Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils pourront chasser des démons


Au sujet de cette parole de Jésus dans Marc 16:17, Kenneth Hagin commente ainsi dans son livre "The Believer's Authority" :

"Les chrétiens ont l'autorité sur le diable dans leur propre vie et leur foyer. Ils ne peuvent pas chasser le diable de tous ceux qu'ils rencontrent si ceux-ci ne le veulent pas. L'autorité spirituelle est très semblable à l'autorité naturelle. Par exemple, vous n'avez aucune autorité sur la façon que je vais dépenser mon argent. Vous ne pouvez pas me dire comment la dépenser à moins que je vous en donne la permission. Vous n'avez pas non plus d'autorité sur mes enfants."

Vous ne pouvez pas chasser de démons de la vie de quelqu'un qui ne le veut pas, à moins qu'une personne de son foyer le veuille.

Les deux personnes possédés par une légion de démons ont accouru vers Jésus pour être délivrés (Matthieu 8:28), ce qui a permis à Jésus de chasser d'eux les démons, même s'ils étaient très nombreux et que ce sont eux qui avaient pris le contrôle de la bouche des deux hommes.

- Jésus n'a jamais couru après des possédés pour les délivrer malgré eux.

Par des personnes interposées, on le voit avec le centenier qui demande la guérison de son serviteur (Matthieu 8:13), on le voit avec la cananéenne qui avait demandé à Jésus de chasser le démon de sa fille (Matthieu 15:28). On le voit encore avec le père du garçon qu'un démon avait rendu épileptique, sourd et muet (Matthieu 17:15-18). Les patrons d'employés ou les parents de jeunes tourmentés ou possédés ont l'autorité d'exercer au nom de Jésus de la délivrance et la guérison de leurs enfants ou d'autres membres de leur famille.

Le révérend Kenneth Hagin rapporte encore dans son livre "The Believer's Authority" dont je fais une traduction libre dans les deux paragraphes qui suivent qu'il a prié plusieurs années pour le salut de son frère ainé, considéré comme le mouton noir de la famille qui allait toujours en empirant. Il priait : « Dieu, sauve-le! » Il jeûnait même pour son salut. Un jour le Seigneur l'a défié de faire quelque chose en se servant de son autorité – il a dit « Au nom de Jésus, je brise le pouvoir du diable sur la vie de mon frère, et je réclame son salut! »

J'ai donné l'ordre, quand un roi donne un ordre, il sait qu'il sera suivi. Le diable a essayé de me dire que mon frère ne serait jamais sauvé, mais j'ai fermé ma pensée à cette idée et j'ai dit en riant : « Je ne pense pas que mon frère sera sauvé, je sais qu'il sera sauvé. » J'ai pris le nom de Jésus et brisé le pouvoir de Satan sur lui et réclamé sa délivrance et son salut. Cela n'a pas pris dix jours et mon frère fut sauvé. La Parole fonctionne !

Kenneth Hagin vient de nous démontrer que nous avons de l'autorité spirituelle dans nos familles. Quand le geôlier s'est converti, tout son entourage l'a suivi (Actes 16:31,34), Josué et toute sa famille ont décidé de suivre l'éternel (Josué 24:15). Quand un parent est saint, les enfants le sont aussi (1Corinthiens 7:14), la bonté de Dieu s'étend sur les générations suivantes (Exode 20:14), ils sont aimés à cause de leurs pères (Romains 11:28). - Remarquez aussi que Jésus n'a jamais guéri non plus quelqu'un malgré lui.

C'est pour cela que Jésus a demandé à Bartimée dans Marc 10:51 :

"Que veux-tu que je te fasse ?"

Jésus a pu alors le guérir. C'est pour cela aussi qu'il avait demandé au paralytique à la piscine s'il voulait être guéri (Jean 5:6).

- Jésus a reçu toute l'autorité sur les principautés démoniaques

Jésus passe maintenant par son corps l'église pour l'exercer sur la terre (Matthieu 28:18, Ephésiens 1:20, 2:6) mais il a besoin de l'autorisation des hommes pour les délivrer du royaume de Satan, Jésus ne peut pas rien faire pour ceux qui veulent y rester parce qu'ils en retirent certains avantages. Tout comme on ne peut pas sauver quelqu'un malgré lui, on ne peut pas le délivrer non plus ni le guérir s'il ne le veut pas. Certains ne veulent pas être guéris parce qu'ils préfèrent demeurer handicapés parce qu'ils en retirent de la pitié ou une pension. D'autres ne veulent pas être délivrés des démons ou de la drogue parce qu'ils aiment expérimenter des sensations inaccessibles au reste des humains.

Jean 5:6 Jésus, l’ayant vu couché, et sachant qu’il était malade depuis longtemps, lui dit: Veux-tu être guéri ?

Voulez-vous être sauvé, délivré, pardonné, guéri ? Si oui, Jésus va intervenir dans votre vie, sinon il attendra votre permission.

Ceux qui le veulent, ceux-ci qui résistent au diable en exerçant l'autorité au nom Jésus vont expérimenter le salut, la délivrance, le pardon, la guérison. Ils feront fuir Satan loin d'eux (Jacques 4:7), combien plus ses démons moins puissants que lui.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 16 juin 2019