iv>
 
   
 


Comment échapper à la colère de Dieu

Le péché des incrédules met Dieu en colère - Jn.3:36

Le péché des croyants l'attriste Ep.4:30

Dieu est juste de se mettre en colère et punir les pécheurs, cela a été démontré sur la page suivante : www.croixsens.net/colere/coldieu.php, consultez-la, si vous n'en êtes pas convaincu.

Il est juste de la part de Dieu de ressentir de la colère envers les hommes, mais Dieu est aussi miséricordieux et il ne veut pas punir les hommes comme ils le méritent, Dieu désire leur fasse grâce. Dans le chapitre 12 à la page 100 du livre «Quand Dieu dit : Je t'aime - L'amour révélé à croix : la propitiation», William Clayton explique la manière dont s'est servie Dieu pour être miséricordieux et juste à la fois.

«L'amour triomphe de la sainte colère par la propitiation

Lorsque Dieu a conçu son plan de salut, il a dû prévoir dans l'oeuvre de son Fils un aspect qui aurait comme résultat d'éteindre le feu de sa colère contre les pécheurs qui se convertissent. Cette opération du salut s'appelle la propitiation.

La propitiation peut être définie comme le moyen d'apaiser Dieu, de détourner sa colère et de le rendre propice, c'est-à-dire, favorable envers le pécheur. Dès qu'on admet l'enseignement biblique sur la colère de Dieu contre le péché, il devient évident que la doctrine du salut serait inadéquate si elle ne traitait de ce problème. (...) La Bible affirme que Dieu lui-même a trouvé le moyen de propitiation digne et efficace. (...) C'est donc Dieu lui-même qui accomplit la propitiation qui le rend favorable envers les siens. Il l'a réalisée par amour. Il l'a faite par l'oeuvre de son Fils. 1Jn.1:2-1. Autrement dit, c'est parce que le Christ a porté nos péchés et notre punition, que Dieu peut détourner de nous sa colère et nous recevoir favorablement. 1Jn.4:9-10, Ro.3:25

(...) C'est ainsi qu'amour et colère se réconcilient en Dieu, comme d'ailleurs amour et justice : par la Croix. L'amour du Père et du Fils consent à réaliser le sacrifice nécessaire pour satisfaire aux exigences de sa justice. Cela étant, les pécheurs peuvent être pardonnés, en recevant la grâce de Dieu par la foi en Jésus-Christ. Et dès qu'ils croient ainsi, ils sont pardonnés. Étant justifiés par la foi, ils sont acceptés favorablement par Dieu. Si la colère de Dieu demeurait autrefois sur eux alors qu'ils étaient incroyants et désobéissants (Jean 3:36, Ep.2:3) ce n'est plus le cas maintenant qu'ils sont convertis. Dieu leur est propice : sa colère s'est apaisée, selon sa merveilleuse promesse :

«Je leur témoignerai mon amour parce que ma colère s'est détournée d'eux» Os.14:5.

Esaïe adore également la bonté de Dieu:

Es.12:1 Tu diras en ce jour-là: Je te loue, ô Eternel! Car tu as été irrité contre moi, Ta colère s'est apaisée, et tu m'as consolé. 2 Voici, Dieu est ma délivrance, Je serai plein de confiance, et je ne craindrai rien; Car l'Eternel, l'Eternel est ma force et le sujet de mes louanges; C'est lui qui m'a sauvé.

Alléluia !

Romains 5:8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. 9 A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. 10 Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.

1 Thessaloniciens 1:10 pour attendre des cieux son Fils, qu'il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir... 5:9 Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ

Ep.2:3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres... 4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, 5 nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ c'est par grâce que vous êtes sauvés);

Quand l'homme a chuté, la colère de Dieu est venue sur l'homme et celui-ci a été puni; chassé du jardin, ayant des problèmes avec la flore et la faune dorénavant, lire Genèse 3. Le sacrifice d'Abel fut le premier acte propitiatoire répertorié dans la Bible.

Ge.4:3 Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Eternel une offrande des fruits de la terre; 4 et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; 5 mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu.

Mais tous les sacrifices initiés par les hommes n'avaient qu'une valeur ponctuelle, pour les péchés déjà commis et devaient être recommencés pour chaque nouveau péché, tandis que le sacrifice de Jésus est valable pour expier tous les péchés présent, passé et futur.

Ro.5:18 Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. 19 Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes.

