iv>
 
   
 


Hommes de cette génération, considérez la parole de l'Eternel! Jérémie 2:31
Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent! Luc 11:28

Al-Injil (l'évangile) est envoyé de Dieu Allah! il n'y a aucun dieu sauf Lui le Vivant, l’Eternel Auto-Subsistant. C'est Lui qui t’a envoyé (pas à pas), dans la vérité, le livre qui confirme ce qui s’est passé avant lui ; Il a envoyé la Loi (de Moïse) et l'Evangile (de Jésus) avant celui-ci comme un guide de l'humanité et Il a envoyé le Critère, (du jugement entre le bien et le mal). Tiré du Coran, Sourate 3:2 - 4


Textes comparatifs
entre la Bible et le Coran




Le Nouveau Testament:
«Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle " (Jean 3.16).
"Aimez-vous les uns les autres; comme Je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres " (Jean 13.34).

Le Coran:
"... Dieu égare et conduit ceux qu’il veut " (sourate 14.4).
 

par Abd al-Masih
Un résumé d'une Conversation Actuelle
(Traduit de l'Arabe)

LE BON CHEMIN - RIKON - SUISSE


 

top

Introduction

A notre époque où tout va vite, les lignes aériennes ont réduit la distance entre les continents. Beaucoup de personnes se déplacent librement d'un pays à l'autre. Nous sommes devenus un "village mondial" - la production journalière de livres, de programmes de télévision et de radio a influencé l'esprit de chacun, en causant parfois confusion et frustration. Le monde est un bourdonnement avec toutes sortes de problèmes. En dépit des incroyables avancées de la technologie, la vieille question demeure: Qu'est-ce que la vie éternelle?

Si nous nous écoutons les uns les autres nous pouvons élargir nos horizons et trouver une réponse à cette question déconcertante.

top

I Une question contrariante

On avait permis à un serviteur du Seigneur de faire de fréquentes visites dans une prison d'un pays arabe; il a raconté ici le mode de vie des criminels emprisonnés. Il avait un laissez-passer légal pour visiter tous ceux qui voulaient entendre le message de paix de la vérité qui peut purifier le coeur et changer l'esprit. Cette homme de Dieu entrait dans les cellules de la prison sans gardien pour l'accompagner, refusant d'être protégé. Il croyait que les prisonniers s'ouvriraient eux-mêmes librement à une discussion honnête seulement s'ils n'étaient pas surveillés. Il est entré dans leurs cellules seul et sans aucune protection et s'est assis avec eux en privé.

Un jour, il est entré dans une cellule remplie de criminels endurcis qui avaient à purger une plus longue peine. Ils le connaissaient de par ses précédentes visites et étaient habitués à entendre ses messages. Après ses visites, ils discutaient de ses messages pendant des jours avec un grand enthousiasme.

Quand il est allé les voir cette fois, ils ont fermé la porte soudainement derrière lui, en disant, "nous ne te laisserons pas partir jusqu'à ce que tu répondes honnêtement à notre question." Il a répondu: "Je suis venu vous voir de mon propre gré, sans être accompagné d'un gardien armé. Je suis prêt à répondre à vos questions de la part de Dieu selon ma connaissance. Je ne peux pas répondre à ce que je ne connais pas." Ils lui ont dit: "Nous ne te questionnons pas sur les mystères de l'univers. Nous te demandons seulement, toi qui es un homme intègre, de nous donner une réponse claire à la question qui nous a troublés: "Qui est le plus grand, Mahomet ou le Christ?"

Quand le pasteur entendit cette question, il s'arrêta un moment pour reprendre son souffle, et se dit: "Si je dis, 'Mahomet est le plus grand,' les prisonniers chrétiens pourraient s'y opposer et m'attaquer. Et si je dis, 'Christ est le plus grand,' les prisonniers musulmans pourraient essayer de me tuer." Il savait qu'une insulte ou un mot déplaisant contre Mahomet était considéré comme une offense passible de la peine de mort. L'homme de Dieu pria dans son coeur, demandant au Seigneur de lui accorder une réponse sage et convaincante pour ces prisonniers. Et le Saint-Esprit a guidé ce pasteur qui est resté seul debout au milieu des prisonniers, derrière les portes fermées, pour présenter humblement une réponse claire et droite.

Quand les prisonniers virent que le serviteur du Seigneur ne répondait pas rapidement, car il priait silencieusement, ils le pressèrent: "Ne te dérobe pas à ta responsabilité. Ne sois pas un lâche. Dis-nous la vérité. Nous promettons que quoi que tu dises, aucun d'entre nous ne portera la main sur toi. Ne nous ment pas et ne nous cache pas ce que tu penses intimement à propos de ce sujet. Dis-nous l'entière vérité."

Le serviteur de Dieu répondit: "Je suis prêt à vous dire les faits dans leur réalité. Je n'avais pas prévu de vous parler de cette question à laquelle vous me confrontez dans mon exposé d'aujourd'hui. Cependant, si vous avez décidé d'écouter une comparaison entre Mahomet et Christ, je ne vous cacherai pas la vérité. Quelque soit la façon dont vous comprendrez mon exposé je ne suis en aucun cas responsable de tout résultat négatif qui pourrait découler de notre étude d'aujourd'hui. Vous êtes les seuls responsables, car vous m'avez demandé de répondre à une question que je n'ai jamais soulevé ni essayé de mentionner."

Le pasteur continua: "Je ne vous dirai pas moi-même qui est le plus grand. Je laisserai cette décision au Coran et aux traditions islamiques. Ils ont toujours donné une réponse convaincante et décisive. Vous pourriez considérer ce que le Coran a à dire à propos de la vérité cachée, et la vérité vous rendra libre."

top

II LA NAISSANCE DE MAHOMET ET CELLE DE CHRIST

Il est généralement reconnu que le père de Mahomet était Abdallah; et sa mère, Amina. Mahomet était un homme dont le père naturel était connu et dont la mère était respectée. Ni le Coran ni les savants musulmans ne prétendent que Mahomet soit né de manière surnaturelle. Sa naissance n'a pas été annoncée par un ange, et il n'est pas non plus né par une déclaration de Dieu. Il est né de manière naturelle tout comme nous, d'un père humain et d'une mère humaine.

Quant à Christ, le Coran spécifie plusieurs fois qu'il n'est pas né de manière naturelle, comme nous le sommes nous. Son Père n'était pas un être humain. Il a été conçu dans la personne de la vierge Marie sans l'intervention d'un père humain, mais Allah a insufflé son esprit en Marie. Ceci fait de Christ -exclusivement- le seul dans le monde entier qui soit né de part la déclaration de Dieu et par son esprit.

Réellement, le Messie, Isa, Fils de Marie, l'ambassadeur d'Allah, est le fruit de l'Esprit de Dieu répandu en Marie; et Il est Esprit comme Allah est Esprit (Femmes 4:171).

Nous avons insufflé de notre Esprit en elle (Les Prophètes 21:91).

Nous avons insufflé de notre Esprit en lui (Le Rébarbatif 66:12).

Christ n'est pas un homme ordinaire, mais l'Esprit divin s'est incarné dans un corps humain. Il est donc né par l'Esprit de Dieu et par la vierge Marie. En opposition, Mahomet est né d'un père et d'une mère, comme chaque être humain. Il n'est pas né par l'Esprit de Dieu.

top

III DES PROMESSES DIVINES CONCERNANT MAHOMET ET CHRIST

Nous allons réciter des extraits du Coran concernant les promesses divines faites à Marie (Mariam) au sujet de Christ qui devait naître par elle: "

O Marie, Allah vient t'annoncer de bonnes nouvelles 'un envoyé de sa part' son nom sera le Messie, Isa, le fils de Marie, extrêmement honoré dans ce monde et dans le prochain; et il sera l'un de ceux amené à se tenir près d'Allah" (La Maison d'Imran 3:45).

