- Repas du Seigneur -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________

Étude exhaustive sur la Cène




Dans notre siècle matérialiste qui a évacué tout aspect spirituel de la réalité, il est facile pour nous de ne pas être conscients de toute la portée de nos pensées, des sentiments et nos actions sur le plan spirituel.

Prenons par exemple, le repas du Seigneur

Dans 1Corinthiens 10 et 11, Paul explique la dimension spirituelle rattachée à des gestes et des rituels. En prenant le repas du Seigneur, nous ne prenons pas simplement du pain et du vin, nous entrons aussi d'une manière toute particulière en communion spirituelle, réelle avec le Seigneur Jésus-Christ. On pourrait se dire qu'on est toujours en communion avec le Seigneur quand nous marchons dans la lumière et c'est vrai:

1 Jean 1:3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. (...) 6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.

Or le repas du Seigneur permet une communion spirituelle plus spécifique au corps et au sang de Christ, les éléments qui rappellent sa crucifixion qui nous apporte le pardon des péchés et l'accès à la vie éternelle.

Le repas du Seigneur est un de ces moments d'intimité où on prend un repas avec Jésus, Il va répondre au niveau d'attente qu'on met dans notre rencontre avec Lui. Simon le Pharisien n'a pas retiré grand chose d'avoir invité Jésus à partager un repas avec lui (Luc 7:36-50), mais pour le riche publicain Zachée (Luc 19:1-10), cela fut une expérience qui changea sa vie à tout jamais.

Métaphores du pain et du jus de raisin

Le pain symbolise l'effort et la souffrance; les grains de blé qui sont séparés de l'épi (séparés du monde) qui sont broyés (brisés et humiliés) et cuits au four (éprouvés par la souffrance) avant de dégager une bonne odeur et apporter la vie à ceux qui en mangent.

C'est la même chose pour le jus dont les raisins ont dû être broyés avant de répandre leur précieux nectar qui réjouit le coeur de l'homme.

Jésus nous appelle aussi à marcher sur ses traces et à s'offrir en sacrifice comme une offrande de pain de vie pour ceux qui nous entourent, en attendant de retrouver l'arbre de vie au paradis.

La coupe de jus et le pain rappellent à l'homme aussi qu'il a dû travailler à la sueur de son front pour faire du jus et du pain, que cela est son lot depuis la chute où la terre a été maudite à cause de sa désobéissance.

La couleur rouge du jus rappelle celle du sang et la couleur brune de pain rappelle la couleur de la peau grillée de l'homme qui travaille sous le soleil. Enfin le pain brisé et distribué reste tout de même du pain à part entière dans chacun de ses morceaux, un morceau de pain est autant du pain qu'une miche de pain, de même que le jus partagé demeure du jus dans chacune de ses portions, un verre de jus est autant du jus qu'une cruche de jus, ce qui montre que Jésus peut habiter pleinement, non pas en partie, dans chaque croyant par le Saint-Esprit.

La coupe de bénédiction

Nous pouvons prendre le repas du Seigneur d'une façon routinière ou nous pouvons y mettre notre foi dans la communion au sang de Christ qui purifie de tout péché (1Jean 1:7), c’est la coupe de bénédiction par excellence, comme Paul l’appelle dans 1Corinthiens 10:16 La coupe de bénédiction que nous bénissons n’est-elle pas la communion au sang de Christ?

Ce qui était une coupe de consolation offerte aux endeuillés est devenue pour nous une coupe de bénédiction.

Jérémie 16:7 On ne rompra pas le pain, quand on mènera le deuil, pour consoler quelqu'un au sujet d'un mort. On ne lui offrira pas la coupe de consolation au décès de son père ou de sa mère.

La coupe de bénédiction qui proclame la délivrance

Voici la bénédiction accessible par la foi, représentée par cette coupe

Le sang de Jésus a le pouvoir de nous délivrer de toute dépendance et addiction. Zacharie 9:11 Et pour toi, à cause de ton alliance scellée par le sang, je retirerai tes captifs de la fosse où il n’y a pas d’eau. 12 Retournez à la forteresse, captifs pleins d’espérance ! Aujourd’hui encore je le déclare, je te rendrai le double.

La coupe de bénédiction qui rappelle le pardon des péchés

Le sang de Jésus a le pouvoir de nous purifier de tout péché, 1Jean 1:5 Mais si nous marchons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres et le sang de Jésus-Christ son Fils nous purifie de tout péché.

Lorsque je bois la coupe, je me souviens qu’il a versé son sang pour le pardon de nos péchés. Je témoigne en même temps que j’ai reçu cette grâce. On ne prend pas la Sainte-Cène dans le but de recevoir le pardon de nos péchés, on prend la Sainte-Cène pour se rappeler que nous avons reçu le pardon de nos péchés. - Alexy Ato

La coupe de bénédiction qui rappelle la protection divine

Le sang de Jésus, meilleur que le sang de l’agneau qui avait protégé les nouveaux-nés hébreux (Exode 12), nous offre une protection supérieure quand il est associé au bouclier de la foi

Pour comprendre le sens de la Cène, il faut se pencher sur la Pâque juive célébrée chaque année. Cette Pâque permettait de se souvenir du jour où les Israélites ont été protégés de la mort, grâce au sang de l’agneau mis autour des portes de leurs maisons, et de ce jour où ils ont été libérés de l'esclavage de l'Egypte (voir Exode 12). Pour fêter la Pâque, un agneau immaculé était égorgé, rôti tout entier et mangé durant la nuit avec des pains sans levain et des herbes amères. Cela permettait au peuple de Dieu de vivre à nouveau les événements passés comme s'il y participait lui-même. De même, la Sainte-Cène conserve le souvenir du sacrifice de Jésus dont le sang justifie et protège le croyant et le délivre du péché. Jésus-Christ a été l'Agneau de Dieu qui s'est offert pour le Salut du monde. - Alexy Ato

La coupe de bénédiction qui inaugure la nouvelle alliance

Dans l'Ancien Testament, à la conclusion d'une alliance suivait un repas dans lequel les participants avaient une communion et se juraient loyauté les uns aux autres, par exemple en Isaac et Abimélec dans Genèse 26:28 Ils répondirent: Nous voyons que l'Éternel est avec toi. C'est pourquoi nous disons: Qu'il y ait un serment entre nous, entre nous et toi, et que nous fassions alliance avec toi! 29 Jure que tu ne nous feras aucun mal, de même que nous ne t'avons point maltraité, que nous t'avons fait seulement du bien, et que nous t'avons laissé partir en paix. Tu es maintenant béni de l'Éternel. 30 Isaac leur fit un festin, et ils mangèrent et burent. 31 Ils se levèrent de bon matin, et se lièrent l'un à l'autre par un serment. Isaac les laissa partir, et ils le quittèrent en paix.