Jésus-Christ a pris sur lui la condamnation de nos péchés, il a subi la colère de Dieu à la croix, à notre place, il nous a sauvés de la colère, les théologiens appellent cette doctrine «la propitiation», hilasmos en grec, que Segond traduit aussi par les mots expiatoire et expiation.

1 Jean 2:2 Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.

1 Jean 4:10 Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.

Ro.3:23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; 24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. 25 C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, 26 de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.

Hébreux 2:17 En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple;

Romains 6:10 Car il est mort, et c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c'est pour Dieu qu'il vit.

Hébreux 7:27 qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même.

Hébreux 9:12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.

Hébreux 10:10 C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

LA COLÈRE DE DIEU FAIT PLACE À LA PAIX DE DIEU
DANS LA VIE DU CROYANT

Actes 10:36 Il a envoyé la parole aux fils d'Israël, en leur annonçant la paix par Jésus-Christ, qui est le Seigneur de tous.

Romains 5:1 Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ

Colossiens 1:20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.



La colère de Dieu ressentie par lui quand nous péchons a été exprimée à la croix. Maintenant que la colère-punition a été manifestée et subie à notre place par Jésus sur la croix, il reste la tristesse de Dieu, tristesse que le Saint-Esprit nous fait ressentir et nous pousse, en tant qu'enfant de Dieu, à la repentance, comme le fils prodigue qui revient penaud et contrit à son père. Si le père avait été en colère contre son fils, il n'aurait pas été ému de compassion et n'aurait pas couru à sa rencontre l'embrasser.

Lu.15:20 Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa.

Comme l'a exprimé un frère: «En Jésus-Christ nous pouvons bien affirmer que toute sa colère contre l'homme a trouvé son aboutissement et son accomplissement total. En Jésus nous ne sommes plus dans la crainte de la colère de Dieu, pas plus que nous ne sommes plus dans une relation d'esclave mais comme des fils et des filles dans une relation d'amour qui a banni la crainte.»

Dieu ne manifeste pas sa colère envers ses enfants qui chutent dans un péché, il manifeste sa tristesse et leur fait sentir par le Saint-Esprit qui est en eux (Ep.4:30, 2Co.7:7-9, Ro.2:4), cette manifestation de sa bonté leur pousse à la repentance, alors qu'ils auraient bien mérité sa colère, mais Dieu leur a fait grâce à cause de Jésus-Christ.

Ceux qui subissent la colère de Dieu sont loin d'être poussés à la repentance, cela a plutôt comme effet de les endurcir davantage encore plutôt, il y a maints exemples bibliques ; Pharaon, les nations des derniers temps qui maudissent Dieu à cause des fléaux qui tombent sur eux:

Ap 11:18 Les nations se sont irritées; et ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre.

Les juifs s'endurcissaient quand Dieu envoyait sur eux sa colère:

Esaïe 1:2 Cieux, écoutez! terre, prête l'oreille! Car l'Eternel parle. J'ai nourri et élevé des enfants, Mais ils se sont révoltés contre moi. 3 Le boeuf connaît son possesseur, Et l'âne la crèche de son maître: Israël ne connaît rien, Mon peuple n'a point d'intelligence. 4 Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquités, A la race des méchants, aux enfants corrompus! Ils ont abandonné l'Eternel, ils ont méprisé le Saint d'Israël. Ils se sont retirés en arrière... 5 Quels châtiments nouveaux vous infliger, Quand vous multipliez vos révoltes? La tête entière est malade, Et tout le coeur est souffrant. 6 De la plante du pied jusqu'à la tête, rien n'est en bon état: Ce ne sont que blessures, contusions et plaies vives, Qui n'ont été ni pansées, ni bandées, Ni adoucies par l'huile. 7 Votre pays est dévasté, Vos villes sont consumées par le feu, Des étrangers dévorent vos campagnes sous vos yeux, Ils ravagent et détruisent, comme des barbares.

Hébreux 3:11 Je jurai donc dans ma colère: Ils (les incrédules) n'entreront pas dans mon repos!

So.2:1-2 Rentrez en vous-mêmes, examinez-vous, nation sans pudeur, avant que le décret s'exécute et que ce jour passe comme la balle, avant que la colère ardente de l'Éternel fonde sur vous, avant que le jour de la colère de l'Éternel fonde sur vous!

Ep.5:6 Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion.