Le Très-Haut lui-même a évangélisé Marie et l'a personnellement informée de la naissance de Christ, l'appelant "un envoyé de sa part." Tous les prophètes ont entendu la déclaration de Dieu et l'ont sincèrement retranscrite. Quant à Christ, Il n'a pas seulement entendu le message inspiré, Il est devenu lui-même l'incarnation de la parole divine. La pleine autorité de Dieu est venue habiter en lui, rassemblant tous ses pouvoirs de création, de guérison, de pardon, de consolation et de renouvellement. Concernant cet unique fait, Allah a prédit la naissance de Christ à Marie personnellement, en lui confirmant la réalité de ce grand miracle.

Il n'est pas dit dans le Coran que Mahomet était l'incarnation de la Parole de Dieu. Il a seulement entendu les déclarations de Dieu par l'intermédiaire d'un ange et il les a récitées à ses auditeurs. Dieu n'a pas annoncé la naissance de Mahomet à sa mère; et l'Esprit de Dieu n'a pas non plus été insufflé en elle. D'autre part, Marie a personnellement vu l'Ange Gabriel, qui a été envoyé par Dieu pour lui expliquer avec bonté le travail du Saint-Esprit qui en elle. Elle est la seule à avoir été choisie parmi toutes les femmes, comme le spécifie le Coran:

"O Marie, Dieu t'a choisie et t'a purifiée; Il t'a choisie d'entre toutes les femmes" (La Maison d'Imran 3:42).

Le nom de Marie (Mariam) est répété 34 fois dans le Coran; en opposition, le nom de la mère de Mahomet n'est jamais mentionné dans le Coran - même pas une fois. Quand Mahomet a demandé pardon pour elle après sa mort, Allah l'a arrêté; ceci l'a fait pleurer amèrement.

top

IV LA JUSTICE DE MAHOMET ET CELLE DE CHRIST

On dit que quand Mahomet était enfant, deux anges sont venus et ont purifié son coeur. Les savants musulmans soutiennent cette histoire en s'appuyant sur la version du Coran:

"N'avons-nous pas ouvert (élargi) ton coeur et ôté ton fardeau (wizr), lequel faisait ployer ton dos?" (L'Elargissement 94:1-3).

Depuis ce temps-là, Mahomet a porté l'honorable titre d'al-Mustafa, "Celui qui a été choisi." Il n'avait pas de pureté et de justice en lui-même, c'est pourquoi les deux anges ont dû ôter le fardeau de son coeur pour le purifier. Mahomet avait besoin d'une "chirurgie du coeur" pour être purifié et pour devenir un prophète et un messager d'Allah.

D'autre part, nous lisons dans le Coran que le Fils de Marie serait "le plus saint" dès le moment de Sa naissance; l'ange lui a dit:

"Je suis un messager envoyé de la part du Seigneur, pour te donner le garçon le plus saint" (Marie 19:19).

Les savants musulmans al-Tabari, al-Baidawi, et al-Zamakhshari se sont mis d'accord pour dire que l'expression "le plus saint" signifie irréprochable, innocent et sans péché. Avant la naissance de Christ, l'inspiration divine a déclaré que celui qui devait naître par l'intervention de l'esprit de Dieu vivrait toujours de manière sainte, sans commettre un seul péché. Il n'aurait pas besoin de purifier son coeur, car il serait lui-même la personnification de la sainteté. Le Fils de Marie n'a pas seulement entendu la voix de Dieu; Il était lui-même cette voix. Il n'y avait pas de différence entre Ses actions et Ses paroles. Il est resté irréprochable et sans péché.

Le Coran atteste plusieurs fois que certains prophètes ont commis des péchés spécifiques - à l'exception de Christ, qui a toujours vécu de manière irréprochable et dans la pureté. L'esprit de Dieu est venu habiter en lui, dès sa naissance, en parfaite sainteté, malgré le fait qu'il soit un être humain. Il n'est pas tombé dans la tentation car il était l'incarnation de l'esprit de Dieu.

Mahomet confesse ouvertement et par trois fois dans le Coran qu'il a dû implorer le pardon d'Allah:

"Demande pardon pour ton péché et prie ton Seigneur le soir et au lever du jour" (Le Croyant 40:55).

"Demande pardon pour ton péché, et pour les croyants, hommes et femmes. Dieu connaît ta marche de long en large, ainsi que les intérêts de ton coeur" (Mahomet 47:19).

"Nous t'avons accordé une victoire évidente, pour pardonner tes péchés passés et futurs" (Victoire 48:1-2).

Certains musulmans refusent d'accepter ces versets que le Coran révèle clairement dans ces pages. D'autres essayent d'expliquer la vérité autrement.

Mahomet était un homme normal, né de deux parents. Il a vécu une vie naturelle et il a péché comme nous-mêmes nous péchons. Il a demandé à Allah le pardon de ses péchés. Christ, cependant, est né par l'Esprit de Dieu; il était l'incarnation de la parole de Dieu, vivant dans la pureté et la sainteté dès Sa naissance.

top

V L'Inspiration de Mahomet et celle de Christ

Mahomet a prétendu avoir reçu son inspiration par l'Ange Gabriel, l'esprit fidèle. On mentionne dans plusieurs Traditions que toutes les fois où Mahomet a été inspiré, il entrait dans un semi-coma. Dans le livre al-Rewaya, il est écrit qu'il n'était plus dans son état normal et ressemblait à un ivrogne sur le point de s'évanouir. Des érudits musulmans disent qu'il était enlevé de ce monde. Abu Huraira a dit, "Quand Mahomet était inspiré, il était frappé de terreur." Dans le livre al-Rewaya, il est écrit: "La dépression se voyait sur son visage, et ses yeux étaient enfoncés. Parfois il tombait dans un profond sommeil." Omar b. al-Khattab a dit, "Quand il était inspiré, un bruit semblable au bourdonnement des abeilles pouvait être entendu autour de son visage." On a demandé à Mahomet comment cela se passait quand il recevait l'inspiration; il a répondu: "Parfois cela vient sur moi comme le tintamarre d'une multitude de cloches, ce qui est la forme d'inspiration la plus dure pour moi; et quand c'est fini, je me souviens de ce qu'on m'a dit."

Des érudits musulmans étaient d'accord pour dire que "A chaque fois que Mahomet était inspiré c'était très lourd pour lui; de la sueur froide coulait de son visage; parfois il tombait dans un sommeil profond, et ses yeux viraient au rouge." Zaid b. Thabit a dit: "Quand Mahomet était inspiré, lui-même devenait plus lourd. Une fois, il est tombé sur moi, et j'ai juré à Dieu, je n'ai jamais trouvé un poids plus lourd que celui de Mahomet. Quand il était inspiré, pendant qu'il était sur son chameau, celui-ci boitait, et ses jambes semblaient être sur le point de se casser; et parfois il restait accroupi" (Domination dans les Sciences Coraniques, par al-Soyouti; 1:45-46). Selon les savants musulmans et leurs témoins, Allah n'a pas parlé à Mahomet directement mais a traité avec lui seulement par l'intermédiaire de l'Ange Gabriel. Allah est resté à distance de lui, même au moment de l'inspiration.