C'est ainsi que la première alliance, l'alliance mosaïque a été ratifiée,

Exode 24:4 Moïse écrivit toutes les paroles de l'Éternel. Puis il se leva de bon matin; il bâtit un autel au pied de la montagne, et dressa douze pierres pour les douze tribus d'Israël. 5 Il envoya des jeunes hommes, enfants d'Israël, pour offrir à l'Éternel des holocaustes, et immoler des taureaux en sacrifices d'actions de grâces. 6 Moïse prit la moitié du sang, qu'il mit dans des bassins, et il répandit l'autre moitié sur l'autel. 7 Il prit le livre de l'alliance, et le lut en présence du peuple; ils dirent: Nous ferons tout ce que l'Éternel a dit, et nous obéirons. 8 Moïse prit le sang, et il le répandit sur le peuple, en disant: Voici le sang de l'alliance que l'Éternel a faite avec vous selon toutes ces paroles. 9 Moïse monta avec Aaron, Nadab et Abihu, et soixante-dix anciens d'Israël. 10 Ils virent le Dieu d'Israël; sous ses pieds, c'était comme un ouvrage de saphir transparent, comme le ciel lui-même dans sa pureté. 11 Il n'étendit point sa main sur l'élite des enfants d'Israël. Ils virent Dieu, et ils mangèrent et burent.

C'est pourquoi, la nouvelle alliance annoncée dans Jérémie 31 et réalisée par Jésus a été aussi ratifiée par un repas. Nous qui prenons le repas du Seigneur, nous affichons par là notre loyauté à Jésus, nous jurons avec serment que nous serons fidèles jusqu'à la mort à l'alliance que nous avons contracté avec lui et Jésus nous promet d'être fidèle et loyal aussi en vers nous,

Luc 22:20 Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous. Cette coupe inaugurait la nouvelle alliance ratifiée par le sang de Jésus qui allait être versé.

Cette nouvelle alliance avait été comprise seulement en partie par les chrétiens juifs. Au départ, ils avaient compris que Jésus était le dernier sacrifice dont ils avaient besoin pour être pardonnés et sauvés mais ils n’avaient pas réalisé que la nouvelle alliance avait pour mandat de remplacer l’ancienne et non de s’y ajouter. Ils n’avaient pas réalisé non plus que le salut était aussi offert aux paÏens, il aura fallu une vision donnée à Pierre pour que celui-ci décide de présenter la Bonne Nouvelle à un païen (Actes 10). Il a fallu les révélations de Jésus à l’apôtre Paul pour que les chrétiens en prennent conscience et cessent d’imposer l’observation de la loi de MoÏse aux païens qui se convertissaient. L’épître envoyée aux Hébreux l’explique en détail.

La Sainte-Cène rappelle la Nouvelle Alliance éternelle entre Dieu et les croyants. Cela n’évoque pas un pacte mutuel, une entente entre Dieu et les croyants. Non, cela démontre l’amour infini de Dieu qui se met à disposition des croyants. C’est Lui qui tend la main vers nous pour que nous la saisissons telle une grâce sans aucune commune mesure. - Alexy Ato

« Le fait de savoir que nous avons des promesses, ce n’est pas suffisant pour expérimenter ces promesses, il faut les connaître spécifiquement. La nouvelle alliance ne comporte pas de malédiction, parce que Jésus a porté sur lui notre malédiction (Galates 3:13) N'oubliez aucun de ses bienfaits (Psaumes 103:2), si vous voulez les vivre ! » - Pasteur Joel Spinks

Quand on prend la communion, on doit être en train de manifester une réalité spirituelle. On communie au sang de Christ, le sang de la nouvelle alliance qui a de grands pouvoirs. Résumons les avantages que nous procure le sang de Jésus.
  • · Son sang nous donne la victoire sur le malin (Apocalypse 12:11)
  • · Son sang nous réconcilie avec Dieu (Colossiens 1:20)
  • · Son sang pardonne nos péchés (Éphésiens 1:7)
  • · Son sang nous justifie (Romains 5:9)
  • · Son sang nous libère de l’esclavage du péché (Matthieu 1:21, 1Pierre 1:18-19)
  • · Son sang purifie tous nos péchés (Hébreux 9:14, 1Jean 1:9, Apocalypse 1:5, 7:14)
  • · Son sang nous sanctifie (Hébreux 13:12)
  • · Son sang nous rapproche de Dieu (Éphésiens 2:13)
  • · Et son sang nous permet d’entrer dans la présence de Dieu (Hébreux 10:19) !
Prenons le repas du Seigneur AVEC le Seigneur.

Prendre la coupe avec du jus ou du vin ?

Le Pasteur Happy Caldwell dans son livre « Le coeur d’un pasteur » P.130, apporte une réflexion très intéressante sur cette question.

Aujourd’hui, le vin ou le jus de raisin que nous utilisons pour la communion ne peut être du vin fermenté, du vin avec une teneur en alcool. Le vin fermenté ne représente pas de manière scripturaire le sang de Jésus. La Bible dit que le pain mangé pendant la Pâque doit être sans levain pour éliminer l’élément de corruption. Le levain est la corruption. Jésus associe le levain des Pharisiens au péché. C’est pourquoi nous utilisons un petit craquelin sans levain dans sa composition. Si le pain sans levain représente le corps du Seigneur, alors le vin sans fermentation devrait représenter le sang du Seigneur. La fermentation est la corruption. C’est un processus de pourriture. Croyez-en mon expérience personnelle, j’étais dans le commerce de l’alcool ; le vin devient de l’alcool en passant par un processus de fermentation. La fermentation est un processus de pourriture ; par conséquent, il n’est pas acceptable que le vin alcoolisé devienne l’emblème du sang de Jésus.

Le pain qui apporte des révélations spirituelles

Luc 24:30 Pendant qu’il était à table avec eux, il prit le pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna. 31 Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent ; mais il disparut de devant eux.

Quand Jésus a rompu le pain, leurs yeux furent ouverts et ils Le reconnurent. Alors que les disciples mangeaient le pain, leur « aveuglement partiel » disparut. C'est l'un des mystères derrière rompre le pain.

Le pain de vie

Pour illustrer la vie éternelle qu'il a le pouvoir de donner, Jésus se présente comme étant le Pain de vie Jn.6:35, et non comme l'Arbre de vie; intéressant.

Le pain et le jus de raisin étaient la nourriture de base de l'homme aux temps bibliques.

Nous pouvons mettre notre foi aussi dans la communion au corps de Christ qui a porté toutes nos maladies dans son corps meurtri, 1Pierre 2:24 lui qui a lui-même porté nos péchés dans son corps à la croix afin que, libérés du péché, nous vivions pour la justice. C’est par ses blessures que vous avez été guéris.

Le Seigneur Jésus s’était présenté comme étant le pain de vie qu’on doit manger et boire aussi son sang pour vivre. C’est ce qui est illustré par le repas du Seigneur, une complète identification avec Jésus comme chez ceux qui mangeaient l’agneau s’identifiaient à son innocence pour être protégés, pardonnés, délivrés et guéris.

