Les écrits des Pères Apostoliques - Hénoc

CHAPITRE PREMIER

1. Voici les paroles d'Enoch par lesquelles il benit les elus et les justes qui vivront au temps de l'affliction, quand seront reprouves tous les mechant et les impies. Enoch, ame juste qui marchait devant le Seigneur, quand ses yeux furent ouverts, et qu'il eut contemple une sainte vision dans les cieux, parla, et il prononca : Voici ce que me montrerent les anges.

2. Ces anges me revelerent toutes choses et me donnerent l'intelligence de ce que j'avais vu, qui ne devait point avoir lieu dans cette generation, mais dans une generation eloignee, pour le bien des elus.

3. C'est par eux que je pus parler et converser avec celui qui doit quitter un jour sa celeste demeure,le saint et le tout-puissant, le Seigneur de ce monde.

4. qui doit fouler un jour le sommet du mont Sinai, apparaitre dans son tabernacle, et se manifester dans toute la force de sa celeste puissance.

5. Tous les vigilants seront effrayes, tous seront consternes.

6. Tous seront saisis de crainte et d'effroi, meme aux extremites de la terre. Les hautes montagnes seront ebranlees; les collines elevees seront deprimees; elles s'ecouleront devant sa face comme la cire devant la flamme. La terre sera submergee, et tout ce qui l'habite perira; tous les etres seront juges, tous, meme les justes.

7. Mais les justes obtiendront la paix; il conservera les elus, et exercera sur eux, sa clemence.

8. Alors ils deviendront la propriete de Dieu; il les comblera de bonheur et de benedictions et la splendeur de la Divinite les illuminera.

 

CHAPITRE II

 

Voici ! il arrive avec dix mille de ses saints, pour juger toutes les creatures pour detruire la race des mechants, et reprouver toute chair a cause des crimes que le pecheur et l'impie ont comis contre lui.

 

CHAPITRE III

 

1. Tous ceux qui habitent dans les cieux. savent ce qui se passe la-bas.

2. Ils savent que les globes celestes qui nous illuminent ne changent point leur voie; que chacun d'eux, se leve et se couche regulierement., dans le temps qui lui est propre, sans jamais transgresser les ordres qu'il a recus. Ils regardaient la terre, et soudain ils connaissent tout ce qui s'y passe depuis le commencement, et jusqu'a la fin.

3. Ils voient que chacune des creations de Dieu suit invariablement la voie qui lui est tracee. ils voient l'ete et l'hiver; ils voient que toute la terre est remplie d'eau, et que les nuages, les vapeurs et la pluie en rafraichissent la temperature.

 

CHAPITRE IV

 

Ils considerent et admirent comment chaque arbre se couronne de feuilles; comment il les perd ensuite, a l'exception de quatorze arbres privilegies qii restent toujours verts, et qui pendant plusieurs hivers presentent l'aparence du printemps.

 

CHAPITRE V

 

Ils admirent ensuite dans les jours de l'ete comment le soleil echauffe la terre, des le comencement de sa carriere, tandis que vous cherchez la faicheur du feuillage; que le sol est crevasse par la chaleur torride, et que vous etes incapables de vous promener soit dans la plaine, soit sur la montagne.

 

CHAPITRE VI

 

1. Ils admirent ensuite comment 1es arbres en se couvrant de feuilles poussent en meme temps des fruits; mais aussi ils comprennent en meme temps et reconnaissent que celui qui vit eternellement fait pour nous toutes choses.

2. Que toutes les oeuvres de chaque annee que toutes ses creations suivent invariablement les ordres qu'il leur a donnes, toute fois, quand dieu a resolu ainsi, toutes choses doivent s'evanouir.

3. Ils voient comment les mers, et les fleuves accomplissent chacun leur mission respective.

4. Tandis que vous, vous ne supportez qu'avec peine, vous ne remplissez qu'imparfaitement les commandements de Votre Seigneur; vous transgressez ses ordre, vous calomniez sa grandeur; et votre bouche impie va prononcer des blasphemes, contre sa majeste !

5. Pecheurs aux coeur endurci, il n'y aura point de paix pour vous

6. Vos jours seront maudits, et les annees de votre vie seront effacees du livre des vivants; vous serez en execration a toute creatures, et vous n'obtiendrez point de misericorde.

7. Dans ce jour, votre paix sera trouble par l'eternelle malediction de tous les justes; et les pecheurs memes vous execreront a tout jamais.

8. Oui, ils vous execreront aussi bien les impies.

9. Mais pour les elus, a eux la lumiere, la paix; a eux l'heritage terrestre.

l0. Pour vous, impies, pour vous malediction.

