- Saint-Esprit -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________

La foi en la guérison divine au 19e siècle
Muller Dr Charles Cullis Simpson
George Muller
(1805-1898)
Dr. Charles Cullis
(1833-1892)
A. B. Simpson
(1844-1919)
A. J. Gordon
(1836-1895)

Voici l'expérience de George Muller (1803-1898) en Angleterre, à ce propos:

En lisant les récits d'exaucements de la prière, le lecteur supposera peut-être que j'ai une capacité spirituelle qui dépasse la moyenne et que c'est pour cela que Dieu nous témoigne sa faveur. Mais la véritable raison c'est que si nous mettons notre vie en accord avec la pensée du Seigneur, nous sommes bénis et en bénédiction.

C'est à cette époque que je me suis mis à prier sans conditions pour les enfants de Dieu malades, afin qu'ils reçoivent la bénédiction de la santé et presque toujours je fus exaucé. Déjà à Londres en 1829, j'avais été guéri, en réponse à une prière, d'une infirmité physique dont je souffrais depuis longtemps; et cette infirmité n'a jamais reparu depuis. Je m'explique ainsi ces faits: le Seigneur voulut sans doute m'accorder dans ces circonstances le don de la foi ; de sorte que je pouvais lui exposer mes requêtes sans aucune condition restrictive et attendre les réponses. Il me semble que la différence entre le don et la grâce de la foi est celle-ci: par le don de la foi, je puis faire une chose ou croire qu'elle s'accomplira; mais il n'y a pas péché si je n'agis pas en conséquence ou si je ne crois pas. Quant à la grâce de la foi qui nous rend capable de faire une chose ou croire qu'elle s'accomplira, elle est basée sur la Parole de Dieu, et il y aurait péché à ne pas agir en conséquence ou à ne pas croire. Ainsi il faut un don de foi pour croire qu'une personne très malade et perdue à vues humaines va recouvrer la santé, car il n'y a pas de promesses à ce sujet (dans l'Écriture); mais pour croire que Dieu me donnera tout ce qui est nécessaire à la vie si je cherche premièrement le royaume de Dieu et sa justice, il suffit que j'exerce la grâce de la foi, car la promesse existe dans l'Écriture (Mt.6:33).



Le mouvement foi-guérison

Voici ce que raconte William DeArteaga à propos du cheminement doctrinal qui a mené au pentecôtisme en Amérique:

Le Dr. Cullis et le mouvement Foi-Guérison

Le père de ce mouvement était Charles Cullis, un médecin homéopathique de Boston. Le premier ayant un ministère de guérison et d'évangéliste en Amérique était un ministre itinérant et non-éduqué, Ethan O. Allen, qui a assisté souvent le Dr. Cullis dans ses rencontres de guérison.

Charles Cullis était né, élevé et confirmé comme épiscopalien. Quand il s'est marié, il anticipait une vie normale comme médecin prospère. Cependant sa jeune femme est décédée, et ceci a provoqué une crise spirituelle dans laquelle il a décidé de dédier sa vie entière et ses revenus au Seigneur.

Son ministère spécifique s'est révélé plusieurs années plus tard quand un quêteux malade est venu à sa porte pour de l'aide. Puisqu'il était un turburculeux incurable, le quêteux a du être dirigé vers un hôpital local, comme c'était alors la pratique. Le Dr. Cullis a senti que le Seigneur l'appelait à faire quelque chose au sujet de ce problème. Il avait lu sur le ministère de George Muller qui avait fondé les orphelinats de Bristol sur la prière de la foi. Muller a obtenu toute l'argent nécessaire pour l'achat et le soutien de ses orphelinats sans sollicitation publique et dépendant totalement sur la prière.

Déterminé à suivre le patron de Muller, le Dr. Cullis a ouvert un refuge en 1864 pour tuberculeux avec deux infirmières à plein temps bénévoles. Les patients étaient tous pauvres et incurables. L'emphase au refuge n'était pas sur la guérison. Plutôt les patients étaient médicalement traités, et pourvus d'un environnement chrétien pour mourir et ils étaient gentiment évangélisés. Plusieurs ont accepté le Seigneur, mais dès le début il y eut un flot continu de récupération de la santé inexplicable. Ceci est arrivé même si les prières de guérison ne faisaient pas partie du programme.

