iv>
 
   
 
Pourquoi le mal est-il dans le monde?
(Cassette #9 Why is there evil in the world ?)
par Dean Sherman


Pourquoi le mal est-il dans le monde? C'est une question énorme pour un tas de gens qui sont chrétiens. Au point que, parce que les gens ne donnent pas de réponse à cette question, plusieurs d'entre eux vivent avec un peu de colère et de ressentiment envers Dieu et avec une certaine dose de confusion et de frustration qui, souvent, les font sortir totalement de la course à la poursuite de Dieu.

C'est une issue qui sera assurément soulevée dans l'évangélisation et même dans les conversations entre chrétiens.

«S'il y a un Dieu, ce dont je ne suis même pas sûr, pourquoi a-t-il permis ceci et cela?»

Vous ne pouvez pas être un bon guerrier spirituel, c.à.d. quelqu'un qui prie avec confiance pour l'enlèvement du mal si vous ne savez pas pourquoi le mal est dans le monde.

Si vous êtes le genre de personne qui dit: «Que sera sera», alors vous ne serez pas un bon guerrier spirituel qui prie pour que le mal soit ôté de la terre si c'est inévitable. «Ce qui devait arriver arriva, ce devait être la volonté de Dieu.» Ce n'est pas un concept chrétien. C'est un concept islamique. Les musulmans ont un fatalisme qui dit: «Toute sa volonté sera faite inévitablement». Certains d'entre eux n'attachent même pas leur ceinture dans un avion. C'est l'une des raisons pour laquelle le désert du Sahara s'étend vers le sud, à cause des pâturages et de la coupe des arbres, parce que tout ce qui doit arriver, arrivera de toute façon.

Ce n'est pas notre philosophie. Ce n'est pas le christianisme. Dieu a une volonté, il nous la révèle et nous l'accomplissons. Si tout ce qui arrive c'est la volonté de Dieu, nous sommes tous victimes d'un grand programme d'ordinateur fataliste qui joue dans le ciel. Et cette personne ne prie pas, et si elle prie, elle ne fait que prononcer des paroles religieuses comme il a entendu quelqu'un d'autre prier.

Raisons du mal

1° LES MAUVAIS CHOIX DES GENS
2° LA VOLONTÉ LIBRE EST UNE CHOSE PLUS IMPORTANTE QUE L'ABSENCE DU MAL
3° POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'HOMME

1° LES MAUVAIS CHOIX DES GENS

1° La première raison du mal dans le monde ce sont les mauvais choix des gens Ro.5:12. Ce n'est pas la faute de Dieu. Si c'était le cas, la repentance serait ridicule et la punition de l'enfer serait injuste.

Cela ne veut pas dire que tout ce qui arrive à quelqu'un est un résultat direct de ses choix.

Ce n'est pas la faute de Dieu. Parce que nous ne prierez pas pour l'enlèvement du mal si vous interprétez cela d'une quelconque manière comme étant la volonté de Dieu. Comment pouvez-vous prier pour l'enlèvement du mal et pour que les gens se tournent vers Dieu et pour que les gens arrêtent de pécher et d'agir égoïstement si c'est la volonté de Dieu? Vous ne le ferez pas, et nous ne le faisons pas. Dieu est continuellement attristé par le péché.

Pourquoi Dieu permet au mal de continuer?

2° LA VOLONTÉ LIBRE EST UNE CHOSE PLUS IMPORTANTE QUE L'ABSENCE DU MAL

Dieu a fait l'homme avec une volonté libre à cause de la qualité de la relation qu'il voulait avoir avec nous.

Si je sors dans la rue et que j'accroche une femme et je lui dis: «tu vas m'aimer, tu vas être ma femme, tu vas m'aimer», est-ce que ce sera de l'amour? Ce ne sera pas de l'amour, ce sera de la servitude aussi longtemps que je serais assez fort ou dominateur pour forcer cette servante à faire ce que je veux. Mais c'est de l'amour seulement quand elle le choisit. Et non seulement cela, cela ne me satisfait pas, à cause de la manière que je suis fait tant qu'elle n'a pas choisi de m'aimer.