Nous venons de lire que la colère de Dieu est réservée aux fils de la rébellion, pour les incrédules de ce siècle, pour lire plus à fond sur ce sujet, cliquez ici. Il est important de souligner que Dieu est lent à la colère avec les incrédules parce qu'il veut les amener à la repentance, il use même souvent de bonté envers eux:

Mt.5:43 Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. 44 Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, 45 afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

2Pi.3:7 tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d'à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. 8 Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. 9 Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. 10 Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu'elle renferme sera consumée.

Né.9:17 ils refusèrent d'obéir, et ils mirent en oubli les merveilles que tu avais faites en leur faveur. Ils raidirent leur cou; et, dans leur rébellion, ils se donnèrent un chef pour retourner à leur servitude. Mais toi, tu es un Dieu prêt à pardonner, compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et tu ne les abandonnas pas, 18 même quand ils se firent un veau en fonte et dirent: Voici ton Dieu qui t'a fait sortir d'Egypte, et qu'ils se livrèrent envers toi à de grands outrages.

La colère de Dieu n'est pas pour les fils de Dieu par la repentance et la foi en Jésus-Christ qui ont été sauvés de cette colère.

Dieu est un père aimant pour ses enfants. Dites-moi, pères qui aimez vos enfants, quand un de vos enfants pèchent, leur manifestez-vous votre colère et leur infligez-vous des punitions terribles (voir Es.1 plus haut) ou êtes-vous plutôt attristés et leur manifestez-vous votre amour inconditionnel ? Dites-moi, pères, quelle réaction de votre part va endurcir votre enfant ou le pousser plutôt à se repentir ?

Si Dieu manifeste sa colère envers ses enfants, alors pourquoi ne le ferions-nous pas aussi avec les nôtres? Mais Dieu n'agit pas ainsi parce qu'il veut gagner notre coeur. Oui, le péché mérite la colère de Dieu, c'est pourquoi Jésus l'a subi à la croix à notre place pour que nous puisions maintenant goûter à sa grâce et faire grâce aussi à nos enfants. Cela ne fait pas de nous des Père Noël bonasses que rien ne dérange, nous manifestons notre tristesse et encourageons nos enfants à se détourner de leur péché en continuant à les aimer.

Nous pouvons très bien corriger son enfant sans être en colère contre lui, cf. Hé.12 où il est écrit que c'est dans son amour que Dieu nous corrige, non dans sa colère. D'ailleurs si nous ressentons de la colère, nous sommes mieux de nous calmer avant de leur donner une correction sinon nous risquons d'être injustes.

Hé.12:5 5 Et vous avez oublié l'exhortation qui vous est adressée comme à des fils: Mon fils, ne prends pas à la légère la correction du Seigneur, Et ne te décourage pas lorsqu'il te reprend. 6 Car le Seigneur corrige celui qu'il aime, et frappe de verges tout fils qu'il agrée. 7 Supportez la correction: c'est comme des fils que Dieu vous traite. Car quel est le fils que le père ne corrige pas? 8 Mais si vous êtes exempts de la correction à laquelle tous ont part, alors vous êtes des bâtards et non des fils. 9 Puisque nous avons eu des pères selon la chair, qui nous corrigeaient et que nous avons respectés, ne devons-nous pas, à plus forte raison, nous soumettre au Père des esprits pour avoir la vie? 10 Nos pères, en effet, nous corrigeaient pour peu de temps, comme ils le jugeaient bon; mais Dieu nous corrige pour notre véritable intérêt, afin de nous faire participer à sa sainteté. 11 Toute correction, il est vrai, paraît être au premier abord un sujet de tristesse et non de joie; mais plus tard elle procure un paisible fruit de justice à ceux qu'elle a formés.

Ep.4:26 Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, 27 et ne donnez pas accès au diable.

Ja.1:19 Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère; 20 car la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu.

Ep.6:4 Et vous, pères, n'irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur.

2Co.7:10 En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort. 11 Et voici, cette même tristesse selon Dieu, quel empressement n'a-t-elle pas produit en vous!

La tristesse de Dieu est ce qui nous pousse à la repentance, la colère de Dieu ne fait qu'endurcir les coeurs impénitents des rebelles encore plus par la séduction du péché, comme cela fut le cas avec Pharaon Ro.9:17-23, cf. aussi Ez.5:11-15, comme le décrit aussi Ro.1:-18-32 envers ceux qui ont refusé d'adorer Dieu, comme ce le sera dans le futur, cf. Ap.11:18.