Jean 6:35 Jésus leur dit: «C’est moi qui suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. 47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. 48 Je suis le pain de la vie. (...) 51 Je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement, et le pain que je donnerai, c’est mon corps, que je donnerai pour la vie du monde.» 52 Là-dessus, les Juifs se mirent à discuter vivement entre eux, disant: «Comment peut-il nous donner son corps à manger?» 53 Jésus leur dit: «En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas le corps du Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous-mêmes. 54 Celui qui mange mon corps et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai le dernier jour. 55 En effet, mon corps est vraiment une nourriture et mon sang est vraiment une boisson. 56 Celui qui mange mon corps et qui boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. 57 Tout comme le Père qui est vivant m’a envoyé et que je vis grâce au Père, ainsi celui qui me mange vivra grâce à moi. (...) 63 C’est l’Esprit qui fait vivre, l’homme n’arrive à rien. Les paroles que je vous dis sont Esprit et vie

Quand Jésus conclut cet enseignement en disant que ses paroles sont esprit et vie (Jean 6:63), cela ne signifie pas que cela n'a aucun impact et que ce n'est qu'un mémorial, cela signifie que ce sont des paroles avec une portée SPIRITUELLE qui apportent la VIE à ceux qui la croient. C'est spirituel car ce n'est pas le type de pain et de vin qui importe. Alors quand la chair et le sang de Jésus sont pris avec la foi, il se passe quelque chose de spirituel, de divin, de miraculeux (et on ne parle pas de consubstantiation ou de transsubstantiation ici) ; la vie de Jésus chasse en toi tout ce qui n'est pas en Jésus, car Jésus dit : "Celui qui me mange VIVRA PAR MOI" Jean 6:57. Ces paroles de Jésus nous donnent une idée de la grandeur de la bénédiction associée au repas du Seigneur pour ceux qui le prennent avec la foi en tout ce que cela comporte.

Si la manne, la nourriture des anges, a permis à ceux qui la mangeaient de garder une bonne santé pendant 40 ans dans le désert, combien plus le pain de vie a ce pouvoir de nous garder en bonne santé non seulement 40 ans mais toute notre vie et jusque dans l'éternité, puisqu'il est question de vie éternelle ici !

Ceux qui prennent le repas miraculeux dans la dignité avec foi, boivent une grâce divine, ils reçoivent une infusion, non pas de nourriture angélique comme la manne mais une infusion de vie divine, il ingère la vie de Jésus en eux, c'est pourquoi Jésus dit: «Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement».

C'est ainsi que, dans l'histoire de l'Église, beaucoup, par la foi en ces vertus, ont expérimenté des guérisons et des délivrances en prenant la Cène, mais cela explique aussi pourquoi, la plupart des gens qui n'y voient qu'un rituel commémoratif n'en retirent rien de particulier.

L'attachement qui unit le Seigneur Jésus-Christ à son Église garde une part de mystère qui peut être perçue seulement par la foi.

Cet attachement est particulièrement profond et riche en signification dans les deux seuls rites que Jésus a laissé à son Église. Ces deux rites ramènent le chrétien à la croix où Jésus a porté leurs péchés et rendu le salut de leurs âmes possible.

Le baptême d'eau et le repas du Seigneur sont la manifestation extérieure, concrète et visible de la réalité intérieure, abstraite et invisible. Tout comme Dieu n'a pas voulu demeurer un concept abstrait pour les hommes mais est venu à notre rencontre en prenant un corps concret et visible en Jésus-Christ, de même il nous a laissé ces deux signes concrets et visibles de sa présence invisible en nous et de sa communion avec nous. Il a commencé son ministère avec l'un et l'a terminé avec l'autre. Les deux sont dans sa mort qui annonce aussi sa résurrection.

Le baptême c’est comme la célébration de notre mariage avec Jésus. La Cène c’est comme la consommation de notre mariage avec Jésus

Doit-on nécessairement rompre le pain pour prendre le repas du Seigneur ?

Au temps des apôtres, rompre le pain était devenu synonyme de prendre le repas du Seigneur. C'était des grosses galettes de pain sans levain alors on devait les rompre en morceaux pour que chaque personne puisse en avoir une part. Alors puisque le fait de rompre le pain était une question pratique et non théologique, nul besoin de le rompre quand vous avez déjà votre portion en main.

L'important c'est de te rappeler que tu t'associes à Jésus spirituellement en prenant le pain et la coupe (que ce soit dans un verre, une tasse, une flûte ou un gobelet, peu importe). Tu peux alors rappeler que c'est par les meurtrissures subies par le corps de Jésus que tu as accès à la guérison et que c'est par son sang que tu es purifiée de tous tes péchés et protégée du destructeur comme le sang de l'agneau avait protégé les hébreux en Égypte.

L’annonce de la mort et du retour de Jésus

Prendre la Sainte-Cène, c'est aussi déclarer que ce que Jésus-Christ a accompli sur la croix, il y a deux milles ans de cela, est un sacrifice éternel et une grâce pour tous ceux qui croient en Lui aujourd'hui.

Paul dira dans : 1 Corinthiens 11:23-26 : Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit : Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.

Nous avons vu ce que la mort de Jésus nous donne accès, mais cela ne se termine pas là même si c’est déjà beaucoup. Le repas du Seigneur annonce aussi le retour de Jésus. Pourquoi ? Parce que nous célébrons avec le pain de vie et non le pain de mort ! Le Dieu d’Abraham, d’isaac et de Jacob est le Dieu des vivants et non des morts, comme le rappelait Jésus lui-même pour prouver la résurrection.

En prenant le repas du Seigneur, nous n’annonçons pas seulement sa mort mais aussi sa résurrection et son retour.

Lors du repas pascal, les Juifs attendaient la délivrance future dont celle de l'Égypte était un type : Esaie 26:7 Le chemin du juste est la droiture; Toi qui es juste, tu aplanis le sentier du juste. 8 Aussi nous t'attendons, ô Éternel! sur la voie de tes jugements; Notre âme soupire après ton nom et après ton souvenir. 9 Mon âme te désire pendant la nuit, et mon esprit te cherche au dedans de moi; car, lorsque tes jugements s'exercent sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice. (...) 20 Va, mon peuple, entre dans ta chambre, et ferme la porte derrière toi; Cache-toi pour quelques instants, jusqu'à ce que la colère soit passée. 21 Car voici, l'Éternel sort de sa demeure, pour punir les crimes des habitants de la terre; et la terre mettra le sang à nu, elle ne couvrira plus les meurtres. Une coupe était mise de côté pour le Messie au cas où il viendrait ce soir même pour accomplir la promesse et délivrer Israël et il est probable que ce soit cette coupe que Jésus ait prise.

Pour nous, le repas symbolise la délivrance future et complète du péché alors que nous participerons au banquet des noces de l'Agneau dans la royaume de Dieu, vêtus de fin lin représentant la pureté.

Cette pensée est un sujet de joie et d'actions de grâces car il nous fera participer à sa gloire et nous serons unis à lui dans la communion la plus intime pour toute l'éternité.

Apocalypse 19:6 Et j'entendis comme la voix d'une foule immense, semblable au bruit de grandes eaux et au grondement violent du tonnerre. Elle disait :Alléluia ! Loué soit Dieu !Car le Seigneur,notre Dieu tout-puissant,est entré dans son règne. 7 Réjouissons-nous, exultons d'allégresse et apportons-lui notre hommage.Voici bientôt les noces de l'Agneau. Sa fiancée s'est préparée. 8 Et il lui a été donné de s'habiller d'un lin pur éclatant. Ce lin représente les actions justes de ceux qui appartiennent à Dieu

Un témoignage en mémoire de ce que Jésus a fait pour nous, une fois pour toutes

Le repas de la Sainte-Cène est la commémoration du sacrifice de Christ; il est célébré en Sa mémoire. La Sainte-Cène est donc un témoignage. En y prenant part, je témoigne que le corps de Jésus a été rompu pour moi et qu’il a versé son sang pour moi. - Alexy Ato



Jésus l’a fait une fois pour toutes.