11. Alors les elus recevront la sagesse il n'y aura plus ni transgression, ni impiete, ni orgueil se conduiront avec prudence, s'humilieront eux meme, et ne violeront plus les saints commandements.

12. Aussi ne seront-ils pas condamnes tout le temps de leur vie, et leur sera sans trouble et sans douleur ; la somme de leurs jours sera complete ; ils vielliront dans la joie et la paix; et leur annees de bonheur se rnultiplieront avec la joie, avec la paix, sans nuage, sans trouble, tout le temps de leur existence.

 

CHAPITRE VII. Section 2. (300)

 

1. Quand les enfants des hommes, se furent multiplies dans ces jours, il arriva que des filles leur naquirent elegantes et belles.

2. Et lorsque les anges, les enfants des cieux les eurent vues, ils en devinrent amoureux; et ils se dirent les uns aux autres : choisissons-nous des femmes de la race des hommes, et ayons des enfants avec elles.

3. Alors Samyaza leur chef leur dit : je crains bien que vous ne puissiez accomplir votre dessein.

4. Et que je supporte seul la peine de votre crime.

5. Mais ils lui repondirent : nous vous le jurons.

6. Et nous nous lions tous par de mutuelles execrations; nous ne changerons rien a notre dessein, nous executerons ce que nous avons resolu.

7. En effet ils jurent et se lierent entre eux par de mutuelles execrations. Ils etaint au nombre de deux cents, qui descendirent sur Aradis, lieu situe pres le mont Armon.

8. Cette montagne avait ete appelee Armon, parce que c'est la qu'ils avaient jure et s'etaient lie par de mutuelles execrations.

9. Voici le nom de leurs chefs ; Samyaza, leur chef, Urakabarameel, Akibeel, Tamiel, Ramuel, Danel, Azkeel, Sarakmyal, Asael, Armers, Batraal, Anane, Zavebe, Samsavel,Ertael, Turel, Yomyael, Arazeal. Tels furent les chefs des ces deux cents anges; et le reste etaient tous avec eux.

10. Et ils se choisirent chacun une femme, et ils s'en approcherent, et ils cohabiterent avec elles ; et ils leur enseignerent la sorcellerie, les enchantements, et les proprietes des racines et des arbres.

11. Et ces femmes concurent et elles enfanterent des geants.

12. Dont la taille avait trois cent coudees. Ils devoraient tout ce que le travail des hommes pouvait produire, et il devint imposible de les nourrir.

13. Alors ils se tournerent contre les hommes eux meme, afin de les devorer.

14. Et ils commencerent a se jeter sur les oiseaux , les betes, les reptiles et les poissons, pour se rassasier de leur chair et se desalterer de leur sang.

15. Et alors la terre reprouva les mechants.

 

CHAPITRE VIII

 

1. Azaziel enseigna encore aux hommes a faire des epees, des couteaux, des boucliers, des cuirasses et des miroirs; il leur apprit la fabrication des bracelets et des ornements, l'usage de la peinture, l'art de se peindre les sourcils, d'employer les pierres precieuses, et toutes especes de teintures, de sorte que le monde fut corrompu.

2. L'impiete s'accrut; la fornication se multiplia, les creatures transgresserent et corrompirent toutes leurs voies.

3. Amarazak enseigna tous les sortileges, tous les enchantements et les proprietes de racines.

4. Armers enseigna l'art de resoudre les sortileges.

5. Barkayal enseigna l'art d'observer les etoiles.

6. Akibeel enseigna les signes.

7. Tamiel enseigna l'astronomie.

8. Et Asaradel enseigna les mouvements de la lune.

9. Et les hommes sur le point de perir eleverent leurs voix, et leur voix monterent jusqu'au ciel.

 

CHAPITRE IX

 

1. Alors Michael et Gabriel, Raphael, Suryal et Uriel, abaisserent des cieux leurs regards sur la terre, et virent les flots de sang qui la rougissaient, et les iniquites qui s'y commetaient ; et ils se dirent les uns aux autres : C'est le bruit de leurs cris.

2. La terre privee de ses enfants a eleve sa voix jusqu'aux portes du ciel.

3. Et c'est a vous o essences celestes, c'est a vous que les ames adressent leurs plaintes en disant : Obtenez nous justice du Tres-Haut. Alors ils dirent a leur Seigneur et maitre : Tu es le Seigneur des Seigneurs, le Dieu des dieux, le Roi des rois. Le trone de ta gloire s'eleve de toute eternite, et de toute eternite ton nom est sanctifie et glorifie. Tu es beni, et glorifie a jamais.

