La parole du royaume, l'avons-nous bien compris ?
La parole du royaume c'est la Bonne Nouvelle que le royaume de Dieu s'est approché et qu'il chasse les oeuvres du royaume des ténèbres avec les conséquences de la chute : possession démoniaque, maladie. Jésus est venu spécifiquement pour détruire les oeuvres du diable (1Jn.3:8) alors, pour les faire participer à son oeuvre, Jésus a ordonné aux 70 disciples qu'il a envoyés ce qui suit et cela vaut aussi pour nous :

Luc 10:8 Dans quelque ville que vous entriez, et où l’on vous recevra, mangez ce qui vous sera présenté, 9 guérissez les malades qui s’y trouveront, et dites-leur : Le royaume de Dieu s’est approché de vous.

Écoutez bien maintenant ce que Jésus a dit :

Mt.13:19 Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur 

Quand on ne comprend pas cette parole du royaume parce qu'on s'imagine que les guérisons devraient être toujours instantanées, parce qu'on ne réalise pas qu'il y a de la résistance dans le royaume des ténèbres, alors le malin vient enlever la parole du royaume de notre coeur par des faux raisonnements dans le genre : «les miracles c'étaient parce que Jésus était le Fils de Dieu, Jésus n'est plus là maintenant» ou encore «dans le temps, ils n'avaient pas la Bible mais nous, on peut la lire pour croire alors les miracles ne sont plus nécessaires».

Ce sont des faux raisonnements car puisque le glorieux Seigneur Jésus-Christ, - pour reprendre l'expression dans Ja.2:1 - est en nous ; cela signifie que nous sommes en droit d'espérer vivre la gloire de Dieu.

Col.1:27 Christ en vous, l’espérance de la gloire.

J'avais toujours compris ce verset comme Marthe dans Jn.11, en pensant que ce serait seulement à la résurrection que je pourrais voir la gloire de Dieu. Cependant, dernièrement alors que j'étais en route vers la maison, le Saint-Esprit m'a fait comprendre que même si c'est seulement à la résurrection que je pourrais voir la pleine manifestation de la gloire de Dieu, je peux quand même espérer voir des manifestations de la gloire de Dieu dans ma vie quotidienne. Si je croyais comme Jésus l'avait dit à Marthe dans Jn.11:40, je verrais aussi la gloire de Dieu se manifester dans mon quotidien. Jésus est venu ôter la pierre pour que la parole du royaume porte des fruits dans le jardin de mon coeur.

Jn11:38 Jésus frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre. C’était une grotte, et une pierre était placée devant. 39 Jésus dit: Otez la pierre. Marthe, la soeur du mort, lui dit: Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu’il est là. 40 Jésus lui dit: Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu? 41 Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé. 42 Pour moi, je savais que tu m’exauces toujours; mais j’ai parlé à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. 43 Ayant dit cela, il cria d’une voix forte: Lazare, sors! 44 Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller. 45 Plusieurs des Juifs qui étaient venus vers Marie, et qui virent ce que fit Jésus, crurent en lui.

Avez-vous remarqué comment Jésus priait ? Il ne suppliait pas le Père d'agir si c'est sa volonté comme on entend souvent les chrétiens prier, il commandait, il dit « Lazare, sors !». Rappelez-vous aussi comment Jésus avait guéri la belle-mère de Pierre, il se penche vers elle et menace la fièvre. Certain de son autorité, il lui prend la main pour la faire lever et à ce moment la fièvre la quitte, elle se lève de son lit et se met à les servir (Luc 4:38-39, Mc.1:31, Mt.8:15). Avec la même autorité, il menace la tempête et la tempête obtempère et se calme, il parle avec autorité contre le figuier et il sèche.

Jésus montre aussi qu'il a toute l'autorité nécessaire pour renverser le royaume des ténèbres et c'est ce qu'il nous appelle à faire aussi.

1Co.11:1 Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

C'est ainsi que Paul faisait aussi, il parle avec autorité au faux prophète Simon, il chasse le démon de la servante. Pierre aussi prie et ensuite il commande à la femme décédée, de se lever.

