La fellation est-elle approuvée par Dieu ?
Une chrétienne a posé cette question sur ce sujet très délicat qui interpelle beaucoup de chrétiens et chrétiennes mais que peu osent mentionner. C'est donc à son honneur.

Elle aimerait savoir s'il est convenable de faire une fellation à son époux qui le lui demande souvent. Elle ne pense pas que Dieu approuve, mais elle n'en est pas certaine. Voici ma réponse.

Le sexe est un type de nourriture :

Pr 30:20  Telle est la voie de la femme adultère: elle mange, et s’essuie la bouche, puis elle dit: Je n’ai point fait de mal.

Alors les pratiques sexuelles sont comme des différents plats. Comme pour les aliments, les goûts sont variés et doivent être respectés.

Romains 14:1 Faites accueil à celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas sur les opinions. 2 Tel croit pouvoir manger de tout : tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes. 3 Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l'a accueilli.

Par exemple, si j'aime un bon steak, je vais demander à ma conjointe si cela lui plairait aussi avant de lui en mettre un dans son assiette. Si elle n'aime pas la viande, je ne lui obligerai pas d'en manger parce que j'ai envie de manger un bon steak. Par respect pour elle, je vais lui demander quelle sorte de salade elle aimerait pour dîner, même si je n'aime pas, par exemple, manger cru ce qui est vert. Voyant que je la respecte, elle sera touchée et peut-être qu'un jour, d'elle-même, elle m'offrira de nous préparer un bon steak. Je peux même prier pour cela, mais jamais je le lui redemanderai, et encore moins le lui imposer, car elle sait maintenant ce que j'aimerais avoir comme repas. En tant que mari et leader dans le couple, je me dois de lui montrer l'exemple dans l'amour et le respect, car ce qui compte le plus c'est de refléter le caractère de Jésus, mon leader et mari spirituel aussi qui s'est oublié lui-même et a dit « Non pas ma volonté, mais la tienne ». Un bon époux dira aussi la même chose à sa femme. Et si c'est une femme de Dieu, elle sera aussi portée à dire la même chose par amour. Mais cela doit toujours venir de la personne, l'amour ne s'impose jamais.

Donc, si on transpose cela dans un autre registre de nourriture, dans le domaine des pratiques sexuelles, les principes sont exactement les mêmes. La Parole de Dieu laisse au couple marié l'entière liberté de partager ce qu'ils aiment comme pratique sexuelle exclusivement entre eux, du moment que l'autre ne se sent pas dégradé(e), humilié(e) ou en danger physiquement. Par exemple, si l'un des conjoints ou les deux ont besoin de ressentir de la douleur pour éprouver du plaisir, une visite à l'infirmerie du Saint-Esprit est urgente pour renouveler leur intelligence et restaurer leurs âmes blessées par le péché sexuel (viols, abus, violence, pornographie, etc).

Concernant la pratique de la fellation maintenant, puisque cela est votre question,  elle n'est pas nommée spécifiquement dans les Écritures, alors on ne peut donc pas l'interdire ou l'approuver par un passage biblique. Ce serait compréhensible qu'une femme à qui on aurait forcé de faire des fellations à des gens qui ne manifestaient aucun amour envers elle, ait des flashbacks désagréables et ressente du dégoût à la pensée de pratiquer une fellation dans un tout autre contexte, un contexte béni de Dieu dans le mariage. Cela manifesterait alors un besoin de prier pour la restauration de l'âme de la femme abusée sexuellement. Les principes bibliques d'amour et de respect s'appliquent. Dans le lit conjugal, comme dans tous les autres domaines de la vie maritale, on communique posément avec respect pour apprendre à se connaître et l'amour nous motive à faire ce qui plaît à notre partenaire pour la vie. C'est le genre de sujet qu'on doit aborder et discuter en dehors du lit, quand on est à tête reposée et que l'harmonie règne dans le couple, pour que le lit conjugal demeure un havre de paix et d'amour. Si votre mari vous a déjà manifesté qu'il aimerait cela, vous devriez maintenant lui faire remarquer que vous êtes bien au courant de ses envies et qu'il vous laisse à l'aise de manifester votre amour sans pression ni sans montrer de l'insatisfaction. Vos ébats sexuels doivent être des moments intimes de grand plaisir mutuel.

La fellation est une forme de baiser très intime, et comme tout notre corps appartient au partenaire, c'est ce que nous lisons dans 1Co.7:4 « La femme n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est le mari; et pareillement, le mari n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est la femme ». Certaines épouses peuvent aimer faire des fellations et d'autres non. Dans votre cas, vous n'avez pas précisé si vous aimiez ou non, mais seulement exprimé la pensée que cela vous semblait contraire aux Écritures, ce qui n'est pas le cas. C'est donc à vous, en tant qu'épouse, que revient le choix de poser votre bouche où vous en avez le désir pour manifester votre amour, qui est le don de soi volontaire. Si ce type de baiser vous rend inconfortable, mal à l'aise, un mari amoureux de sa femme et qui cherche à plaire à Dieu, vous respectera en cela et apprendra à apprécier les façons que vous, en tant que son épouse, aimez manifester votre amour.

Le sexe se doit d'être l'expression ultime de l'amour et si on ne respecte pas les goûts et les aversions du conjoint, on n'est pas dans l'amour et on déplaît alors à Dieu.

Vous avez donc parfaitement le droit de refuser de faire une fellation si cela vous déplaît personnellement.

De votre côté, vous pouvez aussi exprimer librement à votre mari ce que vous appréciez pour être excitée et vous sentir aimée de lui. Il a le même droit que vous de vous mentionner ce qu'il aime et ce qui le refroidit comme pratique sexuelle.

Si votre mari est chrétien aussi, je vous encourage de prier ensemble à ce sujet, afin d'avoir la paix de Dieu dans votre couple et dans vos pratiques sexuelles. Si votre mari n'est pas chrétien, je vous encourage aussi à prier pour lui, pour que Dieu se révèle à lui et que vous ayez une vie épanouie à tous les niveaux ensemble.

Soyez bénis dans votre vie conjugale!

Voici un autre texte sur cette délicate question.

- Le Webmestre






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017