iv>
 
   
 
Comment composons-nous avec la frustration
de nos besoins non rencontrés?
Les huguenotes prisonnières dans la tour de Constance, privés de besoins essentiels auraient pu les satisfaire en compromettant leur foi, certaines l'ont fait. 

Ne faisons-nous pas aussi face à ce choix parfois? 

Comment composons-nous avec la frustration de nos besoins non rencontrés? 

- On peut s'apitoyer sur notre propre sort et être de tristes chrétiens, - exit la joie de l'Esprit de Dieu

- On peut s'impatienter et tempêter contre le Seigneur, - on ne pourra goûter alors à la patience de l'Esprit

- Ou on peut se compromettre et vivre avec la culpabalité - oublions alors la paix de l'Esprit de Dieu

- On peut aussi demander au Seigneur de venir nous combler de son amour et expérimenter sa grâce qui n'est pas de ce monde - le fruit de l'Esprit murira alors en nous, Ga.5:22


- Tour de Constance
O Seigneur, quand ces choix se présentent à nous, rappelle-nous ce qui est le plus précieux; ta grâce qui seule peut délecter notre âme et la contenter par le fruit de l'Esprit

 

Salut à toutes et à tous,
salut Yvan,

Quand tu nous as dit :

"Les huguenotes dans la tour de Constance, privés de besoins essentiels auraient pu les satisfaire en compromettant leur foi, certaines l'ont fait.
Ne faisons-nous pas aussi face à ce choix parfois?
Comment composons-nous avec la frustration de nos besoins non rencontrés?"

Je me suis demandé, si ce n'était pas à l'inverse, notre abondance et la satisfaction de tous nos besoins essentiels qui nous conduisaient dans la compromission.

La frustration dans l'occident des nantis, viendrait plus de ce que la convoitise du superflus n'est pas assouvie.

Le fils d'amis chrétiens, chrétien lui aussi, a épousé une chrétienne de Lituanie, ses parents ont vécu leur foi sous le communisme, elle a pris un risque en choisissant de suivre Jésus dans les eaux du baptême. Les cultes se faisaient dans la forêt, même en Hiver. Cela a réjoui tout le monde quand elle a rejoint l'église en France pour épouser ce jeune. Une chrétienne de cette qualité ne pouvait qu'enrichir l'assemblée qui l'accueillait.

Hélas, elle a abandonné le Seigneur, les richesses étaient trop abondantes. La communion est moins intense quand on a moins de besoin.
Quand on a que lui comme secours, la liaison est directe, on ne fait pas un détour par la banque, l'épicier, le médecin, le garagiste pour attendre la réponse à nos prières.

J'aimerai bien savoir comment les chrétiens en occident font pour vivre Philippiens 3:7à11 "Mais ces choses (v4à6) qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ.
Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l'excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j'ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ et d'être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection d'entre les morts."

Salutations fraternelles en Christ qui a dit mes enfants, qu'il est difficile à ceux qui se confient dans les richesses d'entrer dans le royaume de Dieu!

Heureusement qu'il a rajouté "Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu: car tout est possible à Dieu."


- Pierre-Antoine ELDIN <°//><

En effet, Pierre-Antoine, l'histoire biblique est une longue succession de récits illustrant ce que tu amènes; les juifs sont bénis, ils s'enorgueillissent et s'éloignent de Dieu. Dieu les humilie et ils se détournent de leurs péchés... un verset a retenu mon attention particulièrement hier matin

Proverbes 11:2 Quand vient l'orgueil, vient aussi l'ignominie (qalon héb.: honte, disgrâce, déshonneur); mais la sagesse est avec les humbles.

Or l'abondance matérielle a cette propension a gonflé l'orgueil de ceux qui la possèdent.

Agur avait reconnu cela dans le Pr.30:8 Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, accorde-moi le pain qui m'est nécessaire. 9 De peur que, dans l'abondance, je ne te renie et ne dise: Qui est l'Eternel? Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe, et ne m'attaque au nom de mon Dieu.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes vendredi 15 décembre 2017