Démonisme et maladie mentale
C.S. Lewis définit les deux extrêmes à être évités en composant avec les mauvais esprits:

«L'un est de ne pas croire en leur existence. L'autre est de croire et de ressentir à leur sujet un intérêt excessif et malsain. Ils sont eux-mêmes également contents par les deux erreurs et saluent un matérialiste ou un magicien avec le même plaisir.»

Le démoniaque influence de plus près et beaucoup plus le monde occidental que les occidentaux le supposent. Nous citons Charles Kraft, qui a eu un ministère de délivrance envers des centaines de personnes:

Les démons cherchent à garder les gens ignorants de leur présence et de leurs activités. Les démons aiment cela quand les gens ignorent leur présence et aiment cela encore plus quand les gens ne croient pas qu'ils existent. Les démons ont référé à plusieurs reprises à cette stratégie durant les séances de ministère. Durant une séance observée par un psychologue apprenant sur la démonisation, un démon est devenu si fâché qu'il a crié, "Je déteste cela qu'elle (la psychologue) apprenne des choses sur notre compte. Pendant des années, nous nous sommes cachés et leur avons fait croire que nous étions des problèmes psychologiques!"».

Le ciel de cuivre (la pensée que le monde spirituel n'entretient aucun contact avec le monde matériel) a aidé et a soutenu cette stratégie de garder les occidentaux, spécialement les intellectuels, ignorants de la présence des démons.

Si l'Église veut recouvrer sa puissance sur le démoniaque, elle doit, d'une manière saine et balancée, réincorporer les paradigmes spirituels dans trois domaines de sa vie; le soin pastoral, la croissance des églises locales et l'extension globale du royaume de Christ.

Délivrance dans le soin pastoral

Le soin pastoral, le premier domaine, est un aspect vital du travail de l'Église.

Le discernement de la différence entre la maladie mentale et la démonisation est un champ qui a besoin de beaucoup d'études. Le Dr. Kurt Koch écrit:

«La personne qui est malade mentalement est vite à parler de voix et d'esprits, alors que la personne qui est vraiment démonisée fera typiquement le contraire - les mauvais esprits tiennent à rester cachés.»

Peut-être que cette distinction peut commencer à nous aider dans le processus de discernement dans le counseling pastoral.

Dans la question du psychologique versus le démoniaque, deux choses doivent être dites côte à côte. Premièrement, les problèmes psychologiques peuvent résister à la guérison s'il y a un élément démoniaque et que cet élément n'est pas tôt ou tard discerné.

Un soir à une conférence, j'ai pris note qu'un jeune homme agissait d'une manière bizarre. Nous l'avons sorti de la réunion et avons commencé à prier pour lui. Pendant le ministère de délivrance qui a duré tard dans la nuit, plusieurs esprits qui avaient entré en lui par des blessures infligées durant son enfance l'ont quitté.

Ce jeune homme, nous avons appris, avait passé à travers 13 ans de counseling pastoral et psychiatrique, il avait été hospitalisé à répétition, sujet à des thérapies par les médicaments et même par les électro-chocs, sans que cela apporte quoique ce soit et sans même un diagnostique clair de ce qui n'allait pas.

Durant les semaines qui ont suivi la délivrance, le diagnostique fut rendu qu'il souffrait du désordre de personnalités multiples causé par des abus graves durant son enfance. Quoique le thérapeute ait rejeté le compte-rendu de la délivrance, ce fut seulement après la délivrance qu'un diagnostic put être fait et que le jeune homme commence à faire des progrès dans la thérapie. Sa délivrance n'a pas résolu tous ses problèmes, mais elle a commencé le processus de guérison.

À une autre conférence, pendant que des parents me présentaient leur fille âgée de 10 ans, je suis devenu mal à l'aise, ressentant un esprit impur, séducteur dans la fille. Plus tard j'ai soulevé ce fait timidement avec le père, suggérant la possibilité qu'elle puisse être démonisée. Il m'a dit que huit mois auparavant, elle avait été sexuellement molestée par un homme plus âgé, ce qui avait traumatisé et la fille et la mère. Après une période intensive de counseling, malgré qu'il y avait eu du progrès, la mère et la fille n'étaient pas encore guéries.

Je lui ai expliqué que quand une personne avait été abusée sexuellement par quelqu'un qui était démonisé, un démon s'attache souvent lui-même à la victime et se nourrit de la douleur résultante, ainsi que de la honte et la culpabilité. Je lui ai suggéré, que, plutôt que d'y aller avec une délivrance formelle, qui pourrait effrayer la fille, il devrait aller dans sa chambre le soir pendant son sommeil et commandé aux esprits mauvais, au nom de Jésus, de partir.

Ce qu'il a fait.

Quelques jours plus tard j'ai rencontré de nouveau la fille. Cette fois je n'ai eu aucun sentiment inconfortable autour d'elle, mais un sentiment de pureté. Plus tard j'ai appris que la douleur de la molestation s'estompait dans l'arrière-plan pour la fille et la mère.

L'affirmation balancée qui doit être donnée, dans le sens du psychologique versus le démoniaque est la suivante: l'élément démoniaque d'un problème pastoral n'est le seul, ni même l'élément primordial, à être résolu. Le Dr. Kraft confirme ce que plusieurs autres disent - que les démons se nourrissent de déchets émotionnels (amertume, douleur, culpabilité), et tant que ces déchets ne sont pas enlevés, le problème n'est pas résolu. Ces douleurs peuvent inclure des douleurs et des traumatismes résultant des péchés des autres, de péché à long terme non repenti et de l'implication dans l'occultisme. La tâche pastorale doit aussi inclure un diagnostic du démoniaque où cela s'applique, et aussi la guérison de blessures profondes conduisant au pardon, à la repentance du péché et à la renonciation de l'implication occulte.

Une simplification à outrance doit être évitée dans le diagnostic des problèmes spirituels et psychologiques - soit qu'ils soient toujours démoniaques ou toujours psychologiques. La vie est complexe, et notre vision du monde doit s'efforcer à admettre autant de cette complexité que possible, pour ouvrir nos yeux aux réalités qui méritent d'être reconnues.

Zeb Bradford Long






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 18 novembre 2017