Le sexe dans le mariage


Kaye, Marcia

Les câlins sous la couette, assurent les médecins, sont un gage de santé et de longévité.

Quelle est l'activité physique qui grille les calories, améliore la circulation sanguine, soulage les douleurs, tonifie les muscles, combat la dépression, rajeunit l'allure - le tout gratuitement et sans équipement particulier ?

Le sexe. Pas de matières grasses, pas de substances illicites, pas d'abonnement ruineux. Le remède miracle !

Les professionels de la santé sont formels : faire l'amour régulièrement, avec un partenaire qui éprouve pour vous une réelle tendresse, procure d'innombrables bienfaits physiques et psychologiques. Kristina Towill, psychologue et spécialiste des questions sexuelles et conjugales à Vancouver, observe que les avantages du sexe sont décuplés lorsque l'acte se déroule dans un client d'amour et de confiance.

«Les recherches montrent que les couples actifs sexuellement sont plus heureux que les autres», ajoute-telle.

Autant qu'une partie de golf

Les ébats sexuels entraînent une plus grosse dépense calorique qu'on le pense, constate le Dr. Jay Lee, urologue à Calgary. «Pour l'homme, l'énergie déployée pendant un rapport intime équivaut à celle qu'exige une partie de golf ... quand il transporte lui-même ses bâtons.»

Et pour sa partenaire ? Prenons la Canadienne moyenne : disons 65 kilons. En 20 minutes d'activité sexuelle «modérée», elle brûle environ 93 calories - plus qu'une promenade à pied ou en vélo de même durée, et presque autant qu'une partie de tennis en double.

Comme tout exercice physique, le sexe améliore le rythme respiratoire, renforce la musculature, favorise la circulatino sanguine, diminue le taux de mauvais cholestérol et stimule le coeur.

Plusieurs études indiquent que l'incidence des maladies cardiovasculaires diminue avec l'augmentation de la fréquence des rapports sexuels, ajoutent l'urologue ontarien Richard Casey. Au pays de Galles, des chercheurs ont suivi pendant 10 ans 900 hommes âgés de 45 à 59 ans. Par rapport à ceux qui atteignent l'orgasme au moins 2 fois par semaine, les sujets qui connaissaient beaucoup moins souvent l'extase présentaient un taux deux fois plus élevé de mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et à d'autres pathologies.

Migraine ? Raison de plus

Pas ce soir, j'ai la migraine ? Au contraire ! Une étude de l'Illinois portant sur 58 personnes a mesuré l'effet des relations sexuelles sur la migraine : près de la moitié des partenaires ont constaté un soulagement partiel ou complet de la douleur après l'orgasme.

D'autres recherches montrent également qu'Eros peut atténuer les crampes menstruelles et les douleurs arthritiques. Les étreintes provoqueraient, en effet, dans le cerveau une décharge d'endorphine aux effets analgésiques. Dans les cas de migraines, la sérotonine sécrétée pendant l'orgasme resserre les vaisseaux sanguins dilatés du cerveau qui causaient le mal de tête. «L'augmentation du taux d'endorphine dure entre une et trois heures», précise le Dr. Lee.

Bon pour l'image

Une nuit d'amour entre les bras de l'être aimé, c'est excellent pour le moral ! Cela nous réconcilie avec nous-même. On se dit: «Je ne suis peut-être pas la page centrale de Playboy, mais c'est mon corps à moi, et il fonctionne drôlement bien!» résume Sue Johanson, consultante en sexualité.

«L'activité sexuelle nous donne confiance en notre allure et elle aide à prévenir les problèmes d'image de soi» renchérit la sexothérapeute Sue McGarvie.

Faire l'amour atténue également le stress quotidien. Cette Montréalaise dont le mari voyage souvent pour affaires le sait bien : «Après une semaine, je suis à bout de nerfs et je me fâche pour des riens.» Dès que l'homme de sa vie revient, leur retrouvailles sexuelles lui rendent la joie de vivre et la sérénité.

Hormones au beau fixe

Le corps humain semble aimer la routine : les repas et le coucher à heures fixes le comblent. Selon plusieurs études menées aux États-Unis, les femmes qui font l'amour au moins une fois par semaine auraient un cycle menstruel plus régulier, moins de problèmes de fertilité et une ménopause plus facile que leurs amies à la vie sexuelle erratique ou inexsitante.

Les grossesses seraient par ailleurs moins dangereuses quand les partenaires ont eu des rapports suivis sur plusieurs mois, voire un an avant la conception.

