- Allégories -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________



Un clou et une ancre


Dans la société actuelle, les hommes sont de plus en plus «déboussolés» et ne savent à quoi ou à qui se raccrocher. Les références manquent et les points de repères disparaissent. Pour les remplacer la société veut mettre l'individu au centre de toute préoccupation. Une affiche récente exposée sur les murs de nos villes résume bien, hélas, cette attitude par ce message: «L'homme est à la mesure de toute chose». Mais, comme référence, le Moi ne donne aucune sécurité et n'apporte aucune stabilité car les sentiments égoïstes de l'homme varient au gré des circonstances.
Comme chrétiens, nous avons des certitudes à apporter à ce monde qui sans cesse fluctue. Notre Dieu est immuable et stable. En Lui, pas de variation ou d'ombre de changement (Jacques 1, 17). Le monde passe mais Dieu demeure. Le Père nous tient dans sa main d'une manière si sûre que rien ne peut nous en séparer. De même, personne ne peut nous ravir de la main de Jésus, le Bon Berger (Jean 10, 28-29).

UN CLOU

Une prophétie d'Esaïe illustre d'une manière frappante la stabilité et la solidité que nous trouvons en Jésus Christ (Esaïe 22, 15-24).

Comme intendant du palais sous le roi Ezéchias (v. 15), l'orgueilleux Shebna exerçait une grande influence. Esaïe lui adressa des reproches, lui prédisant qu'Eliakim (sign. Dieu veut établir) le remplacerait (v. 16-24). Cette prophétie s'accomplit effectivement car lorsque le roi d'Assyrie vint assiéger Jérusalem, Eliakim avait remplacé Shebna qui n'était alors plus qu'un simple secrétaire (Esaïe 36, 3). Plus tard, il subira le sort décrit dans le verset 25 du chapitre 25, comme type alors de l'antichrist (voir la note à la fin de l'article).

Dans cette prophétie, Esaïe discerne quelqu'un de plus grand qu'Eliakim, le nouvel intendant du roi, un homme qui a la clef de la maison de David sur son épaule (un symbole d'autorité), qui ouvre une porte que personne ne peut fermer, qui est si élevé qu'il est comme un trône de gloire. Il ne peut s'agir que du Messie, le Seigneur Jésus Christ, auquel ces termes sont appliqués par l'apôtre Jean dans ses visions à Patmos (Apocalypse 3,7). Parlant de Lui, Esaïe dit que le Seigneur le fixera comme un clou dans un lieu sûr. A ce clou seront suspendus des objets utilitaires comme des petits vases, des coupes et des amphores (Es. 22,23-24).

La même image du clou est reprise par Esdras dans une prière (Esdras 9, 8). Au retour de l'exil, il s'humilie à Jérusalem de la faiblesse des quelques réchappés de son peuple mais est encouragé de penser que Dieu ne les a pas abandonnés et leur a donné un clou dans son saint lieu. Le prophète Zacharie précise que de la tribu de Juda sortira le clou, une allusion sans équivoque au Messie (Zacharie 10, 4).

Dans les maisons en Orient, un clou (un pieu, une cheville) servait à suspendre la vaisselle et les ustensiles de cuisine jusqu'à ce que la maîtresse de maison les utilise. Ce clou devait être solidement fixé aux parois. Les ustensiles n'y étaient pas accrochés comme décoration mais en vue de les utiliser et pour les préserver des souillures du sol.

Comme chrétiens, ne sommes-nous pas comme ces objets solidement suspendus à un clou et prêts pour le service du Maître. Nous ne risquons pas de tomber à terre. Ce clou est notre point de repère. Il est sûr, immuable et glorieux. Nous pouvons nous référer constamment à notre seul Maître et Seigneur. Notre salut est acquis à toujours.

UNE ANCRE

Comme croyants, nous pouvons apporter au monde encore un autre témoignage, un témoignage de sécurité car l'espérance chrétienne est comme une ancre fixée dans le ciel (Hébreux 6, 19).

L'ancre est jetée quand un bateau est en rade ou pour éviter qu'il se brise sur les écueils lorsque la tempête éclate (Actes 27, 13 et 29). Une fois à l'eau, l'ancre est invisible mais la preuve de son existence est le câble qui la relie au bateau. L'ancre de notre espérance n'est pas jetée dans les profondeurs de la mer mais dans les hauteurs du ciel. Là, nous sommes solidement tenus par cette ancre qui pénètre dans l'invisible. Nous sommes ancrés dans le Christ glorifié, dans le lieu même de notre future habitation. La foi, comme le câble qui relie le navire à l'ancre invisible, traverse tout l'espace qui s'étend entre la mer agitée de ce monde et le ciel où règne le repos.

Notre espérance n'est pas l'espoir car il s'attend à un événement dont l'accomplissement est hypothétique. Elle est espérance parce que nous n'avons pas encore atteint notre demeure finale que nous sommes certains d'occuper un jour. Nous sommes encore comme un navire ballotté par les flots mais relié par un solide câble (la foi en Jésus notre précurseur). Il est déjà entré dans le sanctuaire céleste où, comme fidèle sacrificateur, Il intercède pour les siens (Hébreux 6, 19-20; 7,25).

