La pédophilie




La définition d'un pédophile

Étymologiquement, pédophile est un composé de deux termes grecs ; paidos (enfant) et philos (ami) ; l'ami des enfants, celui qui aime les enfants.

Cela ne peut pas être plus loin de la réalité, le pédophile est le pire ennemi des enfants, un bras cassé se répare au bout de quelques mois, mais une âme brisée traînera des séquelles toute sa vie. Ce n'est pas non plus de l'amour que le pédophile éprouve envers les enfants, mais un désir inassouvable qui l'obnubile, une puissante passion égocentrique et perverse qu'il cherche à satisfaire, mais qui ne fait que s'amplifier avec le temps. On devrait plutôt appeler le pédophile un misopède ; celui qui hait les enfants ! On ne rend pas service à la société en employant des termes équivoques qui flattent ceux qui ont un comportement destructeur ; ils peuvent se justifier en pensant: «Oh, si je suis un pédophile, c'est parce que j'aime les enfants, c'est normal d'aimer, on a tous besoin d'aimer et être aimés».

Comme dans toutes les formes de péché, certains diront qu'il faut les accepter comme ils sont, «quand on n'a pas le droit d'avoir ces sentiments, on n'a pas le droit d'être soi-même» ai-je lu sur le web ! Le «soi», quel qu'il soit, est appelé à passer par la nouvelle naissance et devenir un «soi» amélioré, si l'évolution existe, c'est là qu'elle se trouve !

1Corinthiens 6:9 Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, 10 ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu. 11 Et c'est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l'Esprit de notre Dieu. 12 Tout m'est permis, mais tout n'est pas utile; tout m'est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.

Le pédophile, comme n'importe quel autre pécheur, a besoin d'être accueilli et aimé, mais ce n'est pas lui rendre service que d'approuver sa conduite, ce n'est pas de l'amour, ça. En effet, celui qui aime cherche le bien de l'autre et ce n'est certainement pas chercher le bien du pédophile que de l'appuyer dans son comportement nocif sous prétexte que c'est dans sa nature, dans sa personnalité. Le passage biblique précédent offre de l'espoir, il manifeste l'oeuvre de transformation pouvant être accomplie quand quelqu'un se repent de ses péchés (dans le cas qui nous occupe, le péché de la pédophilie) et place sa foi en Jésus-Christ. Le Saint-Esprit vient ensuite transformer son coeur et ses désirs pervers en les remplaçant par le vrai amour. Ce n'est pas juste de la théorie, cela se vérifie dans la pratique aussi ! Ce ne sont pas des paroles en l'air, Jésus-Christ le confirme lui-même: «Tout est possible à celui qui croit» Marc 9:23.

Ce n'est pas à dire non plus qu'il n'y aura plus de tentations, plus de combats, car son ancien «soi» viendra présenter ses revendications, mais le nouveau «soi» peut maintenant puiser dans sa communion spirituelle avec Dieu la capacité de résister et canaliser cette énergie émotive d'une manière bénéfique sur son entourage.

Romains 13:14 Revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n'ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises.




20 ans de prison pour un pédophile de 87 ans

Un Américain de 87 ans a été condamné lundi à 20 ans d'emprisonnement pour s'être livré à du tourisme sexuel en Asie, a annnoncé la justice américaine.

La peine a été prononcée plusieurs mois après que l'octogénaire, John Seljan, a été condamné en novembre à l'issue d'une semaine d'audience devant un tribunal de Los Angeles où il était arrivé en chaise roulante.

Reconnu coupable par le juge Alicemarie Stotler de six actes d'accusation sur sept, il avait été arrêté en octobre 2003 alors qu'il s'apprêtait à prendre l'avion pour les Philippines.

Dans ses bagages, la police avait découvert quelque 45 kilos de chocolat pour ses victimes ainsi que des ouvrages pornographiques et tout un attirail d'objets sexuels.

La police avait également trouvé dans un porte-documents appartenant à l'accusé une pile de lettres signées «Johnny» adressées à deux fillettes philippines âgées de 9 et 12 ans, dans lesquelles il exposait ses fantasmes et promettait de leur faire connaître le nirvana.

«Faire l'amour avec des filles de votre âge m'aide à rester jeune», était-il notamment écrit.

En 2003, une nouvelle loi a été promulguée interdisant aux Américains de se livrer au tourisme sexuel à l'étranger.

Source : Agence France-Presse






Le profil d'un pédophile

En fait, ça peut être n'importe qui, il ne faut pas se limiter au stéréotype du vieux célibataire, comme chez les homosexuels, ça ne se voit pas sur leur figure. Les pédophiles se sentent attirées par les enfants de leur sexe, des enfants du sexe opposé, ou par les deux. Ils sont des hommes et des femmes, des jeunes femmes ou des hommes mûrs, des gros, des maigres, des grands, des petits, des gentils et des pas-gentils ; parfois ces gens vont beaucoup s'impliquer sur le plan social ou religieux pour «soulager» leur conscience, j'ai vu cela. Il y en a d'autres ont la conscience tellement souillée qu'ils ne pensent qu'à assouvir leur passion égocentrique, se foutant royalement de l'impact terrible qui s'en suit dans la vie de leurs jeunes victimes.






À quels signes voit-on qu'un enfant est victime de violences sexuelles?

Comme la plupart des enfants reçoivent de leur agresseur la consigne de ne pas révéler «leur secret», les indices ne sautent pas aux yeux. Faites preuve d'une vigilance particulière si l'enfant a peur d'une personne ou d'un endroit précis, S'il supporte mal les examens médicaux, s'il fait des dessins tourmentés, s'il est obsédé par ses organes génitaux ou par la sexualité, s'il réagit exagérément à des questions concernant le contact physique ou si son humeur, son comportement et ses résultats scolaires changent brutalement. Sur le plan médical, une maladie transmise sexuellement ou une irritation de la zone génitale ou anale peuvent faire soupçonner une agression sexuelle. Les enfants qui essaient de parler des abus dont ils sont victimes ne révèlent souvent que quelques détails sommaires et vagues. 