En opposition, Dieu n'a jamais envoyé l'ange Gabriel vers le Christ, et Christ n'a jamais été inspiré par l'intermédiaire d'un tiers. Il a lui même été l'incarnation de la Vérité (Marie 19:34), l'éternelle parole de Dieu, et un Esprit venant de Lui, venant du sein de Dieu, rempli de la connaissance de Sa volonté. Si quelqu'un veut étudier la volonté de Dieu en profondeur, il devrait étudier la vie de Christ avec attention, car Il est la volonté incarnée du tout-puissant. Le Coran nous dit plus loin qu'Allah Lui-même a enseigné à Christ le Livre, la sagesse, la Torah et l'Evangile, avant Son incarnation:

"Et Il lui enseignera le Livre, la Sagesse, la Torah, et l'Evangile" (Maison d'Imran 3:48).

Christ connaît tous les secrets du ciel et de la terre, parce qu'Allah lui a dit tout ce qui était écrit dans le Livre Divin (al-Lauh al-Mahfudh), incluant la Torah dans son entier, La Sagesse de Salomon et l'Evangile. Christ était ainsi rempli de la parole de Dieu. Il n'a rien dit d'autre que les mots de Dieu. Selon le Coran, il a articulé des paroles de réconfort et de direction à Sa mère, immédiatement après Sa naissance, comme un adulte:

"Mais celui qui était sous elle l'appela, 'Ne sois pas triste; regarde, ton Seigneur a établi sous toi une personne grande. Secoue le tronc de la palme, et des dattes fraîches et mûres tomberont autour de toi. Mange donc, et bois, et sois consolée; et si tu vois quelqu'un, dis: 'J'ai prêté serment fermement auprès du Grand Miséricordieux. Aujourd'hui je ne parlerai avec aucun homme'" (Marie 19:24-26).

Selon le Coran, Christ a dit les mots de Dieu quand il était encore un enfant. Il n'a pas eu besoin d'un ange ou d'un intermédiaire, car Il est la parole de Dieu et son Esprit. Pour cette raison, le pouvoir de Dieu a été manifesté dans le Fils de Marie, en créant, guérissant, pardonnant, réconfortant et régénérant.

La conclusion de l'inspiration de Mahomet dans le Coran et les Traditions a été résumée dans la Sharia (Loi Islamique), laquelle contient toutes les interdictions et les commandements divins. La forme définitive de l'inspiration de Mahomet a été mise en forme dans des "livres": le Coran et les Traditions, qui sont résumés dans la Sharia.

L'inspiration de Christ est "la sienne propre." Son Evangile n'est pas une loi mais la révélation de Sa vie, la description de Sa Personne. De plus, Christ a accordé à ceux qui le suivent le pouvoir de son Saint-Esprit, pour qu'ils puissent accomplir ses commandements. Ses disciples ne croient pas en un livre ou en une religion principalement, ils ne vivent pas non plus sous une loi; mais bien davantage, ils croient en une personne. Il se sont accrochés à Christ étroitement, personnellement et ils le suivent. Christ est la véritable inspiration de Dieu.

top

VI LES SIGNES DE MAHOMET ET CEUX DE CHRIST

Les savants musulmans prétendent que les miracles qu'Allah permettait que Mahomet accomplisse étaient les versets du Coran dans la Suras. Ainsi, les prodiges de Mahomet n'étaient pas des actions mais des mots.

Le Coran parle du nom de Jésus, décrivant Ses travaux uniques et ses actes suprêmes de guérison.

Christ n'a pas maudit Ses ennemis, il ne s'est pas non plus comporté comme un tyran. Il s'est révélé lui-même comme étant la source de la bonté, de l'amour et de la grâce. Le pouvoir de Dieu s'est manifesté à travers lui au moyen des signes étonnants qu'il a accomplis.

Le Béni, Le Plus Grand Physicien

Le Coran confirme que le Christ a guéri des aveugles sans procédés chirurgicaux ou par le moyen de la médecine. Il les a lui-même guéris en prononçant des paroles puissantes. Ses paroles ont prouvé son pouvoir de guérison - à cette époque-là comme de nos jours. Selon le Coran, Christ dit:

"Où que j'aille, il a fait de moi une source de bénédiction" (Marie 19:31).

Il est la véritables source de bénédiction pour tous les peuples, en tout temps (La Maison d'Imran 3:49; La Table 5:110).

Le Fils de Marie n'a pas eu peur de tous ces gens frappés par la lèpre, mais il a touché leur peau souffrante et les a guéris par sa parole purifiante. Christ est le plus grand physicien de tous les temps. Il a aimé le pauvre et a reçu le malade. Il a fait renaître l'espoir et la foi en eux. Il a guéri chaque malade qui se présentait à lui.

Il a vaincu la mort

Un des plus grands miracles de Christ a été sa victoire sur la mort; ceci est confirmé dans le Coran comme dans l'Evangile. Il a ressuscité une petite fille, un jeune homme, et un adulte. Qui peut délivrer quelqu'un de la mort si ce n'est Dieu seul! Il est de la plus grande importance pour nous de comprendre la profondeur de la signification de plusieurs versets coraniques qui déclarent le fait indéniable que Christ a vaincu la mort à plusieurs occasions (La Maison d'Imran 3:49; La Table 5:110).

Des critiques superficiels disent que le Fils de Marie ne pouvait pas accomplir de miracles par lui-même, mais que c'était Dieu qui le fortifiait au moyen de l'Esprit saint, en lui permettant d'accomplir tous ces différents miracles. Ils basent leur revendication sur les versets coraniques suivants:

"Nous avons donné à Isa, le Fils de Marie les signes clairs, et nous l'avons fortifié au moyen de l'Esprit saint" (la Vache 2:87).

"Ces Messagers, nous les avons préférés entre tous les autres; certains d'entre eux sont ceux à qui Allah a parlé, et qu'il a élevés, et nous avons donné à Isa, le Fils de Marie les signes clairs, et nous l'avons fortifié au moyen de l'Esprit saint" (La Vache 2:253).

"Quand Allah a dit, Isa Fils de Marie, souviens-toi de ma bénédiction versée sur toi et sur ta mère, quand je t'ai fortifié au moyen de l'Esprit saint, pour parler aux hommes alors que tu étais dans ton berceau, comme le ferait un adulte; et quand je t'ai enseigné le Livre, la Sagesse, la Torah, l'Evangile; et quand tu as créé la ressemblance d'un oiseau sortant de la boue, avec Mon autorisation; tu as alors soufflé en lui, et il est ainsi devenu un (véritable) oiseau, avec Mon autorisation; et tu as guéri l'aveugle et le lépreux avec Ma permission, et tu as vaincu la mort avec Ma permission'...Et ceux qui étaient incrédules parmi eux on dit, 'Ce n'est rien que de la sorcellerie manifeste'" (La Table 5:110).

Quelle surprise! Le Coran certifie à plusieurs reprises la parfaite symbiose entre Allah, le Christ et le Saint-Esprit. Les trois ont coopéré dans une unité complète, accomplissant les miracles de Christ ensemble. Chrétiens, vous aussi, croyez au travail de coopération de la Sainte Trinité.

Le Jeune Créateur

Nous lisons dans le Coran - pas dans l'Evangile - que Jésus, quand il était enfant, a formé avec de la boue la ressemblance d'un oiseau, et il a soufflé en lui; et il est devenu un oiseau vivant, volant dans le ciel:

"Je suis venu vers vous avec un signe de la part du Seigneur, je créerai pour vous avec de la boue la ressemblance d'un oiseau; je soufflerai alors en lui, et il deviendra un oiseau vivant avec la permission de Dieu. Je guérirai aussi l'aveugle et le lépreux, et ramènerai le mort à la vie avec la permission de Dieu" (La Maison d'Imran 3:49).

