- Église -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________

L'engagement du baptême

L'attachement qui unit Christ à son église est en effet un grand mystère qui s'accepte par la foi, auquel nous y sommes introduits dans le corps de Christ par le baptême de l'Esprit et nourris par la Parole de l'Esprit. Le baptême d'eau et la Cène sont la manifestation extérieure, concrète et visible de la réalité intérieure, abstraite et invisible. Tout comme Dieu n'a pas voulu demeurer un concept abstrait pour les hommes mais est venu à notre rencontre en prenant un corps concret et visible en Jésus-Christ, de même il nous a laissé des signes concrets et visibles de sa présence en nous et de sa communion avec nous.

Par le baptême nous sommes unis à Christ et incorporés à lui Ro.6:1-4 et par la Cène nous communions à sa vie 1Co.10:16.

La coupe de bénédiction que nous bénissons, n'est-elle pas la communion au sang de Christ? Le pain que nous rompons, n'est-il pas la communion au corps de Christ? (1 Corinthiens 10:16)

Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. (Romains 6:4)

ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts. (Colossiens 2:12)

Le signe extérieur est étroitement lié à la réalité intérieure et il doit en être la manifestation, C'est pourquoi il n'est pas clair et même pas nécessaire de distinguer si Paul dans ces deux textes fait référence au baptême de l'Esprit et/ou au baptême d'eau. Pierre confirme ceci en disant qu'on ne peut refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le baptême de l'Esprit.

De même pour la communion avec Jésus et son sang qui nous purifie de tout péché, Jean avait-il en pensée la Cène; la réalité physique de la communion au sang de Jésus répandu pour la rémission des péchés ou seulement la réalité spirituelle du sang de Jésus offert une fois pour toutes suffisant pour nous purifier de tout péché?

Comme pour le baptême il est possible que les deux aspects aient été présents à son esprit.

C'est pour cela que ceux qui ne discernent pas le corps de Christ en participant à la communion, n'étant pas en communion avec Jésus et avec son corps sur terre, s'amènent un jugement terrestre contre eux-mêmes.

Le mariage fonctionnent aussi sur le même principe, il y a un aspect abstrait, invisible spirituel qui unit un couple aux yeux de Dieu; c'est ce que représente la cérémonie du mariage et un aspect physique, concret, matériel qui unit un couple aux yeux des hommes; la relation sexuelle.

Cela semble être aussi le cas pour l'appel de Dieu au ministère, il y a un aspect abstrait, invisible et spirituel dans lequel c'est le Saint-Esprit qui met l'homme à part Ac.13:1 et il y a un aspect physique, concret, matériel qui est l'imposition des mains qui est la confirmation, la manifestation extérieure de la réalité intérieure déjà opérée par Dieu.

L'ordre est donc normalement le suivant; la réalité intérieure, abstraite et spirituelle précède la réalité extérieure, concrète et matérielle, sinon cette dernière perd sa signification, mais elle demeure tout aussi importante aux yeux de Dieu et des hommes.

Aux temps bibliques, les parents prenaient sur eux la responsabilité de préparer l'avenir de leurs enfants, ceci apprenait l'enfant à faire confiance à ses parents et c'était aussi un bon exemple pour lui apprendre à avoir confiance à son Père céleste. Ceci se vérifie par les mariages entre enfants et les baptêmes d'enfants.

Il était donc tout à fait naturel que ce fut les parents qui choisirent une épouse pour Isaac, par exemple, et dans cet esprit il est aussi tout à fait compréhensible que les parents fassent aussi un acte de foi par le baptême de leurs enfants que ceux-ci suivraient les traces de leurs parents.

