La saveur du sel


1. Le sel avec lequel la nourriture est assaisonnée et les sacrifices arrosés, Mc.9:49.

2. Le sel de la terre, ces genres de matière saline employée pour fertiliser la terre arable, Mt.5:13; ici le sel ne peut être pris dans le sens d'un condiment, puisque ceci rendrait la terre stérile De.29:23, So.2:9, Jg.9:45. Le sens est «C'est votre prérogative de communiquer à l'humanité (illustrée par la terre arable) les influences requises pour une vie de dévotion à Dieu. Dans l'affirmation qui suit "et si le sel", la comparaison semble être tirée du sel comme condiment, ce qui fait que les deux figures sont mélangées ensemble. Dans Mc.9:50 et Lu.14:34 le sel est un symbole de santé et de vigueur de l'âme qui est essentiel à la vertu chrétienne.

3. Le sel est un symbole d'accord durable, Mc.9:50, parce qu'il protège la nourriture de la putréfaction et la préserve inchangée. Par conséquent, dans la ratification d'ententes solennelles, les Orientaux avaient, et ont jusqu'à ce jour, l'habitude de partager le sel ensemble.

Saler

Mt.5:13, chaque vrai chrétien est rendu mûr pour une association sainte et joyeuse avec Dieu dans son royaume par le feu, c.à.d. par la douleur causée par les afflictions et les tribulations, s'il les endure avec constance, celles-ci tendent à purger et fortifier son âme, Mc.9:49. Mais ce passage extrêmement difficile est expliqué autrement par d'autres.

Si ce sel perd sa saveur avec quoi la salera-t-on ?

-Semeur

ou: avec quoi le rendra-t-on de nouveau salé ?

Comment le sel peut-il perdre sa saveur ?

Le sel utilisé en Palestine contenait beaucoup de cristaux n'ayant aucun pouvoir salant. Lorsque ce sel était exposé à l'humidité, le chlorure de sodium fondait (le sel se dissout dans l'eau) et seuls les cristaux non salants restaient.

Ces cristaux non salants ayant perdant leur chlorure de sodium (leur sel) ne pouvaient donc plus servir à saler, c'est pourquoi on s'en débarrassait en les jetant dehors.

Il avait la forme du sel mais n'en avait plus la substance.

Comme certains qui ont la forme de la piété (observant certaines pratiques religieuses de manière routinière) mais dont leur comportement en renie la force.

Si ce sel "perd sa saveur" (môrainô en grec; rendre fou, devenir fou, sans aucun sens, d'aucune utilité, telle la sagesse du monde que Dieu a convaincu de folie 1Co.1:20, le monde se déclarant être sages se sont rendus fous Ro.1:22),

- Quand la vérité est mélangée avec des inventions, est elle falsifiée, comme on dit même le sel perd sa saveur, - Clément d'Alexandrie à Théodore, concernant les Carpocratians qui expérimentaient les profondeurs de Satan.

Thayer






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes vendredi 21 septembre 2018