Selon une recherche effectuée par des spécialistes en biologie de la reproduction de l'université d'Adélaïde, en Australie, les relations intimes régulières abaissent les défenses naturelles de la future mère, réduisant ainsi le risque de fausse couche ou de mise au monde d'un enfant mort-né. Des enquêtes portant sur plus de 1000 Guadeloupéennes avaient déjà établi que celles qui avaient des rapports sexuels avec leur partenaire depuis moins de 4 mois avant la conception étaient exposées à un risque d'éclampsisme (augmentation mortelle de la tension artérielle) sept fois plus élevé que celles qui fréquentaient le futur père depuis un an ou plus.

Fontaine de Jouvence

L'orgasme inverse le cours du temps. «Une vie sexuelle épanouie combat et ralentit les effets du vieillissement, dit Kristina Towill. Elle stimule l'afflux sanguin dans les régions génitales et contribue à prévenir la sécheresse et la perte d'élasticité des tissus.» Une étude écossaise révèle que les personnes qui ont des rapports sexuels au moins 3 fois par semaine dans le cadre d'une relation amoureuse font de 7 à 12 ans de moins que leur âge !

Une Torontoise de 55 ans a voulu en avoir le coeur net. Son partenaire lui disait constamment qu'elle avait l'air plus jeune après l'amour. Elle a vérifié dans le miroir... «Incroyable ! lance-t-elle. J'avais rajeuni de 20 ans ! Les yeux plus brillants, la peau plus lisse, l'air détendu... C'est vrai que l'amour illumine !»

Des recherches menées en 2003 à l'université de Calgary révèlent que l'activité sexuelle stimule la croissance de nouveaux neurones dans le cerveau. J'usqu'à présent, les études portent uniquement sur les souris... Et les êtres humains ? Il est trop tôt pour le dire, mais ces résultats pourraient ouvrir des perspectives encouragenantes pour les futures victimes d'accidents vasculaires cérébraux ou des maladies de Parkinson ou d'Alzheimer.

Ciment longue durée

«Les relations sexuelles tissent un lien affectif très fort, qu'aucune autre activité n'est capable de procurer» souligne Kristina Towill. C'est ainsi que les couples qui cessent de faire l'amour se plaignent souvent de ne plus être que des colocataires ou des frères et soeurs. La sexothérapeute Sue McGarvie cite une étude britannique portant sur des couples qui ont accepté de renoncer aux étreintes durant 3 mois. Tous ont éprouvé des difficultés conjugales pendant cette période. Il est indéniable que des rapports sexuels harmonieux sont un important facteur d'épanouissement.

Médecin de famille à Victoria, Marjon Blouw s'intéresse en particulier à la santé sexuelle. Pour elle, le grand défi des couples consiste à faire des relations intimes une priorité de leur vie à deux.

«Hum.. conclut-elle d'un ton rêveur. Il faudrait que je les prescrive à mes patients !»

Dobson, James

Les femmes n'apprécient pas être précipitées dans l'acte sexuel quand leur mari n'a pas pris le temps de converser et d'être romantique. Elles se sentent souvent "utilisées" dans ces circonstances. Tina Turner a enregistré une chanson qui disait: "Qu'est-ce que l'amour a à avoir avec cela?" C'est comme si l'amour n'avait pas rapport, quand l'union mystique sexuelle est réduite à un acte animal.

Wheat, Ed

Connaître et comprendre ce que Dieu dit au sujet de toute phase de la vie conduit à la plénitude dans ce domaine; nulle part ceci n'est plus nécessaire que dans la sphère sexuelle, où les attitudes négatives ont virtuellement détruit les relations maritales.

Je pense à un homme qui se sentait profondément troublé quand Dieu et le sexe étaient mentionnés dans la même discussion. Pour lui, le sexe était complètement séparé de sa vie chrétienne. Son opinion était que la relation sexuelle était une activité impie, il la pratiquait avec de profonds sentiments de culpabilité, ce qui ternissait l'expérience pour lui et sa femme. Sa fausse conception de la vision de Dieu pour le sexe résultait en un acte physique à la va-vite sans tendresse ni plaisir.

Certaines personnes se sentent inconfortables par rapport au sexe parce qu'ils associent d'une quelconque manière le désir sexuel des hommes à la pulsion sexuelle animale. Ils devraient se rappeler que les animaux s'accouplent selon l'instinct poussé par des motivations biologiques. Mais l'homme le fait en tant que personne entière. Il est la seule créature parmi toutes à utiliser la raison dans le choix d'avoir des relations sexuelles. Le mari et la femme sont les seules créatures capables d'atteindre l'unité spirituelle et une connaissance mutuelle plus profonde à travers la relation sexuelle. Réalisons comment nos corps sont formés. Même l'acte sexuel en lui-même nous rappelle qu'il s'agit d'une relation entre personnes, pas juste entre des corps, car ce n'est pas une coïncidence que l'être humain est la seule créature de la création de Dieu qui entre en relation sexuelle face à face.