Hébreux 9:12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Nous ne répétons pas la mort et la résurrection de Jésus et nous ne le mangeons pas non plus littéralement, il n’y a pas de transsubstantiation, la doctrine catholique qui prétend que le pain et le vin consacrés par le prêtre deviennent le corps et le sang de Jésus. Il y a un puissant rappel de notre association spirituelle avec Jésus parce que notre chair ou notre vieil homme a été crucifiée avec lui (Romains 6:66, Galates 5:24) et que nous sommes ressuscités avec Christ au niveau de notre esprit régénéré (Colossiens 3:1 1Corinthiens 6:17), en étant la rédemption de notre corps rendu aussi semblable à celui de Jésus ressuscité (Romains 8:23, 2Corinthiens 3:18, 1Jean 3:2).

La communion fraternelle - Alexy Ato

1 Corinthiens 10:16-17 : La coupe de bénédiction que nous bénissons, n'est-elle pas la communion au sang de Christ ? Le pain que nous rompons, n'est-il pas la communion au corps de Christ ? Puisqu'il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain.

Tous ceux qui rompent le pain témoignent qu’ils sont au service des uns et des autres et non pas à leur propre service. En rompant le pain, nous témoignons que nous ne vivons pas seulement pour nous-même, mais également pour les autres, et que nous sommes prêts à accepter cette communion avec eux, car nous mangeons tous du même pain.

1 Jean 3:16 : Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères.

Lorsque l’on mange et que l’on boit, nous proclamons également que nous pouvons être amenés à donner notre vie, si besoin, pour autrui. Lorsque nous proclamons la mort de Jésus, nous proclamons aussi notre mort avec Lui sur la croix. Nous ne vivons plus pour nous-même, mais pour celui qui est mort et ressuscité 3 jours plus tard, pour nous pécheurs.

Romains 5:8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

A l’image de Celui qui n’a jamais péché, nous devons nous aussi partager aux autres tout l’amour, la sagesse, la force, la grâce, la miséricorde, la patience et la fidélité que nous recevons directement du Saint-Esprit.

Puis-je prendre la sainte Cène seul à la maison ?

Quand c'est possible, c'est évidemment l'idéal de prendre la communion quand on est en communion réelle avec des frères et des soeurs qui partagent les mêmes pensées et sentiments que nous. Cela prend tout son sens.

Philippiens 2:1 Votre union avec le Christ vous donne-t-elle du courage? Son amour vous apporte-t-il du réconfort? Etes-vous en communion avec le Saint-Esprit? Avez-vous de l’affection et de la bonté les uns pour les autres? 2 Alors, rendez-moi parfaitement heureux en vous mettant d’accord, en ayant un même amour, en étant unis de coeur et d’intention.

Ce serait cependant une grave injustice si les célibataires, les prisonniers ou les gens isolés pour toutes sortes de raisons ne pourraient prendre la communion. Alors oui, vous pouvez prendre la communion seul car en vérité vous n'êtes pas seul, vous êtes en communion avec Jésus et vous êtes aussi en communion en esprit avec votre famille spirituelle de l'église. Le début de l'épître de Jean est un bon passage à méditer sur la communion. Soyez dans la foi que vous faites partie de son corps et que son sang coule en son corps pour le purifier de toutes les conséquences du péché. C'est très bien de prononcer à haute voix les promesses de Dieu, elles ont leur impact dans le monde invisible pour que cela vienne toucher le monde visible.

La compassion du Seigneur Jésus à votre égard est aussi intense qu'elle l'était envers les gens en besoin qu'il rencontrait leur de son ministère terrestre car Jésus n'a pas changé du tout, «il est le même hier, aujourd'hui et éternellement» (Hébreux 13:8).

Le fait de prendre la communion va vous motiver encore plus de pouvoir vous réunir avec des frères et soeurs dès que ce sera possible. Soyez richement béni alors que vous persévérez dans la foi qui honore Dieu devant la cour angélique et la multitude de témoins qui nous y ont précédés (Hébreux 11:40-12:1).

Repas réservé aux chrétiens

Dans 1Corinthiens 11, il y a des versets d’une grande sévérité qui ont fait peur à des générations de chrétiens qui se sont souvent abstenus de prendre le repas du Seigneur de peur de le prendre d’une manière indigne et s’attirer sur eux un jugement. C’est au point où certaines personnes n’osaient jamais le prendre. C’est certainement une mauvaise compréhension de l’avertissement de Paul que nous allons regarder maintenant ensemble.

Dans 1Corinthiens 11:20-22, nous lisons que les gens qui fréquentaient l’église de Corinthe participaient à l’agape, le repas fraternel où on prenait ensuite le repas du Seigneur sans y prêter attention et y trouvaient un prétexte pour faire le party au point où certains devenaient ivres, tout cela au détriment de ceux qui n’avaient pas apporté de nourriture, faute de moyens. Il y avait un manque d’amour manifesté par l’absence de partage de nourriture.

Il n'y avait pas d'Agape dans leur repas, ce n'était pas un repas d'amour, comme le nom AGAPE en grec voulait dire, c'était chacun pour soi. Sans amour, cela n'avait aucune valeur, voir 1 Corinthiens 13 et comme Dieu est amour, Dieu n'était pas dans la chose, il n'y voyait pas le corps dont Christ est la tête, alors Dieu se retirait et laissait le champ libre au diable de venir décimer l'église.

Les Agapes étaient devenus des occasion de péché, certains s'enivraient tandis que d'autres étaient affamés sans que personne ne se sente concernée de partager avec les démunis dans l'église. C'est ainsi qu'au lieu d'être une bénédiction pour l'église, les Agapes étaient devenus des occasions où les chrétiens fautifs mangeaient et buvaient un jugement contre eux-mêmes, au point que plusieurs en sont tombés malades, infirmes et que même un grand nombre en sont morts (versets 29-30).

Le conseil de Paul est donc de manger à satiété chez eux afin que l'Agape soit centré sur Jésus (versets 24-26) et sur son grand amour qui l'avait poussé à s'offrir en sacrifice pour eux et qu'il n'attire pas ainsi un jugement du Seigneur sur eux plutôt qu'un temps de bénédiction spirituelle (verset 34).

Les agapes étaient aussi une occasion pour des faux-frères qui avaient pour dieu leur ventre de profiter de la générosité des chrétiens pour avoir de la nourriture gratuite.

1Corinthiens 11:20 Ainsi donc, lorsque vous vous réunissez, ce n’est pas pour prendre part au repas du Seigneur, 21 car, dès que vous vous mettez à table, chacun s’empresse de prendre son propre repas, de sorte que l’un a faim, tandis que l’autre est ivre. 22 N’avez-vous pas des maisons pour manger et boire? Ou bien méprisez-vous l’Eglise de Dieu et voulez-vous faire honte à ceux qui n’ont rien? Que vous dire? Faut-il vous féliciter? Sur ce point, je ne vous félicite pas.

Aux versets 23-26, Paul rappelle les paroles de Jésus lors de la dernière Cène que Jésus lui avait personnellement rappelées.

23 En effet, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis. Le Seigneur Jésus, la nuit où il a été arrêté, a pris du pain. 24 Après avoir remercié Dieu, il l’a rompu et a dit: «Prenez, mangez. Ceci est mon corps qui est rompu pour vous. Faites ceci en souvenir de moi.» 25 De même, après le repas, il a pris la coupe et a dit: «Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang. Faites ceci en souvenir de moi toutes les fois que vous en boirez.» 26 En effet, toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. Nous arrivons maintenant à la partie délicate qui a souvent été mal comprise.