Le ministère de guérison du Dr. Cullis

En 1870 le Dr. Cullis débattait les passages de guérison dans Jacques 5:14-16 et la question spécifique de la prière de guérison. Providentiellement, il a eu l'opportunité de lire la biographie de la guérisseuse européenne Dorothea Trudel. Cette femme sainte sans éducation avait établi un institut de guérison à Mannedorf en Suisse où les patients de toute l'Europe venaient pour la prière de guérison. Après avoir lu l'oeuvre de Trudel il a osé offrir ses premières prières spécifiques de guérison, faites en conjonction avec l'onction d'huile. Durant un court laps de temps il a été témoin de guérisons majeures à travers les prières, incluant le cancer, la tuberculose et d'autres maladies.

Fait à noter, son aventure dans un ministère public de guérison lui a couté beaucoup de support parmi ses supporteurs. Plusieurs étaient si influencés par le cessationnisme qu'ils considéraient cette nouveauté comme un culte. Quoique la presse locale louait son oeuvre, il a commencé à recevoir de l'opposition sérieuse venant de source cléricale.

Le Dr. Cullis a affirmé clairement qu'il n'y avait pas de conflit entre la foi-guérison et la pratique de la médecine et qu'il utilisait constamment les deux dans son ministère.

Ce point de vue théologique mature était inusité pour son temps. Ecclésiastique 38:1-15.

L'Ecclésiastique 38:1 Fréquente le médecin selon tes besoins, car le Très-Haut l'a créé, 38:2 (tout remède vient de Dieu), du roi il reçoit des présents; 38:3 la science du médecin lui fait porter haut la tête, il est admiré en présence des grands. 38:4 Le Seigneur a fait produire à la terre les médicaments;l'homme raisonnable ne les dédaigne pas. 38:5 Une sorte de bois n'a-t-elle pas adouci l'amertume de l'eau pour faire connaître aux hommes sa vertu? 38:6 Le Très-Haut leur en a donné la science pour qu'ils lui rendent gloire dans ses merveilles; 38:7 il s'en sert pour apaiser leurs douleurs et les guérir; le pharmacien en fait des remèdes parfumés, =il en fait des onguents utiles à la santé=; et son travail ne s'achèvera pas 38:8 que la paix divine ne s'étende sur la face de la terre.

38:9 Mon fils, si tu es malade, ne te néglige pas toi-même, mais prie le Seigneur, qui te guérira. 38:10 Détourne-toi du péché, redresse les mains, et purifie ton coeur de tout péché; 38:11 offre un encens suave, et un souvenir de fleur de farine, fais l'oblation d'une grasse victime; 38:12 puis, fais place au médecin, car c'est le Seigneur qui l'a créé; qu'il ne te quitte point, car son art t'est nécessaire. 38:13 Un jour viendra où tu tomberas en leurs mains, 38:14 et ils invoqueront eux aussi le Seigneur afin qu'il leur accorde de découvrir ce qu'ils cherchent et le traitement approprié, en vue de la guérison. 38:15 Qui pèche en présence de celuiqui l'a fait tombera entre les mains du médecin.

Les disciples américains du Dr. Cullis incluaient Miss Carrie Judd, A.B. Simpson et A.J. Gordon, tous des personnes qui ont eu de grands ministères de guérison.

Les écrits du Dr. Cullis sur la guérison n'ont pas été prolifiques mais ils étaient solides bibliquement et matures théologiquement. Il savait que le ministère de guérison était rempli d'ambiguïtés, comme la persistance de la non-guérison parmi les personnes ayant la foi la plus profonde. Ses disciples ont développé plus tard une théologie plus complète de la guérison.




A. B. Simpson: la joie du Seigneur est notre force pour le corps

«Un coeur joyeux est un bon remède» Pr.17:22. Telle est la prescription divine pour un corps affaibli. Et, par opposition, un esprit abattu et dépressif cause de la nervosité, des maux de tête, du chagrin, et une faible vitalité physique. Souvent des paroles d'encouragement et un élan d'espoir vont briser la puissance de la maladie.