Ac.16:16 Comme nous allions au lieu de prière, une servante qui avait un esprit de Python, et qui, en devinant, procurait un grand profit à ses maîtres, vint au-devant de nous, 17 et se mit à nous suivre, Paul et nous. Elle criait: Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut, et ils vous annoncent la voie du salut. 18 Elle fit cela pendant plusieurs jours. Paul fatigué se retourna, et dit à l’esprit: Je t’ordonne, au nom de Jésus-Christ, de sortir d’elle. Et il sortit à l’heure même.

Ac.9:40 Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux, et pria; puis, se tournant vers le corps, il dit: Tabitha, lève-toi! Elle ouvrit les yeux, et ayant vu Pierre, elle s’assit. 41 Il lui donna la main, et la fit lever. Il appela ensuite les saints et les veuves, et la leur présenta vivante.

Nous sommes maintenant le corps de Christ qui se déplace sur la terre, nous sommes ses mains qui touchent les gens, nous sommes sa bouche qui parle aux gens. Ce que Jésus a dit à Marthe, Il nous le dit aussi à nous tous qui croyons en Lui. Jésus nous a promis que si nous croyons, nous verrons la gloire de Dieu se manifester. Jésus ne faisait pas des miracles parce qu'il était le Fils de Dieu, il faisait des miracles parce que la puissance du Saint-Esprit était sur lui. Avant que le Saint-Esprit ne vienne sur lui, il n'avait fait aucun miracle. La compilation de la Bible n'a rien à y voir non plus, au contraire, les miracles de nos jours - même en Occident, oui, oui! - prouvent que tout ce qui est écrit dans la Bible est la vérité. Je me rappelle encore la première fois que j'avais lu les évangiles en 1977, j'étais tout excité de voir les miracles accomplis par Jésus et de voir que Jésus avait donné à ses disciples la même puissance pour rendre crédible le royaume de Dieu. J'avais été voir mon pasteur et lui avait demandé si c'était encore ainsi aujourd'hui puisque Jésus avait donné cette puissance à ses disciples et que nous étions ses disciples aussi. J'avais été très déçu quand il m'avait répondu que non, maintenant ce n'était plus le cas puisqu'on avait la Bible pour prouver notre foi. Parce qu'il n'expérimentait l'autorité donnée par Jésus à ses disciples, il en était venu à développer une théologie bancale pour tenter d'expliquer l'absence de la manifestation de l'autorité que Jésus lui avait pourtant donnée dans sa vie. Pourtant, on entendait ailleurs comment Dieu faisait encore des miracles dans les pays du tiers-monde et encore là, le faux raisonnement était parce qu'ils n'avaient pas encore la Bible dans leur dialecte, comme si le fait de pouvoir lire la Bible dans sa langue maternelle annulait automatiquement la puissance de Dieu !

Ce genre de faux raisonnements pour expliquer le manque de résultat miraculeux refroidissent notre compassion. Comment être émus devant tous ces gens malades et blessés si on n'est pas capables de leur venir en aide, si on n'est pas capables de leur prouver que le royaume de Dieu s'est vraiment approché, si on n'est pas capables de leur montrer que Dieu est plus fort que le diable qui les a rendus malades, si on n'est pas capables de leur démontrer que Jésus est vraiment ressuscité et qu'il est assis présentement sur le trône et que toutes choses sont sous ses pieds et qu'il a pleinement le pouvoir de guérir encore aujourd'hui les corps malades et consoler les âmes blessées, si on n'est pas capables autrement qu'en citant Hé.13:8 dans la Bible d'avancer que Jésus est encore aujourd'hui le même que hier et qu'il le sera éternellement ? Les gens seraient en droit légitime de répondre avec scepticisme : « Ah oui, vraiment ? Si Jésus n'a pas changé et si Jésus vit en toi, où sont les guérisons ?

Comment blâmer ensuite les gens de rabaisser la parole du royaume au niveau de toutes les autres fables religieuses du monde ? Le blâme est plutôt sur ceux qui n'ont pas compris la nature de la parole du royaume et qui ont présenté un Jésus qu'on dit fort mais incapable d'intervenir pour secourir les gens dans leurs problèmes, qu'on dit ému de compassion mais qui ne semble pas se soucier d'eux parce que nous n'avons que des histoires qui se sont passées à des milliers de kilomètres il y a deux mille ans à leur raconter.