L'Écriture suggère que nous pouvons connaître notre conjoint plus profondément à travers l'acte physique du mariage, Ge.4:1 «Adam connut Eve»

Meredith, Don

Mon corps n'est pas le mien, mais celui de ma partenaire. Je suis ici pour plaire. C'est être en désaccord avec l'instruction donnée par Dieu que de demander des droits sur mon corps. Dieu fait du sexe un acte sacrificiel qui est rédempteur, en ce qu'il ôte mes yeux de sur mes besoins et les placent sur les besoins de ma partenaire.

Paul, 1Corinthiens 7:1-5

1 Pour ce qui concerne les choses dont vous m'avez écrit, je pense qu'il est bon pour l'homme de ne point toucher de femme.
2 Toutefois, pour éviter l'impudicité, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari.
3 Que le mari rende à sa femme ce qu'il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari.
4 La femme n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est le mari; et pareillement, le mari n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est la femme.
5 Ne vous privez point l'un de l'autre, si ce n'est d'un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne
vous tente par votre incontinence.

Heald, Jack

J'ai apprécié les réflexions d'un acteur romantique qui a dit: un excellent amoureux c'est celui qui peut satisfaire une femme toute sa vie... et qui peut être satisfait par une femme toute sa vie. Un excellent amoureux ce n'est pas celui qui se promène de femme en femme en femme. N'importe chien peut faire cela.

Dumas, Alexandre

L'amour c'est de la physique;
le mariage c'est de la chimie.

Mason, Mike

Quoique banni d'Eden, le premier couple ne fut pas banni des bras de l'un de l'autre, ni du lit conjugal. C'est le jardin dans lequel Dieu continue à accueillir les maris et leurs femmes, là ils ont le privilège de retourner encore et encore afin d'exposer leur nudité et d'être guéris du secret et de la séparation.

Rheault, Yvan

Les termes hébreux pour mâle et femme sont très imagés; zakar (mâle) signifie littéralement "le pointu" et neqebah (femelle) "le trou". Par la suite, le terme zakar en est venu à désigner aussi "celui qui se rappelle" ; dans la cour du roi de Perse, on désignait ainsi celui qui avait la tâche de rappeler au roi ce qu'il devait savoir. Zakar dans l'Ancien Testament a donc ces deux sens.

Crabb, Larry

La première fois que nous entendons parler de l'homme en rapport avec la femme, c'est à propos de (zakar) «celui qui se rappelle» et qui agit en conséquence. Celui qui se rappelle se souvient de quelque chose qu'il a entendu, et sur la base de cette parole, il pointe et s'avance, il entre et il déverse.

L'imagerie sexuelle est profonde, c'est donc terrible que notre culture lui ait enlevé sa valeur en grande partie. Ce n'est pas un langage sale, c'est un langage riche en signification ; celui qui se rappelle puis s'enfonce répand alors le potentiel de vie.

Tapia, Andrès (époux d'une survivante d'abus sexuel)

Ça m'a souvent dérangé que le don du sexe par Dieu ait été souvent ressenti comme une malédiction. Le mauvais sexe est infiniment pire que pas de sexe du tout. Être vulnérable physiquement et émotionnellement en face d'une autre personne et voir les choses aller tout de travers laissent les deux conjoints sans endroit où se cacher. Et vous n'avez même pas vos vêtements sur le dos!

On s'est senti un peu mieux quand on a compris que nos difficultés sexuelles dépendaient de problèmes hors du mariage. La compréhension, cependant, ne conduit pas à une vie sexuelle épanouie. C'est la guérison qui fait cela.

Barshinger, Clark (en italique Le webmestre)

La nature du sexe est que ça coule le plus aisément quand il n'y a pas de blocages psychologiques dans le chemin. Le travail sur les problèmes sexuels a bien moins à voir avec les techniques qu'avec les émotions.

Le négativisme émotionnel est au sexe ce que le cholestérol est aux artères - il bouche la libre circulation de l'énergie vitale. Le négativisme émotionnel est souvent relié au processus de quitter (sa famille) et de s'attacher (à son conjoint). Mt.19:5. Le délaissement physique et émotionnel de sa famille d'origine et l'attachement à son partenaire d'une vie est la clé à la santé émotionnelle dans le mariage.