27 C’est pourquoi, celui qui mange ce pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28 Que chacun donc s’examine lui-même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe, 29 car celui qui mange et boit indignement, sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. 30 C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup d’infirmes et de malades, et que plusieurs sont morts. 31 Si nous nous examinions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. 32 Mais quand nous sommes jugés, c’est le Seigneur qui nous corrige afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde. 33 Ainsi, mes frères et soeurs, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez-vous les uns les autres. 34 Si quelqu’un a faim, qu’il mange chez lui, afin que vous ne vous réunissiez pas pour attirer un jugement sur vous. À Corinthe, il y avait aussi des gens du monde qui s’étaient infiltrés dans l’église pour bénéficier de la communion fraternelle et des dons spirituels. Paul révélait dans sa lettre que certains ne croyaient même pas à la résurrection proclamée en prenant le repas du Seigneur.

1Corinthiens 15:12 Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité, comment quelques-uns parmi vous peuvent-ils dire qu’il n’y a pas de résurrection des morts? 13 S’il n’y a pas de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. 14 Et si Christ n’est pas ressuscité, alors notre prédication est vide, et votre foi aussi. (...) 34 Revenez à vous-mêmes, comme il est convenable, et ne péchez point; car quelques-uns ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte.

Ces paroles sont révélatrices sur le sort subi par les incrédules qui prenaient le repas du Seigneur indignement sans discerner qu’il participait spirituellement au corps de Jésus, mort et ressuscité. Ce qui devait être pour eux une bénédiction devenait alors une malédiction entraînant la maladie et même la mort parfois.

Repas à ne pas prendre à la légère

Attention, partager le repas du Seigneur n’est pas une formalité. Ce n’est pas un repas à prendre indignement. Avant toute chose, il est réservé aux disciples de Jésus (aux croyants nés de nouveau). Ces disciples devront s’éprouver eux-mêmes avant de s’asseoir à la table du Seigneur. - Alexy Ato

Le mot clé dans 1Corinthiens 11:29 est «indignement». Qu'est-ce que ce terme veut dire au juste ? Comment quelqu'un peut-il savoir, discerner s'il est digne ou indigne ? Les termes «digne» et «indigne» sont rarement appliqués aux humains dans le Nouveau Testament parce qu'on n'atteint pas la dignité par notre performance spirituelle.

Apocalypse 3:4 Cependant, quelques-uns des tiens, à Sardes même, n’ont pas souillé leurs vêtements. Ils m’accompagneront, vêtus de blanc, car ils en sont DIGNES.

Ce que Jésus fait remarquer dans ce passage, c'est que ceux qui sont dignes dans l'Église de Sardes, ce sont ceux qui sont vivants spirituellement, les autres ont besoin de repentance, ils sont MORTS, ils sont endormis spirituellement. Le sommeil est une métaphore de la mort, Jésus avait dit que Lazare dormait, par exemple. Ceux qui vivent dans le péché sont endormis, ils sont morts, s'ils persistent dans la mort, leurs noms seront effacés du livre de vie, même si aux yeux des hommes, ils paraissent vivants, en se faisant passer pour des chrétiens.

Apocalypse 3:1 Écris à l’ange de l’Église de Sardes: Voici ce que déclare celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles: Je connais ton activité; je sais que tu as la réputation d’être vivant, alors que tu es mort. 2 Réveille-toi, affermis ce que tu as encore, avant que cela ne vienne à mourir complètement. Car j’ai remarqué qu’aucune de tes actions n’est parfaite aux yeux de mon Dieu. 3 Rappelle-toi donc l’enseignement que tu as reçu et la façon dont tu l’as entendu; sois-lui fidèle et change de comportement. Si tu ne te réveilles pas, je viendrai te surprendre comme un voleur, sans que tu saches à quelle heure ce sera. 4 Cependant, quelques-uns des tiens, à Sardes même, n’ont pas souillé leurs vêtements. Ils m’accompagneront, vêtus de blanc, car ils en sont dignes. 5 Ceux qui auront remporté la victoire porteront ainsi des vêtements blancs; je n’effacerai pas leurs noms du livre de vie. Je reconnaîtrai devant mon Père et devant ses anges qu’ils sont à moi. 6 Que chacun, s’il a des oreilles, écoute bien ce que l’Esprit dit aux Églises!

L'Esprit dit que si tu es indigne, c'est parce que tu es mort. À Corinthe, comme à Sardes, il y avait des gens qui fréquentaient ces églises sans connaître Dieu (1Corinthiens 15:34) et participaient quand même au repas du Seigneur, c'est pourquoi ils buvaient et mangeaient un jugement contre eux-mêmes (1Corinthiens 11:29-30). L'appel du Seigneur, c'est de ne pas demeurer indigne ! Quand ces personnes indignes qui se goinfrent pendant les agapes, tombent malades et même en meurent, c'est seulement quand ces personnes qui sont mortes spirituellement persistent à vivre dans le péché sans discerner qu'elles sont en train de participer au corps de Christ. La patience de Christ est une source de salut (2Pierre 3:15) mais elle a ses limites comme les exemples donnés par Paul dans le chapitre 11 de 1Corinthiens le démontrent.

Apocalypse 3:19 Je réprimande et corrige tous ceux que j’aime. Fais donc preuve de zèle et change de comportement. 20 Écoute, je me tiens à la porte et je frappe; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je prendrai un repas avec lui et lui avec moi.

Quand tu as décidé de te repentir, tu deviens digne, tu n'es plus mort spirituellement, tu es devenu vivant et cela va se manifester par ton comportement. Tu es digne dès que tu passes de la mort à la vie, dès que tu nais de nouveau, dès que tu as fait de Jésus ton Sauveur, alors tu peux participer au repas du Seigneur. Par la Cène, tu annonces la mort du Seigneur pour toi (1Corinthiens 11:26). C'est la coupe de BÉNÉDICTION pour toi car Jésus t'a racheté de la malédiction de la loi en mourant sur la croix pour toi (Galates 3:13-14). Examine-toi pour voir si tu as vraiment la foi que Jésus vit en toi.

Donc la Cène sert à nous rappeler la communion que nous avons avec Jésus et nos frères, elle renforce le sentiment de solidarité et affermit l'union du corps de Christ. Quand nous regardons nos frères et nos soeurs prendre le repas, ça nous rapproche d'eux, car ils vivent pour la même cause que nous. Le Saint-Esprit nous fait réaliser l'importance de ne rien laisser qui pourrait porter ombrage à cette communion.

L'abstention de prendre le repas signifie que la personne n'est pas en communion ni avec le Seigneur ni avec l'Église. C'est une occasion pour nous d'aller la voir soit pour lui présenter le salut en Jésus et l'incorporation en Christ, soit pour l'aider à rétablir la communion s'il y a un péché à confesser et à délaisser.

Le chrétien qui ne prend pas le repas du Seigneur commet une désobéissance grave car il contrevient à un commandement clair et précis donné par son chef Jésus-Christ, dans l'armée terrestre, il passerait en cour martial pour cela, comme rebelle et déserteur. Si c'est le sentiment de honte qui vous fait sentir indigne, confessez votre péché si tel est le cas, car en entretenant votre péché, vous ouvrez toute grande la porte au diable et vous attristez le Saint-Esprit, Ep.4:26-31.

