iv>
 
   
 
La distinction entre baptême et plénitude du Saint-Esprit


Il y a tellement de chrétiens qui sont mélangés dans l'usage de ces deux termes. C'est pourquoi il est important de souligner que l'expression «le baptême de l'Esprit» est employée exclusivement pour indiquer la venue du Saint-Esprit avec puissance sur les convertis, alors que Jésus nous baptise dans le Saint-Esprit (Actes 1:8). Cela ne se produit qu'une fois.

Jean-Baptiste a donné le baptême de la repentance une seule fois, les gens ne revenaient pas ensuite pour se faire baptiser après chaque péché. De même, Jésus est venu nous baptiser du Saint-Esprit une seule fois, où le baptême de l'Esprit coïncide avec la plénitude de l'Esprit. Nous savons tous par expérience que cette plénitude de l'Esprit ne dure pas toujours et notre expérience est confirmée par les Écritures. La plénitude de l'Esprit a besoin d'être renouvelée tandis que le baptême de l'Esprit ne se produit qu'une seule fois. De même que nous naissons de nouveau une seule fois, nous sommes baptisés dans le Saint-Esprit une seule fois.

L'expression «baptisé du Saint-Esprit» illustre très bien l'oeuvre du Saint-Esprit quand il vient avec puissance sur le croyant pour le remplir. Le croyant se sent alors sous l'emprise, sous le contrôle total du Saint-Esprit. Quand il sent le besoin d'être renouvelé dans cette puissance, il prie le Seigneur comme l'ont fait les disciples dans Ac.4:23-31 pour recevoir à nouveau la plénitude de l'Esprit. Cette expérience s'est par la suite répétée en d'autres occasions.

Il y a donc le baptême de l'Esprit qui coïncide avec la plénitude de l'Esprit, et il y a ensuite d'autres expériences de plénitude de l'Esprit qui contribuent à la sanctification.

La repentance offre le même genre de parallèle. Il y a la repentance qui mène à la conversion Ac.2:37-38 et il y a la repentance qui mène à la réconciliation et à la sanctification 2Co.7:7-10.

Ce qui fait que nous devons à plusieurs reprises rechercher la plénitude de l'Esprit comme nous avons besoin de nous nourrir chaque fois, une fois ne suffit pas ! De même, chaque fois que nous péchons, nous l'attristons et nous perdons sa plénitude. Nous devons repasser par la repentance et redemander à l'Esprit de venir nous remplir, par la prière Ac.4:31, par l'adoration Ep.5:18-20, par la lecture de sa Parole, Col.3:16.

Maintenant que la distinction entre baptême et plénitude de l'Esprit est bien comprise, recherchons ardemment par les prières et les supplications la plénitude de l'Esprit afin de pouvoir témoigner avec assurance face à l'adversité comme les premiers chrétiens l'ont expérimenté.

Ac.4:23 Après avoir été relâchés, ils allèrent vers les leurs, et racontèrent tout ce que les principaux sacrificateurs et les anciens leur avaient dit. 24 Lorsqu'ils l'eurent entendu, ils élevèrent à Dieu la voix tous ensemble, et dirent: Seigneur, toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s'y trouve, 25 c'est toi qui as dit par le Saint-Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David: Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Et ces vaines pensées parmi les peuples? 26 Les rois de la terre se sont soulevés, Et les princes se sont ligués Contre le Seigneur et contre son Oint. 27 En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d'Israël, 28 pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d'avance. 29 Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance, 30 en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus. 31 Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

Aplanissez les montagnes du doute et remplissez les fosses de la peur, redressez les raisonnements courbés pour préparer la venue sur nous du Seigneur l'Esprit dans sa plénitude.

Viens souffler, vent impétueux de l'Esprit pour aplanir les montagnes et fait couler ton fleuve d'eau vive pour combler les fossés. Viens, paraclet exhortateur, pour redresser les faux raisonnements.

Je vous invite à lire ce que le pasteur Joël Spinks enseigne sur la nouvelle naissance et le baptême du Saint-Esprit




Je termine avec cette pensée de A.W. Tozer :

Un observateur impartial, qui lirait les Écritures sans être handicapé par des préjugés doctrinaux, y découvrirait que Dieu désire faire progresser son oeuvre parmi les hommes par de fréquentes effusions du saint-Esprit sur ses enfants, au fur et à mesure qu'ils en ont besoin et qu'ils sont prêts à les recevoir.

Nous faisons cette déclaration en sachant pertinement qu'elle sera violemment contestée par certains enseignants théologiques. «Ce n'est pas biblique, diront-ils, de prier pour ou d'espérer une effusion du Saint-Esprit aujourd'hui. L'Esprit a été répandu une fois pour toutes à la Pentecôte, et n'a pas quitté l'Église depuis. Prier pour recevoir le Saint-Esprit aujourd'hui, c'est ignorer le fait historique de la Pentecôte.» Voilà l'argument qu'ils utilisent pour dissuader les chrétiens d'espérer, et de fait, il a réussi à refroidir la ferveur de plus d'une assemblée et de réduire au silence leurs prières. Il y a dans cette objection une logique trompeuse, voire un air d'orthodoxie supérieure; mais à cause de cela, cet argument est contraire à la Parole de Dieu et en désaccord avec les oeuvres de Dieu dans l'histoire de l'Église.

La Bible n'appuie pas cette doctrine froide qui prétend qu'on est béni une fois pour toutes. Elle nous encourage plutôt à espérer une «pluie de bénédictions» et de «fraîches ondées sur un sol aride». Il n'était pas possible que l'effusion de la Pentecôte puisse toucher des personnes qui n'étaient pas présentes, ou des assemblées qui n'avaient pas encore vu le jour. Il est évident que les bénédictions spirituelles de la Pentecôte devaient se prolonger au-delà de la durée de vie des personnes qui ont été les premières à les recevoir. L'Esprit devait non seulement remplir ce premier groupe d'environ 120, mais d'autres aussi, sinon les bénédictions de cette expérience se seraient arrêtées à la mort du dernier membre de ce groupe initial.

Tout ceci nous semble assez raisonnable; mais la Parole de Dieu nous offre une plus grande certitude : quelques temps après la Pentecôte, un groupe de croyants se réunit dans l'intention de prier pour recevoir de la force et de la puissance, afin de pouvoir répondre aux situations urgentes auxquelles il faisait face, et afin de s'assurer le secours de Dieu, Ac.4:31






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 21 novembre 2017