La sexualité peut devenir un allié puissant dans le processus de guérison. Le sexe est une force d'impulsion de la relation maritale - c'est l'expression physique de l'unité entre un homme et une femme. L'homme cherche à trouver dans le corps d'une femme, et la femme dans les bras d'un homme, un lieu d'acceptation, de nourriture émotionnelle, de confort et de sécurité. Ce sont les expressions sexualisées de soins non sexuels qu'ils ont reçus de leurs parents en tant qu'enfants.

C'est une récompense de l'amour qui est profondément satisfaisante et plaisante. La santé de l'union sexuelle permettra au lien émotionnel de s'approfondir avec le temps; cela permettra aussi à la relation de tempérer les stress de la vie (les inquiétudes et les difficultés) qui vont et viennent. La sexualité a été faite pour servir de colle pour retenir les relations serrées et les aider à passer les tests du temps.

L'évolution physique et émotionnelle du transfert d'allégeances et la création de nouvelles entités d'unité ne sont pas des transitions qui se font en douceur. Souvent, dans le processus, l'unité physique et émotionnelle est séparée. Un exemple classique c'est quand un conjoint vit encore émotionnellement avec ses parents.

Même si un mari a pris en engagement envers sa femme, s'il choisit continuellement les priorités de ses parents aux dépens de celles de sa femme et de sa famille, il brise les liens émotionnels du processus d'attachement. Qu'est-ce que cela a à voir avec le sexe? Tout. Tant qu'il n'y a pas d'harmonie entre l'unité émotionnelle et physique, le sexe sera au mieux vide et au pire désastreux, car il y aura des conflits.

Complètement détraqué

Si l'un des conjoints a été abusé sexuellement dans son enfance, le processus de devenir un peut devenir embrouillé, presque sans espoir. Dans l'abus sexuel, il y a une complète disjonction entre les émotions et la sexualité. L'abuseur a fait quelque chose qui est totalement en dehors des frontières de sa relation avec la victime. L'enfant, en tant que victime, ne sait même pas ce que c'est le sexe, et son côté sexuel n'est pas encore développé. Ainsi la violence de l'abus est accouplée avec l'usurpation insidieuse du développement de la sexualité de l'être humain.

Avec ce bris majeur dans la confiance et avec la confusion sur le sexe, les frontières et l'amour qui l'accompagne, la survivante amène dans le lit du mariage un filage émotionnel entremêlé de fils coupés, effilochés et mal connectés. Quand ceux-ci viennent en contact avec l'énergie sexuelle d'une autre personne, le court-circuit émotionnel se produit. Il en résulte un choc et des brûlures, aucun des deux partenaires ne peut distinguer ce qui vient de les frapper.

Pour la survivante, le sexe signifie souvent danger. Plutôt que d'être quelque chose qui apporte l'amour, l'affirmation et le plaisir, la survivante peut expérimenter le sexe comme quelque chose qui dégrade et tue l'esprit. Quand l'abus s'est produit, le comportement sexuel et les pulsions sexuelles sont souvent presque complètement déconnectés du désir normal de se lier et de s'attacher à une autre personne bien-aimée. C'est comme si l'étendue des dommages causés par l'abus précédent a laissé la personne tellement en petits morceaux qu'elle continue à revivre le traumatisme encore et encore, comme un vétéran du Vietnam qui continue à revivre viscéralement le traumatisme de la bataille même après être revenu à la maison. Tant que la survivante n'aura pas résolu ses fantômes de l'abus sexuel du passé, le sexe demeurera une chose extrêmement frustrante.

Mais à mesure que la survivante avance dans le processus de la guérison, fait face à son passé, canalise sa colère et sa douleur de manières appropriées et fait des choix pour prendre contrôle de sa vie, le circuit de bord sexuel commence à être redirigé et réparé.

Trop de maris ont lancé la serviette dans leur mariage à cause de la frustration sexuelle. Pourtant les victimes ont besoin d'expérimenter l'amour vrai, inconditionnel, avant d'y croire. Les époux qui quittent à cause de la frustration sexuelle peuvent renforcer la croyance de la survivante que «la seule chose qu'il voulait de moi c'était le sexe.»

Deere, Jack au sujet du Cantique des cantiques

Étant donné que le monde voit le sexe si sordidement et qu'il le pervertit et l'exploite avec tant de persistance, et étant donné que tant de mariages s'écroulent par manque d'amour, d'engagement, et de dévotion, il est avantageux d'avoir un livre dans la Bible qui donne l'endossement de Dieu concernant un amour marital entier et pur.

Wangerin, Walter Jr.