Voici un enseignement de Keith Moore, un des élèves de Kenneth Hagin. Keith Moore va nous montrer avec quelle attitude un chrétien devrait aborder le repas du Seigneur.

Ce n'est pas la volonté de Dieu qu'ils soient malades et morts prématurément, Dieu a permis que cela arrive. Comment a-t-il permis que cela arrive? En exécutant un jugement permettant au destructeur d'avoir accès dans leur vie. Était-ce sa volonté? Non! Cela lui a-t-il plu? Non, comme nous lisons dans Osée 11:8 Pourtant comment peut-on imaginer que je t’abandonne, Éfraïm, que je te trahisse, Israël? Comment pourrais-je en venir à te traiter comme les villes d’Adma et de Seboïm? Une telle décision me bouleverserait, l’émotion serait trop forte. (FC).

1Corinthiens 11:31 Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés.

Il y a un moyen de ne pas être jugés, de ne pas être livrés aux mains de nos ennemis, de ne pas tomber sous le jugement, c'est de s'examiner soi-même. Si on se juge soi-même, on ne sera pas jugés, cela veut dire que le diable ne peut pas nous atteindre, même si tu as tout raté, même si tu as tout fait de travers, même si tu as fait de mauvaises choses et que ça regarde que tu es à la veille d'y goûter, même si … si tu te juges toi-même, tu ne seras pas jugés. Gloire ! Alors si jamais vous voyez un séminaire sur se juger soi-même, vous devriez être les premiers à vous enregistrer ! Les gens ne sont pas chauds à l'idée de se juger eux-mêmes … alors qu'ils devraient être excités à l'idée de devenir un expert dans ce domaine de se juger soi-même parce que c'est ce qui protège ton derrière ! Cela te garde dans un lieu où Dieu peut te garder et le méchant ne peut pas te toucher. Gloire !

Le verbe grec diakrino signifie juger en profondeur, examiner, Segond21 traduit la nuance par dessus laquelle Segond est passée outre.

1Corinthiens 11:31 Si nous nous examinions (diakrino) nous-mêmes, nous ne serions pas jugés (krino). 32 Mais quand nous sommes jugés, c’est le Seigneur qui nous corrige afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.

Ce dont tu as peur te rend susceptible de l'expérimenter. Comme ce fut le cas de Job dans Job 3:25. J'ai cette confiance que si on se garde dans la volonté de Dieu, rien ne pourra nous nuire, peu importe ce que l'ennemi veut nous faire, il ne peut pas, parce que personne n'est plus grand que Dieu ! La seule manière que le diable peut m'atteindre, c'est si Dieu enlève sa main protectrice. Et Dieu ne veut pas faire cela, il ne le veut jamais faire cela. Et s'il arrive un endroit où il doit le faire, c'est entièrement de ma faute. Si je m'étais jugé moi-même, je me serais évité d'être jugé. Dieu est si miséricordieux. Dieu est si patient avec des gens que cela aurait fait longtemps que nous aurions abandonné de voir tout changement. Et si cela arrive au point que le jugement tombe, Dieu a alors toutes les raisons du monde de le permettre.

1Corinthiens 11:32 Mais quand nous sommes jugés, c’est le Seigneur qui nous corrige afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.

Même là encore on voit la miséricorde de Dieu «c’est le Seigneur qui nous corrige afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.» Ne soyons pas comme des mulets têtus qu'on doit toujours tirer sur la bride, soyons comme des chevaux entraînés qui se laissent guider juste en sentant un peu la bride sur le cou, soyons sensibles à la douce direction du Saint-Esprit et allons dans la direction qu'il nous indique.

Jacques 4:7 Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable et il fuira loin de vous.

Tu es dans un lieu sécurisé quand tu te soumets à Dieu, le diable va fuir. Mais si tu ne te soumets pas à Dieu, tu es dans un lieu exposé non protégé.

Les enfants peuvent-ils prendre le repas du Seigneur ?

Dieu est pour la famille, il considère vos enfants saints. Ce n’est pas bon de les faire sentir à part quand ils sont assez éveillés pour qu’on leur explique en quoi consiste le repas du Seigneur. Jésus a dit de laisser venir à lui les petits enfants pour qu'ils les bénissent et le repas du Seigneur, c'est la coupe de la bénédiction.

Dans Marc 10:13-16, Jésus est même indigné qu'on veuille priver les enfants de sa présence. Marc 10:13 On lui amena des petits enfants, afin qu’il les touchât. Mais les disciples reprirent ceux qui les amenaient. 14 Jésus, voyant cela, fut indigné, et leur dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. 15 Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point. 16 Puis il les prit dans ses bras, et les bénit, en leur imposant les mains.

Donc bénissez votre famille en prenant le repas du Seigneur avec elle et prenez le temps de leur expliquer en quoi cela consiste.

Une communion éternelle avec le Seigneur - Alexy Ato

Quand nous venons à la table du Seigneur, nous devons prendre conscience que nous sommes en communion avec Lui. Ce n’est pas tant le rituel qui est important, mais c’est la communion, la relation entre le croyant et Jésus. L’important c’est de se rendre compte que le sacrifice du Seigneur nous autorise à nous approcher de Lui sans aucune cérémonie, sans aucune restriction. Il ne faut pas oublier qu’auparavant seuls certains élus avaient le droit d’accéder au Lieu Très Saint (lieu consacré pour l’apparition de Dieu) et uniquement à des occasions particulières.

Hébreux 9:6-7 : L'ensemble étant ainsi disposé, les prêtres qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle. Mais dans la seconde, seul le grand-prêtre entre, et ce une fois par an, non sans y apporter du sang qu'il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple.

Hébreux 10:19-22 : Ainsi, frères et soeurs, nous avons par le sang de Jésus l'assurance d'un libre accès au sanctuaire. Cette route nouvelle et vivante, il l'a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire de son propre corps. De plus, nous avons un souverain prêtre établi sur la maison de Dieu. Approchons-nous donc avec un coeur sincère, une foi inébranlable, le coeur purifié d'une mauvaise conscience et le corps lavé d'une eau pure.

Même si plusieurs Israélites ont pu être témoins de la gloire de Dieu sous la forme d’une incroyable nuée, ils ne vivaient cette relation que de loin. Mais nous, nous avons cette grâce immense de vivre une intimité avec Dieu. Vous rendez-vous compte ? Une intimité avec Dieu. Celui qui a tout créé ici-bas et dans les cieux. Ce Créateur, ce Père bon et aimant vit en nous, sous la forme de l’Esprit Saint.

Vivre la Sainte-Cène avec Lui est une grâce sans pareil, un privilège que nous devons comprendre et respecter. Se rappeler du Seigneur, c’est aussi Lui rendre grâces car Il nous a délivrés de nous-mêmes, nous éloignant du péché et nous offrant la Vie pour faire de nous des cohéritiers de Son royaume.

Nous pourrions comparer le fait de prendre la Sainte-Cène avec le baptême d’eau par immersion totale. Tous deux sont des engagements auprès du Seigneur. Un engagement à nous abandonner à Lui, un engagement à Le suivre dans toutes Ses voies, un engagement à mourir un peu plus chaque jour pour Lui laisser toute place et un engagement à nous humilier les uns envers les autres, comme Jésus qui a lavé les pieds des douze apôtres (même ceux de Juda l’Iscariote, le traître).