En conclusion, nous devons comprendre que chaque croyant est comme suspendu à un clou qui est le Seigneur Jésus lui-même. La solidité de l'ensemble ne dépend que du clou. Le Seigneur seul en est responsable! Quant à notre propre responsabilité et pour notre sécurité, restons attachés à Jésus Christ de tout notre coeur! Ayons la «ferme conviction» que la foi nous relie à Jésus, ancre de l'âme sûre et ferme, car Il est déjà entré dans le ciel! Ce monde à la dérive ne pourra rester indifférent à un témoignage de certitude, de solidité et de sécurité en Jésus Christ.

*******

Note: On peut être surpris en lisant le chapitre 22 d'Esaïe que «le clou fixé en un lieu sûr sera ôté, et sera brisé et tombera; et le fardeau qui y est suspendu sera coupé» (ou abattu, détruit) (v. 25). Dans le cadre étendu de la prophétie, il ne s'agit pas de la même personne (le Seigneur Jésus Christ) mais de l'antichrist car Satan et ses émissaires imitent en maléfice tout ce que Dieu fait. L'antichrist s'imposera comme seule référence à toutes les nations (Apocalypse 13) et s'assiéra dans le temple de Dieu à Jérusalem pour se faire adorer mais il sera anéanti par le Seigneur (1 Thessaloniciens 2, 4-8). Ceux qui l'auront acclamé subiront le même sort (Apocalypse 14,9-10).

M. Horisberger

LA FEUILLE AUX JEUNES Décembre 1992 N°350






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes dimanche 07 mars 2021



NOUVEAUTÉS de la semaine
  1. Une manière efficace de prier sur les semences

  2. Job 3:25-26 vs Actes 16:22-25 Notre attitude peut raccourcir ou rallonger le temps de l'épreuve!

  3. Job 3:25-26 vs David - Psaumes 119:39 Deux attitudes différentes face à l'adversité

  4. Qui est représenté par le serviteur sans habit de noce ?

  5. Voir la gloire de Dieu permet de supporter l'insupportable

  6. Gardez espoir, la ruine qui mène à la perdition peut être réversible !

  7. Pardonner n'est pas un exploit, c'est un ordre auquel on obéit par la foi

  8. Demandez des bonnes choses au bon Père, c'est une bonne garantie de les recevoir !

  9. Dans 1Pierre 1:3, est-ce que les élus concernent les juifs ou les chrétiens ?

  10. Pourquoi Paul alterne-t-il entre le «nous» et le «vous» dans son épître aux Éphésiens ?

  11. Job 14:15-22 Job pensait que Dieu le poursuivait sans espoir de répit !

  12. Job 14:7-14 Juste une vie à vivre, pas de réincarnation !

  13. La foi te fait passer de victime vaincue à Vaillant Victorieux

  14. La Parole, c'est quelque chose de puissant !

  15. Comment comprendre qu'un Dieu d'amour puisse aimer Jacob et détester Ésaü ?

  16. Célibataires, calculez bien votre affaire !

  17. Que signifie lancer un anathème sur quelqu'un ?

  18. Comment exercer l'autorité pour chasser les démons

  19. Comment marcher par la foi ?

  20. Oppression gouvernementale croissante envers le christianisme

  21. Les collecteurs d'impôt sont des terminators !

  22. Chrétien, tu es redoutable !

  23. Coucou, quelqu'un te parle !

  24. La neutralité est une posture d'imposture !, c'est de la lâcheté

  25. Ne soyons pas fatalistes ni au neutre

  26. Ta nature dicte ton état, pas tes circonstances

  27. Dans Matthieu 8:10-13, à quoi se réfèrent les ténèbres extérieures, où il y aura des pleurs et des grincements de dents ?

  28. Votre faim et soif de justice doit dépasser celle des Pharisiens !

  29. Job 14:1-6 La brièveté de la vie humaine si fragile

  30. Visons la vision !

  31. Comment va-t-on juger les anges ?

  32. Redressons ce qui est courbé et rendons droit les sentiers du Seigneur !

  33. Vertus fortifiantes des raisins et des pommes reconnues dans la Parole de Dieu

  34. Les hommes auront-ils des femmes dans le millénium ?

  35. Étude exhaustive sur l'adoration dans la Bible

  36. Job 13:22-28 Désirer connaître en quoi nous avons fauté pour changer

  37. Imaginer c'est bien, parler c'est bon, agir c'est mieux !

  38. S'imaginer le meilleur en faisant face à la pire des situations

  39. Pourquoi Satan cherchait-il toujours à tuer le Messie ?

  40. Job 13:20-21 Il y a des questions qui ne sont pas bonnes à poser

  41. Job 13:6-19 Demande de pouvoir prendre la parole pour défendre sa cause

  42. Quelle est l'origine de la bénédiction et quel est le moyen d'en bénéficier ?

  43. Nos paroles sont des balises qui tracent notre destinée !

  44. La grâce manifestée aux femmes qui ont eu un départ difficile

  45. Résultats non garantis avec la formation des ouvriers !

  46. Job 13:1-5 Les moralisateurs qui font suer ceux qui souffrent au lieu de les consoler !

  47. Pourquoi quelqu'un naît-il aveugle ?

  48. Les relations évolutives

  49. Les jugements de Dieu exercés dans le livre de Daniel ne sont pas tous négatifs

  50. Quel est le péché impardonnable ?

  51. Qui ne réplique pas au coup, prend tous les coups !

  52. Le pardon est-il conditionnel ?

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.