Parlez en vérité, sans un soupçon de culpabilité ou de critique, même en ce qui concerne les difficultés sexuelles... parlez-en comme des partenaires qui discuteraient au sujet d'une troisième personne entre eux - comme des parents qui discutent d'une enfant nécessitant un soin particulier. Alors toute votre discussion sera positive, édifiante et non destructrice. Ce n'est pas un bébé bien sûr, c'est votre vie sexuelle. Mais en parlant de cette façon, vous serez capables de composer avec des choses difficiles (l'impotence, la frigidité, les douleurs génitales, les sentiments de colère inattendus) sans vous centrer sur la culpabilité de l'un ou de la honte de l'autre - ce qui, après tout, vous diviserait et vous réduirait au silence, et qui contribuerait à votre durer le problème entre vous. Les parents discutent très bien pour partager le travail dans la guérison d'un enfant malade, parce qu'ensemble, ils aiment cet enfant. Les conjoints de même, peuvent parler ouvertement, et partager leurs talents, les perceptions, leurs opinions, et leurs actions pour guérir une vie sexuelle troublée - parce qu'ensemble ils possèdent cette vie.

Barshinger, Clark

Connaissance approfondie d'un homme mûr

J'ai apprécié les réflexions d'un acteur romantique qui a dit: «Un excellent amoureux c'est celui qui peut satisfaire une femme toute sa vie... et qui peut être satisfait par une femme toute sa vie. Un excellent amoureux ce n'est pas celui qui se promène de femme en femme en femme. N'importe chien peut faire cela.»

Explorons différents niveaux d'expression sexuelle dans lesquels vous pouvez développer plus pleinement votre relation sexuelle.

Parlez de sexe

Si vous ne pouvez passer aux actes, parlez-en au moins. Le fait de parler ouvertement avec votre partenaire de la frustration sexuelle, aussi difficile que cela puisse être au début, est l'une des meilleures manières de gérer la douleur. Canalisez votre énergie sexuelle dans des façons créatrices non sexuelles d'exprimer votre amour. Donnez-lui une belle carte, tenez-lui la main en vous promenant dans le parc, cela peut encore opérer des merveilles dans l'expression de la douceur de votre amour.

Communiquez-lui les différentes qualités que vous admirez chez elle: sa beauté, son sourire, sa chaleur, son humeur, n'importe quoi. Célébrez ces qualités par des cadeaux spéciaux et des cartes, soyez sûr de communiquer expressément votre amour. Plusieurs d'entre nous ont été bien élevés par leurs parents mais n'ont jamais entendu les paroles «Je t'aime», «Je t'apprécie», «Je te respecte», «Je suis fier de toi», «Je t'admire».

On aspire tous à de telles affirmations. Pour les survivantes d'abus, ces affirmations ont un grand pouvoir au sujet de leur sentiment de soi-même et de la sexualité. Elles se tiennent en contraste frappant aux messages qu'elles ont reçus à travers leur abus: «Tu ne vaux rien», «Je ne t'apprécie pas», «Je te hais», «Tu mérites d'être maltraitée».

Plusieurs femmes survivantes qui ne peuvent encore tolérer beaucoup d'expression ou d'exploration sexuelles dans leur mariage peuvent néanmoins jouir du fait que vous les trouvez sexuellement attirantes.

Une forme transitionnelle de faire l'amour, alors que vous attendez d'entrer dans une vie sexuelle plus saine ensemble, c'est de lui dire combien vous la trouvez belle et combien vous anticipez être capable de lui faire l'amour à nouveau. Il y a des personnes qui apprécient entendre cela. Cela crée de l'espoir qu'un jour les choses iront mieux.

Rappelez-vous deux choses:

1° La survivante a plusieurs années de messages négatifs dans le système. Ça va prendre du temps avant d'éliminer tout cela. Cela doit devenir un style de vie de lui communiquer des messages positifs, pas seulement une fois de temps en temps.

2° Les paroles peuvent devenir vides de sens. Si les mots ne sont pas accompagnés par des actions correspondantes, vous êtes mieux de vous la fermer. Si vous faites le serment que votre épouse est la priorité et que vous ne passiez pas de temps de qualité avec elle, c'est mieux de ne faire aucun serment.

Le sexe non génital

Plus votre toucher sexuel non génital sera ample, plus vous relaxerez et goûterez à l'intimité. Collez-vous ensemble pour regarder la télévision ou la lune, écouter la musique, vous faire la lecture mutuellement. Caressez-vous les bras et le cou, tenez-vous les mains. Passez-vous la main dans les cheveux. Prenez plaisir à être proches physiquement. Donnez-vous des massages de dos.