Pour l'homme moderne où la liberté individuelle prime sur toutes les autres valeurs cette façon d'agir est insultante, voire révoltante et n'est sûrement pas voulue de Dieu. Il y a donc un renouvellement de la pensée qui s'impose pour capturer à nouveau les valeurs bibliques de la responsabilité parentale et des promesses qui s'y rattachent, 1Co.7:14,36-38, déjà certains corinthiens, indépendants avant leur temps, contestaient cette manière de faire 1Co.14:36- 37

Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints. (1 Corinthiens 7:14)

Si quelqu'un regarde comme déshonorant pour sa fille de dépasser l'âge nubile, et comme nécessaire de la marier, qu'il fasse ce qu'il veut, il ne pèche point; qu'on se marie. (1 Corinthiens 7:36)
Mais celui qui a pris une ferme résolution, sans contrainte et avec l'exercice de sa propre volonté, et qui a décidé en son coeur de garder sa fille vierge, celui-là fait bien. (1 Corinthiens 7:37)
Ainsi, celui qui marie sa fille fait bien, et celui qui ne la marie pas fait mieux. (1 Corinthiens 7:38)

Est-ce de chez vous que la parole de Dieu est sortie? ou est-ce à vous seuls qu'elle est parvenue? (1 Corinthiens 14:36)
Si quelqu'un croit être prophète ou inspiré, qu'il reconnaisse que ce que je vous écris est un commandement du Seigneur. (1 Corinthiens 14:37)

Plusieurs vivent en concubinage, ils ne veulent pas s'engager, ils ne sont pas sûrs de leur affaire, sûrs de leur amour, ils ont peur de se faire embarquer et d'être pris ensuite. Cela est aussi vrai dans le domaine des relations homme-femme que dans celui de notre relation avec Jésus-Christ.

Il y a un manque terrible de maturité, de sens des responsabilités qui fait que des personnes peuvent se fréquenter pendant des années et vouloir profiter de tous les avantages de la vie conjugale sans avoir à rencontrer les responsabilités qui s'y rattache.

Certains abordent la vie chrétienne ainsi aussi, ils fréquentent l'église, écoutent les messages, cherchent tous les avantages de la vie chrétienne; la communion fraternelle, la paix de Dieu, etc., sans vouloir cependant s'engager par le baptême qui est le pendant spirituel du mariage.

En cela ils désobéissent au commandement du Seigneur Mt.28:19 tous comme ceux qui vivent en concubinage 1Co.7. Jésus leur dit «si vous n'obéissez pas à mes commandements vous n'êtes pas mes amis, par contre si vous demeurez dans ma parole vous êtes vraiment mes disciples».

Et c'est compréhensible, que dirions-nous d'un couple qui se fréquente pendant 10 ans et qui ne se sentent toujours pas prêts à se marier ? Est-ce qu'ils s'aiment vraiment l'un l'autre. De même le chrétien qui retarde indûment son baptême, mois après mois, année après année, on peut se demander avec justesse aussi, aime-t-il vraiment Jésus, est-il vraiment sincère dans son désir de suivre le Seigneur ?

La réponse semble malheureusement non, car le baptême dans la Bible était vivement désiré par ceux qui venaient de se convertir, il s'agit d'une conséquence de l'oeuvre de l'Esprit dans la vie du nouveau converti, et ce désir persiste jusqu'à ce qu'il ait pu être baptisé, même si cela prend des mois avant de se concrétiser.

Ce qui vient naturellement après s'être décidé de suivre Jésus, de devenir son disciple, c'est le baptême: Mt.28:19 «Allez donc faire des disciples de toutes les nations, les baptisant...» . Puisque le disciplat est une décision qui engage tout notre être à se soumettre à la volonté de Jésus, il est normal que l'obéissance à son commandement d'être baptisé suive promptement la conversion.

Il s'agit là du premier test pour vérifier l'authenticité de l'engagement de celui qui a fait profession de foi. En cela le symbolisme du baptême ressemble à celui du mariage. Il doit être précédé auparavant d'un commun accord entre les parties impliqués à observer les règles prescrites.

Pour le mariage, les époux doivent se jurer fidélité et amour jusqu'à ce que la mort les sépare. Seulement après la cérémonie publique sont-ils considérés comme mariés, unis, engagés l'un envers l'autre pour la vie.

Pour le baptême c'est semblable, le croyant a été fiancé à un seul époux Christ, et il doit se garder seulement pour lui. Jésus est le chef de la famille de Dieu et la fiancée, son église composée des croyants doit lui être soumise. La cérémonie des fiançailles est représentée par le baptême, où nous sommes unis à Christ pour former avec lui une seule plante Ro.6:4, Col.2:12 en attendant le banquet des noces de l'agneau dans le ciel. Pour les hébreux les fiançailles étaient aussi engageantes que le mariage sauf que l'union n'était pas consommée. Sur le plan spirituel, même si nous sommes déjà unis en esprit avec Christ, l'union n'est pas complètement consommée, elle ne le sera qu'à notre résurrection physique, quand le salut sera pleinement accompli car maintenant c'est seulement en espérance que nous sommes sauvés, Ro.8:24 même si cette espérance ne trompe point et qu'elle est une ferme assurance Hé.11:3.