Si vous n'avez que de vagues soupçons, commencez par essayer de faire parler l'enfant. Restez calme et efforcez-vous de le convaincre qu'il n'est pas responsable de la situation et que personne ne lui fera de mal s'il avoue son secret. Prenez ses révélations au sérieux et contactez une personne compétente. Entre-temps trouvez une solution pour mettre l'enfant à l'abri. Certains enfants subissent des sévices sexuels pendant des années parce qu'ils n'osent rien dire ou encore parce qu'on les prend pour des fabulateurs. 


 - Tiré du Guide de la bonne santé - Sélection du Reader's Digest 








Signaux d'alarme chez les enfants



Symptômes
 Comportement observable
1° La peur de personnes ou de situations spécifiques L'enfant déclare qu'il ne veut pas aller à «la maison de grand-papa» ou est gêné avec cette personne ou avec les étrangers
2° Cauchemars  Habituellement des rêves «d'incapacité» essayant de fuir mais se faisant attraper.
3° Retrait (social ou émotionnel) Reste dans sa chambre ; s'isole lui-même, maussade: «Laisse-moi tout seul»
4° Mouille son lit / changement dans les habitudes de sommeil «Maman, j'ai eu un accident» ou «je ne peux pas dormir»
5° Changement de personnalité Enfant plein d'entrain du type leader qui devient retiré; notes scolaires changent
6° Perte d'appétit; augmentation des complaintes psychologiques «Je n'ai pas faim». «J'ai mal au ventre» 
7° Crise de pleurs non provoquée éclate en larmes quand un parent important part faire des courses et laisse l'enfant: «S.V.P., maman, ne me laisse pas!»
8° S'accroche à un adulte important Reste en étroite proximité - a besoin de contact physique
9° Nettoyages et bains excessifs Parle d'être sale, se sent sale.
10° Pauvre image et estime de soi Augmentation de l'incrimination de soi «Je ne vaux rien» «Je ne peux rien faire»
11° Changement dans le type de jeu Exprime un abus extrême / fantaisiste, violence en jouant 
12° Peur d'être seul «S.V.P. maman, reste avec moi. Ne ferme pas la lumière»
13° Refus d'aller à l'école Exprime le dégoût: ne veux pas voir des amis. «Je veux juste rester chez nous.»
14° Fuite du foyer  Retraite dans des familles «sans danger» «Je n'aime pas cela ici.»
15° Tentative de contrôler son environnement / peur de l'inconnu Exhibe le besoin d'un contrôle excessif; devient souvent extrêmement anxieux au sujet des aspects inconnus de la vie. «Que va-t-il se passer si la maison prend en feu?» ou, «Maman, j'ai peur»
16° Précoce sexuellement Pratique excessive de la masturbation; emploi de mots, de gestes sexuellement explicites inconvenants pour son âge 

- Jan Frank, «Door of Hope» P.65





Les conséquences de l'inceste chez l'enfant sur le plan psychologique

Admettons qu'un père ignore l'interdit de l'inceste, qu'il ait des rapports sexuels avec sa fille et qu'il en naisse un enfant. Comment cet enfant peut-il se situer? Son père ne fait pas de différence entre sa femme et sa fille. La mère de l'enfant est la fille de son propre père. Son père devient alors le grand-père de l'enfant. Son père est le père de sa mère, celle-ci devient sa soeur à lui puisqu'ils ont le même père... etc. Cet enfant n'a pas de jalons, pas de points de repère pour se retrouver à sa place de fils ou de fille. C'est le tohu-bohu primitif, le chaos où il n'y a pas de séparation ni de différence.

- Françoise Dolto, «Jésus et le Désir» P. 89-90







L'abus sexuel psychologique


Les abus sexuels visuels, verbaux et psychologiques présentent des caractéristiques communes. L'abus sexuel psychologique fait intervenir la parole et la vue, souvent les deux en même temps, mais il implique une communication plus subtile, moins spécifique, qui génère une ambiance qui réduit la distance normale et naturelle qui sépare l'enfant de l'adulte. Par exemple, la mère qui partage avec son fils ses difficultés sexuelles conjugales et recherche auprès de lui conseil ou réconfort, a franchi la frontière qui sépare la vraie intimité et la sollicitation abusive. Le père qui utilise sa fille comme le substitut de sa femme ou comme une confidente, enchaîne son coeur par un procédé sexuel subtil. P.33 Les dommages occasionnés peuvent ne pas être visibles ; la jeune fille peut même être honorée de la confiance de son père qu'elle défendra jusqu'à sa mort le bien-fondé du comportement paternel. Il s'agit néanmoins d'un abus sexuel. De même, la femme qui parle de son fils comme de son «homme», de son «compagnon», ou de son «petit mari» déclenche sans le savoir une rivalité entre le garçon et son mari et fait naître dans le coeur de l'enfant un sentiment diffus d'attachement sexuel qui va à l'encontre des liens normaux et naturels entre une mère et son fils.

Chaque fois qu'un parent ou un tuteur se sert d'un enfant pour assouvir ses pulsions sexuelles manifestes ou des désirs plus subtils associés à l'identité sexuelle adulte, il déclenche dans l'âme de cet enfant la dynamique de l'abus sexuel. 

- Dan Allender «Enfance déchirée» Extraits des P.29 à 33





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 19 Octobre 2017