Avez-vous déjà rencontré quelqu'un qui vous aime seulement pour des motifs impurs? «Je t'aime seulement pour ton argent», ou «Je veux seulement avoir quelqu'un avec moi». Pourquoi cela brise tant le coeur quand nous nous apercevons que l'amour avait des motifs impurs? Parce que le seul amour satisfaisant que nous pouvons avoir, en tant qu'êtres humains faits à l'image de Dieu, c'est l'amour que nous apprenons avoir été fait par choix.

Et alors, le genre de relation que vous avez besoin d'avoir avec Dieu, c'est une qui ne peut venir que par choix. C'est pourquoi Dieu nous a donné une volonté libre. C'est la qualité de relation qui va nous remplir avec Dieu.

La volonté libre a tellement de valeur qu'elle a plus de valeur que toute absence du mal. Il y a beaucoup de mal dans ce monde; viol, abus, meurtre, faim, solitude, suicide, torture... Vous pouvez être subjugués par toute la cochonnerie qui se passe sur cette planète. Et alors vous pouvez évaluer combien précieuse est la volonté libre. La volonté libre a plus de valeur que toute absence du mal.

Comment pouvons-nous le savoir?

Parce que Dieu n'a pas arrêté la volonté libre et en n'arrêtant pas la volonté libre, il a permis à tout cela de continuer.

Si Dieu est si bon pourquoi a-t-il permis ceci ou cela? Parce que Dieu ne peut pas seulement choisir d'une manière arbitraire d'arrêter un tel acte ou un autre. S'il arrête un acte égoïste, il doit tous les arrêter, ce qui signifierait la fin de ce monde, si je comprends quelque chose dans la nature humaine.

Dieu est un Dieu d'amour. Et son amour dit: «Je dois faire quelque chose à ce sujet, je suis grandement attristé.» Car s'il n'était pas attristé il ne serait pas un Dieu d'amour. Son capacité et sa puissance le rendent prêt à s'impliquer. Mais sa justice dit: «Si j'arrête ceci, et ces actions égoïstes qui provoquent cette guerre, alors je dois faire arrêter toutes les actions égoïstes.» Et il peut le faire. et il l'a fait, comme dans le cas de Nebucanetsar, quand il a gelé sa volonté. Mais il l'a fait seulement quand les gens venaient déranger son plan éternel. En autant que nous pouvons le savoir, il ne l'a jamais fait en ce qui concerne le salut personnel de quelqu'un. À cause du genre de relation qu'il veut avoir avec nous. Parce que s'il avait voulu le faire, il l'aurait fait avec tout le monde. Car la Bible dit clairement: quiconque (osoi, en grec) veut venir, peut venir, 2Pi.3:9, 2Ti.2:4; voilà sa volonté déclarée dans votre Bible.

Par conséquent, s'il avait été pour forcer le salut, il l'aurait forcé sur tous les hommes. Car Dieu ne fait pas acception de personnes, et il ne nous a pas forcé, vous et moi ou quiconque d'autre. Il nous influence grandement. Son amour demande qu'il fasse quelque chose. Sa puissance demande qu'il fasse quelque chose. Mais sa justice dit : «Je ne peux arrêter une action égoïste car je devrais toutes les arrêter.» Et ensuite, sa sagesse dit: «Si je laisse cela aller, même si cela m'attriste, si je laisse ce terrible égoïsme continuer, peut-être certains iront faire une formation de disciples et mettront vraiment de l'ordre dans leur vie et iront sur le champ missionnaire et parleront aux gens et ceci se multipliera dans des dizaines de milliers qui viendront à me connaître.» Et seulement dans sa sagesse, sait-il quand il fermera la porte. Et une partie de la justice, c'est: aucune souffrance ne durera éternellement à moins qu'une personne le choisisse.

En d'autres mots, il y a une fin à tout cela. Et c'est seulement dans sa sagesse que Dieu dira, «C'est fini.» Mt.24:46. C'est fini le péché, c'est fini l'égoïste, c'est fini la souffrance.

Savez-vous combien de gens il faudrait arrêter pour arrêter une chose de se produire aujourd'hui? Pour être juste, il devrait arrêter toute la planète. Et certains d'entre eux disent : «Ça vaudrait peut-être la peine. Avec toute la souffrance horrible qui a lieu sur cette planète, ça vaudrait la peine de tout arrêter!» Oui, Dieu a même essayé cela une fois; le déluge. Alors ne me dites pas que Dieu n'est pas concerné par ce qui se passe sur la terre, il a tout essayé, une fois il a annihilé le monde entier, à part 8 personnes.