Donc même si nous avons décidé dans notre coeur que nous voulons être un disciple de Jésus cette décision officieuse ne sera officielle que par le baptême qui est le témoigne public, cérémoniel, légal qui nous déclare légitimement que nous sommes fiancés à Christ. Bien entendue la cérémonie est vide de sens si elle n'est pas la démonstration d'une réalité intérieure. C'est en vivant en union au Christ quotidiennement, dans l'obéissance à sa parole que nous démontrons véritablement que nous sommes ses disciples Jn.8:31-32.

Celui qui retarde indéfiniment son baptême est semblable à celui qui dit à une femme qu'il va l'aimer pour la vie et qui n'arrive pas à se décider à la marier. On en vient à se questionner s'il l'aime vraiment. C'est tellement un signe de notre temps où les personnes ont peur de toute forme d'engagement, ont peur d'être liées. Car le mariage est engageant, on ne peut plus vivre après en fonction de nous-mêmes seulement on doit aussi penser aux intérêts de l'autre, on doit être prêt à sacrifier sa vie pour l'autre. De même Jésus dit que si nous voulons être son disciple nous devons renoncer à nous- mêmes et perdre notre vie pour lui. Et c'est là où beaucoup de personnes frappent un noeud.

Mais c'est essentiel, si nous ne sommes pas prêt à mourir à nous-mêmes, à nos aspirations pour nous soumettre à Jésus, nous ne serons pas prêt à nous soumettre au premier geste d'obéissance qu'il nous a ordonné de faire, c'est à dire de se faire baptiser.

Le salut est gratuit, c'est une grâce qu'on obtient par la foi Ep.2:8, le salut est gratuit mais paradoxalement il coûte tout, Lu.14:25-35. Jésus a donné sa vie pour nous et il ne s'attend à rien de moins que nous donnions aussi notre vie pour lui. Si nous refusons nous ne pouvons être son disciple.

Cette première étape franchie, la formation du disciple se poursuit par son instruction de tout ce que Jésus a enseigné. Mais seulement après qu'il eût été baptisé. Crois, obéis et ensuite tu comprendras vraiment tu connaîtras la vérité. La même suite logique dans Jn.8:32-33 Demeurez dans ma parole et ensuite vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libre. Jésus nous demande un pas de foi, c'est par la foi que nous sommes sauvés.

Si on suivait la procédure que Jésus nous montre ici on perdrait moins de temps avec des gens qui veulent apprendre mais ne comprennent rien 2Ti.3:7 parce qu'ils n'ont pas voulu suivre la première étape établie par Jésus, ils ont l'apparence de la piété mais reniant ce qui en fait sa force, car ils aiment leur plaisir personnel plus que Dieu 2Ti.3:5. Leur vie ne démontre aucune transformation et on se fatigue pour rien à essayer de les faire avancer, la volonté n'est pas là.

Donc le baptême est le premier pas d'obéissance dans la vie du Chrétien, il démontre par là qu'il s'identifie au Christ, qu'il s'unit à lui, dans une entière soumission à sa volonté. C'est pourquoi il est écrit

"celui qui croira et sera baptisé sera sauvé" Mc.16:16

"Celui qui croit au Fils a la vie mais celui qui désobéit au Fils ne verra pas la vie mais la colère de Dieu demeure sur lui Jn.3:36

Foi et obéissance démontrée par le baptême sont liés.

Quel a été le teneur du premier message d'évangélisation?

Dans Ac.2:38 Pierre l'a débuté ainsi:

repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus à cause du pardon des péchés. (version Scofield)

Après s'être repenti = devenir disciple de Jésus, alors vous pourrez être baptisés pour le pardon de vos péchés - Colombe,

J'ai bien dit «pour le pardon des péchés», la préposition «eis» en grec n'est jamais causale, la traduction de Scofield «à cause du pardon des péchés» est biaisée par sa théologie.

