iv>
 
   
 
Parler en langues = parler de bébé ?

1Co.13:8 L'amour ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. 9 Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, 10 mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. 11 Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant. 12 Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face ; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu.

Une lecture superficielle pourrait amener à penser que parler en langues c'est parler comme un enfant (nepios en grec = bébé) v.11 et que maintenant que nous sommes des adultes spirituels et que nous voyons clairs v.12 parce que nous avons une Bible dans les mains (= ce qui est parfait au v.10), nous n'avons plus besoin de parler en langues.

Mais si nous poussons cette pensée plus loin, nous allons réaliser que c'est de se poser en tant que personnes voyant plus clairement que l'apôtre Paul et plus connaissantes que lui qui, selon cette ligne de pensée, n'aurait été alors qu'un bébé qui bafouille puisqu'il parlait en langue plus que tous ! 1Co.14:18

En fait, l'enfance spirituelle est notre lot sur terre, nous ne pouvons connaître qu'en partie v.9 tant que nous serons dans notre corps de chair alors nous avons besoin de bafouiller des choses mystérieuses pour compenser ce que notre intellect ne peut saisir (1Co.14:2) ! Ce n'est que quand nous verrons Jésus face à face que nous pourrons le connaître autant qu'il nous connaît v.12 et que le parler en langues aura perdu sa raison d'être v.8, pas avant.

Dans ce passage, on ne peut pas conclure que Paul comparait le parler en langue au bafouillage d'un bébé puisque Paul dit qu'il ne parle plus comme un enfant alors qu'il continuait à parler en langues plus que tous. Il est vrai qu'on puisse sonner parfois aux oreilles des auditeurs comme des bébés qui gazouillent quand on parle en langues mais Dieu se plaît à se servir des choses folles pour confondre les sages et c'est pourquoi le parler en langues va continuer à confondre notre intelligence tout en manifestant la puissance de Dieu dans le monde spirituel et invisible.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 12 décembre 2017