Et ensuite, bien sûr, sa solution d'amour, de puissance et de sagesse fut la croix de Jésus. Alors il a fait quelque chose pour le péché et la souffrance et l'égoïsme sur la planète. Il a envoyé son Fils Jésus-Christ mourir sur la croix, c'est un fait historique, et c'est une manière pour que la puissance de Dieu soit manifestée et pour que la miséricorde et la justice se rencontrent dans cette situation.

Ne pensez pas que Dieu vous punit si vous avez mal au bras, le salaire du péché c'est la mort, alors rien de moins que cela est la punition pour vos péchés. Si vous êtes pour prendre sur vous le courroux que méritent vos péchés, c'est la séparation éternelle d'avec Dieu! Alors ne pensez pas que ceci ou cela est un punition pour votre péché! Jésus est mort pour vos péchés, voilà la punition pour vos péchés, pas le fait d'avoir eu un accident d'auto ou d'être devenu aveugle.

J'ai rencontré un gars cet été, un de mes amis, qui m'a dit: «Mon mariage fait vraiment pitié, mais je sais que c'est le prix que j'ai à payer pour toutes les folies que j'ai faites quand j'étais célibataire.» J'ai dit: «Pourquoi ne viens-tu pas devant Dieu et croire qu'il t'a pardonné?» «Oh, il m'a pardonné, aucun doute là-dessus, je suis lavé, mais tu ne peux tout simplement pas faire ces choses sans avoir à récolter les conséquences le reste de ta vie.» Les amis, ça c'est de l'hindouisme. Maintenant, il y a une récolte naturelle parfois. Par exemple, si je suis héroïnomane, mon enfant le sera aussi. Ce n'est pas le jugement de Dieu, ça rapport avec le physique, c'est tout. Alors il y a une récolte naturelle, mais ce n'est pas Dieu qui dit: «O.K. je vais t'avoir.» Parce que la seule manière que Dieu fait la passe au péché c'est par la mort.

3° POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'HOMME

La troisième raison pour laquelle le mal est dans le monde c'est pour le développement de l'homme.

Ce n'est pas le paradis ici. C'est un monde déchu. Vos dents se gâtent. Vous allez avoir des rides. Les gens sont égoïstes. Les gens s'entretuent. Vous avez amené ceci dans le monde, c'est un fait. La clé alors, c'est d'apprendre à vivre dans un monde déchu et le faire travailler pour vous et vous développer, pas le laisser travailler contre vous.

C'est la clé principale pour la vie sur cette planète. Peu de chrétiens la trouvent. Parce que si vous ne trouvez pas cette clé, vous allez quelqu'un de critique, de colérique, de frustré, parce que vous ne pourrez juste pas composer avec toutes les choses qui vont se produire.

Alors Dieu dit : «Je vais utiliser la présence du mal dans le monde pour te développer, si tu le permets.»

Dieu utilise la présence du mal et du monde déchu pour nous développer si nous le lui permettons, de deux manières.

a) Dans notre vie personnelle en tant que champ de bataille.

Voilà la guerre spirituelle. Parce que l'ennemi a trouvé que vous ne savez pas comment composer avec le monde déchu, il peut vous infliger des défaites continuellement. Plusieurs chrétiens sont continuellement défaits parce qu'ils n'ont pas trouvé le secret pour vivre dans un monde déchu. Certains ne reconnaîtront même pas qu'il y a un monde déchu. Ils essaient de le rendre meilleur. Nous nous entourons avec le matérialisme. Nous nous entourons avec tout ce qui nous fait sentir bien. J'ai le droit de bien me sentir, et si je ne me sens pas bien dans ce mariage, je vais en sortir. Si je ne me sens pas bien dans cette ville, je vais déménager. Si je ne me sens pas bien dans une situation dans laquelle je me trouve, je vais trouver le moyen de m'en sortir, parce que nous refusons de reconnaître que c'est un monde déchu, et nous essayons de cacher notre tête dans le sable et de dire : «La vie est merveilleuse! La vie est fantastique! Je jouis de la vie, c'est si beau de vivre sur la planète terre.» Pour pouvoir dire cela, vous devez volontairement ôter de votre pensée la réalité que vous partagez la planète avec la misère. Parce que la plupart des gens qui se lèvent le matin sont dans la misère.