Car le baptême est le signe extérieur de notre repentance et de notre conversion intérieure, par là nous démontrons que nous avons résolu de renoncer à nous-mêmes en étant ensevelis avec Christ pour vivre en nouveauté de vie, ressuscités avec Christ.

Le baptême suit donc naturellement la conversion, Jean a parlé du baptême de repentance Mc.1:4, et ceux qui ne veulent pas du baptême après avoir été enseigné sur sa signification tombent dans la désobéissance au commandement du Seigneur, nous sommes alors en droit de nos poser de sérieuses questions sur leur salut.

Parfois le salut est mal expliqué ou mal compris.

T'as rien qu'accepter Jésus ... puis tu vas être sauvé!

Ce jargon évangélique n'est même pas une formulation biblique, Pierre dit plutôt: repentez- vous = changez votre façon de pensée, reconnaissez vos mauvaises actions et confessez vos péchés et abandonnez-les (metanoeô en grec) et convertissez-vous (epistrephô) = , changez de direction, détournez vous de vos péchés, changez votre comportement pour que vos péchés soient effacés

Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, Ac.3:19

Donc pas question de pardon des péchés, de salut, si la personne n'est pas prête à changer sa vie, il ne suffit pas de reconnaître que Jésus est mort sur la croix pour nos péchés. Ceci est essentiel, bien sûr, mais ce n'est pas tout, Jésus nous dit que si nous voulons devenir ses disciples nous devons renoncer à nous-mêmes, prendre notre croix et le suivre, et que c'est en demeurant dans sa parole, c'est-à-dire, en obéissant à sa parole que nous sommes vraiment ses disciples Jn.8:32, à noter qu'il a dit cela à des personnes qui venaient de croire en lui, v.31.

Les deux concepts sont semblables et Pierre se sert de du mot araméen correspondant à epistrephô pour renforcer le sens de metanoeia à la manière hébraïque pour mettre l'emphase sur une vérité. Dans Ac.2:38 il ne mentionne que le mot metanoeô.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes jeudi 22 avril 2021



NOUVEAUTÉS
  1. Parfaitement sauvés, délivrés et guéris !

  2. Que nos yeux s'ouvrent sur la vraie réalité !

  3. Jouer pour gagner

  4. Mathématiques divines : Faucon + Yaka = Rhema !

  5. Mathématiques divines : Faucon + Yaka = Rhema !

  6. Pouvons-nous accepter des transfusions sanguines ou non ?

  7. Un lieu de repos inusité pour Dieu

  8. L'origine de la chute de cheveux se trouve dans son expression même : la Chute !

  9. Saviez-vous que la religion est une M.T.S. ?

  10. Emmanuel, Dieu avec nous dans nos joies et nos peines

  11. La détermination inarrêtable de la foi

  12. Avez-vous le cœur endurci ? Êtes-vous encore sans intelligence ? N'avez-vous pas de mémoire ?

  13. C'est la guérison qui glorifie Dieu, pas la maladie !

  14. Pourquoi Dieu a-t-il rejeté l'offrande de Caïn ?

  15. Fabriqués à partir de la poussière qu'on piétine

  16. Êtes-vous étonnés par la réaction de Jésus de maudire un figuier et le faire mourir parce qu'il ne portait pas de fruits ?