4. Tu es le createur, le maitre souverain de toutes choses ; rien n'est cache a ton regard percant. Tu domine sur tout, et rien ne peut se soustraire a ton autorite.

5. Tu as vu ce que Azariel a fait ; commment il a enseigne aux hommes toute espece d'iniquite, et comment il a revele au monde tout ce qui se passe dans les cieux.

6. Samyaza aussi a enseigne aux hommes la sorcellerie, lui que tu avais place au dessus de tous ses compagnons. Ils se sont allies aux filles des hommes ; ils ont peches avec elles, et se sont souilles.

7. Ils leur ont decouvert les crimes les plus abominables.

8. Et les femmes ont enfantes les geants.

9. Et toute la terre a ete remplie de sang et d'iniquite.

10. Et voici maintenant que les ames de ceux qui sont morts, elevent la voix vers toi.

11. Et font monter leur plainte jusqu'aux portes du ciel.

12. Leurs gemissements montent vers toi ; les hommes ne peuvent se soustraire a l'iniquite qui couvre la surface de la terre. Or tu connais toutes choses, avant meme qu'elles existent.

13. Tu connais toutes choses ; tu sais tout ce qui se passe, et cependant tu ne nous dis rien

14. Pour tant de crime, que devons nous faire aux mechants ?

 

CHAPITRE X

 

1. Alors le Tres-Haut, le grand et le saint fit entendre sa voix.

2. Et il envoya Arsayalalyur aupres de Lamech.

3. Disant : parle-lui en mon nom; mais cache toi a ses yeux.

4. Puis devoile-lui le grand cataclysme qui doit faire perir tous les hommes ; quand les eaux du deluge se repandront sur la face de la terre, et toute creature sera detruite.

5. Mais enseigne-lui les moyens d'echapper ; dis-lui comment sa race se perpetuera sur toute la terre.

6. Puis le Seigneiur dit a Raphael ; Prends Azaziel, lie-lui les pieds et les mains ; jette-le dans les tenebres ; et abandonne-le dans le desert de Dudael.

7. Fais pleuvoir sur lui des pierres lourdes et pointues ; enveloppe-le de tenebre.

8. Qu'il y reste a jamais, que sa face soit couverte d'un voile epais ; et qu'il ne voit jamais la lumiere.

9. Et quand se levera le jour du jugement plonge-le dans le feu

10. Cependant purifie la terre, que les anges ont souilles ; annonce-lui la vie ; annonce-lui que je la revivifierai.

11. Les fils des hommes ne periront pas tous a cause des secrets que les vigilants leur ont reveles et qu'ils ont enseignes a leur descendant

12. Mais la terre a ete souillee par les enseignements d'Azaziel. Aussi est-ce lui qui doit etre responsable de tous les crimes.

13. Le Seigneur dit ensuite a Gabriel : Va vers les mechants, vers les reprouves, vers les enfants de fornication ; extermine ces enfants de fornication, ces rejetons des vigilants, du milieu des hommes ; pousse-les, excite-les les uns contre les autres. Qu'ils perissent de leurs propres mains ; car leurs jours ne seront pas complets.

14. Ils te suppliront, mais leurs prieres n'obtiendront rien pour eux ; et c'est en vain qu'ils espereront pour leur enfants la vie eternelle, et meme une vie de cinq cents annees.

15. Le Seigneur dit ensuite a Mikael : Va et annonce le chatiment qui attend Samyaza et tous ceux qui ont participe a ces crimes, qui se sont unis a des femmes, qui se sont souilles par toutes sortes d'impurete. Et quand leurs fils seront extermines, quand ils auront vu la ruine de ce qu'ils ont de plus cher au monde, enchaine-les sous la terre, pour soixante-dix generations, jusqu'au jour du jugement, et de la consommation universelle ; et l'effet de ce jugement sera pour eux eternel.

16. Alors ils seront jetes dans les profondeurs d'un feu qui les tourmentera sans cesse; et ils y resteront toute l'eternite.

17. Avec eux leur chef brulera dans les flammes ; et tous ils y seront enchaines jusqu'a la consommation d'un grand nombre de generations.

18. Extermine en meme temps toutes les ames adonnees a de coupables jeux ; extermine les rejetons des vigilants ; assez et trop longtemps ils ont tyrannise le genre humain.

