Hommes de cette génération, considérez la parole de l'Eternel! Jérémie 2:31
Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent! Luc 11:28


La Septante LXX



La LXX est la traduction grecque de l'Ancien Testament produite par 70 (d'où le terme LXX) érudits juifs d'Alexandrie vers 280 av. JC. pour rendre accessible la Parole de Dieu aux juifs de la dispersion qui ne comprenaient plus l'hébreu (c'était déjà assez dur à comprendre pour les juifs de Palestine qui parlait l'araméen de Babylone depuis le retour de l'exil, imaginez ce que c'était pour un peuple qui ne parlait pas une langue sémitique !).

Justin Martyr dans sa Première apologie, adressée à Antonin le Pieux, écrit ce qui suit :
31. Il s'est rencontré chez les Juifs des hommes prophètes de Dieu, et dont l'Esprit Saint se servait comme de hérauts pour annoncer l'avenir. Leurs prophéties, à mesure qu'elles étaient prononcées, étaient soigneusement recueillies par les rois du moment, qui en possédaient les textes; écrits en hébreu de la main même des prophètes. Quand Ptolémée, roi d'Égypte, composa sa fameuse bibliothèque, il eut connaissance de ces livres prophétiques, et il envoya une ambassade à Hérode, alors roi des Juifs, pour les lui demander. Hérode donna le texte hébreu; mais cette langue étant inconnue aux Égyptiens, une nouvelle députation vint solliciter du roi des Juifs des hommes capables d'en faire une traduction grecque. Cette oeuvre fut exécutée, et ces livres sont restés jusqu'à présent aux mains des Égyptiens, comme ils sont par toute la terre entre celles des Juifs.
Les auteurs du Nouveau Testament écrivaient aux juifs hellénisés et aux païens parlant le grec en leur citant cette version grecque de l'Ancien Testament. Celle-ci différait rarement du texte hébraïque. En voici un exemple:

Psaumes 8:4 Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui ?
5 Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu, et tu l’as couronné de gloire et de magnificence.

Hébreux 2:6 Or quelqu’un a rendu quelque part ce témoignage : Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui, ou le fils de l’homme, pour que tu prennes soin de lui ? 7 Tu l’as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, tu l’as couronné de gloire et d’honneur

Le sens est passablement différent dans les deux passages mais il ne contredit aucunement l'enseignement qu'on retrouve ailleurs dans la Bible. Dans le premier texte, l'homme a été CRÉÉ inférieur à Dieu et dans le deuxième, il a été ABAISSÉ au dessous des anges, donc c'est qu'il avait été supérieur aux anges pour un temps (probablement avant la Chute). Dans ce dernier texte cité dans l'épître aux Hébreux, on applique ce passage à Jésus qui s'est abaissé sous les anges quand il s'est incarné, mais qui était au-dessus des anges auparavant. L'auteur de l'épître aux Hébreux n'aurait pas cité le texte dans sa forme hébraïque pour l'appliquer à Jésus car cela aurait voulu dire que Jésus avait été créé, donc il n'aurait pas été Dieu. Il aurait contredit les passages qu'il venait de citer où il est dit que Jésus est Dieu, engendré non pas créé comme les anges :

Hébreux 1:5 Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui ? Et encore : Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ?
6 Et lorsqu’il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent !
7 De plus, il dit des anges : Celui qui fait de ses anges des vents, et de ses serviteurs une flamme de feu.
8 Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu, est éternel ; le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité ;
9 Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité ; C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie au-dessus de tes égaux.
10 Et encore : Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, et les cieux sont l’ouvrage de tes mains 

Dans le Psaume 2:7 La LXX a traduit le terme "Elohim" par "anges" car il arrive que dans les psaumes, ce terme soit employé pour identifier les anges, voici quelques exemples :

Psaumes 82:1 Psaume d’Asaph. Dieu se tient dans l’assemblée de Dieu ; Il juge au milieu des dieux.

Psaumes 82:6 J’avais dit : Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut.

Psaumes 136:2 Louez le Dieu des dieux, car sa miséricorde dure à toujours !

Comme je l'ai mentionné plus haut, Paul et ses collaborateurs s'adressaient à un public parlant le grec, alors c'est la version grecque que les juifs de Bérée allaient consulter pour s'assurer de l'exactitude de ce que l'apôtre Paul leur enseignait (Ac.17:11). Si Paul ou l'auteur de l'épître aux Hébreux avaient fait leur propre traduction littérale, les juifs de Bérée l'aurait certainement remarqué et mis en doute tout leur enseignement. Il était donc primordial que Paul se réfère à la LXX dans ses enseignements et ses lettres. Matthieu, de son côté, ne s'adressait pas aux juifs hellénistes mais aux juifs de la Palestine, alors ses citations de l'Ancien Testament ne suivent pas celles de la LXX mais se rapprochent plus du texte hébreu. D'ailleurs Matthieu avait écrit son évangile en araméen et il est même possible qu'il n'ait eu accès qu'aux textes d'hébraïques de l'Ancien Testament, comme ceux que Jésus avait lu dans les synagogues (Luc 4:16-17). Au temps de l'exil, l'araméen différait quand même assez de l'hébreu pour le rendre inintelligible (2Rois 18:26) mais les juifs ayant entendu depuis leur enfance la lecture en hébreu des Écritures étaient quand même capables d'en saisir le sens, comme on le remarque par les paroles de Jésus (Luc 4:21).

2Rois 18:26 Eliakim, fils de Hilkija, Schebna et Joach, dirent à Rabschaké : Parle à tes serviteurs en araméen, car nous le comprenons ; et ne nous parle pas en langue judaïque, aux oreilles du peuple qui est sur la muraille.

Luc 4:16 Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,
17 et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit:
18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, (4-19) Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,
19 Pour publier une année de grâce du Seigneur.
20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui.
21 Alors il commença à leur dire : Aujourd’hui cette parole de l’Ecriture, que vous venez d’entendre, est accomplie.

Même si je me trouve intéressant, je commence à digresser sérieusement de mon propos sur la LXX là, alors je vais m'arrêter ici. Il y aurait plus à dire, d'autres le feront à ma place !

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes le jeudi 18 septembre 2014