On vit dans un monde déchu. Que faire? 3 options:

a) - Se cacher la tête dans le sable matérialiste et dire que tout va bien
b) - Devenir fâché et amer à cause de ce qui se passe dans la société, devenir communiste et essayer de changer le monde
c) - Devenir un guerrier spirituel, par la prière, l'évangélisation et le service d'amour.
Dans votre vie personnelle, c'est permettre à ce qui se passe dans le monde d'être un agent de développement dans votre vie.

Le monde déchu sera un agent de développement dans votre vie par les épreuves, les tentations et les attaques. Vous pouvez prétendre qu'ils n'existent pas, que ce sont des symptômes trompeurs ou vous pouvez les laisser vous développer. Ce n'est pas la victoire de ces choses, mais la victoire dans ces choses. C'est là la vraie victoire, quand vous passez à travers quelque chose, pas parce que vous ne passez pas à travers quelque chose.

C'est étonnant que la plupart des chrétiens ne s'arment pas dans leurs pensées que ces choses peuvent arriver et ces choses ne cessent jamais de les subjuguer: «Je ne peux pas croire que cela m'arrive à moi, je ne peux pas croire que ceci ait eu lieu; le pasteur est parti avec quelqu'un, nous sommes en crise financière, et nous ne servons même plus Dieu maintenant.» Ceci arrive à des dizaine de milliers de personnes qui ont vu des miracles et qui ont fait des confessions de foi positives. C'est quoi le problème ici? Le problème c'est que nous ne faisons pas face la réalité du fait que nous vivons dans un monde déchu et que ces choses se produisent et que nous ne prendrons pas des choses comme cela et dire «je vais faire que cette tuile tourne à mon avantage, pas à mon désavantage.» Et c'est là le secret de la vie sur la terre avec des gens égoïstes jusqu'au retour de Jésus.

Il y a des milliers de chrétiens qui ont marché avec Dieu et qui ont fait des miracles pour Dieu, qui ont vu des choses puissantes dans le nom de Dieu, qui sont maintenant étendus engourdis par milliers sur le bord de la route, et c'est parce qu'ils n'ont pas compris ce que je viens de vous dire. Ils n'ont pas anticipé que la vie sur terre a des épreuves, des tentations et des tribulations. 1Pi.4:12 «Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d'une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. 13 Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l'allégresse lorsque sa gloire apparaîtra. 14 Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, repose sur vous».

Remarquez comment Dieu vous parle quand vous passez par des temps vraiment difficiles: «Bien-aimés, Bien-aimés», rien de ce qui se passe n'a d'incidence sur notre relation, vous êtes toujours un bien-aimé. Comprenez-vous par quoi les chrétiens devaient passer au travers? On parle des lions du cirque ici, des tortures (écorché vivant, bouilli, traîné dans les rues). Et Dieu dit: «Bien-aimés, Bien-aimés», rien de ce qui se passe n'a d'incidence sur notre relation, vous êtes toujours un bien-aimé, vous êtes toujours chers à mes yeux. Et nous on dit: «comment se fait-il que cela m'arrive?» Nous vivons dans un monde déchu. Dieu laisse les choses se produire. Parce que pour empêcher cela il devrait geler la volonté libre et il a choisi de ne pas le faire dans la plupart des cas. Alors que dit-il : «Bien-aimés, ne soyez pas surpris», n'ayez pas une théologie qui vous place à recevoir des surprises! «ne soyez pas surpris, comme d'une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. 13 Réjouissez- vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l'allégresse lorsque sa gloire apparaîtra».

Les amis, si vous vous réjouissez dans ces fournaises éprouvantes, ou bien donc vous êtes fous, ou bien donc vous savez quelque chose au sujet de Dieu, de la terre, de la Parole de Dieu.

«lorsque sa gloire apparaîtra» Cela veut dire évidemment quand Jésus reviendra. Mais cela veut aussi dire : le caractère de Dieu révélé dans son peuple. Parce que c'est «Christ en vous, l'espérance de la gloire». Comment la gloire de Dieu en moi? En révélant dans ma vie le caractère de Christ dans chaque situation.

«afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l'allégresse» : quand nous arrivons au bout, quand nous arrivons à la révélation de sa gloire, nous serons dans la joie et l'allégresse, qu'est-ce que cela veut dire? Cela veut dire que nous dirons: «AH HA! J'ai réussi! Rien de puissant sur mon chemin n'a pu me faire dévier» Et la seule façon pour vous d'arriver à cela c'est de continuer à vous réjouir au milieu des désappointements, des épreuves, des tentations, et ils sont les plus lourds quand ils viennent de vos leaders, de votre famille.

Ja.1:2 «Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, 3 sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience. 4 Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien».

Regardez-les, vous devez les considérer comme un sujet de joie, c'est un choix, ce n'est pas joyeux, «Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, 3 sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience». La raison pour laquelle vous pouvez considérer une épreuve fumante comme un sujet de joie c'est parce que vous savez quelque chose, chrétiens, vous savez ce que cela produit : l'endurance. Quelque chose qui est totalement manquant dans la société occidentale des années 80. Nous ne savons pas du tout ce qu'est l'endurance. Nous sommes dans une société qui dit: «Si cela ne se passe pas comme je le veux, je vais bouger, je vais changer, je vais m'en sortir». Et il n'y a pas une personne qui m'écoute qui n'a pas les moyens de se sortir d'une situation qu'elle n'aime pas. Cela ne vous est- il jamais venu à la pensée que la majorité de la planète ne peut changer leur situation depuis la naissance jusqu'à la mort? Vous n'avez vraiment aucune idée de savoir ce que c'est que d'être totalement enfermé dans une situation et de n'avoir aucune possibilité de jamais changer vos circonstances. Parce que nous n'avons jamais rien enduré, nous n'endurons pas notre mariage, nous n'endurons pas nos enfants, nous n'endurons pas être sans nos enfants, nous n'endurons pas rien du tout! Par conséquent nous n'avons jamais appris l'endurance. Notre Père nous aime tant qu'il va trouver une manière pour essayer de nous enseigner l'endurance.

Vous allez tous passer par là, la question est : allez-vous tomber à pleine face ou allez-vous vous savoir quelque chose qui est productif?

Parfois où je vais, il y a un autre homme de Dieu qui a une philosophie, une théologie qui dit tout est bien et qu'il a un droit que tout soit bien, il n'a jamais appris l'endurance, il rassemble ensuite 2000 personnes derrière lui et ensuite il tombe à pleine face, et c'est une très grande chute, parce que nous avons refusé d'endurer et si nous apprenons à endurer, les amis, nous pouvons endurer l'abstinence sexuelle, par exemple. Vous vivez dans une société qui ne veut pas endurer cela, qui pense avoir le droit de ne pas l'endurer. Vous considérez comme un sujet de joie l'épreuve parce que vous savez qu'elle produit l'endurance et que vous ne pourriez payez assez cher pour acheter l'endurance.

Ja.1:4 «Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien».

Comment aimeriez-vous cela, écrit sur une plaque accroché au mur? Jos Bleau est parfait, accompli, ne manquant de rien. Vous dites: «personne n'est jamais comme cela.» Alors, pourquoi est-ce dans la Bible? Pourquoi est-ce dans la Bible? Avez-vous été enseignés toute votre vie que personne n'arrive jamais à une place où ils sont parfaits, accomplis, ne manquant de rien ? Alors, pourquoi est-ce dans la Bible?

Vous a-t-on enseigné cette chose concoctée de la carotte devant le christianisme d'âne où vous passez votre temps à pourchasser la carotte mais que personne ne se rend là, que vous avez juste à le croire et à le confesser, mais que vous ne vous pouvez jamais l'avoir? Quel genre de Dieu est-ce, qui vous agacerait avec quelque chose et dirait: «Vas-tu le croire? mais tu n'es jamais vraiment rendu là. Tu ne peux pas vraiment vivre comme ça, tu as juste à y croire.»