19. Que les oppresseurs soient enleves de la face de la terre.

20. Que le mal soit aneanti !

21. Mais que la plante de la justice et de l'equite reflerisse, et deviene un gage de benediction.

22. Car la justice et l'equite doit reflerir avec la joie pour des temps sans fin.

23. Et alors tous les Saints adresseront au ciel leurs actions de graces, et vivront jusqu'a ce qu'ils aient engendre mille enfants, tandis que les jours de leur jeunesse et leurs sabats s'ecouleront dans la joie et la paix. A cette epoque toute la terre sera cultivee dans la justice : elle se remplira d'arbres et de benedictions ; des arbres delicieux y seront plantes.

24. La vigne y croitra en abondance, et produira du fruit a satiete ; toutes les semences qui seront confiees a la terre, raporteront mille mesures pour une ; et une mesure d'olive, fournira a dix pressees d'huile.

25. Delivre la terre de toute tyrannie, de toute injustice, de tout crime, de toute impiete, de tout ce qui peut la souiller. Que le mal en soit banni a jamais.

26. Alors, les enfants des hommes vivront dans la justice, et toutes les nations me rendront les honneurs qui me sont dus ; toutes me beniront, toutes m'adoreront.

27. La terre sera delivree de toute corruption, de tout crime, de tout chatiment, de toute soufrance ; et elle n'aura plus a craindre de moi un deluge exterminateur.

28. Dans ces jours, j'ouvrirai les tresors de benedictions que recele le ciel, je les repandrai sur la terre, et ils feconderont les œuvres et le travail des hommes.

29. La paix et la justice feront alliance avec les hommes, et ces unions sacres dureront autant que le monde et que les generations.

 

 CHAPITRE XII

 

1. Avant l'accomplissement de toutes ces choses, Enoch fut enleve de la terre ; et personne ne sut ou il avait ete enleve, ni ce qu'il etait devenu.

2. Tous ces jours , il les passa avec les saints, et avec les vigilants.

3. Moi, Enoch, je benissais le grand Seigneur, le roi de la paix.

4. Et voici : les vigilants me nommerent Enoch le scribe.

5. Et le Seigneur me dit : Enoch, scribe de justice, va dire aux vigilants du ciel, qui ont abandonne les hauteurs sublimes des cieux et leurs eternelles demeures, qui se sont souilles avec les femmes,

6. Et ont pratique les œuvres des hommes, en prenant des femmes a leur exemple, qui se sont enfin corrompus sur la terre.

7. Dis-leur que sur la terre, ils n'obtiendront jamais ni paix, ni remission de leurs peches. Jamais ils ne se rejouiront dans leurs rejetons ; ils verront leurs bien-aimes extermines ; ils pleureront leurs fils extermines ; ils me prieront pour eux, mais jamais ils n'obtiendront paix ou misericorde.

 

CHAPITRE XIII

 

1. Enoch partit donc, et il dit a Azaziel : Il n'y a plus de paix pour toi. Une grande sentence a ete prononcee contre toi. Il t'enchainera ;

2. Il n'y aura jamais pour toi ni soulagemen ni misericorde, ni intercession, a cause del l'oppresssion que tu as enseignee.

3. Et parce que tu as appris aux hommes a outrager Dieu, a pecher et a tyranniser leurs semblables.

4. Et je le quittai, et j'allai annoncer la meme nouvelle a tous les compagons de ses crimes ;

5. Et ils furent terrifies et saisis d'un affreux tremblement ;

6. Et ils me supplierent d'ecrire pour eux une humble supplique pour obtenir le pardon de leurs fautes ; ils me prierent de la faire parvenir au trone du Dieu du ciel, car ils n'osaient ni s'adresser a lui, ni meme lever les yeux au ciel, a cause du grand crime pour lequel ils avaient ete juges.

7. Alors, j'ecrivis une humble supplique a leur sujet, afin de leur faire obtenir repos et misericorde pour tout ce qu'ils avaient fait.

8. Puis je les quittai, et continuai ma route tout en lisnat leur requete, vers les eaux du Danendan, qui se trouvent a l'ouest d'Armon, et je m'endormis.

9. Et voici que j'eus un songe, et une celeste vision. Je tombai en extase, et je vis dans une vision, la punition dont je devais annoncer la triste nouvelles aux enfants des cieux, et les reprimander. Quand je m'eveillai, je me rendis aupres d'eux. Ils etaient reunis, pleurant et la face voilee dans Ubelseiael, lieu situe entre le Liban et Seneser.