Dans ce verset, nous trouvons la phrase, "Je créerai pour vous," qui à elle seule indique que Christ est Le créateur capable. Un être humain ne peut ni créer quelque chose à partir de rien, ni insuffler la vie en quelque chose qui n'est pas vivant.

Le Coran affirme la capacité de Christ à donner la vie au moyen de son souffle stimulant. Il a respiré en un oiseau fait de boue et il est devenu un oiseau vivant, exactement comme quand Dieu a insufflé sa vie en Adam auparavant. Cela signifie que Christ a en lui l'Esprit qui donne la vie; Il peut donner la vie à de la boue sans vie.

Le Bienveillant Fournisseur

Les multitudes de Palestine ont remarqué les aptitudes illimitées du Fils de Marie et l'ont suivi, même dans le désert, en ne se souciant pas du temps et en ignorant les circonstances difficiles. Ils l'ont écouté jusqu'à ce qu'il fasse nuit. Le Coran témoigne que le Christ a fourni une table de nourriture, qu'il a faite descendre du ciel pour contenter la foule dans le désert:

"Les apôtres ont dit, O Isa Fils de Marie, ton Seigneur est-il capable de nous faire descendre une table du ciel?' Il a dit, 'Craignez Dieu, si vous croyez cela possible.' Ils ont dit, 'Nous voudrions manger de ceci et nos coeurs seraient rassurés; et nous saurions ainsi que tu nous as dit la vérité, et nous pourrions ainsi faire partie de tes témoins. 'Isa le Fils de Marie dit, 'O Dieu, notre Seigneur, fais-nous descendre une table du ciel, cela sera pour nous une fête, la première et la dernière pour nous, et un signe de ta part. Et approvisionne-nous; Tu es le meilleur des fournisseurs.' Allah a dit, 'En vérité je la ferai descendre sur vous. Celui d'entre vous qui ne croira pas par la suite, je le châtierai d'un châtiment dont je ne châtierai personne d'autre'" (La Table 5:112-115).

Des savants musulmans ont examiné sous tous les angles la quantité et la qualité de la nourriture fournie sur la table dans le désert, au lieu d'examiner la personne qui l'avait fournie. Selon l'Evangile, Christ a utilisé cinq miches de pain et deux poissons, a rendu grâce, et avec ces aliments il a nourri cinq mille hommes, outre les femmes et les enfants. En ceci il a démontré son autorité illimitée en tant que créateur dans une situation pratique. Christ n'a jamais parlé avec des mots grandiloquents; Il a accompli ce qu'Il enseignait et a manifesté sa volonté et son amour à travers de grands et puissants miracles.

Le Révélateur de Secrets

Dans le Coran, Mahomet déclare:

"Je ne vous dis pas que je possède les trésors de Dieu. Je ne connais pas l'invisible" (Bétail 6:50).

Mais avec Christ, c'est différent. Mahomet a attiré l'attention sur Jésus-Christ et il a dit qu'il est le seul à connaître les secrets des hommes et à voir l'invisible; ces capacités sont réservées pour Dieu seul. Mahomet cite les paroles du Christ dans le Coran:

"Je vous dirai la nourriture que vous mangez, et la quantité de richesses que vous accumulez dans vos maisons. Ceci est sûrement un signe pour vous, si vous me croyez" (Maison d'Imran 3:49).

Mahomet a résumé les capacités de Christ en le décrivant comme omniscient, dans le but d'avertir et de faire des reproches à ceux que le suivent par intérêt. Il était dégoûté par certains musulmans de Medine  parce qu'ils avaient caché de la nourriture et des trésors dans leurs maisons, en refusant de partager toute leur fortune avec les immigrés de la Mecque. Il les a donc avertis que Christ allait revenir bientôt en tant que juge, pour gouverner au Jour du Jugement. Mahomet a confessé qu'Il saurait tout ce qu'ils avaient fait dans le secret de leurs maisons. Il saurait non seulement ce qu'ils avaient mangé mais aussi ce qu'ils avaient caché. Ils n'échapperaient pas à son regard au Jour du Jugement. Il n'existe guère de preuve plus révélatrice de celle la reconnaissance de Mahomet de la déité de Christ. Il a confessé que Christ connaît la vérité cachée et peut lire les secrets dans les coeurs des hommes. Il connaît tous tes secrets en détail. Il manifestera tes mauvaises et tes bonne s actions, car Il est omniscient. Personne ne peut rien Lui cacher.

Le Sage Législateur

Nous lisons dans le Coran que Christ a permis à ceux qui le suivaient de faire ce qui était interdit sous la loi de Moïse. Christ ne les a pas forcés à accomplir tous les ordres de Moïse. Dans l'Evangile, Christ a montré clairement que toute la nourriture qui entre dans notre estomac ne nous souille pas; ce sont les pensées qui sortent de nos coeurs qui nous rendent sales:

"Du coeur viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les fornications, les vols, les faux témoignages, les injures" (Matthieu 15:19).

Christ a révélé une révolution législative, car il était le divin instaurateur de la loi et le législateur détenteur du droit et de l'autorité dans le but de la parfaire et de la mener à bien. Le Coran confirme cet unique privilège de Christ; qui était celui de ne pas être un sujet de la loi, mais de dominer sur elle et de la mener à la perfection. Moïse, tous les prophètes, et toutes les personnes de l'Ancien Testament ont vécu sous la Loi. On attendait d'eux qu'ils accomplissent la Loi, mais Christ avait l'autorité et le pouvoir de la rendre parfaite et de la mener à bien. Pour cette raison, Il déclare dans le Coran:

"Je viens vous confirmer ce que dit la Torah que je tiens dans mes mains, et vous permettre de faire ce qui vous avait été interdit" (Maison d'Imran 3:50).

Dans l'Evangile, Christ dit:

"Vous avez ouï qu'il a été dit, 'Oeil pour oeil, et dent pour dent...' Mais moi je vous dis, aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous font du tort, et vous persécutent..." (Matthieu 5:38-44).

Le Restaurateur des coeurs et des esprits

Béni soit celui qui réalise que Christ n'est pas simplement un homme ordinaire ou un simple prophète mais le divin Législateur avec l'autorité de Dieu. L'ange avait cependant commandé à Mahomet de demander conseil aux gens du Livre, pour qu'il soit en mesure de comprendre la signification de la révélation qu'on lui avait donnée:

"Si tu as un doute concernant ce qui t'a été envoyé, demande à ceux qui ont lu le Livre avant toi" (Jonah 10:94).

Christ n'avait pas besoin de questionner les docteurs de l'Ancien Testament à propos des mystères de la loi de Moïse, il n'a pas non plus eu besoins de détails concernant son message, car il était lui-même la Parole de Dieu et le Législateur de la loi. Christ était véritablement l'incarnation de la loi. Il avait le droit de recevoir l'obéissance qui lui était due. Le Coran cite les paroles de Christ :

"Craignez Dieu, et obéissez-moi" (Maison d'Imran 3:50).

Tous les hommes, Hindous, Juifs, Musulmans et Chrétiens, devraient étudier l'Evangile avec attention, l'apprendre par coeur, et suivre Christ dans tous les domaines de leurs vies. Christ a le droit et l'autorité d'exiger l'obéissance de la part de chaque individu!