Les amis, Jésus est mort sur la croix et est ressuscité des morts pour vous donner la capacité de le vivre. Et nous avons été justifiés par sa mort, nous avons été sauvés par sa vie et la grâce n'est pas une couverture pour ce que tu ne peux pas faire, la grâce est une habileté pour faire ce que tu as besoin de faire.

Je suis sauvé par grâce, ce qui ne veut pas dire : je pèche encore, par conséquent la grâce couvre cela, ça veut dire : je suis SAUVÉ par grâce, je suis libéré de cela par grâce, je m'élève au-dessus de cela par grâce, par la capacité qui me vient de Dieu.

Si Jésus allant sur la croix, mourant d'une mort cruelle, ayant vécu une vie sans péché, allant en enfer, dépouillant les puissances du diable, ayant été ressuscité des morts, assis à la droite du Père, intercédant toujours pour vous n'est pas assez pour faire de vous tout ce que vous avez besoin d'être, alors vous avez besoin de chercher une autre religion. Mais je vous dis, les amis, c'est assez. Vous pouvez être parfaits, accomplis, ne manquant de rien, parce que c'est ce qui est écrit dans la Bible.

Vous dites: «Comment se rendre là?» Vous endurez, vous passez à travers, et pendant que vous passez à travers, vous dites: c'est une joie. La raison pour laquelle vous dites que c'est une joie, n'est pas parce que vous êtes en train de vous gonfler à bloc, mais parce que vous savez! «Ceci est en train de me développer. Je deviens une personne plus forte par ceci». Pas «Il y a quelque chose de pas correct aux alentours, il y a quelque chose de pas correct avec tous les autres, ceci aurait dû être mieux organisé». Peut-être cela aurait dû être mieux organisé, mais votre part c'est de considérer cela comme un joie et apprendre à endurer parce que la Bible dit que cela va vous amener à l'endroit où vous serez parfaits, accomplis, ne manquant de rien.

Ro.5, ce fut un grand texte au temps de la Réforme, pour nous tous les Protestants, - qui continuent encore à protester les uns contre les autres, en passant. Quelqu'un a dit: Certaines personnes pensent qu'il n'y aura que des Protestants au ciel, cela ne peut être vrai, nous diviserions la place en dedans d'une semaine!» Il y a toujours un esprit de protestation chez les protestants, saviez-vous cela?

Ro.5:1 «Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, 2 à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu. 3 Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance, 4 la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance».

Ro.5:1-2, grand texte de la Réforme, «justifiés par la foi, nous demeurons fermes dans la grâce». Voilà où nous en sommes. v.3 «Bien plus», hon! regardez cela, il y a plus, on n'a pas marchandé pour avoir plus, nous voulions juste être libérés du péché, 3 «Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions», glorifions veut dire dans le grec : exultons. Cela ne veut pas dire: «Ouais, Louons le Seigneur de toute façon.»

«sachant que l'affliction produit la persévérance», un autre ingrédient manquant chez la plupart des occidentaux, nous ne persévérons pas en rien, nous sommes les plus grands lâcheurs qui ont jamais existé. «J'ai le droit de ne pas être un portier, j'ai le droit de ne pas être un "yes man", donc je vais m'enfuir, je ne persévérerai pas, je vais prendre des pilules, je vais avoir une migraine, je vais divorcer, je vais quitter, je vais changer d'église, je n'ai pas besoin de vivre cela et je ne le ferais pas. je suis fatigué et je suis malade et je ne persévérerai pas.»

La maturité ne se compte pas en nombre d'années mais dans la persévérance au travers des difficultés. Et mon cher ami, si tu n'as pas persévéré à travers les tribulations, tu n'es pas un chrétien expérimenté, pas plus que tu as un caractère éprouvé.

C'est quoi un chrétien expérimenté? C'est un chrétien qui a passé par là et qui a loué le Seigneur pendant tout ce temps, c'est ça la maturité. Et si vous n'avez pas persévéré, et si vous abandonnez à chaque fois, «Oh je ne comprends pas ce qui se passe!», vous n'êtes pas un chrétien expérimenté. Et j'ai vu des chrétiens expérimentés âgés de 21 ans et j'ai vu des chrétiens immatures qui avaient... 71 ans!

Maintenant, si vous êtes sauvés depuis longtemps, vous avez probablement persévéré et vous êtes probablement matures.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 21 novembre 2017