C'est comme si vous lui faisiez la cour à nouveau. Maintenant que vous avez une nouvelle information au sujet des événements qui ont tordu la sexualité de votre femme, vous avez besoin de prendre un recul et de voir votre relation sexuelle sous un nouvel éclairage. Ceci requiert de tirer de nouvelles règles, de nouvelles façons d'entrer en relation, de nouvelles expressions sexuelles. C'est cela l'amour: chercher la croissance, la guérison et la bénédiction de l'autre! Si vous pouvez faire cela, votre mariage sera la source la plus puissante de guérison terrestre pour votre femme. Cela représentera aussi une occasion inégalée pour Dieu de forger en vous le vrai sens de 1Co.13.

Le sexe génital

Quand vous faites l'amour, gardez quelques pensées à l'esprit. La survivante doit passer par plusieurs rajustements sexuels durant le processus de recouvrement. Au niveau subliminal. Ce sera difficile pour elle de garder la passion de l'amour marital séparé de l'obscénité et de l'exploitation de ce qui s'est produit dans le passé. Elle a développé des associations puissamment négatives vis-à-vis de la sexualité adulte. Vous pouvez avoir besoin, en premier, d'aller plus sur le côté de l'expression sexuelle attentionnée et douce que sur le côté de la passion et de l'érotisme. Dites-lui des choses adaptées aux années 2000, dans le style qu'on retrouve dans le Cantique des cantiques. Affirmez sa beauté d'un ton doux. Vous pouvez lui dire son nom avec amour, car dans l'abus il était impératif pour l'abuseur de traiter l'enfant comme une non-entité afin de nier l'horreur de ce qu'il faisait à l'enfant.

Soyez à l'écoute des indices verbaux et physiques de votre épouse. Découvrez ce qui la fait se sentir en sécurité et ce qui l'effraie. Le contexte est très important. Les manières dont elle a été abusée, les endroits de la maison où cela s'est produit, provoqueront des flash-back conscients ou subconscients. Ceci peut vouloir dire faire l'amour toutes les lumières allumées ou éteintes, dans le salon ou ailleurs, durant le jour ou le soir.

Comment puis-je mieux l'aimer? Voilà quelle devrait être la question fondamentale pour vous.

Quoi faire quand notre femme panique

Ça peut arriver que votre femme capote au beau milieu de ce qui semblait une relation sexuelle merveilleuse. Elle peut capoter de diverses manières, en braillant, en perdant la carte, en criant, en paniquant, en attrapant les bleus. Les catalyseurs sont variés. Cela peut se produire quand la survivante est touchée d'une manière qui rappelle l'abus ou si le mari lui cause une douleur accidentellement.

1° Si elle est paralysée par la peur, soyez rassurant: «C'est moi, chérie, tout est correct. L'abus c'était dans le passé, là on est dans le présent; tu as eu un flash-back; cela ne se produit pas maintenant; il y a juste nous deux ici, et je ne veux pas te faire de mal.»

2° Si elle est furieuse contre vous, dites-lui des paroles rassurantes et confirmez-lui du coeur votre engagement à son bien-être. Quand elle sera calmée, faites des choses normales, rassurantes, comme de faire un pot de thé tout en continuant à lui parler, vous excusant de la douleur que vous avez pu lui infliger. Plus tard, vous aurez besoin de parler sur la façon de travailler ensemble pour qu'elle ne se sente pas pris au piège à nouveau.

3° Elle peut capoter aussi en devenant raide comme une barre de fer, tellement elle est traumatisée par l'abus sexuel passé. Discutez-en avec elle sans lui mettre de pression.

Voici un exemple des problèmes que vous pouvez affronter sur le plan sexuel avec votre femme. Le père de Kristin avait l'habitude d'abuser d'elle après que tout le monde soit couché, normalement après minuit. Il entrait toujours dans sa chambre, lui touchait la jambe sous les couvertes, entrait dans le lit avec elle, ensuite il l'abusait sexuellement. Un soir dans la première année de leur mariage, Quentin est arrivé tard d'un voyage d'affaires et Kristin était déjà couché.

Après s'être préparé pour se coucher, Quentin a mis sa main tout bonnement sur la jambe de Kristin d'une manière non sexuelle alors qu'il se mettait au lit. Avant le temps de le dire, Kristin s'est réveillée brusquement, les yeux pleins de peur et de rage, en tirant les couvertes du lit vers elle dans une position de protection. «Éloigne-toi de moi!» qu'elle a crié. «Comment oses-tu me toucher de cette manière!»

Quentin fut estomaqué. Pourquoi pensait-elle qu'il voulait la blesser? «Je voulais juste être affectueux et lui laisser savoir que j'étais content de la voir. Je ne peux pas croire qu'elle ait interprété cela comme une forme d'attaque.»