Mais si on leur présente le Jésus que Paul prêchait non avec la sagesse du langage mais avec la puissance de la parole du royaume, alors on peut s'attendre à des résultats similaires expérimentés par Paul.

1Co.2:4 et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, 5 afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

Ro.15:18 Car je n’oserais mentionner aucune chose que Christ n’ait pas faite par moi pour amener les païens à l’obéissance, par la parole et par les actes, 19 par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l’Esprit de Dieu, en sorte que, depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu’en Illyrie, j’ai abondamment répandu l’Evangile de Christ.

Ac.19:10 Cela dura deux ans, de sorte que tous ceux qui habitaient l’Asie, Juifs et Grecs, entendirent la parole du Seigneur. 11 Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul, 12 au point qu’on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient.

C'est la manifestation concrète de la bonté de Dieu dans la vie des gens qui les poussent à la repentance (Ro.2:4), c'est quand Dieu les console et les guérit que le royaume de Dieu s'approche d'eux et qu'ils sont désireux d'y entrer en plaçant leur foi dans Celui qui vient de les délivrer de leurs péchés et de ses conséquences dans leur corps et leur âme. Si c'était plutôt ce genre d'évangile que Karl Marx avait été exposé, il ne se serait pas moqué du christianisme comme étant l'opium du peuple qui les engourdit en leur promettant une tarte dans le ciel pour illustrer que cela n'apportait rien dans la vie présente.

La parole du royaume que nous sommes appelés à vivre, ce n'est pas une vie religieuse ennuyante et monotone, c'est une vie excitante parce qu'on ne sait jamais comment les choses vont se présenter, quels seront les problèmes des gens à qui nous présenteront la parole du royaume et quelle sera la résistance du royaume des ténèbres. Certains démons plus faibles quittent rapidement les corps qu'ils ont rendu malades tandis que d'autres plus forts et plus méchants, comme Jésus l'avait prédit, résistent et ne s'avouent vaincus que par le jeûne et les prières (Mt.17:21). Alors il ne faut pas se décourager quand la guérison n'est pas instantanée, même Jésus a vécu cela (Mc.8:22-25), si cela a pris deux fois pour que Jésus réussisse à guérir complètement un aveugle, combien de fois allons-nous nous accorder pour en être témoin aussi ? Il ne faut pas cesser d'annoncer la bonne parole du royaume, au contraire, c'est le temps de combattre le bon combat de la foi jusqu'à ce que Celui qui est en nous et qui est plus fort que tous manifeste sa gloire dans la vie des gens sous l'emprise du royaume des ténèbres. Ce n'est pas de la théorie car Jésus guérit encore aujourd'hui des multitudes dans le monde, nous pouvons aussi être l'instrument des guérisons que nous pouvons voir sur internet si nous déclarons aussi de notre bouche la parole du royaume sur la vie des gens. Ces gens par qui Jésus opère des guérisons sont de la même nature que nous, comme Élie était aussi un homme de la même nature que nous (Ja.5:13-18). Ce n'est pas grâce à leur niveau de sanctification qu'ils sont en mesure d'opérer des guérisons, c'est seulement grâce à leur obéissance de la foi, ils ont compris en quoi consiste la parole du royaume que Jésus leur demande d'annoncer et ils se rendent disponibles pour être utilisés par Dieu pour sa gloire et non la leur. Aux 70 disciples qui s'étaient réjouis de voir que même les démons leur étaient soumis, Jésus leur répond, et cela vaut pour tous ses disciples de toutes les époques, de toutes les dénominations et de toutes les races qui obéissent avec foi en annonçant la parole du royaume :

Luc 10:19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire.

Comme Robby Dawkins enseigne :

« nous fournissons la disponibilité et Dieu fournit la capacité ».

Ouvrons donc notre bouche avec hardiesse et Dieu la remplira avec sa parole qui fait avancer son royaume.

