Apologie de la graisse !


Au Québec quand on entend que quelqu'un est gras dur, c'est un signe que ses affaires vont très bien. Comme aux temps bibliques, la maigreur est un signe que quelque chose ne va pas.

2 Samuel 13:4 Il lui dit: Pourquoi deviens-tu, ainsi chaque matin plus maigre, toi, fils de roi? Ne veux-tu pas me le dire?

Job 16:8 Ma maigreur se lève, et m’accuse en face.

Aujourd'hui, il y a un volte-face, la graisse a bien mauvaise presse, on la pointe du doigt comme causant bien des problèmes d'image et de santé. On assiste à un changement qui célèbre la minceur, on le voit avec les top modèles rachitiques dans les parades de mode. Notre culture a développé une obsession de minceur alors que Dieu a conçu le corps humain de manière à ce que son métabolisme ralentisse en vieillissant et brûle plus difficilement les graisses. Pourquoi ?

Les avantages d'un peu de graisse en vieillissant

  1. - Quand tu tombes, ça fait moins mal, la graisse amortit la chute
  2. - Le visage est bien moins ridé que chez les gens maigrichons
  3. - Et en cas de famine, il y a des réserves
  4. - Si on te frappe, la graisse absorbe les coups
Voici des raisons bibliques maintenant

  1. - La graisse est un signe de bénédiction dans les Écritures (Esaïe 10:16, Deutéronome 32:15)
  2. - La graisse est ce qui a le plus de valeur aux yeux de Dieu dans le sacrifice (Lévitique 3:14)
  3. - La graisse fait éclater le joug (Esaïe 10:27). La graisse fait éclater le joug de la minceur à tout prix, oui ! lol
Donc, il n'y a pas à avoir honte de traîner un peu de réserve graisseuse.

Je ne fais pas pour autant l'apologie de l'obésité morbide qui est un signe de gloutonnerie (Galates 5:21, 1Pierre 4:3), un péché qui manifeste le manque de maîtrise de soi, un des fruits du Saint-Esprit (Galates 5:22). Ceux qui étaient très gras dans la Bible ont connu une fin tragique, je pense au roi Églon et au sacrificateur Eli, dont les récits de leur décès sont ci-dessous.

Juges 3:14 Les Israélites furent soumis au roi Églon pendant dix-huit ans. 15 Ils appelèrent alors le Seigneur au secours et celui-ci leur envoya un libérateur, Éhoud, un homme gaucher, qui était fils de Guéra, de la tribu de Benjamin. Les Israélites envoyèrent Éhoud présenter des cadeaux à Églon, roi de Moab. 16 Éhoud se fabriqua une épée à deux tranchants, de cinquante centimètres environ, et la mit sous ses vêtements, contre sa cuisse droite. 17 Puis il alla offrir les cadeaux à Églon, qui était un homme très gros. 18 Lorsqu’il les eut donnés, il partit avec les hommes qui les avaient portés. 19 Arrivé aux idoles de pierre qui se trouvent près du Guilgal, Éhoud retourna sur ses pas et vint dire au roi: J’ai un message secret pour sa Majesté le roi. Le roi ordonna à ses serviteurs de le laisser tranquille et tous sortirent. 20 Il était alors assis dans la chambre fraîche qui lui était réservée sur la terrasse. Éhoud s’avança vers lui et déclara: Le message que j’ai pour toi vient de Dieu. Le roi se leva de son siège. 21 De sa main gauche, Éhoud saisit l’épée qu’il portait sur la cuisse droite et la plongea dans le ventre du roi. 22 Elle s’y enfonça tout entière, y compris la poignée, et la graisse se referma sur la lame, car Éhoud ne retira pas l’arme. 23 Ensuite Éhoud sortit par derrière après avoir fermé les portes de la chambre et tourné la clé. 24 Quand il fut parti, les serviteurs arrivèrent et constatèrent que les portes étaient fermées. Ils pensèrent que le roi était en train de satisfaire un besoin naturel à l’intérieur. 25 Ils attendirent jusqu’à en perdre patience, mais le roi n’ouvrait toujours pas les portes de l’appartement. Alors ils prirent la clé, ouvrirent eux-mêmes et découvrirent leur maître étendu par terre, mort!

1Samuel 4:15 Or Eli était âgé de 98 ans, il avait les yeux fixes et ne pouvait plus voir. 16 L’homme dit à Eli: «J’arrive du champ de bataille et c’est du champ de bataille que je me suis enfui aujourd’hui.» Eli demanda: «Que s’est-il passé, mon fils?» 17 Celui qui apportait la nouvelle répondit: «Israël a pris la fuite devant les Philistins et le peuple a subi une grande défaite. Même tes deux fils, Hophni et Phinées, sont morts et l’arche de Dieu a été prise.» 18 Il avait à peine fait mention de l’arche de Dieu qu’Eli tomba à la renverse de son siège, à côté de la porte; il se brisa la nuque et mourut. C’était en effet un homme âgé et lourd. Il avait été juge en Israël pendant 40 ans.

(ci-dessous avec sa femme, pasteur Caroline)



Compteur installé le 1 juin 2017

Nombre de visites - 754





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 11 décembre 2019