Je me souviens d'un homme mourant à qui je rendis visite au cours des premières années de mon ministère. Ses médecins avaient jugé son cas désespéré et prononcé sa mort prochaine. Cependant, en le visitant pour ce que je croyais être la dernière fois, je l'amenai doucement au Sauver. ayant accepté la Bonne Nouvelle, il fut rempli de la paix de Dieu et de la joie du salut, et il fut baptisé d'une telle gloire et d'une telle inspiration de l'enlèvement au ciel, qu'il nous garda pendant des heures autour de son lit, pendant qu'il s,extasisiat et qu'il chantait ce que nous crûmes être le premier des hymnes célestes. Nous lui fîmes nos adieux bien après minuit, persuadés que notre ami aurait quitté cer monde avant le matin. Cependant, l'élévation avait été si puisante dans cette âme que le corps du mourant avait rejeté la puissance de la maladie ; et le lendemain matin, à la grande stupéfaction des médecins, l'état du malade s'était amélioré. En peu de jours, il fut entièrement remis sur pied.

À cette époque, j'ignorais tout de la gyuérison divine. Cependant, j'avais été le témoin émerveillé et ébahi de la puissance et de la joie divines à l'oeuvre dans la guérison physique, Depuis, j'ai vu à maintes reprises descendre sur une âme et sur un corps la guérison et la joie de Jésus, et une nuit de pleurs se transformer en aube d'allégresse !

Il est vrai qu'il y a une cause plus profonde et une puissance plus divine que le simple effet naturel de la joie. Une maladie incurable ne peut céder que devant une action réelle de la toute-puissance divine. Cependant, la joie est le canal par lequel coulent les eaux de la guérison. Ensuite la vie abondante de Christ jaillit à la fois dans l'âme et dans le corps.

Si vous aspirez à vivre au-dessus de votre condition physique, «prendre votre envol comme les aigles, et courir sans vous lasser, et marcher sans vous fatiguer» Es.40:31, si vous voulez voir courir dans vos veines l'ivresse et la saveur d'une jeunesse et d'une fraîcheur inépuisables, alors réjouissez-vous toujours dans le Seigneur.


A.J. Gordon: le théologien de la guérison

Peut-être le plus capable des théologiens du mouvement foi-guérison a été un pasteur baptiste, Adoniram Judson Gordon (1836-1895). Il est rappelé aujourd'hui pour son oeuvre dans les missions et comme fondateur de Boston Missionary Training Institute, connu aujourd'hui comme le Gordon College. Il était à la fois intellectuel et évangélique, trouvant un plaisir particulier dans la lecture des pères de l'Église. Ses écrits sur l'activité du Saint-Esprit dans l'Église sont considérés comme des classiques et sont encore en impression.

Gordon a été appelé à la prestigieuse église Baptiste de Clarendon Street et est arrivé à transformer cette église haute-classe, sophistiquée en une des églises les plus dynamiques, évangéliques et actives socialement dans le pays. En même temps il a efficacement combattu contre l'Unitarisme qui était si prévalent en Nouvelle-Angleterre. Il a aussi contribué à un réveil majeur à Boston en collaboration avec le fameux évangéliste Moody.

En 1878 un converti chinois dans sa congrégation a introduit Gordon au ministère de guérison. Les lectures étendues de la littérature de l'église primitive l'avait déjà préparé à la possibilité d'un ministère de guérison contemporain. Il a étudié aux côtés du Dr. Cullis et il a continué en développant un puissant ministère de guérison.

Gordon a developpé son propre système de dispensation en 5 époques. Ce système lui permettait heureusement un ministère de guérison dans le temps présent, à l'opposé du plan dispensationnaliste de Darby.

A l'époque où Gordon entra dans le ministère de guérison en 1880, Mary Baker Eddy et son mouvement de science chrétienne étaient bien établis dans la région de Boston et s'étendait mondialement.

L'expérience passée de Gordon comme défenseur du christianisme biblique contre l'Unitarisme avait été une excellente préparation pour son apologie de la guérison chrétienne. L'Unitarisme ressemblait au christianisme biblique dans ses apparences mais avait une sérieuse hérésie à la base. De même, la science chrétienne avait des similarités avec la guérison chrétienne authentique mais avait une sérieuse hérésie gnostique qui l'avait fait tomber en dehors du christianisme biblique.

Par conséquent Gordon combattait sur deux fronts dans son raisonnement apologétique quand il a écrit son chef-d'oeuvre sur la guérison chrétienne, The Ministry of Healing: Miracles of cure in all ages. D'un côté, il devait confronter l'orthodoxie issue d'un consensus du cessationnisme radical, de l'autre il devait prouver à ses lecteurs que la guérison chrétienne n'était pas la science chrétienne.

