L’élection selon la prescience de Dieu
Regardons les deux versets sur lesquels on s'appuie pour l'enseigner.

Romains 8:29 Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin qu’il soit le premier né d’un grand nombre de frères.

1Pierre 1:1-2 Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés (…) et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l’Esprit, afin qu’ils deviennent obéissants

Certains avancent que l’élection est basée sur la prescience que Dieu aurait eue de notre foi, si c'est le cas, ce qui est une possibilité, ce n'est pas précisé comme tel dans ces versets. Mais la question demeure entière alors ! Si ce n'est pas sur la prescience de notre foi, il faut alors poser la question sur la prescience de quoi, puisqu'il est écrit que l'élection a été faite sur la base de la prescience de Dieu ? Sur quoi d'autre que la prescience de notre foi que Dieu aurait-il pu nous élire ?

Le théologien Wayne Grudem avance, en se basant probablement sur Ephésiens 1:5-6 que l'élection selon la prescience de Dieu a été faite sur la base du bon plaisir de sa volonté, à la louange de sa gloire. Ce qui est évidemment vrai mais qui n'explique toujours pas pour autant quel était le bon plaisir de sa volonté ! Le bon plaisir de sa volonté est très clairement énoncé dans 1Timothée 2:4 Dieu VEUT que TOUS les hommes soient SAUVÉS. Alors si on veut être cohérent, si la volonté de Dieu est de sauver tous les hommes, son élection doit concerner tous les hommes !

Basés sur la Parole de Dieu, on peut alors avancer que selon sa volonté bonne, agréable et parfaite, Dieu avait, avant même de fonder le monde, décider de prédestiner les hommes à partager sa gloire en passant par Jésus-Christ et de rendre cette élection effective dans la vie de ceux qui allaient décider de croire en Jésus.

Voilà vraiment une volonté bonne, agréable et parfaite (Ro.12:2), Dieu aime tout le monde (Jn.3:16) et veut conséquemment sauver tout le monde (1Ti.2:4) et si sa volonté était faite sur la terre comme au ciel (Mt.6:10), personne n'irait en enfer qui a été préparé pour le diable et ses anges et non pour les hommes (Mt.25:41-46).

Quad on parle que Dieu ou Jésus choisit ses élus, cela dit que c'est Dieu qui initie, qui appelle. La suite appartient à l'homme de rentrer dans cet appel. N'oublions pas que Jésus avait choisi, élu Judas aussi ! Et Judas a décidé par la suite de cesser de croire en Jésus malgré le fait que Jésus l'avait élu et prévu le faire asseoir sur douze trônes avec les onze autres apôtres, mais Judas a choisi une autre destinée que celle prévue par Jésus pour lui.

Jean 6:70 Jésus leur répondit: N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze? Et l’un de vous est un démon!

Je suis d'accord avec Wayne Grudem et bien d'autres érudits que c'est Dieu qui choisit en premier, Dieu est toujours l'initiateur, la foi elle-meme est un don de Dieu (Ep.2:8), c'est Dieu qui nous a créés avec la capacité d'avoir la foi. Jésus est l'auteur de la foi (Hébreux 12:2), l'Alpha et l'Omega en matière de foi, car il est celui aussi qui mêne notre foi à la perfection finale. Où je diverse d'opinion avec eux, c'est quand ils affirment que Dieu a choisi seulement un certain nombre de personnes pour être sauvées, ce qui entre en contradiction flagrante avec 1Timothée 2:4 où il est clairement stipulé que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés. Comment Dieu pourrait-il agir volontairement contre sa volonté alors qu'il désire que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel !? En avançant que Dieu a choisi tout le monde pour être sauvé, cela efface la contradiction et fait reposer sur l'homme la décision d'entrer ou non dans la destinée que Dieu avait prévue pour lui. Dieu peut ainsi tenir l'homme responsable de son choix et le condamner loin de sa présence en toute justice et logique. Cela est en ligne avec la multitude d'exhortations dans les Écritures enjoignant les hommes à se repentir et se tourner vers la foi en Jésus pour être sauvés.

Wayne Grumem avance aussi comme argument que de faire de la foi le critère de l'élection selon la prescience de Dieu, c'est de faire de la foi une oeuvre et comme le salut n'est pas par les oeuvres. Il a écrit :

Dieu ne tient compte d'aucune « oeuvre » dans son dessein d’élection.

Il donne ensuite l'exemple de Jacob et Ésaü pour illustrer son point. Comme Romains 9:11 le dit, en effet, Dieu avait choisi Jacob avant qu'il ne fasse aucune oeuvre.

Romains 9:11-13 car les enfants n’étaient pas encore nés et ils n’avaient fait ni bien ni mal, pourtant — afin que le dessein de Dieu demeure selon l’élection qui dépend non des oeuvres, mais de celui qui appelle — il fut dit à Rébecca : l’aîné sera asservi au plus jeune; selon qu’il est écrit : j’ai aimé Jacob et j’ai haï Ésaü.

L'élection de Dieu était selon la grâce, Jacob ne le méritait pas plus que Ésaü. Ce choix de Dieu ne concerne cependant pas le salut, Dieu voulait autant sauver Ésaü que Jacob. Il est écrit qu'il a aimé Jacob et haï Ésaü, certains ont expliqué cela parce qu'en hébreu, il n'y a pas de comparatif, on ne pouvait pas écrire "j'ai préféré Jacob à Ésaü" pour trouver celui qui assurerait la descendance pour l'arrivée du Messie. Quand on regarde la vie d'Ésaü par la suite, on constate que Dieu l'a grandement béni lui aussi.

En résumé, Dieu veut sauver tous les hommes parce qu'il aime tous les hommes. Il a choisi tous les hommes comme candidat au salut en leur offrant la possibilité et la capacité de croire en Jésus. Certains acceptent d'entrer dans leur destinée, d'autres non.

Wayne Grudem, au chapitre 32 du livre « Systematic Theology, An Introduction to Biblical Doctrine », Ed. Zondervan, Grand Rapids, Michigan, 1994. Les textes bibliques cités sont tirés de la version SER (Segond Édition Révisée) à moins d’une note contraire.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 13 décembre 2018