Christ n'a pas conduit ses disciples seulement vers Dieu, Il les appelés à le suivre et à mettre en pratique ses enseignements. Pour cette raison, le Coran dépeint des disciples de Christ de manière très élogieuse: Serviteurs de Dieu, croyants, Musulmans, Ses disciples et martyrs (La Maison d'Imran 3:52-53). Dans le Coran, ses disciples disent:

"Nous avons finalement envoyé Isa, le Fils de Marie, et nous lui avons enseigné l'Evangile. Et nous avons rempli le coeur de ceux qui le suivent de compassion et de grâce" (Le Fer 57:27).

Dans le Coran, Allah dit:

"O Isa je te ferai mourir, et je t'élèverai à moi, et je te purifierai de ceux qui ne croient pas en toi. Je mettrai tes disciples au-dessus de ceux qui n'ont pas cru jusqu'au jour de la résurrection. Alors vous reviendrez à moi" (Maison d'Imran 3:55).

Ces versets coraniques montrent que les vrais disciples de Jésus font partie d'une plus grande classe ,

distincte des autres et particulière. Ils sont humbles, ne veulent pas se vanter et devenir grands. Mahomet a déclaré:

"Vous verrez certainement les plus fidèles d'entre eux avoir compassion des croyants qui disent, 'Nous sommes Chrétiens,' parce que certains d'entre eux sont des prêtres et des moines, et ils ne veulent pas s'enorgueillir" (La Table 5:82).

Les témoignages coraniques détaillent les plus grands miracles de Christ, montrant Sa capacité à occasionner des changements politiques et sociaux en silence sans guerre ni fraude. Il renouvelle et transforme des pécheurs désobéissants, et d'égoïstes ils deviennent aimants, de chefs orgueilleux ils sont changés en humbles serviteurs de Dieu. Christ lui-même a confessé qu'il n'était pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour plusieurs (Matthieu 20:28).

Quiconque compare les miracles de Mahomet avec les miracles de Christ découvre que les signes de Mahomet étaient seulement des mots, alors que les signes de Christ étaient des miracles rendus manifestes dans ses oeuvres d'amour et ses actes de grâce.

top

VII LA MORT DE MAHOMET ET CELLE DE CHRIST

Ibn Hisham a raconté dans sa biographie comment le Prophète Mahomet est mort après avoir souffert d'une forte fièvre. Avant sa mort, Mahomet a affirmé que le poison des juifs avait brisé son coeur. Quand une femme esclave juive a mélangé sa nourriture avec du poison, un invité qui mangeait avec lui est mort! Mahomet lui-même a senti que la nourriture était empoisonnée et a craché ce qui était dans sa bouche avant de l'avaler. Cependant, son corps a absorbé une partie du poison, et c'est ce qui a finalement causé sa mort.

La mort de Christ, cependant, a clairement été prophétisée dans le Coran, accomplissant le projet de Dieu en bénédiction pour tous les hommes. Dans le Coran, le Tout-Puissant parle directement à Jésus:

"Je te ferai mourir, et je t'élèverai à Moi" (La Maison d'Imran 3:55).

Même si cette citation n'est pas écrite dans l'Evangile, elle prouve que Christ, selon le Coran, n'a pas été tué accidentellement, mais est mort en accord avec la volonté de Dieu, en paix.

Le Coran ne nie pas la mort historique de Christ comme certains incrédules le proclament, car nous lisons dans la prophétie que Christ a parlé de sa propre mort, dans la Sura Marie 19:33:

"Que la paix soit avec moi, le jour où je suis né, le jour de ma mort, et le jour où je ressusciterai"

Cette extraordinaire confession du Coran confirme que Christ est né, est mort et est sorti du tombeau. Avec cette déclaration, Mahomet a soutenu les enseignements de l'Evangile. Quiconque croit que le récit du déroulement de la vie de Jésus est un événement historique vivra avec Lui vivant maintenant et pour l'éternité!

Quand Christ reviendra sur la terre, il ne mourra pas une deuxième fois. Il n'a pas signalé dans la Sura Mariam qu'il mourrait dans un futur éloigné mais dans un futur proche, après sa naissance et sa vie. Le Coran certifie que Christ est né, qu'Il est mort, et qu'il a de nouveau été élevé dans une chaîne successive d'événements. Les Chrétiens sont certains de la véracité historique du récit de la mort et de la résurrection du Fils de Marie.

Christ est mort volontairement et en parfaite paix. Nous lisons ceci dans l'Evangile et dans le Coran. Christ savait à l'avance de quelle façon il allait mourir. Il a même fixé le jour et l'heure de sa propre mort pour la faire coïncider avec les fêtes de la Pâques, selon la Loi de Moïse. Il a révélé qu'il mourrait pour expier, sauver de leurs péchés et du feu éternel tous ceux qui croient en lui. Tous les gens meurent parce qu'ils ont péché, mais Christ n'a jamais péché. Le Coran affirme ceci sept fois. Christ n'est pas mort à cause de ses propres péchés mais a pris nos péchés sur Lui et il est mort à notre place. Sa mort est porteuse de paix divine et revêt une très grande importance, selon la Sura Mariam, car par Lui, l'Agneau de Dieu a porté les péché du monde dans son grand amour.

top

VIII MAHOMET ET CHRIST, APRES LEUR MORT

Mahomet a été enterré à Médine, et sa tombe est encore là-bas à ce jour. Les musulmans croient que son âme est dans un endroit intermédiaire de la mort (Barzakh), attendant le jour du jugement. Nous lisons dans le Coran que Dieu a élevé Christ à lui, en Lui promettant:

"O Isa, je te ferai mourir, et je t'élèverai à moi" (La Maison d'Imran 3:55).

Cette promesse est confirmée dans le Coran comme un fait accompli:

"Allah l'a élevé à Lui" (Femmes 4:158).

En d'autres termes, Dieu a fait sortir le Fils Marie de la tombe et l'a élevé à lui. Il vit maintenant près de Dieu, étant hautement honoré sur la terre et dans l'éternité. Le Coran déclare:

"O Marie, Dieu t'annonce de bonnes nouvelles de la part de celui dont le nom est le Messie, Isa, le Fils de Marie; hautement honoré, dans ce monde et dans le prochain, et élevé auprès d'Allah" (La Maison d'Imran 3:45).

Le tombeau de Christ est vide, car Il a vraiment été élevé, comme il l'avait auparavant annoncé. Mais les restes de Mahomet sont encore dans sa tombe. Christ est vivant. Mahomet est mort; il n'est jamais sorti du tombeau, et il n'est pas non plus monté au ciel. Il y a un fossé infranchissable entre la mort et la vie. Comme la vie est plus grande que la mort, ainsi Jésus est plus grand que Mahomet. Jésus personnifie la vie éternelle. Le Coran lui-même décrit clairement le Christ comme étant vivant pour tous ceux qui cherchent la vie éternelle.

top

IX LA PAIX DE MAHOMET ET CELLE DE CHRIST

Tous les musulmans mentionnent le nom de Mahomet à chaque fois qu'ils prient :

"Qu'Allah prie pour lui et lui accorde sa paix."

Leur prière indique que la paix Allah n'est pas encore venue sur Mahomet, même si ses disciples ont prié pour lui pendant tous ces siècles! Mahomet est le prophète qui a constamment besoin de l'intercession de son peuple, au détriment d'autres moyens. Le Coran déclare qu'Allah lui-même, tous les anges et tous les musulmans, devraient prier avec ferveur pour Mahomet, dans le but de le sauver au Jour du Jugement:

"En vérité Allah et ses anges prient pour le Prophète. O toi qui crois prie pour lui et accueille-le d'une salutation porteuse de paix" (Les Confédérés 33:56).