Malheureusement, comme Gordon s'efforçait de faire une accomodation du dispensationnalisme de Darby, il a essayé de séparer le don de guérison des autres dons mentionnés dans 1Co.12. Il n'était pas sûr que les autres dons appartenaient à cette période de l'église. De plus, il était sûr que les miracles de la nature, tels de changer l'eau en vin ou d'arrêter les tempêtes, appartenaient seulement au Seigneur.

Gordon nourrissait aussi des sentiements profonds anti-catholiques communs à tous les évangéliques de son temps. A cause de ceci il était dans un dilemme à savoir quoi faire du témoignage des miracles de l'Église catholique. Sa solution a été de diviser la dispensation de l'Église en plusieurs stages. Jusqu'au point où l'Église a été officellement sanctionné par l'empereur Constantin (313), l'église était raisonnablement pure et pouvait accomplir les miracles. Passé ce point l'église est tombé dans les superstitions de l'ère catholique, et les miracles légitimes ont cessé. Gordon attribuait les miracles de guérison par les saints catholiques à des sources sataniques, similaires à la guérison spirite de son époque.

Pour des évidences positives Gordon saute de 1000 ans jusqu'à la Réforme et relate des miralces durant d'intenses réveils parmi certaines dénominations protestantes tels les frères Moraves et les Huguenots.

Son livre se termine avec des vues prophétiques. Gordon estime que si le réveil de guérison est ignoré, les théologiens libéraux continueraient à gagner de l'ascendant et le christianisme évangélique serait mis en péril. Gordon a compris que la séparation durable entre la Bible et l'expérience qu'a apporté le cessationisme radical était sur le point de renverser les dénominations principales comme cela s'était produit dans la vieille église congrégationaliste qui avait produit l'Unitarisme.

La dérive vers l'extrémisme

En comparaison avec Gordon et Cullis, plusieurs autres leaders du mouvement foi-guérison étaient inférieurs au point de vue de la compréhension théologique et au point de vue de la maturité. Ceci s'est souvent exprimé par une position radicale qui excluait les docteurs et la méditation d'un rôle à jouer dans la guérison chrétienne.

Plusieurs de ces leaders radicaux avaient des liens profonds avec la théologie perfectionniste qui comprenait le baptême du Saint-Esprit comme se produisant en un instant, distinct de l'expérience de la conversion. Ils ont aussi raisonné que la prière de guérison était instantannée et complète, et que toute acceptation de médication ou d'attention médicale était un manque de foi.

Ethan O. Allen, le pionnier des évangélistes guérisseurs chrétiens, avait cette position. Sa biographie influente et son témoignage personnel dans les camps de guérison ont largement répandu cette opinion d'avoir à faire le choix entre la provision de Dieu pour la guérison ou la médication. Cette opinion continue à surgir parmi des protestants indépendants dans le ministère de guérison.

Un débat précoce sur le ministère de guérison.

Dans les années 1883-1884 le révérend Robert L. Stanton défendait le ministère de guérison, alors que le rev. Marvin R. Vincent a pris la position négative. C'était en vérité un débat entre gentlemen, digne des meilleures traditions victoriennes. La réponse et la critique de Vincent du mouvement Foi-guérison n'était pas une condamnation absolue. Plutôt il a amené et débattu cette nouvelle théologie avec des questions qui pourraient être encore posées aujourd'hui sur tout ministère de guérison. Vincent s'opposait fortement à l'appropriation de l'expiation de Christ pour la guérison physique et niait que Mt.8:16-17 donnait une telle garantie. Il était sur ses gardes concernant l'assertion de Gordon disant que c'était la volonté de Dieu pour la guérison physique universelle ou que le passage de Ja.5 était vraiment un commandement pour un ministère de guérison générale.

Mt.8:16 Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades, 17 afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète: Il a pris nos infirmités, et il s'est chargé de nos maladies.

Ja.5: 14 Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur; 15 la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné. 16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste aune grande efficace.

Vincent a fait remarqué que la plupart des guérisons sont dues au pouvoir de la suggestion et qu'elles n'avaient rien à voir avec la grâce de Dieu. Cependant il a concédé que des vrais miracles se sont produits, impliquant par là que la doctrine du cessationnisme pouvait être ébranlée.

