iv>
 
   
 


Salade de fruits spirituelle

Le palais est abandonné, la ville bruyante est délaissée; la colline et la tour serviront à jamais de cavernes; les ânes sauvages y joueront, les troupeaux y paîtront jusqu'à ce que l'esprit soit répandu d'en haut sur nous, et que le désert se change en verger, et que le verger soit considéré comme une forêt.

Alors la droiture habitera dans le désert, et la justice aura sa demeure dans le verger.

L’œuvre de la justice sera la paix, et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours.

Mon peuple demeurera dans le séjour de la paix, dans des habitations sûres, dans des asiles tranquilles.

N’est-ce pas la description d’une vie avant la rencontre de Jésus ? Autrefois n’étions-nous pas abandonnés à nous-mêmes ? Le fruit d’une telle liberté n’était-il pas le bruit et la confusion dans notre esprit ? Et les cavernes obscures cela ne vous fait-il pas penser aux recoins de nos existences où le péché régnait ?

Mais il a plut à Dieu de répandre son Esprit sur nous et de nous donner la Grâce en Christ. Alors ce désert dans lequel nous mourrions de soif c’est transformé en verger.

C’est vrai que nous avons tous notre jardin « secret » . Ou bien notre verger. Adam et Eve avaient le leur aussi ! Le verger accueille des arbres chargés de fruits multiples et variés. N’est-ce pas le symbole de notre condition chrétienne ? Notre jardin est-il ordonné ? De forme circulaire pour offrir un meilleur coup d’œil ? Ou alors est-il en zigzague ? Imaginons les fruits qui ne demandent qu’à être cueillis !

Je parle d’un jardin fruitier ! Hier, j’en étais à la banane ! La suite me semble logique.

Et pourquoi ne laisserai-je pas une source d’eau vive y couler, condition essentielle pour la maturité des fruits ?

La crainte de l'Eternel est une source de vie. Avons-nous cette source de vie ?

L'Eternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, Et il redonnera de la vigueur à tes membres; Tu seras comme un jardin arrosé, Comme une source dont les eaux ne tarissent pas. L’Eternel se promène t-il dans notre jardin ?

Il me plaît à penser que la réponse est positive ! Qu’il n’est pas d’endroit où je me cache !

Que nous puissions avoir beaucoup de fruits ! Pas que des bananes ! C’est tellement subtil au palais une bonne salade fruits ! Alors, à toutes et à tous, bon appétit !

Fraternellement.

- Gérald Morand.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 22 novembre 2017