Dans la Sura Mariam, Christ déclare:

"La paix soit avec moi, le jour de ma naissance, le jour de ma mort, et le jour de ma résurrection."

Le Fils de Marie est le Prince de la Paix qui a vécu sa vie terrestre en paix avec Dieu du début à la fin. Rien n'a pu le séparer de la bénédiction éternelle.

La naissance de Christ de la Vierge Marie s'est déroulée en harmonie avec la volonté et le pouvoir de Dieu. Il est né sans péché. La paix de Dieu est venue habiter en lui dès le commencement de sa vie. Pour manifester l'évidence de ce fait, les cieux se sont ouverts et les anges ont chanté,

"Gloire à Dieu dans les lieux très-hauts, et sur la terre paix et bon plaisir dans les hommes" (Luc 2:14).

Christ est mort d'une mort véritable. Il n'est pas mort à cause de son propre péché, mais en tant que substitut pour nos péchés. Même dans sa mort, Christ a fait l'expérience de la paix avec Dieu. Les gens meurent à cause de leurs péchés répugnants,

"car les gages du péché c'est la mort" (Romains 6:23).

Mais Dieu a été pleinement satisfait quand Christ est mort, car sa mort comme substitut l'a réconcilié avec l'humanité. La paix de Dieu a donc présidé sur la mort de Christ.

La résurrection de Jésus-Christ est la plus grande preuve de sa sainteté. Si Christ avait commis ne serait-ce qu'un péché pendant toute la durée de sa vie, la mort aurait trouvé une occasion légitime d'exercer un pouvoir sur lui et n'aurait pas relâché son emprise sur lui, comme cela s'est passé pour Mahomet. Mais Christ n'a jamais commis un seul péché, gros ou petit! Pour cette raison, Il a vaincu la mort et est sorti en vainqueur du pouvoir des ténèbres. Christ est vivant - Mahomet est mort! Tous les musulmans confessent cette réalité quand ils font mention du nom de Christ, disant:

"La paix soit sur lui."

Ils le savent bien et proclament qu'il vit en paix parfaite avec Dieu.

Mahomet a fait l'amère expérience de la persécution à la Mecque, mais quand il est devenu puissant politiquement et socialement, il a lancé de sévères attaques et des guerres sanglantes à l'encontre de ses ennemis. Il est parfois devenu intolérant et implacable. Dans le Coran, il commande plus de soixante fois que ses ennemis, tous des infidèles, et tous ceux qui se sont écartés de l'Islam soient tués:

"Tue-les où qu'ils se trouvent. Chasse-les de là où ils t'ont chassé; la sédition est plus atroce que le massacre. Livre-leur combat mais pas dans la Sainte Mosquée mais attends qu'ils te livrent combat là-bas; alors, s'ils te livrent combat, tue-les; telle est la récompense des infidèles" (La Vache 2:191).

"Ne choisis pas tes amis parmi ceux d'entre eux, jusqu'à ce qu'ils se tournent vers la voie de Dieu; alors s'ils se détournent empare-toi d'eux et tue-les où qu'ils soient et ne te lies pas d'amitié avec eux et ne demande pas de l'aide à l'un d'entre eux" (Femmes 4:89).

"Livre-leur combat, jusqu'à ce que la persécution n'existe plus, et que la religion d'Allah devienne la seule religion" (Butin 8:39).

"Quand l'époque des mois sacrés sera terminée, massacre les idolâtres où qu'ils soient et prends-les, et enferme-les, et dresse des embuscades et attends-les là" (Repentance 9:5).

Mahomet n'a pas apporté la paix dans le monde, mais beaucoup de guerres. Il a envoyé ses disciples effectuer des rafles et des guerres saintes plus de trente fois. Il a lui-même participé à ce type d'attaques et d'expéditions vingt-neuf fois. Il a commandé à son peuple de verser le sang de ses ennemis. Il était l'exemple de ceux qui croyaient en lui et le dirigeant politique de la péninsule arabe.

Quant à la personne douce et humble du Christ, les juifs l'ont violemment persécuté, mais il ne s'est pas défendu avec l'épée. Il a interdit à ses disciples de verser le sang de ses ennemis, et il a ordonné à Pierre:

"Remets ton épée en son lieu, car tous ceux qui auront pris l'épée périront par l'épée" (Matthieu 26:52).

Tout chrétien combattant avec des armes mortelles pour que le christianisme se répande, versant le sang des autres peuples, viole la volonté de Dieu; il sera jugé comme désobéissant aux commandements du Prince de la Paix. Toutefois l'on promet aux musulmans, que quiconque mourra dans une guerre sainte sera immédiatement ravi au paradis. Christ est le seul ayant instauré une paix réelle sans avoir besoin de combattre et de tuer. Mahomet a fait en sorte que le combat de chaque musulman contre ses ennemis devienne un devoir. (Voyez aussi la Sura des Femmes 4:95,96; Salut 25:52.)

Christ a préféré verser son propre sang précieux dans le but de sauver ses ennemis, afin qu'ils ne périssent pas. Il a même prié pour eux:

"Père pardonne leur, car ils ne savent ce qu'ils font" (Luc 23:34).

Jésus était le seul musulman véritable, si nous considérons que la définition du mot "Musulman" est un dérivé du mot arabe Salam, signifiant "paix." Un vrai Musulman est un fabricant de paix qui s'est abandonné à l'amour de Dieu, le servant lui seul.

top

X LE SEUL SIGNE DE DIEU

L'inspiration islamique parle de Jésus comme un "Signe d'Allah" (Ayatollah). Selon la religion Islamique, Dieu a fait de Jésus et de sa mère un signe pour les hommes:

"Nous avons fait de lui un signe pour les hommes" (Marie 19:21).

"Nous avons insufflé de notre esprit en elle, et nous avons fait d'elle et de son fils un signe pour les hommes" (Prophètes 21:91).

Christ n'a pas reçu ce titre unique de la part des hommes, mais directement de Dieu. Il n'a pas reçu le titre, "Le Signe de Dieu," pour être parvenu à être diplômé d'une formation supérieure dans une université, mais a porté ce titre éminent dès le tout premier jour de sa vie sur cette terre. En opposition, les plus hauts rangs des musulmans Chiite sont réservés pour d'éminents savants ayant gagné le titre d'Ayatollah, ce qui signifie "le signe d'Allah." Beaucoup de musulmans ont insisté sur l'honneur qu'ils portaient à Khomeini, parce qu'ils ne l'ont pas seulement appelé "Ayatollah" (le Signe de Dieu) mais également Ruhullah ("l'Esprit d'Allah"). Les chrétiens avaient trouvé leur "Signe de Dieu" depuis 2000 ans, en Jésus-Christ! Les Chiites avaient leur célèbre Ayatollah seulement depuis quelques années. Quelle est la différence entre Khomeini et Christ? Le fossé entre ces deux hommes est infranchissable. Christ a guéri le malade, a purifié le lépreux, a vaincu la mort, a nourri l'affamé, a réconforté l'affligé, a béni Ses ennemis, a instauré la paix entre les hommes et Dieu, et a sauvé des millions d'hommes d'un destin tragique au Jour du Jugement. Khomeini, par contre, a abandonné son peuple dans deux guerres désastreuses en Irak et en Afghanistan, où des millions de musulmans ont été tués, mutilés, dépossédés de leurs biens, ayant perdu leurs maisons et leurs moyens de subsistance. Il a maudit toutes les personnes qu'il considérait comme des ennemis de l'Islam, surtout les Etats-Unis. Quelle différence indiscutable entre l'Ayatollah des chrétiens et celui des chiites!

