Dieu n'est pas un sapeur-pompier


Si je te demandais : « Entre un miracle et un obstacle, lequel précède l'autre ? »

Sans trop réfléchir, tu vas me dire que c'est l'obstacle qui précède, qui vient avant un miracle.

Ce qui semble vrai, mais qui malheureusement ne l'est pas.

En mathématiques, on pose un problème et on cherche, par la suite, une solution.

En Dieu, la solution précède le problème, le miracle précède l'obstacle, et la provision divine vient avant les besoins des hommes.

Ceux qui pensent que leurs besoins humains précèdent la provision divine, ont fait du Seigneur un sapeur- pompier qui ne fait pas de prévisions pour la provision et la protection de ses enfants mais qui attend d'intervenir en cas d'incendie.

Ceux-là ont développé une approche de pompier vis-à-vis de Dieu. Ils ne l'appellent qu'en cas d'incendie.

Dieu n'est pas un sapeur-pompier !

AVANT QUE JONAS NE SOIT JETÉ DANS LA MER DIEU Y ÉTAIT DÉJÀ

Jonas 1 : 15 Puis ils prirent Jonas, et le jetèrent dans la mer. Et la fureur de la mer s'apaisa.

Jonas 2 : 1 Jonas, dans le ventre du poisson, pria l'Eternel, son Dieu.

« Et l'Éternel prépara un grand poisson pour engloutir Jonas...» Jonas 2 : 1 (version Ostervald)

La version anglaise de King James dit ceci :

« L'Eternel avait préparé un gros poisson pour engloutir Jonas. »

Il y a deux temps très importants dans ce passage :

- Le passé simple : « Ils prirent Jonas, et le jetèrent dans la mer. »

- Le plus-que-parfait : « L'Eternel avait préparé un gros poisson. »

En grammaire, le plus-que-parfait est une action dans le passé, antérieure à une autre action dans le passé.

Cela veut dire clairement qu'avant que Jonas ne soit jeté dans la mer, Dieu avait déjà préparé ce gros poisson.

Le verbe "préparer" signifie "apprêter".

On prépare quelqu'un pour quelque chose.

Pour quel but Dieu a-t-il préparé ce gros poisson ?

Dieu l'avait préparé, pour la protection de Jonas bien avant qu'il ne soit jeté dans la mer.

De même, avec excellence, Dieu a déjà préparé et apprêté ton miracle bien avant que ton problème ne surgisse.

AVANT QUE SHADRAC, MESHAC ET ABED-NÉGO NE SOIENT JETÉS DANS LA FOURNAISE ARDENTE, DIEU Y ÉTAIT DÉJÀ

C'est ce que justifie le fait que le feu n'avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes.

La Bible précise bel et bien que les cheveux de leur tête n'avaient pas été brûlés, leurs caleçons n'étaient point endommagés, et l'odeur du feu ne les avait pas atteints.

Autrement dit, le feu était éteint avant leur arrivée !

Si Dieu agissait comme un sapeur-pompier, avant qu'il n'arrive sur le site, ces hommes auraient déjà été brûlés.

Il prévoit d'avance la provision de ses enfants bien avant que leurs besoins ne surgissent. D'ailleurs, c'est ce que tout bon parent fait.

AVANT QUE DANIEL NE SOIT JETÉ DANS LA FOSSE AUX LIONS, DIEU Y ÉTAIT DÉJÀ

Écoute son propre témoignage :

« Mon Dieu a envoyé son ange et fermé la gueule des lions, qui ne m'ont fait aucun mal...» Daniel 6 : 22a

La version anglaise de King James le rend plus clair :

« My God hath sent his angel, and hath shut the lions' mouths, that they have not hurt me...».

« Mon Dieu avait envoyé son ange, et avait fermé la gueule des lions, ainsi ils ne m'ont fait aucun mal...».

Les lions ne m'ont fait aucun mal, tout simplement parce que mon Dieu m'avait précédé pour fermer la gueule de ces lions.

Cela veut dire que, Dieu, dans sa sagesse, voit d'avance un besoin dans ta vie, mais bien avant que ce besoin ne surgisse, il prépare en conséquence une solution.

La présence d'un besoin dans ta vie, est un signe que la provision divinement prévue pour toi est déjà apprêtée.

Note ceci, excellence : il n'y a aucun besoin qui ne pourrait surgir dans aucun domaine de ta vie, pour lequel Dieu n'ait pourvu d'avance une solution totale et absolue en Jésus-Christ.

Au lieu de te préoccuper du besoin, du problème ou de la situation, fais ce que Moïse avait fait face à la mer Rouge. Il s'est préoccupé de la délivrance de l'Eternel qui a toujours existée, bien avant la situation que tu traverses aujourd'hui.

Exode 14 : Moïse répondit au peuple : Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l'Eternel va vous accorder en ce jour; car les Egyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais.

AVANT QU'ABRAHAM NE SOIT SUR LA MONTAGNE DE MORIJA LE BÉLIER Y ÉTAIT

Genèse 22 : 1 Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici ! 2 Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.

Il convient de souligner que bien avant que Dieu ne dise à Abraham d'aller sacrifier Isaac, il avait déjà préparé et apprêté le bélier pour l'holocauste.

C'est pour cela qu'il lui dit d'aller sur une montagne précise : « Une des montagnes que je te montrerai. »

Et bien d'autres situations que je pourrais ajouter !

Il n'y a aucun besoin qui ne pourrait surgir dans aucun domaine de ma vie pour lequel Dieu n'ait pourvu d'avance une solution totale et absolue en Jésus-Christ.

- Pasteur Georges Amoako

source Enseignemoi.com





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 19 novembre 2017