Jean 13:12-17 : Après leur avoir lavé les pieds, il reprit ses vêtements, se remit à table et leur dit: «Comprenez-vous ce que je vous ai fait? Vous m'appelez Maître et Seigneur, et vous avez raison, car je le suis. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres, car je vous ai donné un exemple afin que vous fassiez comme je vous ai fait. En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur, n l'apôtre plus grand que celui qui l'a envoyé. Si vous savez cela, vous êtes heureux, pourvu que vous le mettiez en pratique.

Apprenons à nous abandonner au Seigneur et à marcher dans l’humilité, comme Il l’a fait. Ne nous privons pas d’une merveilleuse communion avec Dieu. Ne tombons pas dans des principes religieux, des traditions. Cessons de nous agiter dans tous les sens par souci de bien faire et de plaire. Je ne le dirai jamais assez, avec Dieu il n’est pas question de réflexion, mais bien de relation. Sachons prendre “la meilleure part”, comme Marie.

Luc 10:38-41 : Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme du nom de Marthe l'accueillit dans sa maison. Elle avait une soeur appelée Marie, qui s'assit aux pieds de Jésus et écoutait ce qu'il disait. Marthe était affairée aux nombreuses tâches du service. Elle survint et dit: «Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir? Dis-lui donc de venir m'aider.» Jésus lui répondit: «Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses, mais une seule est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, elle ne lui sera pas enlevée.»

A travers la Sainte-Cène, apprenons à prendre un temps de répit, un temps de repos. Apprenons à vivre et à profiter de cette union avec notre Roi. Vivre ces quelques pas timides qui nous conduisent à la table qu’Il a préparée pour nous. Prendre pleinement position à la place qu’Il a disposée pour nous. Cette chaise qu’Il a imaginée et qui est parfaite pour nous. Vivre cette chaleur, ce silence dans Sa présence. Il n’y a nul besoin d’un mot de trop, juste d’entrer pleinement dans l’amour de Celui qui nous a façonné à Son image. De Celui qui a établi un plan parfait pour Ses enfants. Un monde merveilleux, inimaginable, dans lequel nous avons tout juste posé un pied, mais qui deviendra bientôt notre réalité. Cette communion c’est aussi partager la joie du Seigneur en ce qui nous concerne, car, oui, nous n’avons pas un Dieu accusateur, nous avons un Dieu plein d’amour et de douceur. Lorsque je pense à la mort et à l’éternité, je ressens une certaine excitation, une joie qui m’envahit et je suis certain d’une chose : cela vient directement de Notre Père. Je suis absolument convaincu qu’Il nous attend, avec excitation.

Venons à la table du Seigneur, Jésus nous invite à souper avec Jésus, il fournit lui-même la nourriture, il est notre nourriture, il veut que nous l'absorbions afin d'être absorbés par lui. Venez si vous avez goûté que le Seigneur est bon, désirez le lait de la parole vivante et la nourriture solide des hommes matures.

Ce festin spirituel est un festin perpétuel, continuellement en route pour ceux qui sont en communion avec Jésus, c'est ce qu'illustre la table du Seigneur avec une profondeur qui a depuis toujours confondu la raison humaine. Ce n'est pas tant de comprendre la table du Seigneur que de la vivre, car plus nous allons la vivre profondément plus nous allons la comprendre. La vie chrétienne est une vie, une vivacité, une puissance dont les vérités profondes se comprennent vraiment quand elles sont intégrées, digérées et assimilées à la vie du croyant, pas seulement raisonner dans son intellect.

Compteur installé le 5 février 2022

Nombre de visites - 1550






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes dimanche 21 juillet 2024



À partir de la dernière publication

Courtes vidéos d'enseignement de moins d'une minute

Méditations et enseignements écrits



  1. Pour quelle raison viendrais-tu voir Jésus ?

  2. Le baptême vu par les auteurs du Nouveau Testament et les Pères de l'Église qui leur ont succédés

  3. Comment recevoir le pardon de nos péchés

  4. L'absolution - La vérité absout, c'est la vérité absolue

  5. Les conséquences du péché : Goûter à sa médecine

  6. À qui Dieu a-t-il donné son Fils unique ?

  7. Les perdus verront-ils Dieu au jugement dernier avant de recevoir leur condamnation ?

  8. Message pour les couples en difficulté

  9. Le glorieux plan de Dieu pour l’humanité

  10. Satan s'était grandement limité dans son activité quand il était entré en Juda

  11. Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu

  12. Le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu

  13. Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi

  14. Honorer son père et son mère, c'est différent de ce qu'on pense habituellement

  15. Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux

  16. Vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous

  17. Cette femme a fait ce qu'elle pouvait

  18. La première parole prononcée par Jésus après son incarnation

  19. Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue.