  17. Comment vivre dans ce monde sans être affecté par le péché

  18. Les choses anciennes et les choses nouvelles

  19. La perle de grand prix

  20. Comment se procurer la perle de grand prix

  21. Un coup de filet !

  22. Dieu est toujours celui qui guérit, que ce soit instantané ou progressivement (Joël Spinks)

  23. L'Église et la grande commission

  24. Changer pour le meilleur

  25. Nous serons lumineux comme le soleil !

  26. La fondation du monde

  27. Le levain dans le royaume des cieux n'est pas l'idée de Dieu

  28. Un plan de moutarde peut-il devenir un arbre ?

  29. Sauver de ses péchés

  30. Est-ce que Marie est demeurée vierge toute sa vie ?

  31. La moisson est grande et elle est prête !

  32. Attention aux détails quand vous lisez, un panier n'est pas une corbeille !

  33. Le rendement dépend de la qualité du terrain et la qualité du terrain dépend du niveau de compréhension

  34. Servir Dieu ou Mamon, c'est choisir entre deux systèmes économiques dans deux royaumes différents

  35. Que signifie «être scandalisé» dans la Bible ?

  36. Qu'est-ce qui fait que le quatrième type de terrain soit de la bonne terre ? - Un coup de chance ?

  37. L'esprit de pauvreté nous incite à accepter des choix qui sont bons juste en apparence (pst Joël Spinks)

  38. Cherchez à comprendre et appliquer les lois du royaume de Dieu

  39. Voici qui sont vraiment ma mère et mes frères

  40. La dynamique relationnelle entre les démons et les hommes

  41. Un seul signe accordé par Jésus

  42. Races de vipères

  43. Le tout-puissant Saint-Esprit fait descendre le royaume de Dieu

  44. Prophétie d'Ésaïe 42:1-4 réalisée par Jésus

  45. Jésus est le maître du sabbat

  46. L'union décuple la force !

  47. Votre connaissance de votre identité en Christ vous procure le courage et la persévérance pour la victoire dans l'épreuve

  48. Puis-je prendre la sainte Cène seul à la maison ?

  49. C'est une grande joie de rencontrer Jésus !

  50. La naissance virginale de Jésus

  51. Jésus pleinement Dieu et pleinement homme

  52. La consolation au milieu d'un monde sans pitié

  53. C'est une question de goût !

  54. Dieu ne demeure pas impassible devant l'aumône faite de bon coeur

  55. C'est le temps de se lever pour Jésus !

  56. Générosité de Dieu envers Jésus et envers nous

  57. Quelle est la distinction entre la repentance et la conversion ?

  58. Jésus vient sauver son peuple de ses péchés !

  59. Ne soyez pas des roseaux agités par le vent !

  60. Semez avec joie plutôt qu'avec larmes !

  61. Comment se débarrasser d'un mari de nuit ?

  62. Tout est accompli, tetelestai en grec, mais qu'est-ce que Jean voulait faire passer comme message en citant Jésus ainsi ?

  63. Accueillir c'est recevoir à un niveau plus élevé !

  64. La bonne nouvelle est une bonne nouvelle !

  65. Est-ce que toute notre famille sera sauvée ?

  66. Il y a une parole pour vous

  67. La foi dans les lois spirituelles est-elle un retour à une forme de légalisme ?

  68. Comment être digne de Jésus?

  69. Priez sans cesse, est-ce prier sans arrêt ?

  70. La prière aux morts pour leur demander de l'aide

  71. Est-ce que notre intercession en faveur des gens malades est efficace
    quand ceux-ci entretiennent leur maladie en parlant d'elle constamment ?

  72. L'infidélité à Dieu est vue comme une maladie de l'âme que Dieu veut guérir

  73. Trois volets dans la façon de Jésus d'annoncer la bonne nouvelle

  74. Notre comportement peut-il modifier la durée de notre vie ?

  75. Vin nouveau et outres renouvelées

  76. L'activité démoniaque cherche à demeurer cachée, exposée elle perd son influence

  77. Les différents sens des douleurs de l'enfantement dans la Bible

  78. DON - AUTORITÉ - GUÉRISON - GLOIRE

  79. Comment comprendre la perte d'un proche pour lequel on a prié avec foi ?

  80. Celui qui pointe et celle qui s'ouvre

  81. Tremblements de terre d'origine surnaturelle

  82. Les diverses tentatives du diable pour faire mourir Jésus

  83. L'exorcisme avant et après la Pentecôte

  84. La compréhension grandissante de l'autorité déléguée augmente la foi

  85. 4 mots sur la PERSÉCUTION

  86. Respecter ou résister et même renverser les autorités ?

  87. Pas besoin de se faire enseigner, selon certains, car ils ont le Saint-Esprit et la Bible pour ce faire !

  88. Sois audacieux, vas-y avec cette force que tu as !

  89. Comment devenir un HOMME !

  90. Matthieu 8:2 Rendre hommage ou adorer Jésus ?

  91. Que signifie naître d'eau et d'esprit ?

  92. Soyez reconnaissants de ne pas être traités comme vous le méritez !

  93. Le Seigneur Jésus a des ennemis et les ennemis de notre Seigneur sont nos ennemis !

  94. Quatre étapes dans la venue du ROYAUME DE DIEU sur terre

  95. À qui Dieu a-t-il donné son Fils unique ?