Un homme rempli du Saint-Esprit aura le coeur triste en reprenant un pécheur, jamais il ne sera en colère contre lui, la colère ne fait pas partie du fruit de l'Esprit, cf. Ga.5:22. Par exemple, l'apôtre Paul dans Ac.20:31:

Veillez donc, vous souvenant que, durant trois années, je n'ai cessé nuit et jour d'exhorter avec larmes chacun de vous.



L'amour, la compassion, la miséricorde et le pardon sont incompatibles avec la colère et le jugement qui la suit :

Ja.2:13 La miséricorde se rit du jugement.

1Jn.4:18 Il n'y a pas de crainte dans l'amour, l'amour parfait chasse la crainte ; car la crainte est liée au châtiment, et celui qui reste dans la crainte n'a pas atteint la perfection de l'amour.

Os.11:1-9 manifeste le coeur de Dieu envers son peuple.

Os.11:1 Quand Israël était jeune, je l'aimais, et j'appelai mon fils hors d'Egypte. 2 Mais ils se sont éloignés de ceux qui les appelaient; Ils ont sacrifié aux Baals, et offert de l'encens aux idoles. 3 C'est moi qui guidai les pas d'Ephraïm, le soutenant par ses bras; et ils n'ont pas vu que je les guérissais. 4 Je les tirai avec des liens d'humanité, avec des cordages d'amour, Je fus pour eux comme celui qui aurait relâché le joug près de leur bouche, et je leur présentai de la nourriture. 5 Ils ne retourneront pas au pays d'Egypte; mais l'Assyrien sera leur roi, parce qu'ils ont refusé de revenir à moi. 6 L'épée fondra sur leurs villes, anéantira, dévorera leurs soutiens, à cause des desseins qu'ils ont eus. 7 Mon peuple est enclin à s'éloigner de moi; on les rappelle vers le Très-Haut, mais aucun d'eux ne l'exalte. 8 Que ferai-je de toi, Ephraïm? Dois-je te livrer, Israël? Te traiterai-je comme Adma? Te rendrai-je semblable à Tseboïm? Mon coeur s'agite au dedans de moi, toutes mes compassions sont émues. 9 Je n'agirai pas selon mon ardente colère, je renonce à détruire Ephraïm; car je suis Dieu, et non pas un homme, Je suis le Saint au milieu de toi; je ne viendrai pas avec colère. 14:4 Je réparerai leur infidélité, j'aurai pour eux un amour sincère; car ma colère s'est détournée d'eux.

Mi.7:18 Quel Dieu est semblable à toi, qui pardonnes l'iniquité, qui oublies les péchés du reste de ton héritage? Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la miséricorde. 19 Il aura encore compassion de nous, il mettra sous ses pieds nos iniquités; tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés.

Psaume 103 : 8 L’Eternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et riche en bonté; 9 Il ne conteste pas sans cesse, il ne garde pas sa colère à toujours; 10 Il ne nous traite pas selon nos péchés, il ne nous punit pas selon nos iniquités. 11 Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent; 12 Autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions. 13 Comme un père a compassion de ses enfants, l’Eternel a compassion de ceux qui le craignent. 14 Car il sait de quoi nous sommes formés, il se souvient que nous sommes poussière.

Es.27:2 En ce jour-là, Chantez un cantique sur la vigne. 3 Moi l'Eternel, j'en suis le gardien, Je l'arrose à chaque instant; De peur qu'on ne l'attaque, Nuit et jour je la garde. 4 Il n'y a point en moi de colère; Mais si je trouve à combattre des ronces et des épines, Je marcherai contre elles, je les consumerai toutes ensemble, 5 A moins qu'on ne me prenne pour refuge, qu'on ne fasse la paix avec moi, qu'on ne fasse la paix avec moi.

Da.9:15 Et maintenant, Seigneur, notre Dieu, toi qui as fait sortir ton peuple du pays d'Egypte par ta main puissante, et qui t'es fait un nom comme il l'est aujourd'hui, nous avons péché, nous avons commis l'iniquité. 16 Seigneur, selon ta grande miséricorde, que ta colère et ta fureur se détournent de ta ville de Jérusalem, de ta montagne sainte; car, à cause de nos péchés et des iniquités de nos pères, Jérusalem et ton peuple sont en opprobre à tous ceux qui nous entourent.