En fait, tout ce qui fait rappeler l'abus passé provoquera une réaction négative chez votre femme. Ça varie d'une femme à l'autre compte tenu de leurs expériences d'abus. Par exemple, il y a des femmes qui éprouvent le dégoût devant le sperme, ça peut venir du fait que l'abuseur éjaculait dans sa bouche. D'autres ne sont pas capables de toucher au pénis, ça peut dépendre du fait que leur abuseur les forçait à le masturber. L'ambiance - un certain genre de musique ou d'éclairage - le décor - une chambre, la salle de bain, la grange, etc. - la position sexuelle adoptée - l'odeur d'une eau de Cologne particulière, n'importe quoi qui rappelle l'abus va refroidir votre femme. C'est donc important que vous sachiez les détails qui ont entouré les abus subis par votre femme pour ne pas les répéter involontairement et vous retrouver dans un ouragan.

La pire chose à faire alors c'est de forcer votre femme à satisfaire vos besoins sexuels.

Woodhull, Victoria Claflin

L'épouse qui se soumet à une relation sexuelle contre son gré commet virtuellement un suicide; et le mari qui l'oblige, commet un meurtre.

Tom Eiseman commente ainsi les conséquences, dans le mariage, du sexe sans amour:

D'une manière très réelle, cet homme a fait de sa femme une prostituée.

Crabb, Larry

Le mari préoccupé par ses propres besoins n'est pas un bon mari. Le mari égocentrique veut utiliser sa femme pour rencontrer ses besoins sans prendre en considération ce qu'elle fait, ce qu'elle vit et il se fâche quand sa femme ne coopère pas. «Si j'avais enregistré ce qui s'est passé dans votre cerveau quand votre femme a refusé d'avoir des relations sexuelles avec vous, qu'est-ce que j'entendrais sur la bande en ce moment ?» La plupart des gens que vous conseillez ne saisiront pas ce que vous essayez de leur faire dire. Ils vont souvent faire ressortir un sentiment, «Je suppose que j'étais pas mal fâché et blessé». Vous pourriez répondre : «C'est un enregistrement de votre estomac, ce que vous avez ressenti. Je veux savoir quelles phrases vous sont venues à la pensée. Que vous avez-vous dit au sujet du refus de votre femme?»

Une personne qui n'est pas en santé dans le domaine relationnel peut faire entendre une bande sur laquelle se trouve quelque chose comme ceci : «Misère ! c'est enrageant. Elle n'a aucun droit d'agir comme ça. Elle me fait vraiment sentir comme si j'étais une moitié d'homme. Quel genre de mari veut-elle de toute façon - un type qui ne veut rien savoir de la sexualité?»

Une personne en santé sur le plan rationnel pourrait faire entendre la bande suivante: «Je suis vraiment vexé. Elle fait simplement se venger à cause de ma remarque irréfléchie à l'heure du repas. Mais même si je ne me sens pas plus haut que 2 pouces en ce moment, je sais que ce rejet n'a aucun rapport avec ma valeur ni avec ce qui est requis de moi en tant qu'homme. Je ne me sens certainement pas superbe en ce moment, mais je sais que je sais O.K. Je voudrais bouder et le lui laisser savoir comment je me sens misérable mais parce que je sais que je suis un homme de valeur, je vais choisir d'aimer ma femme. Dieu, je veux faire ce qui est bien. Je vais maintenant lui laisser savoir que je l'accepte même si elle m'a refusé et je vais m'excuser de la remarque que j'ai faite plus tôt dans la soirée.»

Ça c'est le genre d'attitude que le Saint-Esprit nous encourage à adopter, on passe alors par une mort à soi-même pour obtenir à l'avenir une résurrection dans la vie de couple.

Le bon sexe se produit

Le sexe est un miroir de notre intérieur. Il peut être une performance héroïque et inspirée ou une routine sans imagination. Le sexe peut vous transporter dans les hauteurs de l'extase ou dans les profondeurs de l'agonie. Rappelez-vous que vous récoltez ce que vous semez. Si vous investissez dans l'amour tendre et sacrificiel de votre femme, le lit conjugal peut devenir un terrain de jeu.

Wheat, Ed

Je suis incapable de commencer même à décrire les dimensions de la relation maritale expérimentée par le couple chrétien qui a fait un engagement total à Jésus-Christ, et de la réalisation de leur propre sécurité dans l'unité spirituelle et physique qui en découle ; qui se laisse exciter seulement l'un par l'autre, sachant que cela sera le cas tant qu'ils vivront. Cette unité, cette plénitude totale et authentique ne peut être expliquée par quelqu'un qui ne l'a pas vécue. Quand ce genre de relation existera, vous aurez souvent le goût de louer le Seigneur et d'entrer en communion avec Lui dans la prière, le remerciant chaque fois pour le conjoint et l'amour total que vous partagez.