  96. Job 3:25-26 vs Actes 16:22-25 Notre attitude peut raccourcir ou rallonger le temps de l'épreuve!

  97. Job 3:25-26 vs David - Psaumes 119:39 Deux attitudes différentes face à l'adversité

  98. Qui est représenté par le serviteur sans habit de noce ?

  99. Voir la gloire de Dieu permet de supporter l'insupportable

  100. Gardez espoir, la ruine qui mène à la perdition peut être réversible !

  101. Pardonner n'est pas un exploit, c'est un ordre auquel on obéit par la foi

  102. Demandez des bonnes choses au bon Père, c'est une bonne garantie de les recevoir !

  103. Dans 1Pierre 1:3, est-ce que les élus concernent les juifs ou les chrétiens ?

  104. Pourquoi Paul alterne-t-il entre le «nous» et le «vous» dans son épître aux Éphésiens ?

  105. Job 14:15-22 Job pensait que Dieu le poursuivait sans espoir de répit !

  106. Job 14:7-14 Juste une vie à vivre, pas de réincarnation !

  107. La foi te fait passer de victime vaincue à Vaillant Victorieux

  108. La Parole, c'est quelque chose de puissant !

  109. Comment comprendre qu'un Dieu d'amour puisse aimer Jacob et détester Ésaü ?

  110. Célibataires, calculez bien votre affaire !

  111. Que signifie lancer un anathème sur quelqu'un ?

  112. Comment exercer l'autorité pour chasser les démons

  113. Comment marcher par la foi ?

  114. Oppression gouvernementale croissante envers le christianisme

  115. Les collecteurs d'impôt sont des terminators !

  116. Chrétien, tu es redoutable !

  117. Coucou, quelqu'un te parle !

  118. La neutralité est une posture d'imposture !, c'est de la lâcheté

  119. Ne soyons pas fatalistes ni au neutre

  120. Ta nature dicte ton état, pas tes circonstances

  121. Dans Matthieu 8:10-13, à quoi se réfèrent les ténèbres extérieures, où il y aura des pleurs et des grincements de dents ?

  122. Votre faim et soif de justice doit dépasser celle des Pharisiens !

  123. Job 14:1-6 La brièveté de la vie humaine si fragile

  124. Visons la vision !

  125. Comment va-t-on juger les anges ?

  126. Redressons ce qui est courbé et rendons droit les sentiers du Seigneur !

  127. Vertus fortifiantes des raisins et des pommes reconnues dans la Parole de Dieu

  128. Les hommes auront-ils des femmes dans le millénium ?

  129. Étude exhaustive sur l'adoration dans la Bible

  130. Job 13:22-28 Désirer connaître en quoi nous avons fauté pour changer

  131. Imaginer c'est bien, parler c'est bon, agir c'est mieux !

  132. S'imaginer le meilleur en faisant face à la pire des situations

  133. Pourquoi Satan cherchait-il toujours à tuer le Messie ?

  134. Job 13:20-21 Il y a des questions qui ne sont pas bonnes à poser

  135. Job 13:6-19 Demande de pouvoir prendre la parole pour défendre sa cause

  136. Quelle est l'origine de la bénédiction et quel est le moyen d'en bénéficier ?

  137. Nos paroles sont des balises qui tracent notre destinée !

  138. La grâce manifestée aux femmes qui ont eu un départ difficile

  139. Résultats non garantis avec la formation des ouvriers !

  140. Job 13:1-5 Les moralisateurs qui font suer ceux qui souffrent au lieu de les consoler !

  141. Pourquoi quelqu'un naît-il aveugle ?

  142. Les relations évolutives

  143. Les jugements de Dieu exercés dans le livre de Daniel ne sont pas tous négatifs

  144. Quel est le péché impardonnable ?

  145. Qui ne réplique pas au coup, prend tous les coups !

  146. Le pardon est-il conditionnel ?

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.