- Combat spirituel -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________

Le jeûne du combattant
Une soeur dans la foi m'a posé les questions suivantes à propos du jeûne :

Est-ce seulement se priver de nourriture, le jeûne ?

Si on ne prend pas le temps qu'on avait pour préparer la nourriture et la manger pour passer ce temps plutôt avec Dieu, le jeûne est alors juste une privation de nourriture. Si on ne met à faire la vaisselle ou discuter avec des amis pendant notre temps de repas, notre jeûne ne nous aura pas profité spirituellement. Si on ne prend pas plus de temps avec Dieu que normal, le jeûne n'apporte rien en soi, il ne rend pas Dieu plus disposé à notre égard et il n'impressionne pas du tout le diable. Le jeûne, c'est pour nous, pour nous préparer spirituellement et pour nous donner plus de temps à passer avec Dieu qui nous le rendra. Allons donc à part avec Dieu pendant ce temps et on s'approchera alors vraiment de Dieu.

Le jeûne peut aussi servir pour ceux qui veulent briser des liens affectifs avec la nourriture, accompagné de la prière pour ne pas que le «démon» mis à la porte revienne avec 7 plus méchants que lui. C'est souvent le problème de ceux qui veulent maigrir, ils affament leur corps mais se mettent à se gaver ensuite.

Il y a des combats contre notre chair aux prises avec des dépendances diverses où la prière ne suffit pas pour les remporter ; il faut le jeûne aussi. Ce n'est pas que le jeûne va changer tes circonstances, mais le jeûne te change, toi, pour te fortifier spirituellement car il y a des problèmes que tu affrontes qui ne peuvent pas sortir seulement par la prière, tes prières doivent être fortifiées par le jeûne. Quand Jésus dit : « L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu », il dit que pour remporter la victoire qui compte vraiment, il est plus important d'être fort spirituellement que d'être fort physiquement parce que nos vrais ennemis ne sont pas physiques mais spirituels et on ne combat pas ce qui est spirituel avec la force physique.

Tu es dans un corps et Jésus vit en toi alors quand tu jeûnes, tu affaiblis ton corps et Jésus prend de la force en toi, comme Paul disait: dans 2Corinthiens 12;10 c'est quand je suis faible que je suis fort. Jean disait dans: Jean 3.30 Il faut qu'il croisse et que je diminue. Le jeûne est un moyen pour humilier notre corps et notre âme et permettre à notre esprit de mieux se connecter au Saint-Esprit. Actes 13 nous en donne un bel exemple : Actes 13:1 Il y avait dans l’Eglise d’Antioche des prophètes et des docteurs: Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul. 2 Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’oeuvre à laquelle je les ai appelés. 3 Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir.

Devant des décisions importantes à prendre, les anciens à Antioche dans Actes 13 ont été inspirés à jeûner et prier avant que le Saint-Esprit leur communique de mettre à part Paul et Barnabas pour la mission cruciale et périlleuse d'aller porter l'évangile dans les contrées non atteintes encore. Quand vint le temps de nommer des anciens dans les nouvelles églises, la recommandation des anciens a été aussi précédée par le jeûne et la prière vu l'importance cruciale de cette tâche qui est de veiller sur les brebis, cf. Actes 14:23. Il n'y a pas beaucoup d'exemples concrets de jeûne dans l'église primitive mais Paul rappelle dans 2Corinthiens 11:27 qu'il était appelé à jeûner souvent. C'est possible que le Seigneur ait voulu qu'on soit sensibles au Saint-Esprit pour nous indiquer le moment de jeûner plutôt que juste copier les situations bibliques. Cela n'a pas empêché l'église par la suite d'instituer des périodes de jeûne précises, à mesure que l'esprit de religiosité remplaçait l'Esprit de sainteté.

Esaïe 58 est un texte approprié sur le jeûne. L'accent y est mis sur le service aux autres, marque d'humilité plus convaincante que le mépris de son corps, cf. Colossiens 2:20-23

Comment faire pour jeûner ?