Jonathan Edwards aurait chéri ce mouvement. Le ministère de guérison avait été débattu avec discernement et accepté avec précaution par plusieurs. Ce qui était nécessaire aurait été une personne avec la stature et le génie théologique de Jonathan Edwards lui-même pour mener la discussion à une fin plus positive. Mais cela n'est pas arrivé. Après 1884 l'argumentation est devenue de plus en plus négative contre toute forme de guérison par la prière. Au lieu d'un autre Jonathan Edwards, il est apparu sur scène un personnage qui avait toute la satyre, toute l'intelligence et tout le prestige de Charles Chauncy.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes dimanche 01 Octobre 2023



À partir de la dernière publication

Courtes vidéos d'enseignement de moins d'une minute

Méditations et enseignements écrits



  1. Le biais de confirmation peut nous causer de graves problèmes !

  2. Le lac de feu, allégorique ou réel ?

  3. Quelle est la plus grande manifestation de l’amour ?

  4. Le lac de feu, allégorique ou réel ?

  5. Il ne suffit pas d'appeler Jésus "Seigneur"

  6. 5 secrets des personnes qui font la différence

  7. Le Nouveau Testament ne débute pas où on le place dans la Bible

  8. La chute de l'apôtre Judas n'était pas irrémédiable

  9. De qui vient la maladie?

  10. Se réjouir du malheur des autres ne restera pas impuni

  11. La compassion pousse à l'action

  12. Tous les chrétiens qui se suicident vont-ils en enfer?

  13. Le jeûne est un temps de préparation et d'édification

  14. La nouvelle prêtrise

  15. Jésus donne le bon exemple de leadership

  16. Le pardon disponible pour TOUTES nos fautes

  17. Dieu ne change pas, la manière d'obtenir son pardon non plus

  18. L'omnipresence de Dieu

  19. L'omniscience de Dieu

  20. Crois que la grâce du pardon et du rétablissement est encore disponible pour toi

  21. Les lévites, application dans la nouvelle alliance

  22. La Bible enseigne-t-elle qu'on devrait être pardonné et guéri à notre conversion ?

  23. Dieu crée les humains entièrement dès leur conception

  24. Sermon apporté à des funérailles d'une personne chrétienne

  25. Possède des biens mais ne les laisse pas te posséder !

  26. Que faire quand ton enfant est victime d'intimidation à l'école ?

  27. Le pardon n'efface pas les conséquences des mauvais choix

  28. Pourquoi le Saint-Esprit devait descendre sur Jésus alors qu'il avait déjà le Saint-Esprit ?

  29. Le messager intercesseur qui interprète la parole de Dieu en faveur des hommes

  30. Dieu est sensible aux larmes de ses enfants qui crient à lui avec foi

  31. Que celui qui ne veut pas travailler qu'il ne mange pas !

  32. L'intercession dans la pensée grecque biblique

  33. Voir les choses du bon côté, c'est meilleur pour le moral !

  34. L'humilité impressionnante de Jésus

  35. Docile et béni !

  36. Qu'est-ce qui nous distingue des démons ?

  37. Les anges transportent les âmes vers leur destinée éternelle

  38. Est-ce que Jésus décrit la grande tribulation dans Matthieu 24 ?

  39. Persévérer dans la foi pour expérimenter des signes, des miracles et des prodiges

  40. Comment faire des exploits dans le repos et triompher durant toute l'année

  41. Le repos bien mérité après le travail efficace

  42. Dieu peut-il demander à quelqu'un qui est déjà en manque de donner ?

  43. Vous êtes le fournisseur de votre foi !

  44. Que signifie l'expression d'entrer pleinement dans le royaume de Dieu ?

  45. Voir la face de Dieu

  46. Si le parler en langue est disponible pour tous, qu'est-ce qui bloque chez ceux qui veulent le pratiquer ?

  47. Ton point fort n'est pas infaillible

  48. Parler en langue, c'est bénir Dieu !

  49. Comment Jean peut-il utiliser le serpent comme analogie en parlant de Jésus ?

  50. On peut avoir tort sur toute la ligne tout en ayant raison !

  51. Que signifie lier et délier dans le langage biblique ?

  52. La victoire sur le péché par la plénitude du Saint-Esprit

  53. Démétrius, le bon et la brute qui était méchante !

  54. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

  55. Que signifie porter du fruit pour le Seigneur ?

  56. Bénissez afin d’hériter de la bénédiction

  57. Que signifie «Sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur» ?

  58. Qu'est-ce qu'un marchepied et quels sont ses significations allégoriques ?

  59. Dieu a apprécié l’offrande de Abel, mais pas de Cain, pourquoi ?

  60. Est-ce la coupe de la colère de Dieu que Jésus était appelé à boire ?

  61. L’araméen est la langue originelle du peuple de Dieu et non l’hébreu

  62. La Réforme a commencé à la croix, bien avant Martin Luther

  63. Message à l’Afrique et aux pays émergents dans le monde

  64. Les plus braves peuvent avoir des peurs

  65. L'intelligence va te mener au succès

  66. Est-ce que Jésus a eu besoin d'être élevé jusqu'à la perfection ?

  67. Pourquoi Eve n’a-t-elle pas trouvé bizarre qu’un serpent discute avec elle ?

  68. La valeur précieuse accordée au travail bien fait

  69. Qu’est-ce qui donne de la valeur à une chose ?

  70. Un seul écart du roi David ?

  71. En quoi consiste le mystère de la piété ?

  72. Suis-moi et laisse à ceux qui sont morts le soin d'enterrer leurs morts - Une parole de Jésus perçue comme dure

  73. Dieu a promis une vie bénie, pas une vie facile !

  74. Le premier miracle de Jésus a été de rendre un pauvre riche !

  75. La façon que Dieu considère la mort elle est différente de la perception humaine

  76. La manifestation de la guérison

  77. Qu’est-ce que Jésus fait au ciel présentement?

  78. Pourquoi l'apôtre Paul parle de faire reproche devant tous à ceux qui pèchent dans (1Timothée 5:20) pendant que Jésus Lui-même dans (Matthieu 18:15-17) parle d'un processus qui doit commencer d'abord de un à un ?

  79. La réussite du chrétien

  80. Un chrétien charnel peut-il hériter du royaume de Dieu ?

  81. Pourquoi appelle-t-on aussi frères ou soeurs les personnes qui vivent en concubinage?

  82. Dans l'Ancien Testament, le Saint-Esprit habitait-il dans tous les croyants qui vivaient à l'époque ou sur seulement quelques-uns ?

