissait bien mais pas totalement et comme je n'avais pas d'autres réponses du tout, je ne pouvais prendre aucune décision. C'est ainsi que j'ai fait des années dans cette communauté, jusqu'à ce que j'aie mes réponses. Dès lors, personne ne pouvait plus me retenir là par des paroles ou des sentiments ou encore des liens de famille.

J'étais la responsable du groupe musicale. J'ai commencé à me rendre indisponible jusqu'à ce qu'on me remplace et ainsi en début d'année 2017, j'ai arrêté définitivement de fréquenter cette communauté. Depuis, les persécutions et les malédictions sont lancées contre moi, mais je suis déjà LIBRE. Pendant que j'y assistais encore, j'avais découvert une petite assemblée qui n'enseigne que la Parole de Dieu. C'est là que je suis et mon coeur est dans la joie.

Pendant mes moments, il m'est arrivée une fois de décrire un peu selon la Bible, comment une assemblée doit être et fonctionner. Quand j'ai mis les pieds à cette réunion, c'était exactement ça. Une assemblée avec des gens simples de coeur qui trouvent en Jésus leur joie et leur force. Alléluia. Je vis quelque chose d'extraordinaire ! Voila un peu résumé mon témoignage jusqu'à aujourd'hui. Je suis vraiment LIBRE. Le Fils m'a affranchi et je suis réellement libre (Jean 8:36).

Dieu sait toute chose, mon frère, ma sœur. Il se sert de tout pour nous attirer à Lui. J'ai été capable de vivre dans une assemblée, malgré ses enseignements qui nous ramenaient encore sous le joug de la loi des hommes, et là, j'ai appris, jusqu'à ce que je puisse en sortir.

Alors si tu vis une situation semblable, dans une communauté où le dirigeant est plus gourou que pasteur parce qu'il fait des compromis avec la Parole de Dieu, garde espoir, le Bon Pasteur ne t'a pas oublié et il saura te guider dans autre communauté fidèle à la Parole de Dieu où tu trouveras les verts pâturages et les eaux paisibles qui restaureront ton âme.

Gloire à Dieu, béni soit son saint nom, personne ne pourra me ravir de sa main bienveillante !





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 19 Octobre 2017