La seule clé pour opérer dans les miracles, c'est de le faire, Dieu nous a donnés toute l'autorité et la puissance pour opérer dans le nom de Jésus, basé sur ses mérites et non les nôtres. Nous n'avons pas besoin d'attendre une direction divine particulière ou une activation du Saint-Esprit, tout a été accompli à la croix, le royaume des ténèbres a été dépouillé (Col.2:15) et la puissance du Saint-Esprit est disponible depuis la Pentecôte.

Col.2:15 il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.

Quand le lépreux a demandé à Jésus s'Il voulait le guérir, Jésus, ému de compassion, étendit sa main et le toucha en disant : « je le veux » (Marc 1:41) alors cessons de demander dans nos prières « Seigneur, si c'est ta volonté de guérir telle personne, guéris-la ! », C'EST LA VOLONTÉ DE DIEU, ne posons plus cette question ! Jésus reste toujours le même, Il veut encore aujourd'hui que tous soient sauvés (dans l'original grec, le mot "sauvés" s'applique non seulement à la guérison de l'esprit par la nouvelle naissance mais aussi à la guérison des maladies et des infirmités dans leur corps et des blessures émotionnelles dans leur âme).

Mt 9:20 Et voici, une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans s’approcha par derrière, et toucha le bord de son vêtement. 21 Car elle disait en elle-même: Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie(sauvée en grec, « sôzô »). 22 Jésus se retourna, et dit, en la voyant: Prends courage, ma fille, ta foi t’a guérie (sauvée en grec, « sôzô »). Et cette femme fut guérie (sauvée en grec, « sôzô ») à l’heure même.

Marc 5:34 Mais Jésus lui dit: Ma fille, ta foi t’a sauvée (sauvée en grec, « sôzô »); va en paix, et sois guérie de ton mal.

La compassion de Jésus n'a pas diminué d'un iota depuis 2000 ans, elle se renouvelle chaque matin alors attendons-nous de l'expérimenter !

La.3:21 Voici ce que je veux repasser en mon coeur, ce qui me donnera de l’espérance. 22 Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme; 23 Elles se renouvellent chaque matin. Oh! que Ta fidélité est grande! 24 L’Eternel est mon partage, dit mon âme; c’est pourquoi je veux espérer en Lui. 25 L’Eternel a de la bonté pour qui espère en Lui, pour l’âme qui Le cherche. 26 Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Eternel.

Laissons de côté ces prières empreintes de doute et d'incrédulité qui donnent déjà des excuses à Dieu de ne pas agir.

Maintenant que nous connaissons en quoi consiste la parole du royaume et que nous sommes convaincus que nous avons l'autorité et la puissance pour la communiquer, comment pouvons-nous le faire concrètement ? L'apôtre Jacques nous donne un exemple.

Jacques 5:13 Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance ? Qu’il prie. Quelqu’un est-il dans la joie ? Qu’il chante des cantiques. 14 Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Eglise, et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur ; 15 la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera ; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné. 16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace. 17 Elie était un homme de la même nature que nous : il pria avec instance pour qu’il ne plût point, et il ne tomba point de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois. 18 Puis il pria de nouveau, et le ciel donna de la pluie, et la terre produisit son fruit.

Robby Dawkins nous a montrés dans la ville de Québec, à l'été 2015 comment il annonce la parole du royaume et comment plusieurs autres font aussi comme lui avec succès. Nous allons voir que c'est bien différent des prières traditionnelles empreintes de supplication mais sans aucune conscience de l'autorité que Jésus nous a conférée en tant que ses disciples et ambassadeurs sur terre. Pour servir d'exemple, le frère Dawkins a fait venir sur l'estrade quelqu'un de la salle qui avait un sévère mal de dos et commence à prier ainsi : (À partir d'ici, je résume ici ce que Robby Dawkins a enseigné avec mes commentaires personnels)
Père (cela établit notre identité en tant que fils héritier de sa puissance), je te remercie pour (le nom de la personne)
Père, je te remercie pour ta puissance de guérison
Par l'autorité de Jésus-Christ, je commande à ces vertèbres d'être réparées maintenant
Sois guéri dans le nom de Jésus
Je commande aux muscles de relaxer et aux nerfs d'être réparés
Que toute douleur te quitte maintenant
Sois guéri par l'autorité de Jésus-Christ
Dans le nom de Jésus-Christ
Après la prière, la personne avait autant mal au dos qu'auparavant. Le frère Dawkins n'est pas impressionné ni déstabilisé. Au contraire, il s'en réjouit car il va pouvoir enseigner au sujet de la persévérance dans la prière. Quand la personne n'expérimente pas la guérison instantanée comme c'est le cas présentement, cela signifie qu'il y a de la résistance spirituelle.