  83. Qu'est-ce qu'on mérite ?

  84. Comment se comporter avec un pasteur qui a commis l'adultère mais qui s'est repenti ensuite de son péché ?

  85. Comment définir l'héritage du royaume de Dieu ?

  86. La fausse science contredit la règle de la vérité

  87. L'effort béni

  88. Revêtir le Seigneur Jésus-Christ comme costume de super héros

  89. Pourquoi Dieu a-t-il permis le mal ?

  90. Comment reconnaître l'action du Saint-Esprit en nous? Comment savoir si nous sommes remplis du Saint-Esprit?

  91. Priscille, une enseignante qui collaborait avec Paul

  92. Choisir entre marcher par la vue ou marcher par la foi

  93. La VALEUR est déterminée par le prix payé

  94. Les anges ne sont pas omniscients ni omniprésents

  95. Pardon vis-à-vis Dieu et vis-à-vis les hommes

  96. Besoin de gens remplis de compassion

  97. Venez avec moi, dans un endroit isolé et vous prendrez un peu de repos

  98. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu

  99. 4 choses qui étouffent la parole de Dieu et l'empêchent de porter du fruit

  100. Distinction entre la louange et l'adoration

  101. Mourir à soi-même au quotidien ?

  102. Crime grave et pardonnable

  103. Le pouvoir transformateur du sel

  104. Sans résurrection, nous sommes les plus malheureux des hommes

  105. Jugement sévère pour ceux qui prennent le repas du Seigneur indignement

  106. L'interprétation des langues ne signifie pas nécessairement la traduction des langues

  107. Dieu et Mamon peuvent rendre prospères mais sont incompatibles

  108. Un chrétien peut-il s'armer pour se défendre en allant à l'église ?

  109. Le Seigneur Jésus est pour le corps

  110. Comment gérer nos fautes que nous rappelle notre conscience ?

  111. Le mal atteint-il le juste ou pas ?

  112. Progression grâce à la Parole et l'unité sous l'autorité établie par Dieu

  113. J'aime la définition théologique de Paul

  114. La mort c’est la séparation, la vie c’est la communion

  115. Nous sommes tous des influenceurs, on nous regarde !

  116. Peut-on expérimenter le surnaturel sans parler en langue ?

  117. Savais-tu que tu peux te sauver toi-même et les autres ?

  118. La foi du paresseux

  119. L'appel de Paul par Jésus pour le ministère apostolique

  120. Dans quel sens doit-on comprendre que Jésus est le Fils unique de Dieu ?

  121. Se marier ou pas avec un prétendant qui ne maîtrise pas sa colère ?

  122. Développement du don de guérison dans la vie de Pierre

  123. La direction donnée au leader

  124. Le séjour des morts en trois parties

  125. La vision donnée au leader, l'unité d'esprit aux collaborateurs

  126. Hommes de Dieu qui se mettent à genoux pour prier

  127. Dans sa souffrance, Job ne subissait pas la colère de Dieu, Jésus non plus

  128. Est-ce que Simon le magicien s'est repenti suite à la réprimande de l'apôtre Pierre ?

  129. Consécration d'Aaron à la prêtrise

  130. Un couple marié peut-il avoir des relations sexuelles pendant un temps de jeûne et prière ?

  131. La peine de mort exigée pour les kidnappeurs dans la loi de Moïse

  132. Une mort PRÉMÉDITÉE traitée différemment d’une mort ACCIDENTELLE selon la loi de Moïse

