iv>
 
   
 
Le baptême dans l'Esprit et le baptême d'eau


On ne peut établir une chronologie précise pour le baptême dans le Saint-Esprit en rapport avec le baptême dans l'eau en se basant sur les Actes des Apôtres. Si l'annonce de Pierre fait précéder le baptême dans l'eau au baptême dans l'Esprit cf.Ac.2:38, il arrive dans la pratique que le baptême dans l'eau soit précédé par le baptême dans l'Esprit, cf. Ac.10:44-47 et 11:15.

Ac.2:38 Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. 39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

Ac.10:44 Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole.
45 Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens.
46 Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. (10-47) Alors Pierre dit:
47 Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous?
48 Et il ordonna qu'ils fussent baptisés au nom du Seigneur.

Ac.11:15 Lorsque je me fus mis à parler, le Saint-Esprit descendit sur eux, comme sur nous au commencement.
16 Et je me souvins de cette parole du Seigneur: Jean a baptisé d'eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint-Esprit.

Sans préciser le moment où le Saint-Esprit est descendu sur lui, Paul raconte son propre baptême dans l'eau dans Actes 22:16 Et maintenant, que tardes-tu? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur.

Dans l'histoire de l'église il y a eu les tendances géronto-baptistes ; ceux qui attendaient leur lit de mort pour se faire baptiser puisqu'ils y associent le lavement des péchés, comme on lit dans Ac.22:16. Le roi Constantin, vers 325, fit ainsi ; avec son lourd passé on peut facilement comprendre son choix!

Il y a eu aussi bien sûr les églises pédo-baptistes (qui pratiquent le baptême des bébés) qu'on retrouve encore de nos jours chez les catholiques et orthodoxes. Eux aussi accordent une valeur spirituelle à ce symbole qu'ils perçoivent comme une sorte d'introduction dans la famille de Dieu, comme un remplacement de la circoncision juive qui ne concernait que les mâles, cf. Col.2:12-13. On peut difficilement trouver une base scripturaire pour cette pratique si ce n'est Ac.16:33 où le geôlier se fit baptiser avec toute sa famille et aussi 1Co1:16 où Paul mentionnait qu'il avait baptisé la famille de Stéphanas; certains aiment à penser qu'il s'y trouvait des bébés aussi, ce qui est bien sûr impossible à confirmer ni infirmer, faute de données bibliques plus détaillées. Origène, vers 250, disait se baser sur l'exemple des apôtres pour baptiser les enfants et la quasi-totalité des Pères de l'Église étaient aussi en faveur de cette pratique.

Clément d'Alexandrie, dans son livre intitulé Stromates, considérait le baptême comme une nouvelle naissance et une régénération:

1.6 26:1 Étant baptisés, nous sommes illuminés ; illuminés, nous devenons des fils ; étant des fils, nous sommes établis dans la perfection ; étant parfaits, nous devenons immortels. «Je vous l'ai dit, ainsi parle-t-il, vous êtes des dieux et tous des fils du Très-Haut» Ps.82:6. On appelle cette oeuvre différemment des noms de grâce, d'illumination, de perfection et de bain. Elle est le bain par lequel nous sommes lavés de nos péchés, la grâce qui remet les peines provenant de nos transgressions, l'illumination qui nous confère cette lumière sainte du salut, grâce à quoi nous pouvons, autrement dit, voir Dieu clairement. Et nous appelons parfait ce à quoi rien ne fait défaut. Que manque-t-il donc à celui qui connaît Dieu ? Il serait vraiment étonnant, en effet, qu'une chose incomplète mérite d'être appelée un don de la grâce divine.

Col.2:11 Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair:
12 ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts.
13 Vous qui étiez morts par vos offenses et par l'incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses;

Ac.16:30 il les fit sortir, et dit: Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé?
31 Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. 32 Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui étaient dans sa maison. 33 Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens.

En réaction, les anabaptistes, ancêtres des évangéliques, tiennent leur nom du fait qu'ils baptisaient à nouveau les adultes qui se faisaient profession de foi alors qu'ils avaient déjà été baptisés étant bébés. Le verset clé est Ac.8:38 - verset omis dans les meilleurs manuscrits - où l'eunuque se fait poser la question de la foi comme prérequis au baptême:

Ac.8:36 Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l'eau. Et l'eunuque dit: Voici de l'eau; qu'est-ce qui empêche que je sois baptisé?
37 Philippe dit: Si tu crois de tout ton coeur, cela est possible. L'eunuque répondit: Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu.
38 Il fit arrêter le char; Philippe et l'eunuque descendirent tous deux dans l'eau, et Philippe baptisa l'eunuque.

Pour ma part, j'ai été baptisé bébé catholique et me suis fait baptiser à nouveau dans une église baptiste,18 ans plus tard, quand j'ai décidé de placer ma foi en Jésus-Christ. Puis 10 ans plus tard, j'ai reçu le baptême du Saint-Esprit avec le parler en langue.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 17 décembre 2017