Quelqu'un pourrait citer Hé.10:26-31 comme un exemple de la colère de Dieu sur ses enfants. Examinons ce passage ensemble:

Hébreux 10:26 Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. 28 Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins; 29 de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce? 30 Car nous connaissons celui qui a dit: A moi la vengeance, à moi la rétribution! et encore: Le Seigneur jugera son peuple. 31 C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

Le contexte est que certains juifs abandonnaient leur espérance et leur foi en Jésus-Christ et retournaient au judaïsme, Hé.10:20-25, ils se remettaient sous la loi, donc sous la colère de Dieu, car «la loi produit la colère» Ro.4:15. Personne ne saura justifié par la loi.

Il ne s'agit pas de n'importe quel péché ici, sinon il n'y aurait plus d'espoir après avoir commis un seul péché après sa conversion, il est question ici de fouler aux pieds Jésus-Christ, de le renier comme Seigneur et Sauveur (en tenant profane le sang de l'alliance, v.29), c'est l'apostasie, c'est un outrage impardonnable puisque seul le sang de Jésus peut nous apporter le pardon, (Hé.9:22, 1Jn.1:7). Celui qui abandonne la foi en Jésus aura droit à la vengeance et la rétribution car il n'a plus de sauveur qui a pris sur lui la punition de ses péchés, il a renié le maître qui l'avait racheté (2Pi.2:1). Sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu (Hé.11:6) c'est par la foi que nous échappons à la colère de Dieu, cf. Jn.3:36.

Celui qui abandonne la foi démontre par là qu'il n'était pas des nôtres, qu'il ne faisait pas partie des enfants de Dieu même s'il avait fait profession de foi et s'était associé à l'église pendant un certain temps, comme le dit Jean dans 1Jn.2:19:

Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres; car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu'il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres.

N'abandonnez pas la foi, retenez ferme votre espérance, ce sera la preuve que vous êtes des enfants de Dieu et que sa colère n'est plus sur vous !

Par contre, si vous péchez d'une manière quelconque mais ne reniez pas votre sauveur, sachez que vous attristez le Saint-Esprit mais que vous ne vous attirez pas sur vous la colère de Dieu puisque votre sauveur l'a subi à votre place sur la croix, le pardon est à votre portée si vous confessez et cessez de pécher:

1Jn.1:9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

Pr.28:13 Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.

CONCLUSION

La conclusion que j'en tire, c'est que Dieu réserve sa colère sur les inconvertis tandis que c'est la tristesse qui l'habite quand ses enfants sont en dehors de sa volonté.

Je vous invite à entrer dans la grâce du Père, dans l'intimité de la famille de Dieu, dans la joie de notre Maître, non pas pour pécher sans craindre la colère mais pour goûter à sa consolation, à son amour, sa bonté qui pousse à la repentance Ro.2:4, qui stimule à la sainteté. Alors il est possible de se réjouir toujours dans le Seigneur Ph.4:4

Si vous n'êtes pas sûr d'être un enfant de Dieu, consultez les 5 pas vers le ciel

Ro.8:31 Que dirons-nous donc à l'égard de ces choses? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? 32 Lui, qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui? 33 Qui accusera les élus de Dieu? C'est Dieu qui justifie! 34 Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous! 35 Qui nous séparera de l'amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée? 36 selon qu'il est écrit: C'est à cause de toi qu'on nous met à mort tout le jour, Qu'on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie. 37 Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. 38 Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, 39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.




Lu.12:47 Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n'a rien préparé et n'a pas agi selon sa volonté, sera battu d'un grand nombre de coups. 48 Mais celui qui, ne l'ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l'on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l'on a beaucoup confié.

Ro.2:1 O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses. 2 Nous savons, en effet, que le jugement de Dieu contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité. 3 Et penses-tu, ô homme, qui juges ceux qui commettent de telles choses, et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu? 4 Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance? 5 Mais, par ton endurcissement et par ton coeur impénitent, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu, 6 qui rendra à chacun selon ses oeuvres; 7 réservant la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l'honneur, la gloire et l'immortalité; 8 mais l'irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l'injustice. 9 Tribulation et angoisse sur toute âme d'homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec! 10 Gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec! 11 Car devant Dieu il n'y a point d'acception de personnes.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 21 novembre 2017