Toute maladie vient du royaume des ténèbres. Tout ce qui est maladie et infirmité, peu importe le nom qu'on lui donne, ça vient du royaume des ténèbres -pensons aux plaies de Job ou, mille ans plus tard, à tous les démons qui venaient rendre infirmes les gens au temps de Jésus (je ne suis pas en trin de dire que ta femme est possédée mais elle est assurément attaquée). 2000 ans plus tard, il ne faut pas penser que les choses ont évolué à ce niveau. Heureusement, les moyens pour les combattre n'ont pas changé non plus depuis des millénaires.

Donc l'ennemi lui résiste parce que la personne avec un mal de dos a un beau don et l'ennemi veut la garder frustrée et découragée et distraite pour ne pas qu'elle utilise le don avec l'autorité que Jésus lui a donnée.

Quel est le rôle de cette personne dans cette situation?

La personne n'a qu'à recevoir.

Sa foi n'a rien à y voir car si vous allez prier pour des païens, aucun païen n'a évidemment la foi et ils seront guéris quand même.

La foi aide mais le manque de foi n'est pas une entrave dans cette situation

Dans Marc 8, Jésus a prié deux fois pour que l'homme aveugle soit guéri. Si Jésus peut avoir deux chances avant d'avoir le résultat escompté, comment peut-on en avoir? Alors Robby Dawkins prie à nouveau pour cette personne en disant :

Père, je te remercie pour (le nom de la personne)
Père, je te remercie pour ta puissance de guérison Je te remercie que tu m'exauces toujours (cela créé une attente joyeuse) (
Par l'autorité de Christ, je lie l'esprit d'infirmité
Je brise son emprise maintenant
Je commande de la laisser
Tu n'as aucun droit ici
Je défends d'avoir dorénavant des manifestations de douleur ou de restrictions dans tes mouvements
Dos, sois guéri par l'autorité de Jésus-Christ
Je commande aux muscles de relaxer et aux nerfs d'être rélâchés
Que toute douleur te quitte maintenant
(Il a soufflé dans son dos)

Ensuite, le frère Dawkins a enseigné : Jésus a dit : « étends ta main ». C'est très important que les gens fassent des mouvements pour leur permettre d'évaluer leur douleur. Demandez-leur de l'évaluer sur une échelle de 0 à 10, 10 étant le plus douloureux. Après la prière, demandez-le à nouveau pour évaluer concrètement le progrès s'il y a lieu, ainsi vous pouvez prier jusqu'à la guérison totale.

Supplier pour avoir la guérison n'est pas le modèle du Nouveau Testament car Jésus nous a déjà donnés l'autorité pour guérir les malades, il faut juste obéir et ordonner la guérison au nom de Jésus et si elle tarde à se manifester, il faut être prêt à entrer dans le combat spirituel sans se décourager.

La peur de l'échec est notre plus grand empêchement de le faire. Vous allez souvent expérimenter des échecs mais si vous ne le faites jamais, vous ne remporterez jamais de victoire.

Jésus n'est jamais allé vers personne en lui disant : je pourrais te guérir maintenant mais tu as vraiment besoin de former ton caractère. Si Jésus n'a jamais fait cela pourquoi aller dire aux gens qui ne sont pas guéris que c'est parce que Dieu veut renforcer leur caractère?

Quand on ne vit pas ce que la Bible enseigne, on a alors tendance à développer des théologies pour expliquer pourquoi ça ne se produit pas.

Il ne faut pas avoir peur de l'échec et chercher à l'éviter en n'essayant pas car ce sont les échecs qui nous montrent qu'on a encore des choses à apprendre et grandir. La résistance peut nous renforcer.

