Jésus-Christ est éternel, il n'a pas de commencement 
Si Jésus-Christ est éternel, pourquoi lit-on dans la Bible Louis Segond qu'il est le commencement de la création de Dieu ? Examinons plus attentivement ce texte.

Ap.3:14 Ecris à l'ange de l'Eglise de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement (archè en grec) de la création de Dieu

Notons tout d'abord comment le terme grec archè est traduit en français dans le Nouveau Testament.


À chaque fois qu'il désigne une personne (autre que Jésus), Louis Segond ne le traduit pas par "commencement". Dans sa version de la Bible, Louis Segond traduit "archè" dans Lu.12:11, 20:20, Ti.3:1 par "magistrats", dans Ro.8:38, Ep.1:21, 3:10, 6:12, Col.1:16, 2:10, 2:15 par "dominations".

Cela ne ferait pas de sens de remplacer ces termes par "commencement" dans ces passages, n'est-ce pas? Mais pourquoi l'a-t-il traduit alors par "commencement" dans Ap.3:14 ? Simplement parce que Segond ne croyait pas à la divinité de Jésus-Christ, c'est pourquoi il a fait cette traduction biaisée. Si Segond avait été conséquent dans sa traduction, il aurait au moins traduit "archè" dans ce passage par "le dominateur de la création" car c'est bien de que Jean affirme dans Ap.3:14, Jean se sert du mot "archè" pour enseigner l'église que Jésus est à la tête de la création, il en est le chef, celui qui en est l'auteur. La Bible en français courant a bien faire ressortir le sens de "archè" dans Ap.3:14 "Écris à l'ange de l'Église de Laodicée: "Voici ce que déclare l'Amen, le témoin fidèle et véritable, qui est à l'origine de tout ce que Dieu a créé". En présentant Jésus comme le créateur de toutes choses, Jean donne du poids au fait que Jésus est le témoin fidèle et véritable. Cela n'aurait rien ajouté à ce qu'il venait de dire si Jésus n'avait été que la première créature créée.

Ce n'était vraiment pas fort de la part de Louis Segond de traduire Ap.3:14 par "le commencement de la création de Dieu". La version Colombe qui est la Louis Segond revisée a corrigé la faute en traduisant par "l'auteur de la création de Dieu".

Cela est en harmonie avec Jn.1:1-3, Hé1:2 et Col.1:16 où Jésus est présenté comme le créateur de toutes choses. Cela concorde aussi avec Hé.1:8 qui dit que le trône de Jésus est éternel, il faut donc que Jésus soit aussi éternel sinon son trône ne le serait pas non plus. Et puisque Jésus est éternel, il est Dieu aussi puisque seul Dieu est éternel, c'est pourquoi l'auteur de l'épître aux Hébreux appelle Jésus "Dieu" dans ce passage :

Hé.1:8 Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu, est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité;

Dans la même veine, lisez aussi l'étude biblique de Jn.1 pour d'autres preuves de l'éternité de Jésus et l'étude sur La Sagesse dans Pr.8:22 ne concerne pas Jésus de même que l'étude sur Col.1:15 Jésus, le premier-né de la création.





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes lundi 23 Octobre 2017