Des érudits musulmans Sunni se sont sentis offensés par l'Ayatollah Khomeini quand il a permis a ses disciples de l'appeler "L'Esprit d'Allah" (Ruhu-Allah) ou "L'Esprit du Saint" (Ruhul-Qudsi). Même Mahomet n'a pas accepté de porter lui-même ce genre de titres. Des savants sunnites de différents pays arabes rencontrés à Casablanca (Maroc) sont tombés d'accord pour condamner cette pratique. Le Roi du Maroc Hassan II, a annoncé publiquement que tant que Khomeiny  n'empêcherait pas ses disciples de l'appeler Ruhullah ou Ruhul-Qudsi, qu'il (l'Ayatollah Khomeiny) devrait être exclu de la religion Islamique et ne devrait plus être considéré comme un musulman. Le Roi a basé sa déclaration sur la preuve Coranique qu'il existe seulement un seul homme dans l'histoire du monde qui a le droit d'être appelé "L'Esprit du Saint": Isa, le Fils de Marie, parce qu'il est né du Saint-Esprit. Pour condamner les Chiites, les Sunnites ont clairement confessé que Jésus est la seule personne à être née par l'Esprit de Dieu.

Khomeiny a été désigné par les hommes comme étant un signe de Dieu pour les Chiites qui vivent de façon primitive en Iran. Cependant Christ était le véritable "Signe de Dieu" pour tous les hommes. Il n'était pas seulement le "Signe de Dieu" pour les chrétiens ou les juifs, mais aussi pour les Hindous, les Bouddhistes, les athées, les musulmans et tous les autres. Quiconque étudie la vie de Christ en profondeur verra qu'il est le parfait Ayatollah, le véritable "Signe de Dieu."

top

XI LA GRACE DE DIEU

Nous lisons dans le Coran qu'Allah a appelé Jésus:

"Un signe pour les hommes et une grâce pour nous" (Marie 19:21).

Mahomet est également appelé une "grâce" dans le Coran:

"Nous t'avons juste envoyé pour être une grâce pour le monde" (Prophètes 21:107).

Nous avons reconnu que l'inspiration de Mahomet diffère essentiellement de celle de Christ; de même, la signification et le contenu de la grâce de ces deux hommes ont fondamentalement différents.

On suppose que l'Ange Gabriel a dicté le Coran à Mahomet. Christ n'a pas eu besoin de l'intermédiaire d'un ange, puisqu'il était lui-même l'incarnation de la Parole éternelle de Dieu. A partir du moment où la différence entre l'inspiration de l'Evangile et celle du Coran est énorme, de même la différence entre la grâce de Christ et celle de Mahomet est infranchissable. On parle de l'inspiration de Mahomet dans les versets du Coran, dans ces dizaines de milliers de déclarations dans la Hadith (Traditions islamiques), et dans le récit de sa vie journalière (al-Sunna). Ces sources ont été réunies et compilées dans la loi islamique (Sharia), et de ceci est sorti tout un ensemble de commandements et d'interdictions. Cette Loi organise toutes les facettes de la vie d'un Musulman, comprenant la prière journalière, précédée d'une toilette obligatoire, le jeûne pendant la période du Ramadan, des impôts religieux, des pèlerinages et même la circoncision et l'enterrement. La Sharia couvre aussi la discipline familiale, l'héritage, les contrats, la guerre sainte et prévoit de sévères châtiments. La vie

d'un musulman est gouvernée par la loi islamique qui, selon la théologie islamique, est la manifestation finale de la grâce de Dieu pour les musulmans.

L'Evangile nous avertit qu'aucun homme ne peut être justifié en observant la loi, car pas une seule personne ne peut satisfaire précisément à toutes ses exigences. Même la loi islamique est constamment violée par les musulmans. Des millions d'entre eux ont négligé le commandement de prier cinq fois par jour; des millions d'autres n'ont logiquement pas pratiqué le jeûne pendant la période du Ramadan; d'autres n'ont pas donné la somme totale des impôts religieux qu'ils devaient payer; et la plupart n'achèvent pas leur pèlerinage sans avoir commis d'erreurs. En outre, combien de fois un homme pèche-t-il contre sa femme et ses enfants, et combien de fois un contrat professionnel a-t-il été rompu pour fraude ou par obligation; et combien souvent des lèvres ont-elles tenues des propos qui n'ont pas été respectés? Il n'y a pas eu un seul homme qui n'ait pas été souillé ou pollué par l'orgueil, la rancune, la haine et sa propre souillure intérieure. La Loi de Dieu condamne chacun dans ses actes, ses paroles et ses intentions. Le but final de la loi est le jugement de chaque pécheur pour ses manquements, sa culpabilité et sa corruption. Oui, la loi de Mahomet a organisé la vie des islamiques, tout comme la loi de Moïse a centré les vies des enfants d'Abraham sur Dieu et sur Sa Parole. La loi exige un abandon total et une entière soumission au Créateur. Mais aucune loi ne peut justifier le pécheur, elle n'a pas non plus le pouvoir de libérer le coupable. La loi a été donnée dans le but de juger le transgresseur et de le détruire. A cause de la loi, l'enfer est la destination de chacun. La Loi est le juste juge. Aucun être humain n'est en mesure de remplir ses exigences.

Toute personne à l'esprit religieux espère et aspire à recevoir le pardon de Dieu. Les musulmans pensent que:

"Les bonnes actions vont chasser les mauvaises actions:" (Capuchon 11:114; Anges 35:29-30).

Mais selon l'Islam, aucun musulman ne peut être assuré du pardon de ses péchés jusqu'au jour du Jugement. Leur loi n'offre pas de sacrifice substitutif, elle ne leur présente pas non plus un salut gratuit. Chaque musulman recevra son salaire exact au Jour du Jugement, quand toutes ses iniquités et ses manquements dans leur entier seront découverts. La loi condamnera finalement ses disciples. Mahomet a reconnu que tous ses disciples iraient certainement en enfer:

"Nous les rassemblerons, et les démons, alors nous les rassembleront autour de l'enfer (Géhenne) sur leurs genoux...il n'y a aucun d'entre vous qui n'y sera pas, mais nous y entrerons; c'était un décret de la part de notre Seigneur" (Marie 19:68,71).

"Il les a créés pour qu'ils finissent ainsi. Et la parole de notre Seigneur sera accomplie: 'Je remplirai certainement la Géhenne avec les esprits (djinn) et les hommes tous ensembles'" (Capuchon 11:119, 120).

Nous reconnaissons que tous les chrétiens, tous les hindous, tous les bouddhistes, et tous les musulmans sont véritablement des pécheurs par nature. Aucun homme est bon,

"car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu" (Romains 3:23).

Christ seul a vécu en accord avec la Loi et a exigé que nous aussi nous accomplissions son commandement d'amour. Cependant, Son but final n'était pas d'instaurer une loi qui condamnerait l'humanité mais d'annoncer la grâce de Dieu pour tous les pécheurs et de les justifier gratuitement. Christ a vécu ce qu'il a enseigné, et il a lui-même accompli parfaitement la loi, prouvant ainsi qu'il était digne d'être ...

l'agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde (Jean 1:29).