On peut faire des jeûnes complets ou partiels; Daniel donne un exemple de jeûne partiel - Daniel 10:2 qui a été honoré par Dieu. Pour ceux qui ont des problèmes de santé cette option est à considérer. Même si c'est appelé un deuil dans Daniel 10:2 au lieu d'un jeûne, je pense que c'est quand même pertinent à notre sujet. En somme, le jeûne a sa place dans la vie chrétienne quand il est pratiqué pour les bonnes raisons, comme l'enseigne le Maître et Seigneur Jésus:

Matthieu 6:16 "Quand vous jeûnez, ne prenez pas un air triste comme font les hypocrites: ils changent de visage pour que tout le monde voie qu'ils jeûnent. Je vous le déclare, c'est la vérité: ils ont déjà leur récompense. 17 Mais toi, quand tu jeûnes, lave-toi le visage et parfume ta tête,18 afin que les gens ne se rendent pas compte que tu jeûnes. Seul ton Père qui est là, dans le secret, le saura; et ton Père, qui voit ce que tu fais en secret, te récompensera."


 
 

 
 



 
 
 

Esaïe 58:3 Mais ils me disent: "A quoi bon pratiquer le jeûne, si tu ne nous vois pas? A quoi bon nous priver, si tu ne le remarques pas?" Alors je réponds: Constatez-le vous-mêmes: jeûner ne vous empêche pas de saisir une bonne affaire, de malmener vos employés, 4 ni de vous quereller ou de donner des coups de poing! Quand vous jeûnez ainsi, votre prière ne m'atteint pas. 5 Est-ce en cela que consiste le jeûne tel que je l'aime, le jour où l'on se prive? Courber la tête comme un roseau, revêtir l'habit de deuil, se coucher dans la poussière, est-ce vraiment pour cela que vous devez proclamer un jeûne, un jour qui me sera agréable? 6 Le jeûne tel que je l'aime, le voici, vous le savez bien: c'est libérer les hommes injustement enchaînés, c'est les délivrer des contraintes qui pèsent sur eux, c'est rendre la liberté à ceux qui sont opprimés, bref, c'est supprimer tout ce qui les tient esclaves. 7 C'est partager ton pain avec celui qui a faim, c'est ouvrir ta maison aux pauvres et aux déracinés, fournir un vêtement à ceux qui n'en ont pas, ne pas te détourner de celui qui est ton frère. 8 Alors ce sera pour toi l'aube d'un jour nouveau, ta plaie ne tardera pas à se cicatriser. Le salut te précédera et la glorieuse présence du Seigneur sera ton arrière-garde. 9 Quand tu appelleras, le Seigneur te répondra; quand tu demanderas de l'aide, il te dira: "J'arrive!" Si tu cesses chez toi de faire peser des contraintes, de ridiculiser les autres en les montrant du doigt, ou de parler d'eux méchamment, 10 si tu partages ton pain avec celui qui a faim, si tu donnes à manger à qui doit se priver, alors la lumière chassera l'obscurité où tu vis; au lieu de vivre dans la nuit, tu seras comme en plein midi. 11 Le Seigneur restera ton guide; même en plein désert, il te rassasiera et te rendra des forces. Tu feras plaisir à voir, comme un jardin bien arrosé, comme une fontaine abondante dont l'eau ne tarit pas. 12 Alors tu relèveras les anciennes ruines, et tu rebâtiras sur les fondations abandonnées depuis longtemps. On te nommera ainsi: "Le peuple qui répare les brèches des murailles et redonne vie aux ruelles de la ville".

Colossiens 2:20 Vous êtes morts avec le Christ et avez été délivrés des forces spirituelles du monde. Alors, pourquoi vivez-vous comme si vous dépendiez de ce monde, en acceptant qu'on vous impose des règles de ce genre: 21 "Ne prends pas ceci", Ne goûte pas cela, N'y touche pas"? 22 Elles concernent des choses destinées à disparaître dès qu'on en fait usage. Il s'agit là de prescriptions et d'enseignements purement humains. 3 Certes, ces règles ont une apparence de sagesse, car elles parlent de religion personnelle, d'humilité et d'obligation de traiter durement son corps; mais elles n'ont aucune valeur pour maîtriser les désirs de notre propre nature.

Daniel 10:2 En ce temps-là, moi, Daniel, je fus trois semaines dans le deuil. 3 Je ne mangeai aucun mets délicat, il n'entra ni viande ni vin dans ma bouche, et je ne m'oignis point jusqu'à ce que les trois semaines fussent accomplies.

Daniel 10:12 Il me dit: Daniel, ne crains rien; car dès le premier jour où tu as eu à coeur de comprendre, et de t'humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues, et c'est à cause de tes paroles que je viens.

Compteur installé le 13 mai 2021

Nombre de visites - 498