iv>
 
   
 
L'appel de Dieu
L'appel de Dieu traduit la nature de Dieu

J'entendis la voix du Seigneur disant: " Qui enverrai-je? " Isaïe 6, 8.

Quand nous parlons de l'appel de Dieu, nous oublions trop souvent ce qui est le plus essentiel, la nature même du Dieu qui nous appelle. Il y a bien des appels: celui de la mer, celui des sommets, celui des glaces polaires; ils ne sont entendus que par ceux qui sont faits pour les entendre. Car pour entendre un tel appel, il faut quelque chose en nous qui s'y rapporte. L'appel de Dieu exprime la nature divine, et non la nôtre. Il y a certains accents de l'appel de Dieu qu'Il nous destine et que nous sommes seuls à percevoir. C'est Dieu même qui s'adresse à nous et à nous seuls sur tel point particulier. Il faut que nous puissions être en communion directe avec Lui.

L'appel de Dieu n'est pas du tout l'écho de ma nature propre; mon tempérament, mes tendances personnelles n'ont rien à y voir. Tant que je suis préoccupé de ma nature propre et de mes aptitudes spéciales, je suis incapable d'entendre l'appel de Dieu. Pour en être capable, il faut que je traverse, comme Isaïe, une crise qui me transforme et accorde mon âme au diapason de Dieu. La plupart d'entre nous n'ont d'oreille que pour eux mêmes et n'en ont point pour Dieu.

Quand Dieu.., jugea bon de révéler en moi son Fils... Paul aux Galates, 1,15-16.

L'appel de Dieu n'est pas un appel à Le servir de telle ou telle manière particulière; mais je puis, pour moi, l'interpréter ainsi. Par mon contact avec Dieu, je me rends compte de ce que je voudrais faire pour Lui. L'appel de Dieu en nous, c'est avant tout l'expression de ce qu'Il est. La manière dont je puis le servir, c'est l'expression de ce qu'il y a en moi. " Quand Dieu jugea bon de révéler en moi son Fils, dit saint Paul, afin que je puisse l'annoncer... ", c'est-à-dire en somme exprimer le fait de Sa présence en moi.

Le service de Dieu n'est pas autre chose que l'amour et l'adoration assez abondants pour déborder et se répandre au dehors. Mais, à dire vrai, Dieu ne nous appelle pas expressément à le servir; c'est une toute petite chose qui vient de moi, c'est l'effet naturel de ma vie transformée, Dieu me met en rapport avec Lui, de façon que je puisse comprendre son appel; alors, de moi-même, par amour pour Lui, je fais ce que je puis. Servir Dieu est l'humble hommage d'un être à qui Dieu s'est révélé. Quand il me communique quelque chose de Lui-même, cette énergie, qui est en moi comme en Lui, me permet d'agir avec Lui. Le Fils de Dieu s'étant révélé en moi, je le sers donc tout naturellement dans tous les détails de ma vie.

- Oswald Chambers

la Ligue pour la Lecture de la Bible France


Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens! (Cantique 2:10)

Voici, j'entends la voix de mon Bien-aimé! Il me parle! Le beau temps sourit sur la face de la terre, et il ne me voudrait pas spirituellement endormi alors que la nature qui est autour de moi se réveille du repos de son hiver. Il m'invite à me lever: "Lève-toi..." et il fait bien parce que je me suis assez reposé parmi les plantes de la mondanité. Il est ressuscité, je suis ressuscité en lui, pourquoi alors devrais-je rester parmi la poussière? Des amours frelatés, des désirs, des poursuites et aspirations, je veux ressusciter à travers lui. Il m'appelle par le titre si doux de "Mon amour", et ses paroles sont douces; ces paroles sont un bon argument pour ma résurrection. Si il m'a ainsi exalté, et me trouve si avenant, comment puis-je m'attarder parmi les tentes de Kédar et trouver des membres qui me conviennent parmi les enfants des hommes? Il m'invite: "et viens!" Me faisant sortir de tout ce qui est égoïste, rampant, mondain, coupable, il m'appelle; oui, depuis le monde extérieurement religieux qui ne le connaît pas, et qui n'a aucune sympathie avec le mystère d'une vie plus élevée, il m'appelle. "Viens!" ne résonne pas sévèrement à mon oreille, car rien ne doit me retenir dans ce désert de vanité et de péché. O mon Seigneur, fait que je puisse aller au loin, mais je suis pris parmi les épines, et n'arrive pas à m'en échapper comme je le voudrais. Je voudrais, si cela était possible, avoir ni yeux, ni oreilles, ni coeur pour le péché. Tu m'appelles à toi-même en disant: "Viens!" et c'est là un appel vraiment mélodieux. Venir à toi c'est revenir à la maison après un exil, c'est arriver à débarquer après une furieuse tempête, arriver à se reposer après un dur labeur, venir à l'objectif de mes désirs et au sommet de mes voeux. Mais Seigneur, comment est-ce qu'une pierre peut se lever, comment un gros morceau d'argile peut-il s'éloigner du puits horrible? O Seigneur, soutiens-moi. Ta grâce peut le faire. Envoie en avant ton Saint-Esprit pour allumer des flammes sacrées d'amour dans mon coeur, et je continuerai à croître jusqu'à ce que je laisse la vie et le temps derrière moi, et que réellement je vienne.

- Charles Spurgeon






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes vendredi 15 décembre 2017