10. Et je leur fis part de mes visions et de mes songes.

11. Et je leur adressai ces paroles de la justice, et les reprimandes que meritaient les enfants des cieux.

CHAPITRE XIV

1. Ceci est le livre des paroles de la justice, et des paroles adressees aux vigilants, qui sont de ce monde, selon l'ordre que m'a donne dans la vision le Saint et le Grand. Je vis donc en songe que je parlais avec ma langue de chair et avec le meme souffle dont le Tout-Puissant a anime la bouche des hommes, pour converser entre eux.

2. Et je compris avec le coeur. Et de meme que le Seigneur a cree et donne aux hommes le pouvoir de comprendre les mots qui s'adressent a l'intelligence, de meme ( ? ) il a cree pour nous, et il m'a donne le pouvoir de reprendre les vigilants, les enfants du ciel. J'ai donc rediges vos prieres ; mais j'ai su dans une vision, que tant que le monde existera, jamais vous n'obtiendriez ce que vous demandez.

3. Le jugement a ete prononce contre vous ; toutes vos prieres sont inutiels.

4. Ainsi, desormais, vous ne monterez plus au ciel ; et sur terre, vous serez enchaines aussi longtemps qu'existera le monde lui-meme.

5. Mais auparavant, vous serez temoins de la misere de tout ce qui vous est cher, vous ne les possederez plus. Ils tomberont sous le glaive sous vos propres yeux.

6. Et n'adressez point de prieres ni pour eux ni pour vous !

7. Mais vous pleurerez, et vous supplierez en silence. telles sont les paroles du livre que j'ecrivis.

8. Voici maintenant la vision que j'eus :

9. Voici : Je me voyais environne de nuages et de brouillards epais; je contemplais avec inquietude le mouvement des astres et celui des eclairs, tandis que des vents formidables soulevaient mes ailes, et acceleraient ma course.

10. Je fus enleve ainsi jusqu'au ciel et j'arrivai bientot a son mur bati avec de pierres de cristal. Des flammes mobiles en enveloppaient les contours. Je commencai a etre saisi d'effroi.

11. Cependant je m'enfoncai au milieu de ces flammes.

12. Et je penetrai dans une vaste habitation dont le pave etait en pierres de cristal. Les murs comme le pave, etaint egalement en cristal, aussi bien que les fondements. Son toit etait forme d'etoiles errantes et d'eclairs de lumiere, et l'on voyait, au milieu des cherubins de feu dans un ciel orageux. Des flammes vibraient autour de ces murailles, et la porte etait de feu. Quand je suis entre dans cette habitation, elle etait a la fois brulante comme le feu, et froide comme la glace; et il n'y avait la , trace ni de bonheur , ni de vie. Alors, une terreur soudaine s'empara de moi ; je tressaillis d'effroi.

13. Tout tremblant, je tombai la face contre terre, et j'eus une vision.

14. Voici ; Il y avait une autre habitation plus spacieuse que la premiere, dont toutes les portes etaient ouvertes devant moi, au milieu d'une flamme vibrante.

15. Telle etait sa gloire, sa magnifience, sa grandeur, qu'il m'est impossible de vous depeindre, ni la splendeur qui l'environne, ni sa vaste etendue.

16. Le pave etait de feu ; au-dessus, brillaient des eclairs et des etoiles errantes, et le comble etait tout entier d'un feu etincelant.

17. Je l'examinai avec attention, et je vis qu'il y avait un trone eleve ;

18. Dont l'aspect ressemblait a la grele, tandis que son contour etait comme l'orbe eclatant du soleil ; et il en sortait des voix de cherubins.

19. De ce trone puissant s'echappaient des torrents de flammes,

20. Qu'il etait impossible d'envisager.

21. Et il y avait quelqu'un assis sur ce trone de gloire,

22. Dont le vetement etait plus blanc que la neige.

23. Et aucun ange n'etait capable de regarder en face le Glorieux et le Magnifique, ni de s'approcher de lui ; aucun mortel ne pouvait le contempler. Un feu brillant brulait autour de lui.

24. Il s'elevait aussi devant lui, un feu d'une grande etendue ; en sorte qu'aucun de ceux qui l'entouraient ne pouvaient en approcher, et des myriades de myriades etaient devant lui. Il n'avait besoin ni de conseils, ni d'assistance, et les saints qui formaient sa coure, ne le quittait ni jour ni nuit. Je m'approchai autant que je pus, voilant ma face, et plein de frayeur. Alors, le Seigneur lui-meme daigna de sa propre bouche m'appeler par mon nom : approche, dit-il, approche de plus pres, et viens entendre ma sainte parole.

25. Et il me prit, et il me fit pencher jusqu'a la porte. Et moi, je tenais mes yeux baisses vers la terre.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes vendredi 23 juin 2017