Les larmes efficaces


Psaumes 126:1 Chant des montées. Quand l’Eternel a ramené les déportés de Sion, nous étions pareils à ceux qui font un rêve. 2 Alors notre bouche était remplie de rires, et notre langue poussait des cris de joie. Alors on disait parmi les nations: «L’Eternel a fait de grandes choses pour eux!» 3 Oui, l’Eternel a fait de grandes choses pour nous, et nous sommes dans la joie. 4 Eternel, ramène nos déportés comme tu ramènes les ruisseaux dans le Néguev! 5 Ceux qui sèment avec larmes moissonneront dans la joie, 6 celui qui marche en pleurant avec un sac de semence reviendra avec joie en portant ses gerbes.

Il y a des larmes avant d'en arriver à la joie. Jésus a pleuré avec les soeurs avant de prier son Père pour qu'il ressucite Lazare et puisse se réjouirs avec ses soeurs ensuite (Jean 11:35, 41,42). En lisant le Psaume 126:5-6, il m'est revenu à la pensée, une histoire racontée il y a bien des années lors d'une prédication. Voici ce dont je me rappelle. C'était celle d'une femme qui priait depuis longtemps pour que son fils habitant chez elle revienne au Seigneur. Un jour, elle eut la grâce d'héberger un prophète qui était venu faire une conférence de plusieurs jours dans son église. Elle en a profité pour lui demander d'aller parler à son fils ou du moins de prier pour lui.

Le prophète lui répondit : «Non, je ne le ferai pas, je ne vois pas de larmes dans vos yeux.»

La femme fut estomaquée par sa réponse, mais ne répondit rien. Elle continua ses tâches ménagères et prépara tous les repas pour le prophète. Ensuite, elle se retirait sans manger dans sa chambre pour pleurer et crier à Dieu en faveur de son fils. Avant le départ du prophète, le fils était revenu au Seigneur. Dieu avait ainsi fait de grandes choses en ramenant à lui l'enfant déporté (Psaumes 126:3-4).

Les larmes sont une manifestation de la ferveur, autant que les rires. La peine à voir les âmes perdues est proportionnelle à celle de voir les gens sauvés.

Jacques 5:16 La prière fervente d’une personne juste a une grande efficacité.

On passe facilement par dessus le mot "fervente" pour s'attacher au fait que nous sommes justes grâce à Jésus. La justice, c'est la part de Jésus, la ferveur dans la prière, c'est NOTRE part. C'est un travail d'épquie, Jésus a fait sa part, faisons aussi la nôtre pour arriver au résultat souhait, la guérison du corps et/ou de l'âme.

Jacques 5:16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin d’être guéris. La prière fervente d’une personne juste a une grande efficacité.



Compteur installé le 4 juillet 2018

Nombre de visites - 50