La puissance de l'intimité sexuelle

Quand notre Créateur a conçu la relation une seule chair, Il a placé en elle le potentiel d'une intimité sexuelle pouvant bénir le mariage d'une manière presque incroyable. Les thérapeutes et les chercheurs ont découvert que l'intimité sexuelle authentique a une puissance remarquable pour guérir, renouveler, rafraîchir, restaurer et soutenir la relation maritale.

Trop souvent, le sexe est impersonnel dans le mariage. Alors la solitude devient plus perceptible pour des gens mariés dont le désir d'intimité profonde demeure insatisfait.

La vraie intimité sexuelle relie les partenaires dans le mariage avec de forts courants de soins attentionnés qui sont profondément émotionnels, mentaux et même spirituels et qui sont aussi intensément physiques.

L'intimité est enracinée dans la sécurité de l'appartenance, mais elle doit être nourrie par une relation sexuelle régulière qui est sensuelle et satisfaisante, caractérisée par la tendresse, et par la sensation que les deux partenaires reçoivent en étant aimés l'un par l'autre. Quand le sexe est expérimenté de cette façon, plusieurs avantages émotionnels surgissent: le soulagement de blessures, un bien-être de joie et d'optimisme, un sentiment de sécurité et de paix.

Quand ce genre d'intimité est soutenu, le mari et la femme deviennent si près émotionnellement qu'ils sont alertes et réagissent aux fluctuations sentimentales chez l'autre, étant toujours concernés par le bien-être de l'être, enlignés sur les besoins de son partenaire.

Rheault, Yvan

Un couple uni spirituellement et sentimentalement aura aussi le désir de s'unir physiquement. La fréquence est secondaire, le désir ne l'est pas.
Un couple qui s'allonge est un couple qui se prolonge.

Spurgeon, Charles H.

Comment ça va dans votre famille? Chantez-vous dans la chorale et péchez-vous dans la chambre? Êtes-vous un saint à l'extérieur et un diable au foyer? Quelle honte! Ce que nous sommes au foyer, c'est ce que nous sommes vraiment.

Graham, Billy

Quand on parle de l'intégrité comme d'une valeur morale, cela veut dire qu'une personne est la même à l'intérieur qu'à l'extérieur. Il n'y a pas de contradiction entre ce qu'elle dit et ce qu'elle fait, entre sa marche et son discours. On peut faire confiance à une personne intègre, elle est la même à 10000 milles du foyer comme elle est la même dans l'église, ou dans sa communauté, ou dans son foyer.


   Classement par thèmes

   Sexe avant le mariage

   La tentation
   La maîtrise de soi
   Raisons de s'abstenir du sexe avant le mariage
   Les 12 fausses idées qui poussent les gens à l'impudicité
   La chasteté (Jean Chrysostome)
   Jusqu'où pouvons aller ?
   Toujours vierge à 36 ans
   Fréquenter une inconvertie et alors???
   Les fréquentations
   Choisir la virginité

   Sexe dans le mariage

   Les frustrations sexuelles des nouveaux mariés
   L'amour renouvelé dans le mariage
   Le rôle du sexe dans le mariage

   Sexe en dehors du mariage

   12 étapes qui conduisent à une aventure
   L'adultère; la prévention (+ Sous menu)
   L'adultère en poésie et chanson
   L'adultère; Citations
   L'adultère en présence de Jésus
   L'adultère mis en lumière
   Aimer le plaisir plus que Dieu
   12 idées fausses qui conduisent au désordre sexuel
   L'amour passionnel
   Quand le sexe devient une dépendance
   La convoitise, comment la surmonter
   Le désir
   Gérer les pulsions sexuelles
   L'hédonisme
   L'intoxication sexuelle
   La beauté
   La prostitution

   Pratiques sexuelles


   La maîtrise de soi
   BDSM
   L'impuissance
   La fellation
   La masturbation
    Un homosexuel se convertit à Jésus (Andrew Comiskey)
   L'homosexuel et ses besoins spirituels (Leanne Payne)
   Le changement de sexe
   La polygamie
   La pornographie
   Ex-vedette de la porno se convertit au Seigneur
   Le cybersexe
   L'abus sexuel
   La forteresse du sexe

   Divers

   La raison pour laquelle Dieu a créé le sexe
   L'amour
   Les seins
   La beauté; un leurre
   La beauté passagère
   La nudité
   L'avortement
   La contraception
   La frigidité
   La chair
   La vraie repentance










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes le mercredi 17 septembre 2014