Le combat contre la dépression

La dépression ne nous est pas permise

Nous espérions bien que... mais maintenant tout est fini, et voilà le troisième jour... Luc 24:21

Les disciples d'Emmaüs ne mettaient en avant que des faits exacts, mais les conséquences qu'ils en tiraient étaient erronées. Dans le domaine spirituel, la dépression est toujours coupable. Quand je suis abattu, c'est moi qui suis en faute: ce n'est pas Dieu, ni quelqu'un d'autre. La dépression a deux sources possibles: ou bien j'ai satisfait une convoitise ou bien je n'ai pas pu le faire. Toute convoitise est une impatience.
La convoitise spirituelle me pousse à exiger de Dieu une réponse, au lieu de chercher Dieu, pour qu'Il puisse, s'Il le veut, me donner la réponse. La convoitise des disciples, c'est qu'ils avaient conçu le Christ à leur façon. Nous comptions que c'était Lui qui délivrerait Israël") J'ai compté que Dieu m'exaucerait de telle manière: voilà déjà le troisième jour. N'ai-je pas le droit d'être déprimé et de blâmer Dieu?

Chaque fois que nous réclamons ainsi la réponse à notre prière, c'est que nous faisons fausse route. La prière, c'est l'union avec Dieu, et non pas la mainmise sur l'objet de notre désir. La dépression physique est un symptôme de maladie. Il en est de même au point de vue spirituel.

Nous voudrions des manifestations éclatantes de la puissance de Dieu, et nous ne soupçonnons pas que Dieu est là, autour de nous, dans notre vie de tous les jours: c'est là, si nous sommes fidèles, que la gloire de Jésus-Christ nous apparaîtra.

Le remède à la dépression

Lève-toi et mange. I Rois 19,5.

L'ange n'a pas donné à Elie une vision, il ne lui a pas expliqué les Ecritures, il n'a rien fait de sensationnel. Il s'est contenté de dire à Elie la chose la plus ordinaire: "Lève-toi et mange." Pour n'être jamais déprimé, il faudrait que je ne sois pas un être vivant: un cristal n'est jamais déprimé. Si un être humain était à l'abri de toute dépression, il serait incapable aussi d'exaltation. Il existe des causes de dépression, tout ce qui participe à la mort. En essayant de vous rendre compte de quoi vous êtes capable, n'oubliez pas que vous êtes capable de dépression.

Quand l'Esprit de Dieu vient en nous, ce n'est pas pour nous donner des visions; il nous dit de faire les choses les plus humbles, les plus ordinaires. La dépression tend à nous éloigner de toutes ces réalités banales et quotidiennes qui font partie intégrante de la création. Mais quand Dieu nous visite, il nous ramène à ces réalités familières et toutes simples: en nous appliquant à ces humbles tâches, nous sommes tout surpris d'y trouver Dieu. C'est là le vrai remède à la dépression. Nous avons tout simplement à faire ce qui est là devant nous, en cherchant notre force en Dieu. En faisant telle ou telle chose en vue de combattre notre dépression, nous l'aggravons. En la faisant pour obéir à l'Esprit qui nous dirige, la dépression s'évanouit. En nous levant pour obéir à Dieu, nous sommes transportés dans une vie plus haute.

Le remède au découragement

Allons, levez-vous, en marche! Matthieu 26,46

Les disciples s'étaient endormis alors qu'ils auraient dû veiller, et lorsqu'ils s'en rendent compte, le découragement les envahit. Devant ce qui nous semble irréparable, nous cédons au découragement: "C'est fini, disons-nous; ce n'est plus la peine d'essayer de nouveau." Ce genre de découragement n'a rien d'exceptionnel, il est au contraire extrêmement fréquent. Chaque fois que nous avons laissé échapper une occasion magnifique d'accomplir quelque chose, nous sommes au désespoir. Alors Jésus vient à nous et nous dit, comme à Gethsémani: "Eh! quoi, vous dormez encore! cette occasion-là est perdue à jamais, vous n'y pouvez rien. Mais maintenant levez-vous pour saisir l'occasion nouvelle qui s'offre à vous d'agir." Le passé n'est plus, confiez-le à Celui qui est le Maître du temps, et avec Lui marchez en avant vers l'irrésistible avenir.

Chacun de nous a connu de telles expériences. Le découragement nous saisit, et nous ne savons pas comment en sortir. Les disciples avaient commis une faute impardonnable en s'abandonnant au sommeil au lieu de veiller avec Jésus. Mais il vient à eux, et leur apporte le remède à leur découragement:
"Levez-vous, et faites quelque chose." Pour nous, si l'Esprit de Dieu nous travaille, ce que nous avons à faire, c'est de prier Dieu avec toute notre confiance et en comptant sur Sa Rédemption.

Que l'impression de la défaite ne corrompe jamais votre action nouvelle.

- Oswald Chambers

© Ligue pour la Lecture de la Bible






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 18 novembre 2017