C'est la compassion qui poussait Jésus à désirer guérir les gens. Où est notre compassion? C'est la compassion mise dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui va nous amener à vouloir guérir les gens au nom de Jésus.

Cherche le royaume en premier et Dieu va s'occuper du reste. Cherche le royaume en guérissant les malades, chassant les démons et ressuscitant les morts. C'est ainsi que le royaume de Dieu s'approche et que celui qui le cherche le trouve.

Dieu nous a donnés autorité à l'homme sur la terre (Ge.1:26), comme le corps humain est fait de terre, alors Dieu nous a donnés autorité sur le corps humain. Satan tient sa puissance de nous par notre incrédulité. Quand on croit, Satan devient impuissant.

En tant que second Adam, Jésus n'est pas venu nous montrer ce qu'il pouvait faire en tant que fils de Dieu mais de montrer ce que nous pouvions faire en tant qu'enfants de Dieu.

L'idée du succès pour Dieu c'est notre obéissance quand nous marchons dans la réalité de notre identité en Christ et non la rapidité de la guérison chez la personne pour qui on prie.

Todd White a prié pour 800 personnes avant de voir une guérison, John Wimber a prié pour 1000 personnes avant de voir une guérison.

L'auto-préservation cause la mort de l'église, ça empêche de faire un pas de foi à cause de la peur d'avoir l'air fou. On ne veut pas faire du tort à l'évangile en priant pour quelqu'un qui ne serait pas guéri.

Prends un risque, risque une parole, donne une occasion à Dieu de se glorifier, ne fais pas confiance à tes émotions qui disent de taire, plus tu as peur, plus tu dois augmenter le niveau de risque, dis par exemple : Dieu va te guérir complètement de ta maladie ou il va t'enlever totalement ta douleur pour que tu saches qu'il t'aime et qu'il veut entrer en relation avec toi.

Pourtant, c'est en faisant de l'auto-préservation qu'on fait du tort à l'évangile car on la dépouille de sa puissance ; la Bonne Nouvelle sans guérison n'est plus aussi bonne que cela, elle est rabaissée au niveau des autres religions. Par ce qu'Il a souffert sur la croix et à cause de la victoire qu'Il a remportée sur le royaume des ténèbres, le Seigneur Jésus mérite mieux qu'une timide annonce hésitante de notre part, Il s'attend que nous annonçions avec hardiesse la BONNE Nouvelle que Dieu aime les hommes et veux vraiment leur faire goûter au royaume de Dieu en les sauvant du royaume des ténèbres où règne le péché et toutes ses conséquences.

Ne demandez pas : « Est-ce que je peux prier pour toi? »
Demandez plutôt : « comment est-ce que je veux prier pour toi? » (besoin d'argent, d'un travail, d'une guérison, d'une relation restaurée)

Ou encore on peut demander : « Est-ce que tu crois aux miracles? »

Qu'ils répondent oui ou non, on peut alors leur demander quel miracle ils aimeraient observer.

Une fois que la personne est prête à la prière, l'étape suivante c'est de demander à Dieu ce qu'Il veut faire dans cette situation et de demander comment je peux participer dans ce que tu fais déjà. Nul besoin de recevoir une parole de connaissance qui garantit la guérison avant de prier pour la guérison car Jésus est toujours avec nous et il travaille constamment à nos côtés.

Si une personne demande une chose stupide comme de la drogue ou la possibilité de commettre un péché quelconque, on répond quand même, « oui, on peut prier pour cela » mais en faisant une reformulation de la demande.

« Père, je te remercie que tu m'entends toujours. La personne ici veut avoir un gros sac de mari. Père tu sais ce qui est le meilleur pour sa vie, voudrais-tu nous montrer ce qu'il y a de meilleur pour elle? Alors, je vais toujours confiance à la première chose qui me passe par la tête ou émotion que je peux ressentir.

Le pire qui peut arriver c'est que rien ne se produise après que vous les aurez approché et qu'ils vont vous quitter dans le même état que vous les avez rencontré. Si c'est cela le pire, alors c'est ce qui arrive quand personne ne les approche. Alors, allez vers les gens pour permettre au meilleur de se produire.