  20. Un temps est fixé par Dieu pour rétablir le royaume en Israel avec Jésus comme roi

  21. Quelques réflexions apportant des précisions sur l'apotolat, entre autres

  22. Le biais de confirmation peut nous causer de graves problèmes !

  23. Le lac de feu, allégorique ou réel ?

  24. Quelle est la plus grande manifestation de l’amour ?

  25. Le lac de feu, allégorique ou réel ?

  26. Il ne suffit pas d'appeler Jésus "Seigneur"

  27. 5 secrets des personnes qui font la différence

  28. Le Nouveau Testament ne débute pas où on le place dans la Bible

  29. La chute de l'apôtre Judas n'était pas irrémédiable

  30. De qui vient la maladie?

  31. Se réjouir du malheur des autres ne restera pas impuni

  32. La compassion pousse à l'action

  33. Tous les chrétiens qui se suicident vont-ils en enfer?

  34. Le jeûne est un temps de préparation et d'édification

  35. La nouvelle prêtrise

  36. Jésus donne le bon exemple de leadership

  37. Le pardon disponible pour TOUTES nos fautes

  38. Dieu ne change pas, la manière d'obtenir son pardon non plus

  39. L'omnipresence de Dieu

  40. L'omniscience de Dieu

  41. Crois que la grâce du pardon et du rétablissement est encore disponible pour toi

  42. Les lévites, application dans la nouvelle alliance

  43. La Bible enseigne-t-elle qu'on devrait être pardonné et guéri à notre conversion ?

  44. Dieu crée les humains entièrement dès leur conception

  45. Sermon apporté à des funérailles d'une personne chrétienne

  46. Possède des biens mais ne les laisse pas te posséder !

  47. Que faire quand ton enfant est victime d'intimidation à l'école ?

  48. Le pardon n'efface pas les conséquences des mauvais choix

  49. Pourquoi le Saint-Esprit devait descendre sur Jésus alors qu'il avait déjà le Saint-Esprit ?

  50. Le messager intercesseur qui interprète la parole de Dieu en faveur des hommes

  51. Dieu est sensible aux larmes de ses enfants qui crient à lui avec foi

  52. Que celui qui ne veut pas travailler qu'il ne mange pas !

  53. L'intercession dans la pensée grecque biblique

  54. Voir les choses du bon côté, c'est meilleur pour le moral !

  55. L'humilité impressionnante de Jésus

  56. Docile et béni !

  57. Qu'est-ce qui nous distingue des démons ?

  58. Les anges transportent les âmes vers leur destinée éternelle

  59. Est-ce que Jésus décrit la grande tribulation dans Matthieu 24 ?

  60. Persévérer dans la foi pour expérimenter des signes, des miracles et des prodiges

  61. Comment faire des exploits dans le repos et triompher durant toute l'année

  62. Le repos bien mérité après le travail efficace

  63. Dieu peut-il demander à quelqu'un qui est déjà en manque de donner ?

  64. Vous êtes le fournisseur de votre foi !

  65. Que signifie l'expression d'entrer pleinement dans le royaume de Dieu ?

  66. Voir la face de Dieu

  67. Si le parler en langue est disponible pour tous, qu'est-ce qui bloque chez ceux qui veulent le pratiquer ?

  68. Ton point fort n'est pas infaillible

  69. Parler en langue, c'est bénir Dieu !

  70. Comment Jean peut-il utiliser le serpent comme analogie en parlant de Jésus ?

  71. On peut avoir tort sur toute la ligne tout en ayant raison !

  72. Que signifie lier et délier dans le langage biblique ?

  73. La victoire sur le péché par la plénitude du Saint-Esprit

  74. Démétrius, le bon et la brute qui était méchante !

  75. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

  76. Que signifie porter du fruit pour le Seigneur ?

  77. Bénissez afin d’hériter de la bénédiction

  78. Que signifie «Sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur» ?

  79. Qu'est-ce qu'un marchepied et quels sont ses significations allégoriques ?

  80. Dieu a apprécié l’offrande de Abel, mais pas de Cain, pourquoi ?

  81. Est-ce la coupe de la colère de Dieu que Jésus était appelé à boire ?

  82. L’araméen est la langue originelle du peuple de Dieu et non l’hébreu

  83. La Réforme a commencé à la croix, bien avant Martin Luther

  84. Message à l’Afrique et aux pays émergents dans le monde

  85. Les plus braves peuvent avoir des peurs

  86. L'intelligence va te mener au succès

  87. Est-ce que Jésus a eu besoin d'être élevé jusqu'à la perfection ?

  88. Pourquoi Eve n’a-t-elle pas trouvé bizarre qu’un serpent discute avec elle ?

  89. La valeur précieuse accordée au travail bien fait

  90. Qu’est-ce qui donne de la valeur à une chose ?

  91. Un seul écart du roi David ?

  92. En quoi consiste le mystère de la piété ?

  93. Suis-moi et laisse à ceux qui sont morts le soin d'enterrer leurs morts - Une parole de Jésus perçue comme dure

  94. Dieu a promis une vie bénie, pas une vie facile !

  95. Le premier miracle de Jésus a été de rendre un pauvre riche !

  96. La façon que Dieu considère la mort elle est différente de la perception humaine

  97. La manifestation de la guérison

  98. Qu’est-ce que Jésus fait au ciel présentement?

  99. Pourquoi l'apôtre Paul parle de faire reproche devant tous à ceux qui pèchent dans (1Timothée 5:20) pendant que Jésus Lui-même dans (Matthieu 18:15-17) parle d'un processus qui doit commencer d'abord de un à un ?

  100. La réussite du chrétien

  101. Un chrétien charnel peut-il hériter du royaume de Dieu ?

  102. Pourquoi appelle-t-on aussi frères ou soeurs les personnes qui vivent en concubinage?

  103. Dans l'Ancien Testament, le Saint-Esprit habitait-il dans tous les croyants qui vivaient à l'époque ou sur seulement quelques-uns ?

  104. Qu'est-ce qu'on mérite ?

  105. Comment se comporter avec un pasteur qui a commis l'adultère mais qui s'est repenti ensuite de son péché ?

  106. Comment définir l'héritage du royaume de Dieu ?

  107. La fausse science contredit la règle de la vérité

  108. L'effort béni

  109. Revêtir le Seigneur Jésus-Christ comme costume de super héros

  110. Pourquoi Dieu a-t-il permis le mal ?

  111. Comment reconnaître l'action du Saint-Esprit en nous? Comment savoir si nous sommes remplis du Saint-Esprit?

  112. Priscille, une enseignante qui collaborait avec Paul

  113. Choisir entre marcher par la vue ou marcher par la foi

  114. La VALEUR est déterminée par le prix payé

  115. Les anges ne sont pas omniscients ni omniprésents

  116. Pardon vis-à-vis Dieu et vis-à-vis les hommes

  117. Besoin de gens remplis de compassion

  118. Venez avec moi, dans un endroit isolé et vous prendrez un peu de repos

  119. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu

  120. 4 choses qui étouffent la parole de Dieu et l'empêchent de porter du fruit

  121. Distinction entre la louange et l'adoration

  122. Mourir à soi-même au quotidien ?

  123. Crime grave et pardonnable

  124. Le pouvoir transformateur du sel

  125. Sans résurrection, nous sommes les plus malheureux des hommes

  126. Jugement sévère pour ceux qui prennent le repas du Seigneur indignement

  127. L'interprétation des langues ne signifie pas nécessairement la traduction des langues

  128. Dieu et Mamon peuvent rendre prospères mais sont incompatibles

  129. Un chrétien peut-il s'armer pour se défendre en allant à l'église ?

  130. Le Seigneur Jésus est pour le corps

  131. Comment gérer nos fautes que nous rappelle notre conscience ?

  132. Le mal atteint-il le juste ou pas ?

  133. Progression grâce à la Parole et l'unité sous l'autorité établie par Dieu

  134. J'aime la définition théologique de Paul

  135. La mort c’est la séparation, la vie c’est la communion

  136. Nous sommes tous des influenceurs, on nous regarde !

  137. Peut-on expérimenter le surnaturel sans parler en langue ?

  138. Savais-tu que tu peux te sauver toi-même et les autres ?

  139. La foi du paresseux

  140. L'appel de Paul par Jésus pour le ministère apostolique

  141. Dans quel sens doit-on comprendre que Jésus est le Fils unique de Dieu ?

  142. Se marier ou pas avec un prétendant qui ne maîtrise pas sa colère ?

  143. Développement du don de guérison dans la vie de Pierre

  144. La direction donnée au leader

  145. Le séjour des morts en trois parties

  146. La vision donnée au leader, l'unité d'esprit aux collaborateurs

  147. Hommes de Dieu qui se mettent à genoux pour prier

  148. Dans sa souffrance, Job ne subissait pas la colère de Dieu, Jésus non plus

  149. Est-ce que Simon le magicien s'est repenti suite à la réprimande de l'apôtre Pierre ?

  150. Consécration d'Aaron à la prêtrise

  151. Un couple marié peut-il avoir des relations sexuelles pendant un temps de jeûne et prière ?

  152. La peine de mort exigée pour les kidnappeurs dans la loi de Moïse

  153. Une mort PRÉMÉDITÉE traitée différemment d’une mort ACCIDENTELLE selon la loi de Moïse

  154. Faux témoignage versus mensonge

  155. Parlez en bien et non en vain du nom de Dieu le Père

  156. Il n'y a pas de comptabilité dans l'amour

  157. La plus grave erreur de David déboucha sur la manifestation d'une grâce extrême

  158. Trois raisons de veiller et prier

  159. Vent contraire

Plus de 2000 autres textes sont disponibles en cliquant sur les thèmes dans la colonne à votre gauche vers le haut de cette page.

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.