70 ans avant Christ, Esaïe le Prophète a prophétisé que quelqu'un viendrait pour être notre substitut, subissant le jugement de Dieu à notre place:

"Certainement, lui, a porté nos langueurs, et s'est chargé de nos douleurs ; et nous, nous l'avons estimé battu, frappé de Dieu, et affligé ; mais il a été blessé pour nous transgressions, il a été meurtri pour nos iniquités ; le châtiment de notre paix a été sur lui, et par ses meurtrissures nous sommes guéris. Nous avons tous été errants comme des brebis, nous nous sommes tournés chacun vers son propres chemin, et l'Eternel a fait tomber sur lui l'iniquité de nous tous." Esaïe 53:4-6

Christ sauve ses disciples de la malédiction de la loi et les affranchit du jugement du Dernier Jour. Il justifie ceux qui le reçoivent et qui croient en lui. Il a certainement réconcilié l'homme avec Dieu et lui a offert la paix éternelle. L'Apôtre Paul nous a poussés à accepter ce privilège spirituel, écrivant:

"Soyez réconciliés avec Dieu, celui qui n'a pas connu le péché, il l'a fait péché pour nous, afin que nous devenions justice de Dieu en lui." (2 Corinthiens 5:20, 21).

top

XII QUI EST LE PLUS GRAND?

Cette question ne peut pas être appropriée directement à Christ et Mahomet. Selon une échelle humaine, tous deux sont parvenus à un niveau d'approbation atteint par aucun autre fondateur de religion. L'islam a atteint 1.2 milliard de personnes, 1,370 années après la mort de son fondateur. Ceux qui prétendent suivre Christ ont dépassé le score de 1.8 milliard. Aucun parti politique, aucune philosophie, aucune idéologie, n'a jamais rassemblé autant d'adhérents que Christ et Mahomet dans les siècles passés.

Mahomet a averti son peuple à la Mecque et a subi de sévères persécutions pendant douze ans. Mais après qu'il émigre à Médine en AD 622, tout a changé. Il est devenu un leader spécialiste de la politique, de la législation et de la guerre. Au yeux de ses disciples, il est à la tête (Imam) de tous les croyants, et il est l'Ambassadeur d'Allah pour la nation musulmane (al-Ummah).

Christ lui-même n'était pas prêt à répondre à la question, Qui est le plus grand? Il s'est humilié lui-même et a déclaré qu'il n'était pas venu pour être servi mais pour servir et pour donner sa vie en rançon pour plusieurs. Il a dit à ses disciples,

"Quiconque veut être le premier, sera finalement le dernier, et quiconque veut devenir chef, sera l'esclave de tous" (Matthieu 10:42).

Il a promis que seulement les personnes humbles hériteraient de la terre (Matthieu 5:5).

Christ n'a pas seulement prêché mais il a également vécu en accord avec ses enseignements. Malgré son pouvoir formidable, Il choisit de vivre humblement, d'être rejeté par les hommes, et d'être finalement crucifié par des mains impies (Esaïe 53:1-3). Quand Pierre a essayé de le défendre, Il le réprimande, lui ordonnant de remettre son épée dans son fourreau et de ne pas s'immiscer dans le plan décidé de Dieu exigeant sa mort substitutive pour le salut de l'humanité (Jean 18:11).

Christ a également prouvé son autorité quand il a assuré à ceux qui cherchent avec droiture à connaître la vérité: "Vos péchés sont pardonnés." Christ dit encore aujourd'hui au pécheur repentant: "Dieu t'aime; Je t'ai réconcilié avec lui. La porte qui mène à lui est grande ouverte pour toi."

Dieu n'a pas envoyé Christ pour qu'il annonce une autre loi insupportable pour l'homme. Christ incarnait la grâce de Dieu. Par Lui, l'amour du Dieu très saint a été révélé. Il a donc aimé les pécheurs, béni ses ennemis et encouragé les personnes désespérées. Jésus est la grâce de celui qui est pleinement miséricordieux et compatissant. Il a prouvé lui-même qu'il était de la même essence que Dieu. En Christ l'Esprit de Dieu s'est fait chair (Femmes 4:171). Il n'y a pas de différence entre sa grâce et la grâce de Dieu. Son expiation est l'offre gratuite de Dieu pour chaque pécheur perdu. Quiconque reçoit sa grâce et accepte sa justification est réconcilié avec Dieu pour toujours . Ceux qui croient en lui reconnaîtront et verront finalement la véritable position de Christ, assis à la droite du Tout-puissant. La grâce de Dieu ne cessera jamais, ne nous condamnera ou ne nous détruira jamais puisqu'il nous a justifiés et rachetés.

Les disciples de Christ ne sont pas obligés de souffrir ni sous la Loi de Moïse ni sous la Sharia de Mahomet. Ils sont soumis à la grâce de Dieu comme cela est écrit dans l'Evangile de Christ. Même le Coran confirme l'unique privilège des disciples de Christ:

"Le peuple de l'Evangile doit juger selon ce que Dieu leur a envoyé. Ceux qui ne jugent pas selon ce que Dieu a envoyé - ceux-là ne croient pas en Dieu" (Sura La Table 5:47).

Le Coran libère légalement les Chrétiens de la Sharia et leur confirme qu'ils bénéficient de la grâce de l'Evangile. La grâce de Christ leur accorde une paix parfaite du coeur et de l'esprit. Leur vigueur spirituelle provenant de leur assurance quant à leur salut les conduit à faire des services d'amour basés sur leur espoir éternel.

Christ s'est humilié lui-même et a fait davantage en glorifiant son père qui est dans les cieux, disant:

"En vérité, en vérité, je vous dis : Le Fils ne peut rien faire de lui-même, à moins qu'il ne voie faire une chose au Père, car quelque chose que celui-ci fasse, cela, le Fils aussi de même le fait" (Jean 5:19).

"Ne crois-tu pas que moi je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que moi je vous dis, Je ne les dis pas de par moi-même; mais le Père qui demeure en moi c'est Lui qui fait les oeuvres" (Jean 14:10).

Christ s'est ainsi renié lui-même et a rendu tout l'honneur à Dieu son Père. Il a même confessé:

"Le Père et plus grand que moi. ... Moi et le Père nous sommes un" (Jean 14:8, 10:30).

Quiconque désirant donc comprendre Christ devrait s'humilier lui-même et poser la question, Qui est le plus humble? Christ s'est humilié lui-même jusqu'à se faire malédiction pour nous pour que nous puissions devenir justice de Dieu en Lui. Il s'est donné lui-même en rançon pour tout homme et femme mauvais - même pour les meurtriers - pour que nous puissions être libérés de la condamnation de Dieu, étant transformés en croyants remplis de son amour éternel.

top

CONCLUSION

Les prisonniers ont écouté en silence les paroles du pasteur. Certains d'entre eux se sont mis en colère et l'ont dévisagé avec haine. D'autres étaient intéressés et surpris. Quelques-uns d'entre eux se sont réjouis silencieusement d'entendre cette réponse claire. Ils ont trouvé un nouvel espoir dans ce message.

Le porte-parole des prisonniers a répondu au pasteur: "Nous reconnaissons que tu nous as parlé clairement. Tu nous as dit franchement ce que tu crois réellement. Nous allons réfléchir au sujet de ce que tu nous as dit et nous allons discuter des points que tu as soulevés, en les comparant avec attention avec les versets du Coran et les Traditions. Certains d'entre nous ne sont pas d'accord avec toi maintenant, mais nous avons promis de te laisser partir en paix. Nous allons continuer à étudier ce sujet avec application.

source: http://pages.ifrance.com/pages/livres/plusgran/index.htm





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 17 décembre 2017