Si l'ennemi vient vous attaquer avec la maladie, réagissez par l'offensive et allez prier pour des malades. Ronnie Dawkins a fait un pacte avec sa famille. Chaque fois qu'un membre de sa famille est malade, les autres vont aller prier pour les malades et demander trois âmes au Seigneur afin que le diable cesse de les importuner.

Si on prenait un groupe de 10 personnes croyantes avec divers types de maladie et un autre groupe de 10 personnes non croyantes avec les mêmes types de maladie, quel groupe va être guéri plus rapidement ? - Le groupe de non croyants. Pourquoi? Parce que Dieu n'aime pas autant les croyants? Non. Parce que les croyants ont une plus grande opposition spirituelle. Pourquoi? Parce que nous sommes des ennemis. J'ai ressenti plus de puissance démoniaque dans une église que dans un festival de sorcellerie. Est-ce que c'est une accusation contre l'église? Non, pas du tout. C'est ainsi que ça doit être. Pourquoi? Parce qu'on est les ennemis du diable. Il nous déteste. Si un pays veut conquérir un autre pays, il va disposer ses meilleurs troupes dans ce pays et c'est pourquoi on fait face à plus de puissance démoniaque dans les églises que dans le monde. Voici le problème, c'est que la majorité des gens pour lesquels on va avoir tendance à prier c'est des croyants dans nos diverses réunions d'église. Si tout ce que vous faites c'est de prier pour des chrétiens, vous allez déprimer. Vous allez frapper un mur d'opposition, pas nécessairement dans la vie de ces chrétiens mais avec l'ennemi. Jésus priait pour les gens dans les rues alors si vous voulez voir les résultats que Jésus voyait allez aussi prier dans les rues, pas dans les églises. Si vous voulez voir le réveil dans l'église, semez à l'extérieur de l'église. Ce que vous voulez voir arriver dans l'église, faites-le à l'extérieur de l'église.

Nos prières sont souvent pour améliorer notre confort, mais l'Écriture dit que si tu tentes de sauver ta vie, tu vas la perdre. Mais si tu es prêt à te dépenser pour le royaume, tu auras plus de vie que tu es capable d'en prendre.

S'il se produit plus de miracles en Afrique et en Asie, ce n'est pas parce qu'ils ont une plus grande foi mais bien parce que leur niveau de désespoir est plus élevé. Quand vous ne pouvez vraiment plus rien faire, c'est une invitation au royaume de Dieu pour se manifester! Quand ton désespoir devient plus grand que ta gêne alors la percée se produit (comme avec la femme avec une perte de sang depuis 12 ans).


- Fin du résumé de l'enseignement de Robby Dawkins.

En résumé

Jésus a pris sur la croix tous tes péchés et toutes tes maladies (Es.53:4-5),

Selon l'autorité que Jésus a donné à tous ses disciples (Luc 10:19), au nom de Jésus (cela signifie que tu peux parler et agir comme Jésus le faisait), tu es en droit de commander avec fermeté à tout ce qui nuit à la santé physique et émotionnelle (tu peux les nommer spécifiquement) de quitter maintenant la personne pour qui tu pries, quelle soit à tes côtés ou à des milliers de kilomètres, c'est aussi efficace car la distance n'existe pas dans l'esprit (Mt.8:5-11).

Jésus à ses disciples :

«Voici, je vous donne l'autorité de marcher sur les serpents et sur les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi ; et rien ne vous nuira» Luc 10:19 version Darby.

Marc 16:17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; 18 ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.

- Le webmestre

QUELQUES VERSETS CITÉS PLUS HAUT

Luc 4:38 En sortant de la synagogue, il se rendit à la maison de Simon. La belle-mère de Simon avait une violente fièvre, et ils le prièrent en sa faveur. 39 S’étant penché sur elle, il menaça la fièvre, et la fièvre la quitta. A l’instant elle se leva, et les servit.

Marc 1:31 S’étant approché, il la fit lever en lui prenant la main, et à l’instant la fièvre la quitta. Puis elle les servit.

Mt.8:15 Il toucha sa main, et la fièvre la quitta; puis elle se leva, et le servit.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017