  133. Faux témoignage versus mensonge

  134. Parlez en bien et non en vain du nom de Dieu le Père

  135. Il n'y a pas de comptabilité dans l'amour

  136. La plus grave erreur de David déboucha sur la manifestation d'une grâce extrême

  137. Trois raisons de veiller et prier

  138. Vent contraire

  139. Message pour les couples en difficulté

  140. Avez-vous remarqué que Moïse, n'était pas très sérieux quand il était reparti pour l'Égypte ?

  141. Parole d'un insider

  142. Exige le respect !

  143. La veuve et le juge inique

  144. L’un sera pris et l’autre laissé, cela ne concerne pas l'enlèvement

  145. Jésus le pédagogue avec la parabole de l'économe infidèle

  146. L'enfant prodigue n'est pas le seul protagoniste à observer dans cette parabole

  147. Qui sont les mercenaires dans la parabole de l'enfant prodigue ?

  148. Accepter ou recevoir Christ ?

  149. Comment comprendre la parabole des conviés ?

  150. Peut-on suivre Jésus aujourd'hui ?

  151. Que signifie porter sa croix est-ce encore d'actualité ?

  152. Votre proximité avec Dieu suscitera parfois l'admiration

  153. La figure annonciatrice du meilleur qui est à venir

  154. Urie le Hittite

  155. Ne donnez pas accès au diable en vous mettant en colère pour ce que vous considérez comme une injustice !

  156. Puissance et autorité accompagnent la manifestation du royume de Dieu

  157. 5 façons dans les évangiles d'expérimenter le salut dans cette vie

  158. Tous ceux qui décident de changer de vie peuvent croire au pardon de Jésus

  159. Compassion de Jésus qui ressuscite le fils de la veuve à Naïn

  160. La provision suit l'obéissance

  161. Honorer ses parents, qu'est-ce au juste ?

  162. Est-ce que le brisement est un concept biblique ?

  163. Les théraphims, abomination idolâtre

  164. Comment comprendre que Lot avait des gendres et deux filles vierges ?

  165. Léa et ses problèmes de vision qui l'handicapaient

  166. Eternel, fais-nous voir ta bonté et accorde-nous ton salut!

  167. La mort est une grande faucheuse et les anges viennent ensuite cueillir les croyants

  168. Abraham, obéissant à son père terreste comme à son père céleste

  169. Le péché a affecté toute la création, animaux inclus

  170. Voici plusieurs exemples où Dieu a exercé son influence les hommes

  171. Protégés du danger

  172. L'esprit égoïste et jaloux de Caïn

  173. Coupe ta main !

  174. La démonstration de puissance angélique suscite diverses réactions sur la création

  175. Combat dans la prière pour le salut de la famille

  176. L'accès au crédit comme levier économique

  177. Étude exhaustive sur la Cène

  178. Dieu a-t-il augmenté les souffrances des grossesses après le péché ?

  179. Jésus a-t-il écrasé la tête du serpent à la croix ?

  180. La part d'Esaü, pas si mal après tout

  181. Le plein d'amour, s'il vous plaît

  182. Demander ou exiger une guérison ?

  183. Plus de 2000 autres textes sont disponibles en cliquant sur les thèmes dans la colonne à votre gauche vers le haut de cette page.

    VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.